Balade à Akihabara, le quartier geek de Tokyo

Après les articles sur Osaka, on reprend les articles sur Tokyo, que vous étiez nombreux à attendre ! Aujourd’hui, je vous emmène à Akihabara, le quartier électrique et geek de Tokyo. Je l’ai visité en 2017 et n’y suis finalement pas retournée lors de mon second voyage, mais c’est un quartier à voir au moins une fois, surtout si vous aimez la culture populaire japonaise, avec ses magasins de manga, gachapon et maid cafes. C’est un quartier ultra-moderne, et comme on y va surtout pour le shopping, il faut prévoir au moins une demi-journée pour en profiter (de préférence en fin de journée, car l’ambiance est plus sympa une fois que tous les signes néon sont allumés !).

Disclaimer : cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

Akihabara, le quartier de l’électronique

Si Akihabara était d’abord connu pour ses magasins d’électronique (d’où le nom Akihabara Electric Town), et c’est toujours un bon endroit où aller pour acheter un nouvel appareil photo par exemple : j’ai regardé les prix et dans les magasins Tax free (comme Yodobashi Camera, le plus grand centre électrique au monde, il parait) ça vaut vraiment le coup, ça peut vite vous rembourser votre ticket d’avion en fonction du matériel que vous comptez acheter ! D’ailleurs il n’y a pas que de l’électronique chez Yodobashi, il y a aussi de tout et de rien, notamment un énorme rayon beauté.

Le centre de la culture otaku à Tokyo

Mais aujourd’hui, c’est quand même la culture « otaku » (geek) japonaise qui a pris le dessus : magasins de manga et cosplay, gachapon (les machines à pièce qui distribuent des jouets de toutes sortes), arcades (notamment l’arcade rétro Super Patao) et maid cafés (bon et quelques cafés animaux) sont les maîtres du quartier. Dans les environs, vous trouverez même un hôtel géré par des robots : le Henn na Hotel Tokyo Asakusabashi ! J’ai failli le réserver pour mon troisième voyage… mais finalement, vous verrez ce que j’ai choisi !

Si vous voulez en savoir plus sur la culture geek à Akihabara, des « Anime Tours » y sont organisés.

Premiers pas dans un maid café à Akihabara : @home café

Les maid cafés sont vraiment partout, chacun semble avoir son propre « thème » et les « maids » racolent les clients dans la rue. Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce concept bien japonais, il s’agit de cafés où vous êtes servis par des « maids », des serveuses déguisées en soubrette qui jouent la carte de l’ingénuité et divertissent leur clientèle (essentiellement masculine, on ne va pas se mentir) avec différents jeux bon enfant.

Comme on avait un peu peur de l’ambiance qui allait y avoir, on a été à un de ceux qui est le plus connu, @Home Café, qui se trouve dans le grand magasin Don Quijote (magasin qui vaut également la peine, avec ses étages remplis de produits parfois très bizarres et en tout cas très éclectiques !).

L’expérience est en effet déconcertante. À l’arrivée, on choisit la maid que l’on souhaite avoir (parmi les disponibles) et celle avec qui on veut faire une photo à la fin (car à part ça on ne peut prendre que son assiette en photo…). On peut aussi payer des suppléments pour qu’elle vienne discuter ou jouer avec nous, mais vu notre niveau en japonais, on s’est contenté du « forfait » de base ! Le café sert des boissons et quelques plats de nourriture bien kawaii (pas de la grande gastronomie, mais c’est mignon quoi). Ça vaut le coup d’y aller pour découvrir cet aspect de la culture japonaise, mais pas sûre que j’y retournerai de si tôt, j’ai quand même trouvé ça un peu bizarre !

Autre option possible dans le quartier : Maidreamin.

Le temple des mangas : Kanda Miyojin

Il y a aussi un petit temple dans le quartier, Kanda Miyojin, qui vaut le déplacement car il est différent des autres. En effet, la particularité de celui-ci est que les gens viennent y accrocher des ema manga ! (pour rappel, les ema ce sont les petites tablettes sur lesquelles on vient écrire ses prières et souhaits). On est arrivé un peu trop tard pour ça, mais apparemment dans l’après-midi il y a souvent des artistes qui peuvent vous créer sur place votre propre manga ema, ça doit être très sympa !

Par contre, certains jours en soirée (pas ce jour-là malheureusement !), des spectacles de « samouraï » (du divertissement) sont organisés dans l’enceinte du temple.

Le cat café MoCHA

Enfin, si vous préférez les animaux aux maids, il y a également toute une série de cafés animaux à Akihabara. Je ne suis vraiment à l’aise qu’avec les cat cafés mais apparemment il y a dans ce quartier un des owl cafés les plus réglos de la ville si vous voulez vraiment essayer (Fukurou).

Bref, on a préféré tester un cat café trop mignon, le MoCHA Akihabara. C’est une petite chaîne de cat cafés qui est présente dans plusieurs quartiers de Tokyo et qui a une déco vraiment cool. On est arrivés juste à l’heure où les chats étaient nourris, ils étaient tous magnifiques – je pense que c’est essentiellement des chats de race. C’est assez cher (on paie au quart d’heure) mais trop kawaii !

La prochaine fois, je testerai également l’izakaya Little TGV, un izakaya dédié aux amateurs de train (tout ou presque est servi dans un train ou en forme de train !), ou le karting de rue, une expérience qui a l’air dingue !

J’y ai aussi repéré un hôtel japonais qui semble super, pas cher du tout pour Tokyo (et avec un onsen en plus !), le Dormy Inn Akihabara, également bien envie de le tester pour un prochain voyage !

 

Pour continuer la lecture, mes autres articles sur Tokyo : 

 

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.