Visiter le Portugal : les endroits préférés des blogueurs voyage

Vous le savez si vous me suivez, le Portugal est l’un de mes pays préférés et j’ai déjà eu l’occasion d’y voyager à de nombreuses reprises. De Lisbonne aux Açores en passant par l’Alentejo, Porto, Madère,… Les endroits à visiter au Portugal ne manquent pas ! Et puisqu’il est impossible de tout voir, même en plusieurs voyages, j’ai demandé à d’autres blogueurs voyage de partager leurs endroits préférés au Portugal. Le résultat : pas moins de 27 destinations portugaises testées et approuvées, et autant d’idées pour de futures escapades dans le premier pays européen à avoir reçu le label « Safe Travels » du World Travel & Tourism Council, un label qui récompense le protocole sanitaire strict mis en place par le pays. Le Portugal est donc une destination sûre pour cet été, où vous pouvez partir en vacances en toute tranquillité !

Que faire au Portugal ? Les visites immanquables au Portugal selon les blogueurs voyage

Dans cet article, vous retrouverez tous les immanquables des blogueurs voyage classés par région, en partant du Nord pour aller tout au sud, dans les îles. Vous y retrouverez les destinations portugaises les plus connues, telles que Lisbonne, Porto ou encore Madère, mais aussi des endroits beaucoup moins touristiques (dont certains que je ne connaissais même pas !). Il y en a également pour tous les goûts puisque vous y découvrirez par exemple des idées de visites culturelles et historiques, des itinéraires de randonnées, ou encore les plus belles plages du Portugal.

La Région Nord (Norte)

Traversée par le Douro, la Région Nord ou Norte est célèbre pour ses vignobles, mais les choses à faire dans la région ne se limitent pas à boire un porto à Porto, bien au contraire ! Voici les endroits immanquables de la Région Nord selon les blogueurs voyage.

→ Pour rejoindre la région Nord, l’idéal est de prendre un avion jusqu’à l’aéroport de Porto puis faire quelques excursions au départ de Porto ou louer une voiture de location pour découvrir plus librement la région. 

Porto

Par Rachel de Les voyageuses du Québec

Un endroit que j’ai bien aimé au Portugal est la ville de Porto. Ville portuaire en bord du fleuve Douro, outre la beauté du fleuve avec son pont, les quartiers historiques de la ville (Ribeira, Aliados et Miragaia) sont également un régal pour les yeux. On y retrouve plusieurs trésors architecturaux qu’on découvre en se lançant à la découverte des rues et ruelles blotties entre de hauts bâtiments tous collés serrés entre eux. On retrouve plusieurs époques et types architecturaux. Certains bâtiments et églises sont entièrement recouverts de céramiques. Le centre historique est condensé ce qui permet de se balader aisément d’un quartier à un autre et de profiter des petits plaisirs de cette ville animée.

Parmi les lieux intéressants à découvrir, notons la gare de train de São Bento avec ses magnifiques fresques d’azulejos, la Tour des Clercs qui offre une vue spectaculaire sur Porto, la librairie Lello qui a inspiré J.K. Rowling, l’auteur de Harry Potter, l’église baroque de Saint Francisco, la Rue de Santa Catarina, une rue piétonne et marchande, où se trouve la chapelle des âmesainsi que  la charmante petite Rue des Fleurs avec ses nombreuses librairies et l’Avenue des Alliés avec ses impressionnants bâtiments néoclassiques et Beaux-arts.

Comme je vous disais, Porto est également une ville portuaire en bord du fleuve Douro. Bien que ce ne soit pratiquement que des bateaux touristiques de nos jours, c’est à mon avis l’endroit le plus beau de la ville!

Avec les maisons hautes et colorées du quartier Ribeira qui longent le fleuve, son pont métallique, les petites embarcations et l’activité qui y règne, c’est un endroit à voir absolument à Porto.

Trouver un hôtel à Porto
Acheter une Porto Card (transports + activités)

Cascade de Tahiti dans le Parc de Peneda-Gerês

Par Violaine de Vio Vadrouille

Randonner dans le Parc national de Peneda-Gerês fut l’un de mes plus beaux souvenirs de mon année passée au Portugal. Peneda-Gerês est le seul parc national du Portugal et se situe dans le nord du pays, juste à la frontière avec l’Espagne.

Depuis Porto, il faut compter environ 1h-1h30 de route. Une très belle idée d’excursion à la journée lors d’un grand weekend à Porto par exemple, cependant ce sera court pour y découvrir toutes les cascades.

Bien qu’elles soient nombreuses, trois cascades à Peneda-Gerês sont véritablement
incontournables : la cascade de Portela do Homem qui se situe à la frontière tout au nord du parc, la cascade de l’Arado où une randonnée un peu aventure peut se faire pour atteindre les différents bassins de la cascade, et enfin la cascade de Tahiti.

La cascade de Tahiti est localement connue comme la cascade de Varzeas. C’est celle qui sort du lot, celle qui fait chavirer les cœurs, et comment ?! L’endroit est un véritable paradis !

Attention : l’accès à la cascade de Tahiti est difficile et dangereux. Il faut bien se renseigner au préalable sur comment y accéder, il n’y a aucun signal GPS une fois sur place. Être extrêmement vigilants !

Une fois sur place, on se baigne et on profite du coin qui est très méconnu et n’accueille que quelques touristes locaux aux beaux jours. On peut facilement y passer toute la journée, le cadre est magique !

Trouver un hôtel dans le Parc national de Peneda-Gerês
Réserver une excursion d’un jour à Peneda-Gerês au départ de Porto

Bragança et son château

Par Isabelle du blog Escapade en Castilla y Leon

Bragança c’est presque l’Espagne me direz-vous. La preuve ? Elle réalise une communication touristique en commun avec la ville espagnole de Puebla de Sanabria. Les deux cités, distantes de quarante kilomètres, sont le fruit de la même histoire militaire dont leurs châteaux respectifs sont le symbole. A Bragança je vous conseille justement de débuter votre visite par ce mastodonte.

La forteresse vous offre la possibilité de mieux comprendre le rôle de cette cité perdue dans le nord du pays, loin de la capitale. Ce château a la particularité d’avoir perdu sa fonction militaire seulement au XXe siècle, en devenant progressivement un musée militaire. Même si ce n’est pas votre domaine de prédilection, je vous conseille d’y faire un tour, cela éclairera votre lanterne lors de vos déambulations dans la ville. En effet, vous serez peut-être interpellés sur une place par le monument aux « Muertos de Franca », qui fait écho aux installations du musée expliquant le rôle des portugais dans la Première Guerre mondiale.

Bragança c’est heureusement aussi une ville riche de bien d’autres thématiques comme celle des costumes et masques de carnaval. A défaut d’être à la bonne saison pour ces fêtes, vous pourrez découvrir ces étonnantes traditions au musée qui leur est consacré. Ce n’est qu’un exemple des riches institutions culturelles de la ville, que complète une série de monuments. Les églises aux intérieurs couverts d’azulejos rythment votre promenade dans les rues abruptes de la ville portugaise.

Bragança, rappelle bien les spécificités de ces places de frontière nourries des souvenirs de guerre avec diverses nations d’Europe comme la France, ennemie dans la guerre d’Indépendance espagnole, alliée un siècle plus tard dans les tranchées de la Grande Guerre. On y porte son regard sur l’histoire au-delà des frontières du pays. Attachée à la mise en valeur des traditions et de son patrimoine c’est une étape idéale lors d’un circuit au Portugal.

→ Trouver un hôtel à Bragança 

D’autres sites à découvrir dans la région Norte

En plus des endroits détaillés ci-dessus, voici quelques endroits supplémentaires à visiter dans la Région Norte :

  • le Centre historique de Guimarães, un village médiéval classé à l’UNESCO (une autre idée d’excursion d’un jour au départ de Porto)
  • la Région viticole du Haut-Douro et ses paysages de rêve, également classée à l’UNESCO, et qui peut par exemple se découvrir en croisière d’un jour ou plus au départ de Porto
  • Le Sanctuaire du Bon Jésus du Mont à Braga, un impressionnant sanctuaire baroque, lui aussi classé à l’UNESCO (sa visite peut être combinée à celle de Guimarães sur la même excursion d’un jour)

La Région Centre (Centro)

La Région du Centre ou Centro est pour moi la région portugaise la plus variée : entre ses petits villages, sa nature préservée, ses spécialités culinaires et ses sites historiques classés à l’UNESCO, vous ne vous ennuierez pas ! Voici les endroits immanquables de la Région Centre selon les blogueurs voyage.

→ Pour rejoindre la Région Centro, vous pouvez arriver soit par le Nord à l’aéroport de Porto soit par le sud à Lisbonne. Je vous recommande chaudement de louer une voiture soit depuis Porto, soit depuis Lisbonne. Il est possible de relier Porto à Lisbonne en faisant un très chouette roadtrip passant par la plupart des points ci-dessous (vous pouvez par exemple longer la côte à l’aller et revenir par les terres pour faire une belle boucle).  

Obidos

Par Claire du blog ZigZag Voyages

Obidos est un des plus beaux villages du Portugal et aussi l’un des plus amusant à visiter. Il est entouré d’une muraille qui est ouverte à la promenade presque tout du long. Cela offre une perspective unique sur les maisons blanches aux toits orangés !

Outre explorer les méandres de rues et ruelles, monter sur les murs ou admirer le château, vous pouvez aussi goûter sa liqueur de cerise très connue : Ginjinha. Juste une gorgée à boire dans une coupe en chocolat, et c’est reparti !

Et si vous visitez lors du Festival médiéval en été, vous profiterez d’un voyage dans le temps avec souper, costumes, jongleurs et remèdes traditionnels.

Obidos est très facile d’accès à seulement 1h de Lisbonne par autoroute. Mais si vous ne voulez pas conduire il y a aussi des bus et des tours organisés qui peuvent vous y emmener.
Cependant je conseille d’y passer une nuit, car les lumières aux couchers et levers de soleil sont magnifiques depuis les remparts.

Trouver un hôtel à Obidos 
Réserver une excursion d’un jour au départ de Lisbonne

Berlenga : un archipel mystique

Par Christophe Riedel de Parallèles Potentiels 

Côte Ouest, 80 kilomètres de Lisbonne. Accessible de mai à septembre, la réserve naturelle de l’archipel de Berlenga est située à 11 kilomètres de mer en face de la ville de Peniche. Pour préserver l’écosystème, pas plus de 300 visiteurs par jour !

« Cette île est mystique » dit un jeune homme croisé là-bas. Accessible de mai à septembre à partir de Peniche en 45 minutes de bateau parfois agité à l’aller (car face mer). Un conseil : passez 24 heures sur place, le temps de s’imprégner de la force tranquille des lieux. Le bateau vous laisse au village des pêcheurs. On peut camper ou passer la nuit dans le cadre quasi-monastique d’une forteresse du seizième siècle, le fort Sao Joao Baptista.

Ce logement spartiate vous mène hors du temps. Une fois que vous avez pris vos quartiers, hélez un pêcheur au pied du fort pour visiter les grottes qui traversent l’île de part en part. Puis montez en fin de journée le long des escaliers de la falaise. En haut, c’est le royaume des oiseaux au soleil couchant. Partez à gauche jusqu’au bout de l’île ou à droite vers le phare. C’est désert, solitude pleine comme rarement… partagée avec les centaines d’oiseaux protégeant leurs nids ! Redescendez boire un verre au village des pêcheurs, puis mangez au fort dans une atmosphère de pension familiale. Le nuit, la mer vous berce…

Le lendemain matin, nouvelle promenade du côté que vous n’aurez pas exploré la veille, déjeuner de poissons grillés au village des pêcheurs, par exemple chez Marisol : un loup, un mérou, de bonnes sardines riches en magnésium… Si le corps vous en dit, faites une plongée dans les eaux cristallines…

Carnet d’adresses à Berlenga
Où loger ?
• Dans la zone de camping
• Au Fort S. Joao Baptiste, 20 chambres – Réservations Tél. 00 351 91263 14 26 – berlengareservasforte@gmail.com – Chambres de 20 à 27 euros. Celles côté mer sont petites, mais taillées dans le roc de l’Histoire ! Les meilleures sont numérotées de 1 à 4.
• Pour plus de confort : à l’hotel-Restaurant Mar e Sol www.restaurantemaresol.com
Site de la région de tourisme ouest de Lisbonne : www.rt-oeste.pt
Plus d’informations pratiques sur le site de Visit Portugal

→ Sinon, vous pouvez aussi réserver une excursion d’un jour depuis Lisbonne

Nazaré et la Praia Norte

Par Hereweare.world

Quand on pense à Nazare, on pense tout de suite au surf et à ses vagues monstrueuses qui peuvent dépasser 30 mètres lors des dépressions hivernales.
Quoi de mieux pour nous, lors de notre deuxième hiver nomade, que de se poser sur la Praia Norte avec notre camping car pour admirer le spectacle de ces surfeurs de l’extrême qui osent s’aventurer dans cette mer déchaînée à l’aide de jetski.
Lors de notre arrêt sur la Praia Norte, les vagues n’étaient pas très hautes, « seulement » 7 à 8 mètres.
Mais cette plage ce n’est pas que du surf. C’est aussi la rencontre avec les autres nomades d’Europe venus eux aussi passer l’hiver au soleil. Nous avons passé une soirée à discuter avec un gallois qui voyageait en solo et qui était là depuis 15 jours.
Nous avons aussi rencontré une famille allemande avec leur 2 jeunes enfants avec qui nous avons passé 3 jours inoubliables.
De là, on peut accéder à la ville de Nazare par la plage en crapahutant sur les rochers. Une fois en haut, la vue est imprenable sur les vagues qui viennent s’écraser sur le phare et on peut partir découvrir la ville pittoresque de Nazare et sa superbe Église ainsi que sa crèche.
Ce fut aussi pour nous l’occasion de manger nos meilleurs Pasteis de Nata sur la petite place face a l’église.
Si jamais vous ne venez pas en véhicule aménagé de nombreuses chambres d’hôte ou d’hôtels seront là pour vous accueillir.

Trouver un hôtel à Nazaré
Réserver une excursion au départ de Lisbonne

Aveiro, la ville Art Nouveau du Portugal

Par Emma de Au goût d’Emma

Aveiro est surnommée la Venise du Portugal à cause de ses canaux et de ses gondoles, qui sont ici appelées les « moliceiro » (je vous recommande de faire une balade sur un de ces bateaux pour une expérience vraiment originale, si possible au coucher du soleil). Si ces canaux lui confèrent déjà un certain charme, la beauté d’Aveiro tient également au fait qu’il s’agisse d’une ville Art Nouveau très bien préservée. On y trouve des bâtiments vraiment splendides !

Si vous logez à Aveiro, n’hésitez pas non plus à aller faire un tour au « Bairro dos Pescatores« , le quartier des pêcheurs le long de la plage, aux petites cabanes colorées. Découvrez toute ma visite d’Aveiro dans cet article.

Trouver un hôtel à Aveiro
Réserver une excursion d’un jour à Aveiro au départ de Porto

Covilhã

Par argone du blog A taste of my life

Covilhã est une ville du centre du Portugal, dans les montagnes de la Serra Estrela. Elle était très prospère au XIXème siècle, avec de nombreuses industries travaillant la laine : tissage, teinture, confection … ; hélas maintenant cette époque est révolue et les usines ont fermé. J’étais très émue de découvrir que quelques passionnés essayent de faire revivre cette activité, grâce à des créateurs qui sont partie prenante de ce projet ambitieux. Par ailleurs, un festival de street art, Wool Urban Art Festival, donne une nouvelle jeunesse aux rues un peu désertes de la vieille ville, où il y a pas mal de maisons abandonnées. De grands noms du muralisme, portugais mais aussi d’autres pays, se sont donné rendez-vous à Covilhã autour du thème de la laine, pour des créations fabuleuses, à découvrir sans modération. Cette ville fait d’ailleurs partie d’un itinéraire street art qui parcourt toute la région centre du Portugal : Estarreja, Viseu, Figueira da Foz … je vous invite à en savoir plus en vous rendant sur mon blog !

Trouver un hôtel à Covilhã

La cité antique de Conimbriga

Par Carine et Nicolas du blog Parenthèse nomade

Conimbriga est un site antique d’époque romaine situé sur la commune de Condeixa-a-Nova, à 16 km au sud de la ville de Coimbra. Monument national, Conimbriga est un des sites antiques les mieux conservés de la péninsule ibérique.

Sa visite lors de mon premier séjour au Portugal en 2012 a été un véritable coup de cœur, certainement du fait que je ne m’attendais pas à découvrir une cité romaine aussi bien conservée alors que ce lieu reste particulièrement méconnu des touristes et peu mis en avant dans les guides de voyage. Le site mérite tellement le détour que nous y sommes retournés lors de notre deuxième séjour dans le pays en 2015 et l’avons redécouvert avec autant de plaisir.

À Conimbriga, vous déambulez entre les villas romaines des nobles dont les mosaïques sont encore de toute beauté. Par endroit, les couleurs vives des fresques murales subsistent. L’architecture de la cité et de ses bâtiments reste bien visible : villas avec cour intérieure, thermes, forum, murailles.

Un musée complète la visite. Les objets issus des fouilles garnissent des vitrines bien mises en valeur, les enfants ont adoré comprendre à quoi servaient tous les petits objets du quotidien présentés.

Bien que Conimbriga ne se situe qu’à 50 km à l’intérieur des terres, il y fait extrêmement chaud l’été, et il n’y a pas un coin d’ombre. Préférez une visite en matinée ou à la tombée du jour.

Petite astuce si vous êtes en van ou en camping-car : le site accepte que vous passiez la nuit sur le parking. C’est gratuit et tranquille. Une aubaine !

Trouver un hôtel à Coimbra

D’autres sites à découvrir dans la Région Centre

En plus des endroits détaillés ci-dessus, voici quelques endroits supplémentaires à visiter dans la Région Centre :

  • Coimbra et son Université historique, classée à l’UNESCO
  • Fatima, le Lourdes portugais, et les autres sites religieux du Centre classés à l’UNESCO : le Couvent du Christ à Tomar, le Monastère d’Alcobaça, le Monastère de Batalha (lire mon article dédié)
  • le très original Aliança Underground Museum, mon musée coup de cœur au Portugal, situé dans des anciennes caves à vin
  • l’église de Valega, un chef d’oeuvre d’azulejos
  • Caldas da Rainha et Vista Alegre, pour les amateurs de céramique et porcelaine portugaises
  • le parc de la Serra de Buçaco, qui abrite notamment le Palais de Buçaco, un hôtel-restaurant de luxe insolite, à l’architecture incroyable
  • les sites d’art rupestre préhistorique de la Vallée de Côa, tout au nord (eux aussi classés à l’UNESCO)

La Région de Lisbonne (Lisboa)

La région de la capitale portugaise est en réalité assez grande et s’étend bien au delà de la périphérie proche de Lisbonne. C’est la région parfaite pour avoir un bel aperçu du Portugal, de son histoire, de sa gastronomie et de sa nature lors d’un premier voyage.

En plus des endroits présentés ci-dessous par mes amis blogueurs, notons également l’édifice royal de Mafra, qui vient de rejoindre la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO : à découvrir lui aussi !

→ Pour visiter la région de Lisbonne, la plupart des touristes décident de rester basés au cœur de Lisbonne (mon hôtel préféré : le 1908 Lisboa Hotel) et de faire quelques excursions. Il peut également être intéressant de combiner un citytrip à Lisbonne avec un séjour balnéaire dans une des stations le long de la côte comme Cascais ou Estoril

Lisbonne

Par Emmanuel du blog voyageavecnous

Si vous allez au Portugal, ne manquez pas la belle ville de Lisbonne. Je vous conseille d’y rester au minimum 3 jours pour découvrir la ville à votre rythme.

Lisbonne c’est une ville de couleurs, de points de vue magnifiques, une ville sous le soleil qui mérite d’être découverte.

Parmi les incontournables il y a bien sûr le quartier d’Alfama avec la ligne mythique du tramway jaune, mais aussi la Praça do Comércio, le cœur de la ville.
Lisbonne est une ville qui se découvre à pied, en se perdant dans les quartiers et en découvrant de petites merveilles au détour d’une ruelle.
Si vous venez visiter Lisbonne en 3 jours, vous aurez le temps de découvrir plusieurs quartiers comme l’Alfama, mais aussi le célèbre quartier de Belém (avec la tour de Belém et le magnifique Monastère des Hiéronymites).

Mais Lisbonne c’est aussi une ville où l’on mange très bien pour moins de 20 euros. C’est bien sûr la ville des Pastéis et je vous recommande de goûter ces pastels de nata dans le quartier de Belém.
Autre incontournable de la ville pour les gourmands, le Time Out Market vous permettra de manger des produits locaux dans un marché couvert. C’est très sympa pour le repas du midi.

Trouver un hôtel à Lisbonne
Acheter une Lisbon Card (transports + attractions)

Sintra

Par Mathilde du blog Voyager en photos

A 30 minutes au nord de Lisbonne, se trouve une ville exubérante et unique au monde, la jolie Sintra, aux pied de la Serra de Sintra, apportant un microclimat particulièrement agréable et frais, notamment l’été. L’histoire de Sintra est ancienne grâce à sa position stratégique que lui confère les hauteurs de la Serra, permettant de dominer les environs. Au Moyen-Age, sont construits deux des principaux monuments de la ville : le Château des Maures et le Palais National, tandis que de nombreux monastères sont érigés dans les collines environnantes.

Le développement de la ville s’accélère au XIXème siècle lorsque le roi du Portugal Fernando II décide de transformer les ruines d’un monastère en un château à l’architecture complètement exubérante, semblant sortir tout droit d’un conte de fée : le Palais de Pena. Fernando II initie alors une mode et attire d’autres familles prestigieuses à le suivre et à construire des palais extraordinaires tels que la Quinta de la Regaleria et son jardin initiatique ou encore le Palais de Monserrate à l’inspiration orientale.

Découvrez que voir à Sintra sur Voyager en photos

Trouver un hôtel à Sintra
Réserver une excursion au départ de Lisbonne

A la rencontre des dauphins du Sado (Setúbal)

Par Christophe Riedel de Parallèles Potentiels 

A une heure 30 de Lisbonne, dans l’estuaire du Sado, classé réserve naturelle, face à la ville de Sétubal (cette ville dont les ferry verts ressemblent à de gros criquets glissant sur l’eau), on part à bord d’un catamaran de Vertigem Azul : Vertige bleu, tout un programme ! Créée en 1998, cette association privilégie une approche eco-centrée pour faire connaissance avec une colonie de 25 dauphins rorqual résidents dans la baie de Sétubal.
Où habita le célèbre chanteur portugais José Afonso, emblème de toute une génération porteuse de grands espoirs. Ceux des utopies joyeuses des Seventies, après la Révolution des Oeillets de 1974, qui mit fin à la dictature…

Règles d’observation : On ne nage pas avec les dauphins, ce folklore leur nuit ! On ne passera pas plus d’une demi-heure avec eux pour ne pas les fatiguer. Après la rencontre (si le temps de recherche des dauphins en laisse le temps), concours de sauts dans l’eau et baignade au milieu de nulle part. C’est trop bon !
Durée de l’excursion : 3 heures – www.vertigemazul.com

 

Voir cette publication sur Instagram

 

💙🐬⛵️ Turismo de Natureza 📞 (+351) 265 238 000 🌍 www.vertigemazul.com 📧 vertigemazul.reservas@gmail.com

Une publication partagée par Vertigem Azul (@vertigem_azul) le

 Le dauphin du Sado : fiche d’identité
Ce mammifère de 3,5 mètres et 450 kilos, mascotte de la réserve naturelle de l’estuaire du Sado et de la région de la Côte Bleue portugaise, est drôlement appelé Dauphin à groz nez (Bottlenose Dolphin) ou à nez de bouteille. Les pêcheurs l’appellent ainsi car il mord leurs filets de pêche ! Il vit de 40 à 45 ans. Il est de couleur grise, presque noire côté dorsal. Les femelles donnent naissance à un seul petit tous les 3 à 4 ans. La population de 25 individus diminue hélas. Les menaces liées à leurs conditions de vie proviennent de la pollution, la pêche, les activités de loisir nautique. Mais les acteurs économiques ont été sensibilisés à la fragilité de cette communauté…

Réserver une excursion depuis Lisbonne

Cascais

Par Mélanie de Une Pincée de Safran, blog voyage en Normandie et ailleurs

Cette ville fait partie d’un triangle amoureux avec Lisbonne et Sintra. En effet, il est très facile d’aller de l’un à l’autre et une petite escapade que vous soyez en Road Trip ou en séjour dans la capitale vous sera aisée.

Cascais est une jolie station balnéaire qui saura faire chavirer votre cœur. Malgré son succès, elle a gardé son ambiance calme et sereine et il est très agréable de flâner dans son petit centre ville. Elle possède aussi de très jolies plages comme Praia da Ribeira ou ma préférée Praia da Rainha. Si vous êtes plutôt surf que bronzette, il faudra vous excentrer pour aller vers des plages moins bondées mais avec de belles et fortes vagues comme à Praia do Guincho.

J’ai particulièrement aimé ma balade dans le Parc Marechal Carmona. L’été, aux heures les plus chaudes, les arbres du parc vous apporteront un peu de fraîcheur et vous pourrez alors marcher entre les paons qui se pavanent fièrement. On y trouve aussi le Musée des Beaux-Arts de Cascais : Condes de Castro Guimarães, qui est installé dans un petit palais. Peintures et meubles du Portugal se mêlent alors aux magnifiques azulejos.

L’un des plus beaux endroits de la ville est surement le Phare de Santa Marta et son musée. Il se trouve à côté d’une toute petite anse et je n’ai pu résister à mettre les pieds dans l’eau. Eau turquoise à l’ombre de cette belle demeure et du phare blanc et bleu : une paysage idyllique !

Mais le lieu le plus connu de Cascais est surement la Boca do Inferno : la « Bouche de l’Enfer« . N’ayez crainte, il s’agit d’un trou creusé dans la falaise par la mer. Il vous faudra marcher une bonne dizaine de minutes pour atteindre ladite bouche. Contrairement aux plages de sables fins, vous trouverez ici une falaise aux roches aiguisées. Les vagues entrent dans la bouche avec fracas mais rien n’a envier aux « Enfers » de Dante.

Trouver un hôtel à Cascais
Réserver une excursion depuis Lisbonne

Azenhas Do Mar, un écrin de paradis

Par Helene K. Studio Photography

Azenhas Do Mar est un petit village de pêcheurs perché à flanc de falaise, il se situe à environ 40 km de Lisbonne. J’y suis allée en matinée, les brumes recouvraient le paysage donnant une belle atmosphère feutrée, puis le soleil est apparu. Le ciel s’est dégagé pour nous offrir une vue magnifique sur la plage entourée de falaises. Les maisons blanches au-dessus des rochers et la piscine naturelle sur la plage font de cet écrin, un paradis.

Face à l’océan qui se jette contre les parois rocailleuses, on ressent la force de la nature et c’est assez divin. Lors de la marée haute, l’eau monte rapidement, elle recouvre alors entièrement la piscine qui se rempli d’eau de mer.

Un escalier en pierre descend du hameau isolé et vous emmène à cette jolie plage, si vous en avez le temps, perdez-vous aussi dans les ruelles du village. C’est un endroit où l’on sent l’âme du Portugal et pour les gourmands, j’ai entendu dire que l’on peut y déguster de fabuleux mets de poissons et crustacés.

J’ai voyagé dans la région de Lisbonne fin septembre, privilégiez votre visite en “hors-saison” pour profiter des paysages presque déserts et sauvages, afin d’en savourer toute l’authenticité.

Azenhas Do Mar est facilement accessible en voiture, personnellement, j’ai pris le bus de la gare de Sintra.
J’ai eu le plaisir de partager le voyage avec les habitants pour ensuite me retrouver complètement seule, sans savoir vraiment où descendre, un petit sentiment d’aventure ^.^ Ensuite, j’ai continué le chemin vers le point le plus à l’ouest de l’Europe, Cabo da Roca…

Découvrez le reportage complet sur le blog https://helenekstudio.com/ dans la rubrique «Mes Petites Escapades»

Trouver un hôtel à Azenhas do Mar

Cabo da Roca

Par Lise du blog de voyage Making The Road

Lors de mon séjour à Lisbonne de 10 jours, je suis partie explorer les alentours de la côte d’Estoril, d’abord la plage de Cascais et Praia do Guincho puis le Cabo da Roca se traduisant par le Cap du Rocher. Il s’agit du point le plus à l’ouest du continent Européen (et du Portugal). On peut dire que notre continent se termine ici au 38°47’N, 9°30,O. C’est une pointe constituée de hautes falaises de 140 mètres surplombant l’océan Atlantique et tourné vers l’Amérique qui se trouve à 5593km de l’autre coté. Un phare que l’on ne peut pas visiter y a été construit en 1772. C’est un lieu somptueux au coucher du soleil avec toujours beaucoup de vent.

Réserver une excursion au Cabo da Roca depuis Lisbonne

L’Alentejo

L’Alentejo est une région très campagnarde, avec d’un côté un arrière-pays où le temps semble s’être arrêté, et de l’autre un littoral fait de plages sauvages. Voici les adresses préférées en Alentejo des blogueurs voyage.

→ Mis à part pour les endroits proches de Lisbonne accessibles en excursions à la journée, il est beaucoup plus facile de visiter l’Alentejo en voiture de location (au départ de Lisbonne ou de Faro).

Evora

Par Rachel du blog voyage Découverte Monde

Un endroit intéressant à visiter au Portugal et dont j’ai apprécié la visite est la petite ville d’Évora. Ville historique, son centre qui date de l’époque romaine et du Moyen-Âge est sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. À l’intérieur des remparts, c’est un vrai labyrinthe de petites rues et ruelles. Les bâtiments blancs et jaunes ne facilitent pas le repérage, car tout se ressemble ici! Mais cet uniformité crée un bel ensemble.

Nous avons arpenté les rues sans trop savoir où aller, nous amenant à faire de jolies découvertes et de belles rencontres. À part quelques passants et les chats dont on semblait briser la quiétude, la plupart des rues sont presque désertes. Par contre, celles autour de la cathédrale (Sé de Évora) grouillent de vie. C’est le centre touristique de la ville où les restaurants et les boutiques se succèdent.

Dans la vieille ville, on y trouve également des places centrales, une vieille université (Universidade de Évora), un pont-aqueduc en pierres avec ses arches, et quelques ruines romaines dont le Temple de Diane (Templo romano) avec ses colonnes qui était en restauration le jour que nous y sommes allées.

Après avoir visité son cloître, nous sommes montées sur le toit de la cathédrale qui donne accès à la plus belle vue d’Évora. Et je trouve toujours amusant de me balader sur le toit d’une église. La visite d’Évora se fait assez rapidement et le simple plaisir est de s’y balader.

Retrouvez mon article sur mon itinéraire de où aller au Portugal

Trouver un hôtel à Evora
Réserver une excursion à Evora depuis Lisbonne

Randonnée sur la Rota Vicentina

Par Grégory de I-Trekkings

La Rota Vincentina est un sentier de Grande Randonnée à cheval sur deux régions du Portugal : l’Alentejo et l’Algarve. Il s’agit même en réalité de deux sentiers de randonnée. Il y a le chemin historique long de 262 km qui découvre la ruralité de l’intérieur des terres et le chemin des pêcheurs qui longe le littoral sur 226 km. Des boucles plus courtes viennent même compléter ces deux itinérances.

J’ai marché 7 jours sur la Rota Vicentina faisant un mix des deux chemins. Je suis parti d’Odemira jusqu’à Odeceixe. Les sentiers de l’intérieur permettent de serpenter à travers les forêts de chêne liège. Cet arbre qui sert à la confection des bouchons en liège est hypnotisant. Son écorce tout en relief est incroyable à observer et à toucher. Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai déposé ma main sur le tronc d’un chêne liège pour en ressentir les vibrations. Le chemin côtier est esthétiquement le plus varié. Au printemps, la côte vicentine est fleurie à souhait. J’aime me faire bercer par les ambiances marines.

Le soir, je dormais dans des chambres d’hôtes, des maisons rurales et de petits hôtels. Quel plaisir de partager un bon repas avec ses hôtes. Il est désormais possible de faire la Rota Vicentina à vélo. Pourquoi ne pas y retourner ?

Le Cap Sardao

Par Eloïse & Luc du blog L’oeil d’Eos

Le Cap Sardao fait incontestablement partie de nos coups de cœur lors de notre road trip d’une semaine au Portugal. Sauvage, préservé et relativement peu fréquenté il vous offrira une halte bien méritée ainsi qu’un aperçu des paysages du parc naturel de l’Alentejo. Situé dans la région du même nom : l’Alentejo, et plus précisément dans le district de Beja, le Cap Sardao possède parmi les plus beaux paysages du Portugal. Une association minérale et maritime qui ravira les amateurs de photographie et de grands espaces. Bien moins touristique que l’Algarve, le parc naturel de l’Alentejo est davantage tourné vers la nature. C’est donc une visite idéale pour ceux qui ne seraient pas trop adeptes des plages et de farniente !

Lors d’une balade au Cap Sardao vous ne pourrait pas manquer son phare imposant et plutôt photogénique. Des sentiers permettent de se balader tout le long du cap et de profiter ainsi de ses différents points de vue. Si jamais vous êtes en road trip en van au Portugal, sachez que c’est également un spot idéal pour y passer la nuit, à condition de respecter les lieux et de ne pas vous étaler.

Si vous avez de la chance vous pourrez également y admirer des cigognes, c’est un lieu de nidification assez connu de la région. Le Cap Sardao est en tout cas un incontournable lors de tout séjour au sud du Portugal et nous vous conseillons vivement de le mettre sur votre liste ! On vous en parle davantage et on vous donne d’autres idées de visites dans notre article sur notre road trip de 7 jours au Portugal.

Trouver un hôtel au Cap Sardao

Elvas

Par Emma du blog Au goût d’Emma

Direction la frontière espagnole pour la découverte d’Elvas, une ville historique entourée de fortifications et classée à l’UNESCO. Ses remparts, qui font 10 km de long, sont les plus grands remparts défensifs à douves sèches au monde ! La ville est également bordée par un immense aqueduc de 7 km de long, l’aqueduc d’Amoreira, lui aussi très impressionnant.

La balade dans les petites rues aux tons jaunes et blancs jusqu’au château d’Elvas est à ne pas manquer, tout comme le coucher du soleil depuis le Forte da Graça, absolument splendide… Découvrez l’entièreté de ma visite dans mon article consacré à Elvas.

Trouver un hôtel à Elvas

D’autres sites à découvrir en Alentejo

En plus des endroits détaillés ci-dessus, voici quelques endroits supplémentaires à visiter dans l’Alentejo :

  • Monsaraz, un des plus beaux villages du Portugal, et l’immense lac artificiel d’Alqueva qu’il domine
  • Marvão, une ville fortifiée impressionnante dans les montagnes de l’Alentejo
  • Le petit village d’Estremoz, une des « villes blanches » de l’Alentejo
  • Le centre historique de Santarém
  • La Herdade da Malhadinha Nova, mon hébergement coup de cœur en Alentejo, au sein d’un splendide vignoble.

L’Algarve

Tout au sud du Portugal, l’Algarve est l’une des régions les plus touristiques du Portugal, particulièrement connue pour son littoral et ses plages de rêve. Voici les endroits incontournables en Algarve selon les blogueurs voyage.

→ La plupart des touristes arrivent en Algarve via l’aéroport de Faro. Il est également possible de rejoindre cette région en voiture depuis Lisbonne et de combiner sa découverte à celle de l’Alentejo. 

Le sentier des 7 vallées suspendues

Par Marie de Perspectives de voyage 

Quoi de mieux pour découvrir les plus belles plages de l’ Algarve et du Portugal que de suivre le sentier des 7 vallées suspendues ? Sur un peu plus de 5 kilomètres, le sentier le plus célèbre de l’Algarve longe la côte pour vous faire découvrir les plus belles criques de la région. Du haut des falaises ocre si caractéristiques de l’endroit, vous découvrirez des panoramas à couper le souffle.

Démarrez la randonnée à la superbe plage de Marinha qui vous conduira rapidement au dessus de la plage de Benagil, célèbre pour sa grotte qui la rend si particulière. Accessible uniquement par la mer, la plage de Benagil est protégée par une immense voûte calcaire dont le sommet est percé d’un trou béant par lequel vous pourrez observer l’intérieur. D’innombrables autres plages et criques se présenteront sur votre chemin. Certaines sont accessibles depuis le sentier. N’hésitez pas à prendre le temps de vous y arrêter !

Le sentier des 7 vallées suspendues doit notamment sa réputation a sa très grande facilité d’accès. En effet, inutile d’être un excellent marcheur pour réaliser la courte randonnée. Les 5 kilomètres a parcourir sont parfaitement plats, sur un chemin bien dégagé et facile d’accès. Le point le plus critique est sans aucun doute l’absence quasi complète d’ombre sur le trajet. Au plus fort de l’été, la chaleur peut vite être écrasante ici et les réserves d’eau s’épuisent vite. Partez bien équipés et protégés du soleil ! Dans la mesure du possible, démarrez également cette randonnée au plus tôt. En plus de profiter de la fraîcheur matinale, vous serez parmi les premiers à profiter de la beauté des lieux qui n’ont rien de confidentiel, une excellente manière de découvrir un des coins les plus prisés de l’Algarve en évitant la foule !

Trouver un hôtel à Praia da Marinha
Réserver une excursion depuis Armação de Pêra

Ponta da Piedade

Par Max du blog LesZed et OKvoyage.com

Ponta da Piedade en Algarve (Portugal) © LesZed / OKvoyage.com

Aux abords de Lagos, la Ponta da Piedade est un site naturel majeur en Algarve, au sud du Portugal. Sculptées par la mer et le vent, les falaises de ce cap étonnent le visiteur par leurs formes parfois bizarres : on se demande même comment certains piliers rocheux arrivent encore à tenir debout ! A certaines heures de la journée, les paysages de ce site se parent d’un contraste de couleurs de toute beauté : entre l’ocre de la roche et le bleu azur de la mer, ce mélange chaud-froid est un décor parfait pour les amateurs de photos. Les sentiers escarpés de ces lieux sont également un terrain de jeux formidable pour vos petits aventuriers si jamais vous venez visiter l’Algarve en famille.

Mais cette beauté à un revers : le flux de touristes venant admirer les falaises de la Ponta da Piedade est chaque année plus important ! Si vous venez en haute saison et aux heures de pointe, vous risquez de faire la queue pour accéder à certains endroits, et l’aspect « naturel » du site perdra beaucoup de son charme.

Alors, voici quelques conseils pour profiter des lieux plus tranquillement :

  • préférez la basse saison,
  • allez-y très tôt (le lever de soleil sur les falaises est magnifique) ou plus tard (à
    l’heure du dîner),
  • éloignez-vous du parking et du phare (là où la plupart des visiteurs s’amassent).
    Sachez aussi que vous pouvez découvrir les falaises par la mer grâce à des excursions en bateau, mais pour ma part, je trouve que l’expérience ressemble trop à un attrape touristes : chacun se fera son opinion.

En tout cas, si vous avez l’occasion de passer par l’Algarve pour venir découvrir la Ponta da
Piedade, sachez apprécier la beauté des lieux tout en respectant la nature. Le site est
fragile, et peut vite devenir dangereux : alors ne faites pas de folie pour essayer de prendre un selfie original qui pourrait avoir de lourdes conséquences…

Trouver un hôtel à Lagos
Réserver une croisière à Ponta da Piedade depuis Lagos

Les îles d’Armona et Culatra, les deux perles de la Ria Formosa

Par Virginie, du blog Avec mes enfants

Si certaines parties de l’Algarve sont (vraiment trop) construites, il existe néanmoins une vaste zone naturelle protégée absolument splendide : la Ria Formosa. C’est une lagune qui s’étend de Faro à Olhão, composée d’un archipel d’îles minuscules, à ras de l’eau, formant une barrière entre la terre et l’océan Atlantique. Des paysages vraiment uniques !

Pour se rendre sur les îles d’Armona et Culatra, nous avons pris le bateau à Olhão. Après seulement un quart d’heure de traversée (et pour 2€), nous voilà presque seuls au monde, au paradis ! Enorme coup de cœur pour Culatra, semi-déserte, sans route ni voitures : une église posée sur le sable, un tout petit village de pêcheurs, des dunes magnifiques et des plages immenses où se poser… Rien d’autre à faire que de regarder les pêcheurs réparer leurs filets, traverser l’île à pied à travers les dunes pour rejoindre le phare, et finir au café du bout du monde…

Ilha Armona est un peu plus construite que Culatra, avec plein de petites maisons de vacances, mais tout aussi charmante. Si vous le pouvez, allez passer du temps sur les deux.

Sur le port d’Olhão, plusieurs prestataires proposent des excursions à la journée dans les îles de la lagune. Mais on peut tout aussi bien prendre le bateau régulier qu’utilisent les locaux (bien moins cher) pour rester autant que l’on souhaite sur place : ça vaut vraiment le coup ! Au printemps, vous aurez ces endroits magiques rien que pour vous –ce qui n’est peut-être pas le cas en plein été.

Plus d’informations dans cet article complet sur l’Algarve en famille

Trouver un hôtel à Olhão
Réserver une croisière dans la Ria Formosa depuis Faro

La côte ouest de plage en plage

Par Maman Voyage

Pour découvrir la côte ouest de l’Algarve avec nos deux enfants de 4 ans et 1 an, nous avions choisi de louer un Combi VW des années 70. Ce mode de voyage original nous a largement facilité la découverte de cette côte où l’offre d’hébergement est assez réduite. De plus, cela nous a permis d’avancer à notre rythme, au jour le jour, de plages en plages et de passer de belles soirées en bord de mer en compagnie de quelques couples de surfeurs. L’ambiance était bohème ; nous avions le son des vagues pour nous endormir et un ciel étoilé au-dessus de nous. Du sud vers le nord, nous nous sommes arrêtés à Sagres, Amado, Bordeira, Arrifana, Monte Clerigo, Amoreira et Odeceixe. Tous ces plages de l’ouest nous ont impressionnés par leur diversité : de couleur ocre ou dans les tons rouges, bordées de falaises ou pas, aucune ne se ressemble mais chacune est résolument sauvage ! Surtout, elles sont bien plus étendues et bien moins fréquentées que les plages du sud de l’Algarve autour de Faro. Il faut dire que la mer y est plus fraîche et le vent plus fort mais en plein mois d’août, nous avons trouvé que c’était un avantage ! En tout cas, nous rêvons de retourner nous baigner dans ces décors enchantés du Portugal !

Les îles portugaises (Région autonome des Açores et Région autonome de Madère)

Le Portugal, c’est également des îles perdues au beau milieu de l’océan Atlantique : l’île de Madère et, encore plus loin, l’archipel des Açores, composé de 9 îles toutes sauvages et très différentes les unes des autres. Nous vous présentons trois de ces îles portugaises ci-dessous, mais les autres méritent également le déplacement, que ce soit Pico pour son paysage viticole unique classé à l’UNESCO, la très volcanique Faial réputée auprès des navigateurs du monde entier, ou encore l’île de Graciosa et son impressionnante grotte de lave, Furna do Enxofre.

→ La plupart des vols vers Madère et les Açores font escale à Lisbonne. La saison estivale est à privilégier pour la visite des Açores étant donné leur météo capricieuse. Les îles des Açores sont reliées entre elles par des ferrys et/ou des vols intérieurs. 

Madère

Par Florence de Voyages Infinis

Connaissez-vous Madère, cette petite île portugaise au large des côtes nord-ouest de l’Afrique ? A la fois surnommée île aux fleurs et paradis du marcheur, elle ravira notamment tous les amoureux de la nature et du voyage à pied.

A l’extrême est de l’île, vous découvrirez la pointe de Sao Lourenço, une magnifique avancée de terre dépourvue de végétation : cette partie n’est absolument pas représentative des paysages de l’île. En effet, l’île a normalement plutôt une végétation tropicale exubérante. La forêt primaire est encore dominante à certains endroits.

L’île de Madère se prête bien à la randonnée, notamment le long de ses nombreuses levadas (canaux d’irrigation). Il est ainsi possible de parcourir à pied une grande partie de l’île. Avec peu de dénivelé, ces chemins sont accessibles à tous, exceptés parfois aux personnes sujettes au vertige.

De nombreux sentiers permettent également de faire l’ascension de ses magnifiques sommets, et de profiter de splendides panoramas. Attention cependant à surveiller la météo pour ne pas vous retrouver dans le brouillard…

D’origine volcanique, l’île est désormais constituée de plusieurs vallées qui traversent l’île de part en part. Les villages sont nichés sur les collines ou parfois au pied des falaises. Les côtes sont rocheuses et la baignade n’est pas toujours possible, il y a par contre de jolies piscines naturelles. Vous trouverez également d’agréables cascades. Bref, une île pleine de charmes !

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez dans cet article un exemple de road-trip sur l’île de Madère.

Trouver un hôtel à Madère
Réserver une voiture de location à Madère

São Miguel (Açores)

Par Julie du blog Jolieslueurs

Cap sur l’Archipel Portugais des Açores, au beau milieu de l’océan Atlantique.

Parmi les 9 îles qui constituent l’Archipel, Sao Miguel est la plus grande, elle est le point d’ancrage des voyageurs depuis le continent.

Sao Miguel, c’est un coup de cœur, une découverte étonnante et attachante.

Avec ces 65 km de long et ses 15 km de large, ce petit bout de terre volcanique balayé par les embruns offre une incroyable diversité de paysages. Des côtes abruptes et des petits ports pittoresques, des lacs volcaniques d’une beauté irréelle, des champs de thé et des plantations d’ananas, des sources d’eau chaude au beau milieu d’une végétation subtropicale… Ce sont autant de lieux à découvrir à Sao Miguel et d’expériences uniques à vivre. Le dépaysement est au rendez-vous à chaque instant !

Mais ce qui est encore plus appréciable, c’est sans aucun doute l’accueil chaleureux des habitants. La douceur de vivre Portugaise semble décuplée sur cette île où chaque rencontre embellit le voyage. La cuisine Açoréenne, quant à elle, est généreuse et audacieuse, à l’image de ses habitants.

Sao Miguel est une petite pépite au creux des vagues, une destination à découvrir et à préserver, un doux souvenir pour le voyageur qui s’y aventure…

Trouver un hôtel à Sao Miguel
Réserver une voiture de location à Sao Miguel

Terceira (Açores)

Par Emma du blog Au goût d’Emma

Lors de mon voyage dans les Açores, j’ai beaucoup aimé Terceira. La seconde île la plus habitée des Açores est beaucoup moins touristique que Sao Miguel et pourtant cette île volcanique ne manque pas non plus de charme. Elle possède des sites volcaniques particulièrement variés : caldeiras, grottes, cratères, fumerolles, anciennes coulées de lave, etc. Un des sites les plus particuliers et Algar do Carvão, un des seuls endroits au monde où il est possible de descendre dans les profondeurs d’un volcan !

Les champs et les pâturages de Terceira lui donnent également, étonnement, un petit air d’Irlande !

Sa capitale, Angra do Heroismo, est classée à l’UNESCO et est la plus vieille ville des Açores. C’est la meilleure base pour découvrir l’île. Découvrez dans cet article le récit complet de mon voyage à Terceira.

Trouver un hôtel à Terceira
Réserver une voiture de location à Terceira

Activité transrégionale : le Camino portugais (Chemin de Compostelle)

Par Astrid, du blog Histoires de tongs

J’ai eu la chance de me rendre plusieurs fois au Portugal : un pays qui regorge de petits joyaux à découvrir, qu’il s’agisse de villes historiques à l’architecture colorée, ou de paysages à couper littéralement le souffle. Si je ne devais retenir qu’une expérience marquante vécue dans ce petit pays ibérique, ça serait cependant mon aventure à pied sur le chemin Portugais par la côte : 600km de marche entre la somptueuse Lisbonne et l’intemporelle Compostelle.

En plus de traverser des régions variées (des terres arides et semi-désertes du centre du pays au littoral Atlantique), randonner sur cet itinéraire mythique offre au pèlerin – qu’il soit ou non religieux – la possibilité d’aller à la rencontre des autres… et de lui-même. Contrairement au Camino Francés en Espagne, le chemin portugais est encore peu fréquenté, même s’il attire de plus en plus de marcheurs, surtout durant la période estivale. Je vous invite donc à découvrir ce sentier sans plus attendre, que ce soit pour quelques jours ou pour plusieurs semaines, vous ne le regretterez pas ! Quant aux détails pratiques, sachez que ce chemin est parfaitement balisé, et que nombreux sont les auberges et points de ravitaillement qui jalonnent le parcours. Alors, comme on dit souvent le long du camino : Ultreïa e Suseia (toujours plus loin, toujours plus haut) !

 

Copyright : les textes & photos de cet article appartiennent aux auteurs des blogs respectifs. 

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.