Les Laurentides gourmandes, de Val-David au Chemin du Terroir

Nous voici enfin arrivés à la dernière étape de notre voyage sur la Route des Explorateurs ! Après avoir profité de la nature sauvage de cette belle région du Québec dans les Hautes-Laurentides et au Mont-Tremblant, ces derniers jours dans les Laurentides ont pris une tournure encore plus gourmande…

La Route des Belles-Histoires

Pour la dernière partie de ce roadtrip dans les Laurentides, nous avons suivi en partie la Route des Belles-Histoires, une route qui suit les chemins de la colonisation et permet d’en apprendre plus sur l’histoire des Laurentides. La route suit celle Parc Linéaire du « P’tit train du Nord », une piste cyclable sur un ancien tracé de chemin de fer. On peut découvrir en détails l’histoire de ce train historique tout au long de la route.

 Un des arrêts à ne pas manquer sur cette route est le pont couvert de La Macaza. Il existait beaucoup de ponts couverts en bois au Québec (plus de 1000 au début du 20ème siècle !), pour deux raisons principales : ils résistaient plus longtemps aux conditions météorologiques de la région et ils facilitaient le passage du bétail, qui a peur de l’eau !

Douceur de vivre à Val-David

Après notre arrêt à Mont-Tremblant, la Route des Belles Histoires nous a emmené jusqu’au petit village artistique de Val-David.

Bières & cuisine locale à la Microbrasserie le Baril Roulant

Nous avons découvert dans ce village une autre très chouette microbrasserie, la Microbrasserie le Baril Roulant, face à la rivière. Un cadre splendide et une super ambiance ! La microbrasserie/restaurant/auberge est tenue par un sympathique couple d’anciens globe-trotteurs. Une cuisine maison originale accompagne les délicieuses bières de la microbrasserie : nachos de folie en entrée, burgers et poutines gastronomiques en plat (j’ai pris la poutine thaïe au tataki de bison d’un élevage bison local), et tiramisu à la bière pour terminer. Bref, la pause plus que parfaite.

Il est également possible de passer la nuit sur place : soit dans un dortoir (mais avec aussi des lits doubles, sympa !), soit dans l’une des chambres individuelles décorées avec goût et mettant en avant l’artisanat local.

Aventure sur la Rivière du Nord avec A l’Abordage

Après ce bon repas, nous sommes partis à l’aventure avec « A l’abordage ». Nous avons descendu la rivière du Nord en canot sur 7 km, depuis Val-David jusqu’au lac Raymond Val-Morin. La descente est très calme et accessible à tous, même à moi qui panique pourtant beaucoup depuis mon petit accident en kayak il y a quelques années !

Le chemin du retour se fait à vélo : on parcourt un petit tronçon en forêt de la piste cyclable du « P’tit Train du Nord » jusqu’à Val-David. On a eu de la chance puisqu’on a à nouveau croisé une biche, ses petits et plein d’écureuils !

Relaxation et gourmandise à L’auberge du Vieux-Foyer

Après cette après-midi riche en émotions, nous avons posé nos bagages à L’Auberge du Vieux-Foyer, toujours à Val-David. Cette auberge de caractère est un endroit paisible, parfait pour se relaxer puisqu’on y trouve un bel espace spa, avec piscines extérieures et sauna. Notre chambre était également équipée d’une baignoire jacuzzi. C’était parfait avant de passer la nuit suivante dans l’avion qui nous ramenait en Belgique !

Le soir, nous avons mangé au restaurant de l’hôtel, qui propose également une cuisine locale très savoureuse.

Repas de cabane à sucre au restaurant Le Petit Poucet

Si, comme nous, vous venez au Québec en dehors de la saison des cabanes à sucre mais que vous avez tout de même envie d’avoir un petit aperçu de ces festins du temps des érables, je vous recommande chaudement un petit-déjeuner au restaurant Le Petit Poucet à Val-David, qui est l’une des institutions gourmandes des Laurentides ! Et on comprend pourquoi. Le cadre est vraiment typique et les petits-déjeuners traditionnels, servis toute la journée, sont délicieux… et ultra copieux ! Ce fut notre meilleur petit-déjeuner au Québec, et de loin.

Le Chemin du Terroir des Laurentides

Bien repus, nous avons dit au revoir à Val-David et avons repris une petite portion de la Route des Belles-Histoires avant de dévier vers le Chemin du Terroir, un itinéraire d’agritourisme de plus de 226 kilomètres dans les Basses-Laurentides, non loin de Montréal. En traversant ces paysages campagnards, difficile de réaliser que nous ne sommes pourtant plus très loin de la ville !

La Maison Lavande

Notre premier arrêt sur le Chemin du Terroir fut la Maison Lavande. En saison, leurs champs de lavande (plus de 100 000 plants !) sont l’un des endroits les plus populaires (et Instagrammables !) de la région. Plutôt insolite au Québec, n’est-ce pas? Mais même si ce n’était pas la saison de la lavande, on peut y découvrir toute l’année des créations originales autour de la lavande, de la parfumerie aux produits divers à base de lavande. On a goûté le yaourt glacé à la lavande, délicieux ! L’avantage, c’est que l’accès est gratuit hors saison et vous pouvez y pique-niquer.

Vignoble Rivière du Chêne

Deuxième arrêt : le vignoble Rivière du Chêne à Saint-Eustache, pour enfin découvrir comment est produit le vin de glace ! La visite guidée, suivie d’une dégustation de plusieurs vins du vignoble, était très intéressante et très pédagogique pour ceux qui n’y connaissent rien en vin. Pour pouvoir parler de vin de glace, il faut que les raisins gèlent sur la vigne (- 8/-15°C) et qu’ils soient pressés à la même température. Le prix assez élevé et les petites bouteilles s’expliquent donc assez facilement : normalement, un raisin produit 8 gouttes de vin. En vendange tardive, c’est seulement 2 ou 3 gouttes… et pour le vin de glace, on en arrive à seulement une demi goutte par raisin !

Le Vignoble Rivière du Chêne produit aussi du vin blanc au sirop d’érable, l’Adélard. On a tellement aimé qu’on a ramené une bouteille !

La « cabane à pomme » de Labonté de la Pomme

Notre dernier arrêt avant notre retour à Montréal fut le verger Labonté de la Pomme à Oka. Et ici, fin août, nous étions en pleine saison de la pomme ! Le verger propose de l’auto-cueillette (vous pouvez vous balader dans les pommiers et faire vous-mêmes votre récolte de pommes), des balades en tracteurs dans les champs et … des repas « cabane à pomme » (attention, sur réservation !), inspirés par les repas cabanes à sucre à l’époque de l’érable. Nous y avons dégusté un menu très copieux et entièrement à base de pommes dans un cadre authentique : des gaufres de Liège à la pomme servies comme un hamburger (de la comfort food par excellence !!) à la tarte aux pommes avec tire d’érable… Nous nous sommes régalés ! Et après le repas, nous nous sommes prêtés au jeu en montant sur le tracteur pour aller cueillir nos pommes ! Bref, de quoi finir en beauté ce roadtrip mémorable sur la Route des Explorateurs.

Et voilà, j’espère que les différents épisodes de ce carnet de voyage vous auront plu ! Mais ce n’est pas fini : la série sera clôturée par un article récapitulatif où je regrouperai tous mes bons conseils pour préparer au mieux ce voyage. A suivre très bientôt !

Cette étape de notre voyage sur la Route des Explorateurs a été réalisée avec l’aide de Tourisme LaurentidesAir Transat et l’agence de voyage Go to Canada. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.