Visiter Montréal en 1 jour : mes premiers pas au Québec !

Si vous me suivez sur Instagram et Facebook, vous savez déjà que j’ai passé une dizaine de jours au Québec, au départ de Montréal, au mois d’août. C’était mon tout premier voyage au Canada. J’étais hyper impatiente de découvrir ce pays que tout le monde semble adorer, et je dois dire que ce voyage a été largement à la hauteur de mes attentes… J’ai ramené tellement d’histoires et de photos que vous pouvez vous préparer à une belle série d’article sur le Québec (et Ottawa) dans les semaines et mois qui viennent !

Go to Canada, les spécialistes belges du Canada

Mais je voulais d’abord commencer cette série d’articles « carnets de voyage » en vous présentant Carine et Bernard de Go to Canada, les deux belges passionnés du Canada qui se cachent derrière Go to Canada, leur agence de voyage spécialisée dans les voyages sur mesure et hors des sentiers battus au Canada. Ils nous ont aidé dans l’organisation de ce beau roadtrip sur la « Route des Explorateurs » dans l’Ouest du Québec, et je pense que sans eux, notre expérience n’aurait pas été la même ! Grâce à leurs conseils, nous avons pu construire un bel itinéraire autour de nos centres d’intérêt, et loin, très loin du tourisme de masse (étant donné que la plupart des touristes européens s’amassent à l’Est du Québec… on a eu l’Ouest pour nous tous seuls !).

Comme j’essaie de le faire de plus en plus, Carine et Bernard défendent un tourisme respectueux des gens et de l’environnement. Exit le low cost et le standardisé, avec leur agence Go to Canada, ils privilégient les structures familiales et le tourisme durable, et travaillent directement avec ces fournisseurs, ce qui leur permet de proposer un très bon rapport qualité-prix (sans intermédiaires). L’humain est au centre de leur création de voyages, et ils seront là pour vous épauler en fonction de vos besoins, avec à chaque fois des conseils et propositions sur mesure, en fonction de votre profil et de vos goûts. Leur but est de vous faire vivre le Canada de manière active, et cela passe pour eux par 4 aspects essentiels :

  • Retrouver un lien avec la nature sauvage (et je dois dire que c’est pour moi ce qui fait tout le charme du Québec !)
  • Vivre des rencontres authentiques avec les Canadiens (et là, on a été comblé !)
  • Expérimenter des activités riches de sens, sortir de sa zone de confort (je ne vous spoilerai pas la suite ;-) )
  • Découvrir divers types de logement : je pense que nous avons fait le tour de tous les types d’hébergement possibles lors de ce voyage ! Du bed & breakfast, en passant par les pourvoiries, le prêt-à-camper et j’en passe… Ca a aussi fait partie du charme de ce voyage !

Je préciserai tout de même une chose avant de commencer le récit de ce voyage : en tant que blogueuse, vous savez que mon temps dans une destination est toujours assez limité malheureusement, donc le voyage dont je vais vous parler devrait idéalement s’effectuer en plus de temps. Carine et Bernard recommandent de passer 2 nuits minimum par étape, pour avoir le temps de souffler et de profiter plus calmement de la région. Le voyage ayant aussi été co-organisé avec les différents offices de tourisme de la Route des Explorateurs (dont je vous parlerai en détails un peu plus tard), ce qui va suivre ne correspond donc pas à 100% aux voyages typiquement créés par Go to Canada. Mais la philosophie y est, et Carine, Bernard et moi on a d’ailleurs d’autres idées à concrétiser dans un futur assez proche, à suivre donc !

Montréal avec une voiture : quelques conseils…

Bref, après cette petite introduction, il est l’heure de commencer le récit de ce voyage québécois ! Après un vol direct Bruxelles-Montréal tout confort en Classe Club (je consacrerai un article à ce test, si ça vous intéresse !) avec Air Transat, nous étions plus ou moins frais et dispos à notre arrivée à Montréal. Les formalités à l’aéroport ayant été plutôt rapides (même pas de cachet sur mon passeport, déception !), nous avions devant nous une demi-journée à Montréal avant de commencer notre programme. Nous savions que nous n’allions avoir que deux fois une demi-journée (une à l’aller et une au retour) à Montréal, ce qui ne nous laissait vraiment que très peu de temps pour découvrir une ville aussi grande que Montréal !

Nous avons donc du sélectionner les quartiers que nous voulions voir, avec comme handicap : notre voiture de location ! Et oui, si elle est indispensable ailleurs au Québec, à Montréal on perd vite un temps fou dans les embouteillages, surtout avec tous les travaux qu’il y a actuellement… Et en plus, se garer en ville a un certain coût aussi. On a donc du adapter le programme également en fonction de celle-ci, et on a au final trouver deux parkings pas trop chers et pratiques pour ces deux demi-journées :

  • le parking du Parc de la Fontaine (angle Avenue du Parc-La Fontaine et Rue Sherbrooke) : idéal pour rester 24h en ville (forfait d’une dizaine de dollars canadiens)
  • le parking à l’entrée de Chinatown, près de la Place d’Armes (angle Rue Saint-Aubain et Rue Saint-Antoine O) : idéal si vous arrivez après 16h et restez maximum 12h (forfait d’une dizaine de dollars canadiens également, sinon beaucoup plus cher).

On a donc laissé la voiture au parking et exploré la ville à pied !

Je m’attendais à rester un peu frustrée de n’avoir qu’un jour à Montréal, mais spoiler pour la suite : même si nous avons apprécié Montréal, nous nous sommes plus sentis à l’aise à Ottawa, donc au final on a été plutôt contents d’y consacrer plus de temps ! Si le Vieux-Montréal se trouve visuellement entre New York et Paris, le mode de vie de Montréal m’a plutôt fait penser à Berlin ou à Amsterdam : une ville de « millenials », très trendy, ouverte d’esprit (même un peu trop vu l’odeur un peu trop récurrente à mon goût d’une certaine herbe en passe d’être légalisée là-bas…), mais peut-être un peu trop grande pour moi qui préfère les villes à taille humaine… comme Ottawa !

En attendant, voici les itinéraires des deux journées que nous avons passé à Montréal.

Première demi-journée à Montréal : Le Plateau et Mont-Royal

Nous avons décidé de commencer la visite par le quartier du Plateau, le quartier favori des français de Montréal, et le Mont-Royal, le mont surplombant Montréal et lui ayant donné son nom. Cette première demi-journée à Montréal fut tout simplement parfaite, d’ailleurs si c’était à refaire je pense que je passerais même la journée complète dans ce quartier !

Et que fait-on lors d’un premier voyage au Québec dès qu’on arrive? On goûte la poutine, bien entendu ! Direction donc pour commencer l’endroit que presque tout le monde m’avait recommandé pour une première poutine : La Banquise et sa longue carte de poutines gastronomiques, près du Parc de la Fontaine.

Pour ceux qui n’auraient encore jamais goûté ni entendu parler de ce plat québécois traditionnel, la poutine est LA street food du Québec, et c’est plutôt du lourd puisqu’il s’agit de frites (molles, on va devoir se passer de la double friture à la belge !) servies avec du fromage en grain (des petits morceaux d’une sorte de cheddar qui font « scrouitch scrouitch » sous la dent !) et une sauce brune, à base d’on ne sait trop quoi.

Ca, c’est la base. Après, des variétés de poutine, il en existe 10000 et on peut rajouter un peu ce qu’on veut dessus, comme on le verra au cours de notre testing de poutine intensif durant ce voyage… Finalement, nous avons décidé de goûter à la Classique (sans ingrédients fancy) et à La Royale, au pulled pork et bacon. C’est la version améliorée que j’ai préférée, même si ça ne sera pas ma favorite du voyage (attention spoiler et au risque d’à nouveau déchaîner les passions, mon post Instagram abordant la question ayant été l’un des plus commentés de l’année sur mon compte !!).

Hyper bien repus, nous avons continué la balade dans les petites rues du quartier du Plateau, un quartier très résidentiel avec quelques grandes avenues plus animées. Mais ce qu’on a préféré, c’est vraiment ces petites rues parallèles, avec ses jolies maisons aux escaliers extérieurs (on plaint le facteur).

Nous avons marché jusqu’au Parc du Mont-Royal, et nous avons commencé l’escalade jusqu’au point de vue le plus connu, le Belvédère Kondiaronk (ou belvédère du chalet) depuis le Monument à Cartier. La montée est un peu rude, mais moins qu’en montant directement depuis l’entrée près de l’université (par où nous redescendront). Mais au sommet, le panorama sur Montréal en cette fin d’après-midi estivale est splendide ! C’est un nouveau visage de la ville qui s’offre à nous, puisque nous n’avions pas encore vu ses gratte-ciel. Splendide !

Après une descente bien plus rapide que la montée, nous arrivons donc sur le campus de l’Université McGill, située en plein centre-ville. Ça a l’air plutôt sympa d’étudier là-bas !

Mais comme le décalage horaire commence à se faire sentir, nous laissons la visite du Vieux-Montréal et du côté fleuve pour notre dernière journée au Canada.

Deuxième demi-journée à Montréal : le Vieux-Montréal, le Vieux-Port et le Quartier Latin/Le Village

Nous avons trouvé le Vieux-Montréal très, très touristique. Surtout après une dizaine de jours sans touristes ou presque ! Bref, on doit avoué avoir été un peu déçu par ce quartier, mais peut-être qu’en y passant un peu plus de temps ou en y allant à une autre saison notre expérience aurait été différente…  Nous pensions y passer l’entièreté de cette seconde demi-journée à Montréal, mais finalement nous avons eu le temps de nous aventurer un peu plus loin !

Le Vieux-Montréal n’est en fait pas bien grand. Notre balade nous a permis de découvrir en une petite heure à peine les points principaux du quartier : la Place d’Armes et la Basilique Notre-Dame, l’animée Rue Saint-Paul, la Place Jacques Cartier et le Marché Bonsecours, où on a pu trouver quelques souvenirs sympas.

On voulait aussi aller boire un verre au Crew Collective & Café, un café qui occupe une ancienne banque qui a gardé tout son charme, mais malheureusement c’était fermé.

On a donc continué jusqu’au Vieux-Port de Montréal, qui était aussi hyper animé, avec un marché, des activités sur l’eau et mêmes des tyroliennes… C’est là aussi qu’on trouve le plus grand rassemblement de food trucks de la ville, mais notre estomac était déjà bien rempli d’un repas en cabane à pomme, on a donc passé notre chemin.

Comme il nous restait du temps, nous avons marché jusqu’au Quartier Latin (le quartier des spectacles) et au Village, le plus grand quartier LGTB des Amériques. La Rue Sainte-Catherine prend d’ailleurs les couleurs de l’arc-en-ciel quand on y arrive ! Le quartier est rempli de street art et aussi de bars, cafés et restaurants.

Par hasard, on a choisi de s’arrêter dans un des plus chouettes cafés du coin, La Graine Brûlée. Déco kitsch, ambiance discothèque dans les toilettes (à ne pas manquer !!) et carte sympa et pas cher. Bingo ! Mon Pink Latte était très bon !

Bref, en un jour nous avons eu un bel aperçu de Montréal, même si c’est quasiment mission impossible je pense d’arriver à découvrir correctement la ville en si peu de temps…

Ce voyage au Québec a été réalisé avec l’aide d’Air Transat et de Go to Canada. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

5 Commentaires

  1. Hate de lire la suite du voyage.
    On planifie un roadtrip aux Etas-Unis ou au Canada (On doit encore se decider) dans les 2-3 ans, et je suis tres interessee par tous les conseils et bons itineraire. Je ne connaissais pas l’agence Go To Canada mais je vais y regarder de plus pres :)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.