J’ai testé la Classe Club Air Transat (Bruxelles-Montréal)

Après quelques semaines de silence en raison de voyages intensifs, ça y est : je suis de retour ! Et je vous préviens, vous allez être inondés d’articles dans les semaines qui viennent… A commencer par la suite de mon voyage au Québec de cet été. Et comme je vous l’avais promis dans mes premiers articles, aujourd’hui je partage avec vous mon expérience en Classe Club avec Air Transat, une compagnie qui propose des vols directs, toute l’année, entre Bruxelles (mais aussi Paris) et Montréal.

C’était la première fois que je voyageais avec Air Transat, et nous avons eu la chance d’être surclassés en Classe Club à la fois à l’aller (vol de jour) et au retour (vol de nuit). C’était aussi la première fois que je voyageais en classe affaires sur un long courrier, et je dois dire que ça fait toute la différence !

La Classe Club d’Air Transat : c’est quoi?

Air Transat propose deux types de classe, la Classe Economie (à partir de 340€ l’aller-retour Bruxelles-Montréal) et la Classe Club. La Classe Club est la classe affaires d’Air Transat, la classe la plus confortable de la compagnie aérienne. C’est bien évidemment la plus onéreuse aussi. Cependant, une solution intermédiaire est également possible, l’Option Plus. L’Option Plus permet aux passagers de la Classe Economie de bénéficier d’options supplémentaires : plus de bagages, un embarquement prioritaire, privilèges à bord,… Bref, à vous de choisir en fonction de vos besoins et de votre budget !

La Classe Club se trouve dans une cabine dédiée à l’avant de l’avion. Deux membres de l’équipage s’occupent exclusivement de vous, et les sièges sont beaucoup plus grands qu’en cabine Economie.

La Classe Club offre les avantages suivants :

  • Sélection des sièges
  • Franchise de bagage plus généreuse : 2 bagages de 32kg en soute et un bagage cabine jusqu’à 15kg
  • Enregistrement à un comptoir dédié
  • Priorité aux contrôles de sécurité à Montréal, Ottawa et Vancouver
  • Embarquement prioritaire
  • Livraison prioritaire des bagages
  • Privilèges à bord, dont divers accessoires (couverture, écouteurs, trousse de toilette,…)
  • Cabine exclusive avec sièges en cuir plus spacieux
  • Repas gourmets conçus par le chef Daniel Vézina (que l’on peut choisir à l’avance), et choix de vins de qualité

Mon expérience Bruxelles-Montréal en Classe Club

Ayant été bien plus fatiguée et moins attentive lors du vol retour, je détaillerai ici mon expérience sur le Bruxelles-Montréal, en vol de jour.

Avant le vol

Dès notre arrivée à l’aéroport de Bruxelles, notre expérience privilégiée a commencé ! Nous avons été accueillis au comptoir dédié à la Classe Club d’Air Transat. Nous n’avons jamais aussi vite fait un check-in à l’aéroport de Zaventem ! Nous avons par contre du faire un peu la file à la sécurité, car la classe Club n’est prioritaire que dans 3 aéroports canadiens. Mais rien de terrible. Embarquement prioritaire à la porte, nous sommes dans les premiers dans l’avion, et trinquons déjà avec un verre de bulles avant même d’avoir décollé… Le voyage peut commencer !

Pendant le vol

L’expérience pendant le vol est le plus important pour moi, et ce confort supplémentaire a fait toute la différence ! Salués personnellement dès notre arrivée par les membres de l’équipage s’occupant exclusivement des quelques passagers de la classe Club, nous avons eu droit à un service de première classe pendant tout le vol.

Les sièges étaient très confortables (même si pas entièrement inclinables), et munis d’espaces de rangement très pratiques pour garder ses affaires à portée de main. On reçoit dès la montée dans l’avion plein d’accessoires : une couverture (super agréable, ni trop épaisse ni trop fine), des chaussons, des écouteurs, et une trousse de toilette comprenant des chaussettes, un masque pour les yeux, des bouchons pour les oreilles, de quoi se brosser les dents, et mêmes deux miniatures Melvita, une crème pour les mains à l’argan bio et un topissime stick pour les lèvres au miel. Petit bémol tout de même : énormément de plastique inutile…

Les sièges étaient munis d’écrans tactiles individuels, avec un très bon choix de divertissements. J’ai regardé plusieurs films et séries durant les deux vols.

Les repas étaient très bons. Nous étions servis en priorité, avant la classe économie. Le repas principal a été précédé d’un apéritif, et nous avons aussi eu droit à quelques snacks au choix pendant le voyage. On nous reproposait aussi régulièrement des boissons, bref pas le temps d’avoir faim ni soif durant le vol !

Durant tout le vol, nous nous sommes vraiment sentis privilégiés. On a adoré l’expérience !

A l’arrivée

Les bagages de la Classe Club sont sensés être prioritaires mais malheureusement ça n’a pas été notre cas, ni à l’aller ni au retour. Nous ne savons pas si c’était lié au fait que nous avons réceptionné la valise cassée à notre arrivée à Montréal (n’ayant pas le temps de la faire réparer sur place elle était donc aussi cassée au retour). Le service client a été assez lent (la centrale bagage de Montréal doit centraliser les demandes du monde entier…) mais nous avons reçu une compensation financière adéquate d’Air Transat pour les dégâts, donc ça s’est plutôt bien fini.

En résumé : le positif et le négatif de notre expérience avec la Classe Club Air Transat

Les points positifs :

  • Le service aux petits soins, avec un accueil individualisé : vous êtes accueillis par votre nom dès l’arrivée dans la cabine. Le personnel de bord a été parfait lors de ces deux vols.
  • L’espace supplémentaire pour les jambes, et le siège beaucoup plus spacieux que ceux en classe économique. Ces deux premiers points font toute la différence.
  • Les petites attentions supplémentaires, comme la grosse trousse de toilettes, les snacks durant le vol, la vraie vaisselle,…
  • Les toilettes réservées à la classe Club : l’assurance de ne pas devoir faire la file et d’avoir des toilettes propres jusqu’à la fin du vol.

Les points négatifs :

  • Les sièges ne sont pas entièrement inclinables. C’est super agréable d’avoir plus de place mais je n’ai donc quand même pas réussi à dormir.
  • Les bagages : les bagages des clients en Classe Club sont sensés être prioritaires mais nous avons attendu longtemps notre valise à la fois à l’aller et au retour. Elle est même arrivée dans les dernières. En plus, à Montréal, elle est arrivée cassée… Le service client a été assez lent (du à la période très occupée des grandes vacances?) mais nous avons finalement été dédommagés adéquatement pour ce problème.

Nous avons voyagé au Québec avec l’aide d’Air Transat, que nous remercions également pour l’upgrade. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

2 Commentaires

  1. Bonjour Emma,

    Je n’ai encore jamais pu tester de classe Business/Affaires mais selon cette experience, trouves-tu les differences de prix meritees ?

    Je lorgne parfois sur les classes affaires pour les tres longs courriers mais le prix (Du triple au cinqtuple) me rebute a chaque fois…
    Cela vaut-il vraiment la peine de craquer ?

    Merci :)

    • Bonjour Morgane !
      C’est vrai que c’est un budget, mais plus je voyage plus j’accorde de l’importance au confort proposé par la compagnie aérienne, ce qui n’était pas du tout le cas avant… donc je dirais que je commence à comprendre les gens qui voyagent souvent en business !
      Après, il y a business et business, et la classe Club d’Air Transat a un prix que je trouve encore très raisonnable comparé à d’autres (mais c’est sans doute aussi du au fait que les sièges ne se transforment pas en lit, ce qui doit à mon avis encore plus changer la vie !). Du coup, c’est pas mal pour commencer et se faire une idée d’une classe autre que éco, sans dépenser une fortune non plus ! Depuis cette expérience, je regarde plus les options business qu’avant en tout cas… ;-)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.