Visiter la Vallée du Douro : oenotourisme au Portugal

Visiter la Vallée du Douro était dans ma « wishlist » depuis des années. Même si je connais déjà très bien le Portugal après une dizaine de voyages là-bas, je n’avais fait qu’un bref arrêt à Porto il y a quelques années, et ma connaissance de la région du Nord se limitait jusqu’à présent à cela. En amatrice de belles adresses et de bons vins, je me devais évidemment d’explorer un jour ou l’autre la chic et historique Vallée du Douro, terre du porto et destination parfaite pour l’oenotourisme. Finalement, cette année fut la bonne avec non pas un mais deux voyages qui m’ont permis de découvrir d’avantage la splendide Porto (qui est définitivement devenue une de mes villes préférées au monde !), de boire du porto (mais pas que) dans la célèbre Vallée du Douro, mais aussi d’explorer des régions plus méconnues, comme la Vallée du Coa, affluent du Douro dont je vous parlais déjà dans un précédent article, pour laquelle j’ai aussi eu un vrai coup de cœur.

La Vallée du Douro en pratique

La Vallée du Douro est une destination particulièrement populaire durant l’été et à la période des vendanges. Les locaux vous diront souvent que leur période préférée est l’automne, quand la plupart des touristes sont partis et que les vignobles se parent de jolies couleurs. En vérité, chaque saison a son charme ici. Certes, l’été vous permettra de profiter des plus belles piscines des hébergements bordant le Douro et de prendre le soleil à tous les coups, mais pour les foodies et les amateurs de vin, les autres saisons peuvent être de bonnes alternatives pour des prix plus bas et tout autant de bonnes choses à déguster.

En ce qui me concerne, c’est à la période des vendanges que j’ai eu l’occasion de passer un long weekend dans la Vallée du Douro grâce à Soul Wines et, même si la météo n’a pas toujours été avec nous, c’est vraiment un moment unique pour découvrir les vins du Douro puisqu’il est possible à plusieurs endroits (comme nous l’avons fait, je vous en reparlerai plus bas) de mettre la main à la pâte en participant aux vendanges !

En pratique, la Vallée du Douro est accessible facilement et de plusieurs manières : vous pouvez y faire un roadtrip de plusieurs jours ou une excursion d’un jour depuis Porto (qui possède un aéroport international), prendre le train (avec notamment un train de luxe, The Presidential, qui permet une visite des vignobles ultra haut de gamme), participer à une croisière d’un jour ou plus, y faire du vélo, randonner… Les possibilités sont multiples ! Mais si vous voulez vous plonger au cœur de la culture et des vignobles du Douro, une visite avec un guide sera pour moi un gros plus. La plupart des activités dont je vous parle dans cette article peuvent être réalisées par vous-mêmes (à part évidemment la balade en bateau traditionnel), ou avec un guide.

Où dormir dans la Vallée du Douro ?

Bien choisir son ou ses hôtels est indispensable dans la Vallée du Douro, pour deux raisons principales :

  • Les distances peuvent être longues et si vous souhaitez vous baser dans un seul hôtel, il faut que celui-ci soit un minimum central (beaucoup choisissent de se baser entre Peso da Régua et Pinhão)
  • Les hôtels sont au cœur de l’expérience de la Vallée du Douro. Que ce soient les hôtels de vignobles, les petits B&B de charme et les hôtels de luxe, la Vallée du Douro regorge de pépites pour les amateurs d’hôtels, donc ça serait bête de ne pas se faire un minimum plaisir ici ! Ceux qui sont sur ma wishlist pour un prochain voyage ? Le Six Senses Douro Valley (le summum du luxe dans la Vallée du Douro – juste l’apercevoir m’a encore donné plus envie d’y aller !), dormir dans un tonneau de vin à la Quinta da Pacheca, le Ventozelo Hotel & Quinta et la Casa de Casal de Loivos pour leurs piscines panoramiques qui me font rêver… La liste est longue !

Pour ce premier voyage, c’est au Delfim Douro Hotel près de Peso da Régua que j’ai séjourné. Dans cet hôtel moderne 4 étoiles, toutes les chambres possèdent une petite terrasse avec vue sur le Douro. Un conseil : levez-vous au moins une fois un peu avant le lever du soleil pour observer un spectacle tout simplement magique depuis votre chambre ! Il y a également une piscine avec vue, et un bon restaurant qui propose des plats typiquement portugais. Si vous cherchez un hôtel confortable et facilement accessible, entouré par les vignes et avec de jolies vues sur le Douro, je vous le recommande chaudement !

Que faire dans la Vallée du Douro ?

Avec la multitudes de vignobles et de villages à visiter, il est impossible de faire le tour de la Vallée du Douro en quelques jours seulement. Cependant, l’itinéraire que je vous propose ci-dessous est un bon condensé qui vous permettra d’avoir un premier aperçu de la Vallée du Douro, de Porto à quasiment la frontière espagnole, en mêlant beaux paysages, oenotourisme, gastronomie, et arrêts historiques et culturels.

Le Musée du Douro (Museo do Douro)

Pour une bonne introduction à la Vallée du Douro, le premier arrêt idéal est le Musée du Douro à Peso da Régua. Ce musée à l’architecture moderne, installé dans un bâtiment historique, vous permettra de découvrir en détails l’histoire du fleuve Douro et des vignobles du Douro, dont l’ensemble est d’ailleurs classé à l’UNESCO. Le musée est très complet et retrace à la fois les différentes étapes de la culture de la vigne et de la production du vin dans le Douro, les différents types de vins, la faune et la flore du fleuve…

Après la visite, ne manquez pas de vous arrêter boire un verre sur la terrasse du musée, l’endroit parfait pour déguster un petit verre de porto avec vue !

A l’extérieur, vous pourrez aussi observer un des bateaux typiques de la région, un rabelo, qui était utilisé pour transporter le porto depuis les vignobles du Douro jusqu’à Porto. D’ailleurs, sachez qu’il est aujurd’hui possible de faire des petites croisières en rabelo sur le Douro.

Lamego, aux origines du Porto

On continue à retracer l’histoire du Douro à Lamego, la ville où est née le vin de vin de porto. Cette ville historique produisait en effet au 18ème siècle un vin appelé « vinho fino », qui donna finalement naissance au porto qu’on commença alors à produire ailleurs dans la Vallée du Douro. La ville de Lamego est dominée par l’église Notre-Dame des Remèdes, couverte d’azulejos, à laquelle on accède via un escalier monumental de 686 marches ! (Ok, vous pourez aussi y monter en voiture, comme on l’a fait ! ;-) ). Une balade dans le centre-ville vous permettra aussi de découvrir sa cathédrale gothique et le musée d’art de Lamego. Pour les gourmands, je vous recommande aussi de goûter aux délicieuses pâtisseries locales à la Pastelaria da Sé.

Les plus beaux points de vue sur la Vallée du Douro

Un conseil si vous cherchez les plus belles vues sur le Douro : prenez les routes secondaires ! De nombreux points de vue s’offrent à vous le long des routes traversant la région. Voici les trois endroits que j’ai particulièrement aimé :

  • Le Miradouro de Casal de Loivos, dans les hauteurs de Pinhao, est l’un des points de vue les plus connus. Et même si un orage soudain a décidé de se déclarer juste avant notre arrivée au point de vue, on a quand même été sous le charme !

  • La Route Nationale 222 entre Pinhao et Vila Nova de Foz traverse des vignobles en pente à perte de vue. Le Miradouro da Abelheira est le point de vue le plus connu de la route. Très impressionnant !

  • Située de l’autre côté du Douro et encore plus aventureuse, prenez la petite route secondaire qui part de la Quinta de la Rosa et suivez ses méandres jusqu’à Gouvinhas. On ne peut pas vraiment s’arrêter car la route est très étroite mais les panoramas le long de la route sont parmi les plus beaux de la région.

Un tour en bateau sur le Douro

Que ce soit en rabelo, en petit bateau à moteur ou en voilier, une visite de la Vallée du Douro n’est pas complète sans une balade en bateau ! De nombreux presatataires proposent des balades en bateau d’une heure ou plus au départ de plusieurs petits ports le long du Douro. Nous sommes partis en voilier du port de Pinhao pour une « sunset cruise »… sauf que le soleil n’est jamais venu ! Mais il parait qu’on peut admirer ici un des plus beaux couchers du soleil du Portugal quand on a de la chance avec la météo…

Le Musée du Coa (Museo do Côa) et l’art rupestre de la Vallée du Coa

Beaucoup de touristes à la journée n’arrivent pas jusque là, mais pourtant les alentours de Vila Nova de Foz Coa, dans le Haut-Douro près de la frontière espagnole, sont pour moi les plus photogéniques. Mais cette partie la plus aride du Douro n’offre pas que de belles opportunités photo : elle est aussi riche en histoire puisque c’est ici, au croisement entre le Douro et le Coa, que vous pourrez découvrir l’art rupestre de la Vallée du Coa, datant de 30.000 ans ! Pour une bonne introduction à l’art rupestre de la région – qui consiste en un ensemble de gravures en extérieur, et non dans des grottes comme ailleurs en Europe – une visite au Musée du Coa est un must.

Je suis aussi retournée voir l’art rupestre sur le site de Penascosa, le plus accessible des sites d’art rupestres visitables de l’ensemble classé à l’UNESCO, que j’avais déjà visité de nuit cet été lors de mon voyage plus approfondi dans la Vallée du Côa. Cette fois-ci, nous y étions durant l’après-midi, ce qui offre une expérience totalement différente. On peut ainsi mieux voir les paysages qui entourent cet art rupestre unique (et la route qui y mène est tout simplement splendide). Cependant, l’observation de nuit avec l’éclairage artificiel des lampes de poche est vraiment la meilleure façon d’observer dans les détails cet art rupestre, dont les lignes ressortent mieux de cette manière. Mais que vous choisissiez une visite de jour ou de nuit, vous verrez que ce lieu est tout simplement magique. C’est pour moi un des endroits immanquables au Portugal : où d’autre pouvez-vous observer un art aussi ancien dans le cadre naturel où celui-ci a été créé, et sans aucune structure moderne autour ?

Cette fois, j’ai également participé à une petite balade en bateau électrique dans l’une des autres zones du parc archéologique, près du site de Canada do Inferno, dont on peut d’ailleurs apercevoir quelques gravures directement depuis le bateau. La balade est agréable et permet de découvrir (tout en prenant l’apéro) une partie du Coa, qui est bien plus sauvage que le Douro. Mais pour découvrir d’avantage le site de Canada do Inferno (ce qu’on en voit depuis le bateau est limité), mieux vaut participer à une visite guidée (le site se visite avec des guides, comme à Penascosa) ou louer un kayak.

Evidemment, pour prolonger votre séjour dans la région, je ne peux que vous encourager à continuer l’exploration de la Vallée du Coa : je vous en parlais en détails dans cet article.

La Quinta da Avessada et l’expérience des vendanges dans le Douro

Pour notre dernière journée dans la Vallée du Douro, nous avons eu l’occasion de vivre une expérience unique en participant aux vendanges à la Quinta da Avessada, dans le village viticole de Favaios, connu pour son Moscatel. La journée a commencé par une dégustation dans leur caveau de dégustation, suivi par la récolte des grappes de raisin dans les vignobles, accompagnée de musique traditionnelle. Et pour ceux qui le voulait, il était aussi possible de fouler le raisin (une pratique qui devient surtout touristique ici, mais ça reste très sympa à essayer !). Après l’effort, le réconfort : un bon repas traditionnel, accompagné par des vins du vignoble, évidemment, nous attendait ! La Quinta da Avessada organise régulièrement des expériences touristiques (et pas que durant les vendanges), plus d’infos via leur site web.

Où manger dans la Vallée du Douro ? Mon top 3

La Vallée du Douro possède également de très bons restaurants. Voici mes 3 coups de cœur de ce voyage !

DOC Restaurante, pour un lunch gastronomique avec vue

Pour un repas gastronomique sur (littéralement) le Douro, mon coup de cœur de ce voyage est sans aucune hésitation le DOC Restaurante, un des restaurants d’un des chefs portugais les plus connus, Rui Paula. Avec son grand ponton en bois posé sur le fleuve, ce restaurant moderne possède un cadre unique. Installés sur la terrasse, on y déguste des plats raffinés, basés sur les spécialités du nord du Portugal, mais avec une touche moderne. Le restaurant est aussi connu (à juste titre, je dois dire), pour ses accords mets et vins. Mention spéciale pour le dessert chocolat matcha allié à un excellent porto (Quinta da Corte Tawny), un des meilleurs accords de saveurs que j’ai vu depuis longtemps !

Restaurante Coa Museu

Au niveau de la vue, on fait difficilement mieux que le restaurant du Musée du Coa, situé à l’endroit où le Coa se jette dans le Douro. Que ce soit pour un verre en terrasse ou pour un repas complet dans le bâtiment ultra design, ce musée est un immanquable dans le haut Douro. On y déguste une cuisine portugaise traditionnelle, accompagnée d’une belle sélection de vins.

Aneto & Table

Situé à Peso da Régua, Aneto & Table est le petit restaurant d’Aneto Wines, une petite entreprise familiale qui produit des vins du Douro. Car oui, on ne produit pas que du porto dans le Douro, mais aussi des vins blancs, rouges et rosés de bonne qualité. Les vins Aneto s’accordent ici avec une carte mêlant plats typiques portugais et créations modernes.

 

J’ai été invitée dans la Vallée du Douro par Soul Wines mais mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.