Le parc national du Mont-Tremblant en prêt-à-camper & scooter électrique

Après avoir découvert les Laurentides en hydravion, notre roadtrip sur la Route des Explorateurs a continué en direction du village de Mont-Tremblant et du parc national du Mont-Tremblant, le plus ancien parc national du Québec.

Randonnée dans le parc national du Mont-Tremblant

Notre arrivée au Mont-Tremblant coïncidant avec la course de l’Ironman, pendant laquelle le village de Mont-Tremblant est bien bloqué (attention si vous venez en août, vérifiez la date !), nous ne nous sommes dans un premier temps pas attardés dans le village. Nous avons donc directement pris la direction du parc national du Mont-Tremblant, qui s’étend sur plus de 1500 km carré et compte plus de 400 lacs ! Nos visites se sont concentrées dans le secteur de la Diable (du nom de la rivière), autour du Lac Monroe.

Nous avons opté tout d’abord pour l’un des sentiers les plus populaires, le Sentier de la Corniche, une randonnée assez courte (1h30 aller-retour pour 3,4km au total, parking au point de départ) mais qui permet d’avoir de très belles vues. La randonnée est considérée comme assez facile, mais ça monte quand même bien jusqu’au point de vue final… En récompense au bout de la montée, un des plus beaux panoramas du parc, avec vue sur le lac Monroe et les alentours. Splendide. Et en bonus, on a même croisé des biches !

Si vous avez le temps (et le courage !), en revenant un peu sur vos pas vous pouvez continuer sur le sentier de la Coulée et le sentier de la Roche, d’où vous aurez d’autres beaux points de vue sur le lac. Le retour peut se faire en longeant le lac.

Le belvédère du Sentier de la Corniche vu d’en bas

Comme nous n’avions plus assez de temps pour ça, après être redescendus du Sentier de la Corniche, nous avons fini la journée par une balade (je n’appellerais même pas ça une randonnée car c’est très rapide) jusqu’aux Chutes Croches, une des chutes d’eau de la Rivière du Diable.

Vous pouvez vous procurer vous procurer une carte des randonnées au centre d’accueil. Toutes les infos se trouvent aussi sur le site de la Sépaq.

Expérience de prêt-à-camper dans le parc national du Mont-Tremblant

Après cette journée d’aventures, nous avons passé la nuit au cœur du Parc National du Mont-Tremblant, dans un des hébergements de « prêt-à-camper » du Lac Monroe. Le concept de « prêt-à-camper » est très populaire au Québec, il désigne des hébergements de type glamping dans les parcs nationaux et régionaux. Ça permet donc de vivre l’expérience du camping en pleine nature mais avec tout le confort !

Nous avons logé dans un des hébergements « Castor« , une tente de type safari bien équipée (deux lits, espace cuisine, table, éclairage, réfrigérateur et même chauffage d’appoint). La literie et les équipements de cuisine sont fournis. Les douches et les toilettes sont par contre communes (mais propres et spacieuses).

Un petit conseil : équipez-vous bien ! Nous n’avions pas prévu de sac de couchage ou de couverture supplémentaire (comme nous devions à l’origine dormir à l’hôtel), et je peux vous dire que même en plein été, et même avec le chauffage d’appoint, on a du dormir habillés car il faisait bien froid la nuit…

Par contre, mention spéciale à la fermeture anti-raton de la tente : cette fois-ci, nous ne nous sommes pas faits réveiller par des ratons essayant de rentrer dans la tente grâce à celle-ci ! Enfin, quand il s’agit de se lever pendant la nuit quand un besoin devient trop urgent, là c’est une autre histoire… #deuxmainsgauches

L’autre côté positif à dormir dans les hauteurs du parc, près du lac, c’est qu’on peut admirer de splendides levers et couchers du soleil… Je vous laisse en juger par vous-mêmes !

Le village de Mont-Tremblant en scooter électrique avec Geo-Explora

Le lendemain, changement total d’ambiance en redescendant vers le village de Mont-Tremblant : la course Ironman enfin terminée, nous découvrons ce village touristique qui ressemble presque à un parc d’attractions (mais qui a tout de même, j’ai trouvé, son charme).

Geo-Explora permet de découvrir le village de Mont-Tremblant et des lacs qui l’entourent de manière originale… à bord de scooters électriques à trois roues ! C’est sur ces drôles d’engins que nous avons découvert que, dès que l’on s’éloigne un peu du centre-ville, le calme et les beaux paysages sont bien présents. Pour vivre cette expérience hors des sentiers battus à Mont-Tremblant, direction le site du Grand Lodge Mont-Tremblant, où ils sont basés.

L’expérience Geo-Explora commence par un petit briefing alliant consignes de sécurité et test du scooter avant de se lancer sur la route. Les scooters électriques à trois roues sont vraiment confortables, faciles à conduire et ils peuvent quand même aller à une belle vitesse (par contre, pensez bien à avoir votre permis de conduire sur vous !).

Geo-Explora organise différents tours en scooters électriques pour découvrir Mont-tremblant et ses alentours à la belle saison (ouvert du 1er mai au 31 octobre). Le concept est vraiment sympa car il ne s’agit pas seulement d’une « bête » balade : c’est un jeu d’exploration qui va vous apprendre beaucoup d’anecdotes sur l’histoire du Mont-Tremblant ! En pratique, le scooter est muni d’une application GPS dédiée qui vous guide tout le long du parcours avec des petits quiz et infos historico-touristiques à chaque lieu d’intérêt. 

Geo-Explora propose des tours de plusieurs durées. Le parcours le plus court est vraiment très facile, et va dans des coins où il n’y a presque pas de circulation. On vous recommande tout de même plutôt le parcours long qui vous emmène dans le centre de Mont-Tremblant. Durant ce parcours, on emprunte une « grand route », mais ça reste faisable même pour les peureuses comme moi. ;-) Dans un cas comme dans l’autre, les parcours permettent de découvrir des petits endroits cachés et plein d’anecdotes sur la région grâce au quiz. Une expérience qui nous a beaucoup plu !

Dans la prochaine (et dernière !) étape de notre voyage sur la Route des Explorateurs, nous allons découvrir le côté très gourmand des Laurentides… A suivre !

Cette étape de notre voyage sur la Route des Explorateurs a été réalisée avec l’aide de Tourisme LaurentidesAir Transat et l’agence de voyage Go to Canada. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.