Mon itinéraire de 3 semaines pour un premier voyage au Japon

A l’automne 2017, je découvrais pour la première fois le Japon. Ce fut un coup de cœur assez inattendu ! Tant et si bien que j’y retournais un an plus tard, en décembre 2018… En complément de mes articles déjà publiés sur Tokyo, Kyoto et Osaka, les étapes principales de ce premier voyage, je vous propose aujourd’hui un article qui résume notre itinéraire de 3 semaines accompagné de conseils pratiques et de tout ce qu’il faut savoir avant de voyager au Japon pour la première fois, afin de répondre aux questions que je reçois souvent. Nous avons fait le choix d’un itinéraire assez classique, mais qui donne un bel aperçu de la culture japonaise, caractérisée par un mélange constant des traditions et de la modernité. Cet itinéraire permet aussi de ne pas trop devoir galérer au niveau des transports ou de la compréhension (l’anglais est assez répandu à Tokyo, Osaka et Kyoto). C’est donc pour moi l’itinéraire parfait pour un premier voyage au Japon ! Durant mon deuxième voyage, m’étant familiarisée avec le système de transports et la culture japonaise de manière générale, je suis partie un peu plus « hors des sentiers battus » autour du mont Fuji, mais ça, ça sera pour un prochain article !

A quelle saison visiter le Japon ?

Chaque saison a ses avantages et ses inconvénients. Durant ce premier voyage, nous avons choisi l’automne qui est une période très populaire au Japon, surtout auprès des touristes asiatiques qui adorent observer les couleurs de l’automne. Voyager au Japon à l’automne est magnifique, et peut-être une bonne alternative à la période encore plus bondée de la floraison des sakura au printemps, mais j’ai encore préféré y voyager en décembre, juste à la fin des couleurs de l’automne, lors de mon second voyage. Décembre est le mois le plus sec de l’année, il y a souvent un grand ciel bleu, les températures sont de quelques degrés en plus que chez nous en général, et de début décembre à Noël, ce sont des semaines creuses donc les prix sont très intéressants ! Bref, décembre est pour moi le « meilleur rapport qualité prix ».

Voici donc en résumé les avantages et inconvénients saison par saison :

  • Printemps : période la plus touristique de l’année, surtout populaire auprès des touristes occidentaux durant la période de la floraison des cerisiers japonais, les sakura. Les désavantages : qui dit bondé de touristes dit prix des hébergements à la hausse et réservations à faire bien à l’avance, mais surtout, la floraison des sakura varie d’année en année et d’une région à l’autre. Il est donc possible de se rater dans les dates… Une manière d’éviter la foule à cette période est d’aller dans des destinations plus excentrées où la floraison est décalée : elle commence en effet dès fin février à Okinawa et seulement au début du mois de mai sur l’île d’Hokkaido.
  • Été : l’été est chaud, lourd et humide au Japon. Bref, pas vraiment la meilleure période pour passer ses journées à explorer. Par contre, les prix baissent en général et possibilité d’avoir d’encore meilleurs deals en last minute.
  • Automne : deuxième période touristique de l’année, surtout populaire auprès des touristes japonais et asiatiques pour l’observation des couleurs de l’automne. Il faut aussi bien réserver à l’avance et se renseigner sur les dates du « pic » des couleurs en fonction des régions que vous voulez visiter. A la fin des couleurs d’automne, on entre dans une période creuse jusqu’à Noël, ça peut être une bonne période pour visiter si c’est le budget que vous privilégiez.
  • Hiver : période relativement calme et bon marché à part entre Noël et Nouvel-An. Le mois de décembre est le plus sec de l’année, ce qui est idéal pour les séjours nature (points de vue bien dégagés, parfait pour le Fuji par exemple).

Comment se déplacer au Japon ?

Le moyen le plus facile pour se déplacer au Japon d’une ville à l’autre en tant que touriste est le train. La plupart des touristes, surtout lors d’un premier voyage au Japon, choisissent de se procurer un pass permettant d’emprunter les trains Japan Rail (la compagnie nationale japonaise) de manière illimitée pendant 1, 2 semaines ou plus, le JR Pass ou Japan Rail Pass. Cela peut ou non être rentable en fonction du nombre de trajets que vous comptez faire en train. Les trains au Japon sont parmi les plus ponctuels au monde, c’est donc hyper agréable (et rapide) comme moyen de déplacement. Les bus, c’est un peu plus compliqué…

Je ne m’attarderai pas beaucoup plus sur cette question ici car je l’ai déjà abordée en détails dans mon article Voyager en train au Japon : avec ou sans JR Pass ? que je vous invite donc à consulter si ça vous intéresse (j’aborde aussi les autres moyens de transport dans cet article).

Je mentionnerai juste ici les points importants à savoir pour les déplacements au Japon :

  • procurez-vous une borne wifi portable (pocket wifi)!! Ne cherchez pas à économiser là-dessus, vous balader sans internet c’est la garantie de perdre un temps fou à savoir où aller. Au Japon, les traductions anglaises ne sont pas généralisées ! Google maps est indispensable (et il est plutôt bon pour vous donnez les itinéraires en transports – sauf pour les trains, mais je vous renvoie à nouveau à mon article dédié pour ça). Pour la borne wifi, je vous recommande de vous la procurer à l’avance, notamment sur Klook, un site super utile et populaire au Japon et où vous en trouverez à prix très raisonnables.
  • procurez-vous également quoi qu’il arrive une carte Pasmo ou Suica, c’est une carte rechargeable pour les transports en commun (il suffit de swiper la carte à l’entrée et à la sortie et le montant sera déduit de votre carte automatiquement) mais que vous pouvez aussi utiliser pour plein d’autres choses comme acheter une boisson dans un distributeur automatique, payer vos courses au 7Eleven,… vraiment tout ou presque, en fait !
  • vérifiez bien les horaires le jour d’avant car certains transports ne circulent que quelques fois par jour. Pour certains trains à grande vitesse et les bus longues distances (highway bus), les réservations sont obligatoires.

Payer au Japon

Un peu d’infos sur les payements au Japon car c’est une question qui revient aussi souvent ! Trois choses importantes à savoir à ce sujet :

  • Il y a encore pas mal d’endroits où vous ne pouvez payer qu’en liquide au Japon. Mais l’inverse peut arriver aussi, il y a parfois (moins souvent) des endroits qui ne prennent que les cartes. Bref, il faut toujours garder de l’argent liquide sur soi au cas où.
  • Évitez de retirer de l’argent à l’aéroport car ils prennent une marge en plus des taux classiques appliqués par les banques. Donc je vous conseille de changer un peu d’argent via votre banque avant de partir car, si vous avez besoin de prendre un titre de transports ou une carte Suica/Pasmo vous devrez payer en cash (billets à insérer dans la machine). De manière générale, les cartes étrangères ne fonctionnent pas pour prendre des tickets de transports en commun !
  • Le mieux pour retirer de l’argent au Japon (= ce qui vous revient le moins cher), c’est de vous rendre à l’ATM d’un 7Eleven (c’est le supermarché le plus populaire au Japon, il y en a vraiment partout et la plupart a un ATM souvent caché dans le fond du magasin ou dans un coin) et de retirer avec votre carte de crédit (Visa ou Mastercard) votre limite journalière maximale (vérifiez le montant avec votre banque – chez Fortis il y a aussi une limite hebdomadaire). C’est comme ça que vous aurez le moins de frais.

Mon itinéraire de 3 semaines au Japon

Voici donc le récapitulatif général de notre itinéraire de 3 semaines au Japon. Vous retrouverez également les liens vers les autres articles consacrés à chaque étape.

Jour 1 : départ

Nous sommes partis le matin de Bruxelles et avons, en gros, passé la journée dans l’avion !

Jours 2 à 6 : exploration de Tokyo + excursion à Nikko

Nous avons commencé le voyage en passant 5 nuits à Tokyo. Et franchement, c’est le minimum pour apprivoiser un peu cette ville ! Vous serez certainement surpris par le fait que, malgré l’immensité de la capitale japonaise, Tokyo reste très calme et donc agréable à visiter. Les endroits les plus bondés sont les quartiers d’Harajuku, Shibuya et Shinjuku. Nous avons passé 4 jours à explorer la ville et nous avons fait une excursion d’une journée vers Nikko, réputée pour ses temples classés à l’UNESCO.

Pour les quartiers à explorer durant ces 4 premiers jours à Tokyo, ça dépend un peu de vos goûts. J’ai tout détaillé dans cet article : Que faire à Tokyo ? Mon petit guide par quartier

Mais voici quand même quelques recommandations basées sur mes préférences (et visites faites lors de ce voyage mais aussi lors du deuxième) :

  • Journée 1 : le quartier animé de Shinjuku
  • Journée 2 : journée kawaii à Harajuku et Shibuya
  • Journée 3 : les jardins d’Hamarikyu le matin, après-midi shopping à GinzaAkihabara en soirée
  • Journée 4 : l’île artificielle d’Odaiba et la baie de Tokyo

Pour mes bonnes adresses à Tokyo, direction mes articles Où manger à Tokyo ? et Où boire un verre à Tokyo ? 

Notre hôtel pour 5 nuits à Tokyo : Hotel Cotoha 

Jour 7 : Tokyo – Hakone

Direction Hakone, une station thermale réputée pour ses onsens (bains japonais) et ses vues sur le mont Fuji. C’est également un bon endroit pour une première expérience en ryokan !

Notre ryokan pour 1 nuit à Hakone : Kinokuniya Ryokan, situé en pleine nature et avec un cachet très vintage !

Jour 8 : Hakone – Kyoto

Après une matinée à Hakone, nous avons pris le Shinkansen (TGV japonais) pour Kyoto où nous sommes arrivés en fin de journée.

Nous avons passé nos 5 premières nuits à Kyoto dans un Airbnb (qui n’est plus sur Airbnb). Les Airbnb sont une bonne solution à Kyoto où les hôtels sont souvent hors de prix, surtout en pleine saison touristique. Vous pouvez bénéficier de 30€ de réduction sur votre première réservation Airbnb en réservant via ce lien-ci.

Jour 9 à 11 : exploration de Kyoto

Nous avons passé trois jours entiers à explorer Kyoto. Alors que Tokyo est plutôt tournée vers le futur, Kyoto elle est une véritable célébration de l’histoire japonaise, avec un nombre fou de sites classés à l’UNESCO (impossible de tous les voir en un seul voyage). Pour ces trois premières journée à Kyoto, voici ce que je vous recommande de faire :

  • 1 journée (minimum) à Higashiyama + cérémonie de thé
  • 1 journée autour de Gion, le quartier des geisha
  • 1 journée à Arashiyama (mon coup de cœur)

Pour tout savoir sur Kyoto, je vous renvoie à mes articles détaillés :

Jour 12 : excursion à Fushimi Inari et Nara

Nous sommes ensuite partis pour une journée d’excursion au temple de Fushimi Inari et à Nara, connue pour ses temples et ses cerfs. Retour à Kyoto le soir.

Jour 13 : Kyoto – Osaka

Alors là, on a du modifier notre programme. A la base, on devait aller à Koyasan, mais suite à un typhon l’été d’avant, les transports étaient toujours déviés, ça semblait ultra compliqué et ça aurait donc vachement limité le temps qu’on avait sur place. On a donc décidé d’annuler et d’aller à la place à Osaka. Après avoir laissé nos bagages dans un locker à la gare de Kyoto, on a donc été passer la journée aux Universal Studios Japan à Osaka !

Notre hôtel pour une nuit à OsakaCapsule Hotel Astil Dotonbori, une première expérience en capsule hotel !

Jour 14 : Osaka – Kyoto

Journée d’exploration à Osaka et retour le soir à Kyoto.

Notre hôtel pour 2 nuits à Kyoto : Glanz kei Gion Shinmonzen

Jour 15 : Kyoto

Journée supplémentaire à Kyoto, on en a profité pour aller voir quelques endroits en plus et aller voir un spectacle de danse.

Jour 16  : Kyoto – Tokyo

Retour en shinkansen à Tokyo. Si vous revenez le matin, vous pouvez passer l’aprem et soirée dans le quartier hipster et vintage de Shimokitazawa.

3 nuits à Tokyo : notre hôtel n’était pas terrible du tout donc je ne vous le citerai même pas. Je vous recommanderais plutôt un Airbnb ou un des capsule hôtels ou j’ai dormi durant mon second voyage : Nine Hours Shinjuku ou le  First Cabin Kyobashi (situation pratique pour un retour tôt le matin à l’aéroport).

Jour 17 : Tokyo ou Kamakura

A la base, je voulais aller passer la journée dans la ville côtière de Kamakura mais comme on était fatigués, on a décidé de rester à Tokyo. Mais lors de mon deuxième voyage, cette fois-ci j’ai pris le temps d’aller à Kamakura et c’était vraiment sympa donc à vous de voir ! Si vous restez à Tokyo, vous pouvez par exemple visiter Asakusa le matin, le parc d’Ueno le midi et Yanaka en aprem/soirée.

Jour 18 : Tokyo

Pour cette dernière journée, je vous laisse à nouveau le choix : soit direction le sublime parc d’attraction Tokyo DisneySea ou alors balade au nord de Tokyo – Tsuta Ramen, jardins de Rikugi-en et shopping à Ikebukuro.

Jour 19 : départ de Tokyo

Départ de l’aéroport de Narita et retour chez vous le jour même ou le lendemain en fonction de l’heure de votre vol !

Quelques jours en plus ? Direction le Mont Fuji

Si vous avez quelques jours en plus, vous pouvez les passer dans une des villes autour du mont Fuji. Pour une déconnexion totale, je vous conseille un séjour en temple bouddhiste au Shukubo Kakurinbo au Mont Minobu. Une de mes plus belles expériences de voyage… Si vous préférez un ryokan avec vue sur mer et avec l’une des plus belles vues sur le Fuji depuis la plage juste à côté, direction Izu. Le plus facile pour rejoindre ces destinations est de partir de Tokyo (transports plus directs que si vous voulez vous y arrêter sur le chemin entre Kyoto et Tokyo).

Je publierai dans les mois qui viennent l’itinéraire complet de la semaine hors des sentiers battus que j’ai passé autour du Mont Fuji durant mon second voyage au Japon.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.