Ma trousse à pharmacie en voyage, pour profiter au mieux des vacances !

Voyages

Ma trousse à pharmacie en voyage, pour profiter au mieux des vacances !

Par  | 

Que mettre dans votre trousse à pharmacie en voyage, pour profiter au mieux des vacances, éviter de tomber malade et vous soignez si ça arrive quand même? Vaste question ! Cela faisait longtemps que j’avais envie d’écrire cet article, et après plusieurs années de voyages (et d’imprévus) autour du monde, je pense qu’il est grand temps de partager avec vous les produits qui ne me quittent pas en voyage: pas des produits de beauté ou des gadgets, mais bien des produits utiles si jamais vous tombez malade ou vous faites un petit bobo en vacances, histoire de ne pas vous gâcher le voyage pour une bétise ou de perdre un temps précieux à chercher ce dont vous avez besoin dans un pays étranger… et où certaines choses ne sont parfois pas disponibles. Car si je voyage plutôt léger, ceux qui me connaissent savent que ce qui prend souvent le plus de place dans mes bagages… c’est ma trousse à pharmacie !

Pour tout vous avouer, ça n’a pas toujours été le cas. Même avec une mère infirmière, il a surtout fallu que j’accumule les pépins en voyage (avec notamment cette inoubliable angine blanche au Vietnam soignée au citron…) pour finalement arriver à la trousse à pharmacie presque parfaite pour les voyages aussi bien proches que lointains. Dans cette trousse je privilégie dès que je peux les médecines douces, mais je connais également leurs limites. Comme je vous le répète tout le temps, encore une fois: l’excès nuit en tout. Bref ! Tout ça pour vous dire que je vais vous présenter ce qui est pour moi une trousse de voyage « passe-partout » mais bien sur ATTENTION cela ne vous dispense pas de demander conseil à votre médecin et/ou votre pharmacien car tout ceci est à adapter en fonction de vos besoins, allergies, problèmes de santé existants, etc. Je suis juste une voyageuse prévoyante, pas un médecin !! Le mieux si vous avez des doutes est d’aller dans une Travel Clinic près de chez vous (à Bruxelles nous avons la Travel and Vaccine Clinic au CHU Saint-Pierre): conseils, vaccinations, check-ups, diagnostic à votre retour,… C’est le meilleur endroit où aller pour les voyageurs. 

Les probiotiques pour éviter de tomber malade

C’est d’ailleurs en demandant conseil à mon pharmacien avant de partir pour mon tour du monde que j’ai découvert ce qui est depuis lors un de mes indispensables quand je voyage en dehors de l’Europe: les probiotiques. Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore, il s’agit de gélules qui contiennent en concentration très très élevée de bonnes bactéries présentes naturemment dans notre organisme. Cela permet de renforcer la flore intestinale et de lutter contre les mauvaises bactéries que l’on peut croiser en voyage…

Je sais que certaines personnes doutent de l’efficacité des probiotiques, personnellement ce que je peux vous dire c’est que je n’ai jamais attrappé de turista ou d’autres infections en voyage après avoir fait une cure de probiotiques. Même, lors de mon dernier voyage en Indonésie, j’ai été la seule du groupe (mis à part les indonésiens !) à n’avoir aucun problème intestinal pendant le voyage et j’étais la seule à avoir pris des probiotiques avant de partir (sujet très glamour, je sais !). Enfin, ne buvez pas l’eau du robinet quand même par exemple, car dans beaucoup de pays elle n’est pas potable: les probiotiques aident, mais ils ont leur limite quand-même ! 😉

Et si malheureusement vous tombez malade et que vous êtes obligés de passer par la case antibiotiques – ce qui a été mon cas cette année, entre deux voyages… – sachez qu’il est également recommandé de faire une cure de probiotiques après la fin de votre traitement antibiotique. Certains probiotiques marchent également en traitement préventif pour renforcer le système immunitaire (ou éviter des récidives d’infections, comme les cystites par exemple). Pas d’abus non plus: mon pharmacien m’avait à l’époque recommandé de ne pas faire plus d’une cure par an (voire tous les deux ans) dans ce cas-là. Précisez bien à votre pharmacien pourquoi vous voulez prendre des probiotiques afin d’être bien conseillé.

Ayant déjà parlé à plusieurs reprises de mon utilisation de probiotiques sur les réseaux sociaux, on m’a récemment proposé de tester les probiotiques d’une petite société belge, b+ pharma, c’est donc ceux-ci que j’utilise pour le moment et j’en suis pour l’instant très satisfaite. Dans leur gamme, ils ont des probiotiques adaptés aux différentes utilisations possibles (avec des bactéries différentes en fonction des besoins) et ils en ont un spécifiquement conçu pour les voyages: Orgitan Travel. Ils recommandent de prendre un comprimé par jour 5 jours avant le départ et pendant toute la durée du voyage. Pour me préparer à l’hiver et comme cette année j’ai du prendre beaucoup de médicaments pour me soigner, je viens de commencer Orgitan Immunity,  et je garde en réserve Orgitan fast (pour soigner en urgence la diarrhée aïgue, au cas où ça arrive quand-même) et les gélules Orgitan care (si je dois à nouveau prendre des antibiotiques).

En complément, voici également quelques produits naturels qui aident également à renforcer l’immunité et que j’essaie d’intégrer au maximum (dans des quantités raisonnables hein, je crois que je ne le répèterai jamais assez dans cet article !) dans mon alimentation surtout en voyage:

  • le yaourt
  • le citron
  • le miel, propolis, etc. (vive nos amies les abeilles !)

Les huiles essentielles pour soigner les petits maux

Les huiles essentielles, ça, j’en utilise depuis encore plus longtemps et année après année je leur découvre toujours de nouvelles utilités ! Si le sujet vous intéresse, je vous recommande de faire quelques recherches sur le sujet car un article ne suffirait pas pour tout vous expliquer (chaque huile a une application et des propriétés bien spécifiques), je vais tout simplement me contenter de vous donner ici quelques utilisations que j’ai déjà pu tester et approuver:

  • l’eucalyptus: pour la respiration, les sinusites, rhumes,…
  • menthe poivrée: mal des transports,…
  • myrthe verte (ramenée de Corse !): infections, inflammations,…
  • lavande officinale: maux de tête, palpitations, crampes,…

Et beaucoup d’autres !

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec l’utilisation d’huiles essentielles pures (à doser vous-même), il existe aussi des produits (souvent des mélanges de différentes huiles) prêts à l’emploi. Je vous avais déjà parlé des produits Puressentiel que j’aime beaucoup, je les utilise encore et toujours. Les produits à base d’huiles essentielles qui sont toujours dans ma trousse à pharmacie en voyage:

  • Puressentiel Spray Circulation
  • Pranarom baume peau rougie et irritée
  • Puressentiel Maux de tête

L’équipement pour les vilains bobos

En ce qui concerne les blessures et problèmes de peau, je suis aussi bien équipée ! Voici ce que j’ajoute souvent à ma trousse à pharmacie :

  • un antiseptique local (en dose unitaire c’est mieux): j’utilise personnellement de l’iso-bétadine
  • des compresses stériles
  • des pansements de différentes tailles (et pour les pieds qui font mal les Hansaplast sont top)
  • de l’arnica (gel ou gélules) contre les bleus et les bosses
  • une pince à épiler pour retirer les échardes, etc.
  • du Flexium contre l’inflammation des os et articulations
  • un baume contre les irritations et les lèvres gercées

Et surtout soyez bien en ordre avec vos rappels du vaccin du tétanos !

Les classiques

Sans oublier également, même si ceux-là je pense qu’on les a déjà tous dans notre trousse à pharmacie :

  • paracétamol (douleurs et fièvre)
  • Buscopan (crampes)
  • un anti-moustique (une formule naturelle pour éviter de détruire la faune et la flore locale si vous allez vous baigner par exemple) et une pommade anti-démangeaison
  • crème solaire anti-UVA et UVA et après-solaire (naturels pour les mêmes raisons)

Sur les photos, je vous montre une partie de la trousse à pharmacie que je prépare actuellement pour mon voyage au Japon (mais je n’avais plus certaines choses en stock, donc ce n’est pas complet à 100%).

Voilà qui devrait vous permettre d’éviter et de soigner pas mal de petits bobos. Pour des symptômes plus graves, il faut aller consulter un médecin au plus vite, où que vous soyez. 

J’espère que cet article pourra vous aider à vous équiper au mieux ! Même si je vous souhaite de ne pas avoir besoin d’ouvrir votre trousse à pharmacie pendant votre voyage…

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *