Voyager au Japon en automne, mes premières impressions

Voyages

Voyager au Japon en automne, mes premières impressions

Par  | 

« Et alors, le Japon? Tu nous as pas encore raconté ! » Cette phrase, je commence à l’entendre assez souvent, que ce soit de la famille ou des amis ! Et oui, toujours pas d’article sur le blog alors que ça fait plus d’un mois et demi qu’on est rentrés de ce premier voyage au Japon (à l’une des plus belles périodes de l’année, l’automne et le momijigari), il était temps que je m’y mette ! Mais pour tout vous dire, en fait, je ne savais vraiment pas par où commencer… Comment arriver à bien vous retranscrire mes impressions?

La traditionnelle photo à Fushimi Inari

Le Japon rêvé

On en a tellement vu et tellement fait, et pourtant j’ai l’impression de n’avoir fait que frôler une culture et un pays si différent de tous les autres. Le Japon était un rêve pour moi depuis de nombreuses années. C’est une culture que j’ai découvert sur le tard par rapport à certaines personnes, mais je suis vite tombée sous le charme de nombreux aspects de cette culture unique, à commencer par sa gastronomie (sushis, ramen, matcha,…). Je savais qu’au Japon j’allais me régaler, et je n’ai pas été déçue ! Mon dieu, que mes papilles ont été heureuses… Mais elles n’ont pas été les seules puisqu’on en a aussi pris plein les yeux, en un peu moins de 3 semaines de voyage dans ce pays qui fait tant rêver et dont j’avais déjà vu tant d’images.

Thé matcha gourmand avec vue à Tokyo…

Pourtant, j’avais beau avoir vu tant d’images et préparé pendant de nombreux jours ce voyage (je n’avais encore jamais passé autant de temps à préparer un voyage !), je n’ai pas été déçue comme on l’est parfois en se retrouvant face à des lieux qu’on s’est beaucoup imaginé et qui en réalité sont moins impressionnants que ce que l’on pensait. Pas de ça ici, même si l’ambiance qui entoure ces lieux a peut-être été encore au dessus de mes attentes. Mais de manière générale, le Japon a été tel que je l’imaginais. J’ai un peu eu la même réaction que lors de mon premier voyage aux Etats-Unis: j’étais persuadée que j’allais être déçue, que ça ne pouvait pas être aussi cliché que ça en vrai, et pourtant si ! Ce sont deux pays plein de clichés mais des clichés si agréables à découvrir en vrai la plupart du temps.

Assister à une cérémonie de mariage traditionnelle dans un temple à Kyoto

Le Japon en automne

Ce voyage tant rêvé a au final été décidé un peu sur un coup de tête, avec des billets d’avion pas chers du tout, nous sommes donc partis au Japon à la deuxième période la plus populaire de l’année, l’automne. La première période de l’année au Japon, c’est le printemps, la bien connue période des sakuras en fleurs. Le Japon en automne est surtout populaire auprès des touristes japonais et asiatiques (on a vu énormément de chinois) qui adorent venir contempler les magnifiques couleurs des arbres et notamment des érables, dont les tons vont du jaune flash au rouge intense. Les japonais ont même un mot pour décrire cela (ils ont vraiment des mots pour tout !!): momijigari, la « chasse aux feuilles rouges » !

Un des temples colorés de Nikko, destination très populaire à l’automne

On avait peur qu’il y ait vraiment trop de monde, mais au final, à part certains endroits et en suivant quelques règles de base, on en a vraiment bien profité et on a pas trop senti la foule dans les endroits les plus populaires !

Le Golden Pavillion à Kyoto

Voici donc les quelques conseils que je vous donnerais si vous prévoyez aussi de partir au Japon en automne (la plupart s’applique aussi à la période des sakuras):

  • Prévoyez toutes les visites les plus touristiques le matin le plus tôt possible pour éviter la foule. Par exemple, si vous ne pouvez pas arriver avant 8h (voir 7h) à Fushimi Inari, je vous conseillerais tout simplement de ne pas y aller car ça ne vaut pas du tout le coup une fois que tous les cars de japonais et de chinois ont débarqué. Ce qui fait le charme de beaucoup de sites au Japon, c’est justement de s’y retrouver presque seuls.
  • Certains endroits les plus réputés pour l’observation des feuilles d’érable aux couleurs de l’automne (parcs, jardins, temples) coûtent plus chers en automne. C’était le cas de plusieurs temples à Kyoto que j’ai visité, je n’ai pas tout de suite fait le lien, mais oui, le momijigari on rigole vraiment pas avec ça au Japon… Il vaut mieux le savoir avant de prévoir votre budget par rapport aux prix indiqués dans les guides de voyage !
  • On vous conseille de réserver vos hôtels un peu en avance car certaines villes sont vite remplies à cette période. Par contre, pour le train, nous n’avons jamais fait de réservation et nous n’avons jamais eu de souci.
  • Niveau météo, l’automne au Japon est une période très agréable. Le Japon a les mêmes saisons que nous, sauf que les températures sont un peu plus élevées (on a eu 20 degrés tout le mois de novembre) et que l’été est très humide. Donc pas besoin de 3 couches de vêtements si vous partez en automne !
  • Le plus bel endroit pour admirer les feuilles d’automne? C’est difficile à dire ! Pour ma part, j’ai particulièrement aimé le lac Ashi à Hakone, le Temple d’Or à Kyoto, les temples de Nikko et les jardins Hamarikyo à Tokyo. Je vous reparlerai de tous ces endroits dans les articles suivants, promis !

Les amoureux de Kyoto

Mes premières impressions du Japon: les 6 choses qui m’ont le plus surprise

Si j’ai découvert un Japon dont j’avais tant rêvé, il y a tout de même eu plusieurs choses qui m’ont particulièrement surprise ou marquée !

Tokyo sous la pluie

Les japonais sont extrêmement propres et civilisés… et n’aiment pas les poubelles. 

Les japonais sont très propres, OK, ça on le sait mais malgré tout quand tu vois ça en vrai ça surprend quand même, surtout quand tu les vois aspirer les voies de métro avec un mini aspirateur un soir de fête et que malgré tout ils savent te faire toutes les voies avant que le sac soit rempli. Je crois qu’en Belgique on ferait à peine 2 mètres carré avec le même sac ! C’est là que j’ai compris que c’était vraiment, vraiment du très haut niveau les japonais niveau propreté. Autre très gros level: les ryokans dans lesquels tu as une paire de chaussures pour te déplacer dans les parties communes, une paire pour ta chambre, une paire pour la salle de bain et… une paire pour les toilettes. Oui, une paire de chaussons dont la seule utilité est de faire les deux pas qui séparent la porte de la cuvette. Je vous l’avoue, j’ai souvent oublié de les enlever en sortant, honte à moi !

Les geishas et les maikos, la culture traditionnelle japonaise incarnée

Le seul côté négatif à tout ça: ils sont tellement propres qu’ils ne mettent de poubelles NULLE PART. La meilleure manière de repérer les touristes au Japon c’est de regarder ceux qui galèrent les mains remplies de déchets à chercher des poubelles ! On sait pas trop comment ils font mais à certains moments c’était quand même un peu chiant ! 😉

Et en plus d’être propre, ils sont également très civilisés. Faire la file est un sport national au Japon. Les japonais sont tellement civilisés qu’ils feront tout pour aider leur prochain. En tant que touriste, faites donc attention quand vous demandez quelque chose à un japonais, car ils ne peuvent littéralement pas vous dire non ! Ils vous diront toujours oui, mais à vous d’essayer de comprendre s’ils vous disent oui juste par politesse ou non ! Par exemple, on avait oublié quelques affaires dans une chambre d’hôtel à Kyoto. On téléphone à l’hôtel pour leur demander si, en payant, ils ne pouvaient pas nous envoyer nos affaires à notre prochain hôtel. Finalement, on les a eu en moins de 24h et ils n’ont jamais voulu qu’on paie ! (pour l’anecdote, bêtes que nous sommes nous étions inquiets de ne pas les recevoir à temps avant notre départ vu que c’était le weekend… mais nous avions oublié que nous étions au Japon ! en moins de 24h tout était là ! Chapeau la poste qui fonctionne 7j/7).

Les japonais ne sont pas du tout extravagants (en tout cas 99% d’entre eux)

C’est l’une des choses qui m’a le plus surprise lors de ce voyage au Japon. Avec toutes les images de cosplay qu’on voit au Japon, je m’attendais à ce que ça soit un vrai spectacle en rue. Et ben en fait, non, pas du tout. La plupart des japonais sont très, très classiques niveau vestimentaire, 99% d’entre eux sont très loin du tape à l’œil et de l’original. Même dans le quartier de Harajuku à Tokyo qui est LE quartier des cosplays, si vous n’y allez pas le dimanche matin et s’il ne fait pas beau, vous ne verrez presque rien de super extravagant. Et parmi les seuls vrais cosplay que nous avons vu, la plupart demandaient de l’argent pour faire une photo avec eux, donc vraiment pas ce à quoi je m’attendais à ce niveau-là !

Le Robot Show, le spectacle le plus kitsch de tout Tokyo !

Par contre, pour les occasions particulières, alors là les japonais se lâchent ! Nous étions à Tokyo pour la nuit d’Halloween et je n’ai jamais vu ça ! Nous nous sommes retrouvés au milieu de la foule à Shibuya, on aurait dit que le tout Tokyo était de sortie et ils avaient faits péter les costumes les plus farfelus les uns que les autres pour le coup !

Un des meilleures déguisements qu’on a vu à Halloween !

Deux japonaises « Minionnes » à Universal Studios

Les villes japonaises sont très calmes

Si j’ai cru faire une crise de panique dans la foule d’Halloween à Shibuya, c’est bien le seul moment de tout ce voyage où j’ai remarqué que les villes japonaises étaient très peuplées. En dehors de ça, j’ai été particulièrement surprise par le calme qu’il régnait en général dans les rues des grandes villes, y compris Tokyo ! Très peu de voitures dans la plupart des quartiers, pas de foule à par un flux normal aux heures de pointe. Où sont passés tous les japonais?! On a pas compris.

Osaka

Kyoto by night

Les japonais ont une passion pour le kawaii, de 7 à 77 ans !

Alors ça, pas de souci, le « kawaii » c’est comme la propreté, c’est un des clichés du Japon qui s’est révélé être encore pire en vrai que ce que je pensais !! Voir de jeunes hommes viriles s’extasier en criant « kawaiii, kawaiii » tout en pointant du doigt les cerfs de Nara – scène classique au Japon qui résume bien le sujet.

Groupe de jeunes hommes japonais hystériques: « kawaiiii kawaiiii »
Petit faon pas peureux du tout: « eh toi, c’est à moi que tu causes?! »

Les japonais ont une passion pour tout ce qui est kawaii (« joli »), ça va des objets les plus utilitaires qui prennent des formes « mignonnes » (éponge en forme de chat, ou les fameuses toilettes Toto qui te mettent des sons d’oiseau pour te relaxer sur les toilettes…) jusqu’à des objets totalement inutiles mais si mignons, accessoires en plastique (le « must buy » en automne, les feuilles d’érable en plastique à mettre partout dans ta maison), formes pour faire ton riz en forme de Pikachu ou d’Hello Kitty et toute la bouffe kawaii, petits papiers souvenirs kitchouilles qu’on te distribue partout même aux temples… Bref, c’est le pays de la mignonnitude. Un japonais qui n’aime pas les choses mignonnes est aussi rare qu’un français qui n’aime pas la baguette ou un belge qui n’aime pas le chocolat.

Bel exemple de nourriture kawaii aux Universal Studios à Osaka !

Au Pompompurin Cafe à Tokyo

Hello Kitty Café à Obaida (oui, j’adore ça !)

Les modèles de nourriture en plastique, toute une histoire également…

Le mélange de la modernité et des traditions

Une autre chose qui fait à nouveau la particularité du Japon, c’est pour moi le mélange constant de l’ultra-modernité et des traditions. L’île articifielle d’Obaida vs le quartier typique de Yanaka à Tokyo. La cuisine de fastfood vs. la cuisine keisaki. Les geishas et maikos qui accompagnent les hommes d’affaires. Ce temple posé en plein milieu d’une arcade commerciale à Kyoto (ou tous les temples sortis de nulle part dans des quartiers à gratte-ciel). Les maisons traditionnelles en bois entourées de 1000 fils électriques et de bâtiments beaucoup plus modernes. Tout cohabite dans un ensemble toujours extrêmement bien organisé au final.

Cherchez le château d’Osaka au milieu des buildings…

Jardin japonais et gratte-ciel à Tokyo

Kyoto, autre bel exemple éclectisme architectural

Ema (plaquette de temples) version manga à Tokyo

Le Japon est un pays cher, sauf pour la nourriture

Oui, le Japon est un pays cher, c’est un fait. Même si les billets d’avion sont devenus moins chers, les hôtels et hébergements sur place sont la plus grosse dépense à prévoir, avec les transports en commun (à ce sujet, je consacrerai d’ailleurs un autre article sur le Japan Rail Pass que nous avons acheté pour nous déplacer partout et limiter les frais). Par contre, là où j’ai été assez surprise, c’est que l’on pouvait manger très très bien pour beaucoup moins cher que chez nous ! Bien sur, dans les restaurants hauts de gamme de type keisaki ce n’est pas donné loin de là, mais on peut se régaler de toute une série de cuisines succulentes (ramens, tonkatsu, shabu shabu, gyozas, sushis,…) pour des prix tout à fait raisonnables. Et vous le verrez dans les articles suivants, je me suis lâchée de ce côté-là du coup !!

Le shabu shabu, LA découverte de ce voyage au Japon !!

Apprendre à faire du thé matcha dans les règles de l’art à Kyoto

Des sushis ultra frais dès 3h du mat’ au marché aux poissons de Tokyo

Les takoyaki, la street food par excellence au Japon, pour quelques yens seulement

Les tables des ryokans sont souvent les meilleures

Conclusion: un premier voyage au Japon qui ne sera pas le dernier

Vous l’aurez compris, ce premier voyage au Japon aura été un vrai coup de cœur pour moi, je suis notamment tombée totalement amoureuse de Tokyo. C’est la seule ville au monde où je me verrais bien vivre en dehors de la Belgique, avec Londres. Donc si je veux retourner au Japon, c’est d’abord à Tokyo que je veux retourner ! Une semaine sur place ne m’a pas suffit, cette ville est si variée et tellement grande…

Tokyo, mon amour…

Et donc oui, ce sont donc les villes (Tokyo puis Osaka) qui m’ont donc le plus plu au Japon. La nature et la campagne est magnifique, mais tout autant que dans d’autres pays d’Asie. Ce qui pour moi fait tout le charme du Japon, c’est plutôt cet environnement urbain si unique. Je sais que tout le monde ne sera pas du même avis que moi, là pour le coup c’est un avis tout à fait personnel !

Bref, Tokyo mon amour je sais que l’on se reverra bientôt. Déjà car je veux te voir à d’autres saisons, et puis car je veux profiter de tes quartiers moins populaires et visiter le plus beau parc d’attraction du monde, DisneySea.

En attendant, vous pouvez donc vous attendre à de nombreux articles sur le Japon dans les mois qui viennent !

Si vous avez d’autres questions sur le Japon en automne ou sur mes premières impressions dans ce pays, n’hésitez pas à me les poser en commentaire !

12 commentaires

  1. Nathalie

    8 janvier 2018 à 10 h 19 min

    Très jolies toutes ces photos et super article! Je ne savais pas que l´automne avait quelque chose d’aussi particulier au Japon. Le bonheur des blogs, c’est de découvrir ce genre d’en choses 🙂 merci!

    • Emmanuelle Hubert

      8 janvier 2018 à 11 h 39 min

      Merci beaucoup !! 🙂 En effet l’automne est incroyable, et on en parle relativement peu, j’avoue qu’en réservant mes billets je ne savais pas ce qui m’attendait ! 😉

  2. Béné

    8 janvier 2018 à 13 h 30 min

    Très jolies photos et compte rendu !

  3. Oceane

    8 janvier 2018 à 17 h 36 min

    Aaaaah, le Japon, un pays qui ne s’oublie pas ^^!

    J’ai eu la chance d’y aller en 2015, je n’ai jamais imaginé ne pas y retourner depuis! Comme tu dis, on voit tous tellement de photos, donc on se dit « mouais, je ne vais pas avoir tant que ça des surprises » mais… C’est juste une claque au visage quand on y est!

    A bientôt!

    • Emmanuelle Hubert

      9 janvier 2018 à 14 h 53 min

      Oui c’est vraiment ça ! J’espère y retourner très vite et je te souhaite la même chose ! 🙂

  4. BERNADETTE FONTENELLE

    31 janvier 2018 à 20 h 16 min

    Comme toujours des photos superbes qui donnent l’impression d’y être aussi. Je me souviens, ça remonte déjà à qq années, les belles photos de Barcelone m’avaient fait voyager. Et Cuba tout autant. On attend avec impatience de nouvelles photos. Merci Emmanuelle.

    • Emmanuelle Hubert

      1 février 2018 à 17 h 29 min

      Merci beaucoup Bernadette ! Cette année, le gros voyage ça sera la Nouvelle-Zélande en fin d’année: j’ai hâte ! En attendant, il y a plein d’articles sur le Japon qui arrivent…

  5. Hustinx

    22 février 2018 à 15 h 43 min

    Merci pour ton reportage ! Hâte de lire les articles suivants !
    Nous y allons en juillet et je suis occupée à faire notre circuit qui sera ressemblant au tien sauf que nous y restons 8 jours complets. Je vais privilégier Tokyo et kyoto.
    Par quel biais as tu choisis les hôtels et restos? As tu changé souvent d’hôtel où bien as tu visité en étoile ?
    Merci d’avance pour ta réponse
    Isabelle

    • Emmanuelle Hubert

      26 février 2018 à 11 h 54 min

      Bonjour !
      Je vous conseille de prendre un hôtel à Tokyo et un hôtel à Kyoto. On a pas mal rayonné autour des deux villes, mais en 8 jours je pense que vous allez devoir vous « contenter » de la visite de ces deux villes, ce qui est déjà pas mal pour un premier voyage 🙂 Les distances entre les villes sont quand même assez longues.
      Pour la sélection des hôtels & restos, ah… je n’ai jamais passé autant de temps à faire des recherches ahah ! Blogs, guides, recommandations d’amis… puis j’ai réservé en comparant les prix sur différents sites.
      Mais tout sera bientôt sur le blog 😉
      Bonne journée,
      Emma

  6. Pingback: Premiers pas à Tokyo : Ueno et Yanaka

  7. Madame Dree

    5 avril 2018 à 11 h 56 min

    Tes photos sont magnifiques, toutes ces couleurs !
    C’est sûr qu’un tel voyage ne doit pas laisser indifférent… <3

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *