Roadtrip en Alentejo : Elvas, ville fortifiée classée à l’UNESCO

Après avoir découvert Evora et Estremoz, notre roadtrip en Alentejo nous emmène en direction d’Elvas, une ville fortifée à la frontière avec l’Espagne, qui est classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Cette ville de garnison a été fortifiée aux 17ème siècle et ses remparts sont aujourd’hui les plus grands remparts défensifs à douves sèches au monde ! Oui, rien que ça ! Les remparts en forme d’étoiles ont pas moins de 10 kilomètres de long. Nous y avons passé une nuit et avons visité en quelques heures l’intérieur et l’extérieur des remparts.

Que voir à Elvas?

Voici les différents endroits de la ville à ne pas manquer lors de votre passage à Elvas.

L’aqueduc Amoreira

En arrivant à Elvas, la première chose que vous verrez est certainement l’immense aqueduc d’Amoreira, construit à la fin du 16ème siècle et très bien conservé, qui fut construit pour assurer l’approvisionnement en eau de la ville en cas de siège. Il fait pas moins de 7 kilomètres de long !

Balade dans le centre historique d’Elvas, à l’intérieur des remparts

Bien sur, la plus belle partie de la ville est le centre historique d’Elvas, située à l’intérieur des énormes remparts. La ville ayant des origines romaines et maures, quelques vestiges d’époques plus anciennes sont également visibles en se baladant au fil des rues.

Nous avons commencé la balade au Largo Primeiro de Dezembro 1, une magnifique petite place, avant de monter vers le château d’Elvas via des petites rues typiques toutes peintes en blanc et en jaune. Ca m’a d’ailleurs rappelé un peu la ville jaune d’Izamal au Yucatan !

Depuis le château, qui surplombe la ville, on peut admirer un superbe panorama sur l’Espagne voisine. En contrebas, c’est bel et bien la région espagnole de l’Estrémadure qui débute. Pas beaucoup de trafic en vue aujourd’hui, mais entre le 17ème et le 19ème siècles, Elvas était le point frontière principal sur le chemin entre Lisbonne et Madrid.

Nous sommes ensuite redescendus par le même chemin, et de retour à notre point de départ nous avons visité le plus grand bâtiment religieux de la ville, pour visiter une petite église couverte d’anciens azulejos, la Iglesia de las Dominicas, puis juste à côté la plus imposante, la Igreja de Nossa Senhora da Assunção, qui donne sur la place principale d’Elvas, la Praça da República, où nous nous sommes arrêtés pour boire un café.

Admirer le coucher du soleil depuis le Forte da Graça

En dehors des remparts d’Elvas se trouvent d’autres structures militaires, notamment le Fort de Santa Luzia (relié au centre historique par un passage couvert), les fortins de São Mamede, São Pedro et São Domingos, et enfin le Forte da Graça. C’est ce dernier que nous avons visité, car c’est un spot très populaire pour admirer le coucher de soleil. Et malgré le temps assez gris ce jour-là, nous n’avons pas été déçus car le ciel s’est éclairci à temps pour nous donner un spectacle grandiose.

Où dormir et manger à Elvas?

Nous avons dormi juste en dehors des remparts d’Elvas, à l’Hôtel Santa Luzia, une ancienne pousada qui est restée un hôtel un peu rétro mais non dénué de charme si on aime ce style.

Nous avons pris notre repas du soir au restaurant de l’hôtel, qui propose une cuisine traditionnelle de l’Alentejo, avec notamment une grande spécialité, le « Bacahau Dourado », une recette créée à la Pousada d’Elvas en 1947. Un plat copieux à base de morue, oeuf, huile d’olive et patates râpées, préparée à table devant nous.

Je remercie Visit Portugal et Visit Alentejo pour l’invitation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.