Que faire en Guadeloupe ? Mes 20 visites coup de cœur

Pour terminer en beauté ma série d’articles sur la Guadeloupe, où j’ai la chance d’avoir pu m’échapper une semaine en décembre dernier, je vous propose de découvrir ici mes 20 coups de cœur en Guadeloupe ! Parmi ceux-ci, vous retrouverez des endroits bien connus mais aussi des nouveautés ou des endroits encore méconnus. J’ai décidé d’organiser ces coups de cœur par thématique : vous retrouverez donc mes quatre « Top 5 » : les plus belles plages de Guadeloupe, les plus beaux endroits naturels, le meilleur de la gastronomie et les endroits les plus insolites ! Il devrait donc y en avoir pour tout le monde. Vous retrouverez également mes conseils pratiques pour organiser au mieux votre voyage et votre itinéraire en Guadeloupe.

Quand partir en Guadeloupe ?

Avant de partager avec vous ces coups de cœur, je vais répondre aux questions qui sont revenues le plus souvent suite à mon voyage en Guadeloupe, à commencer par la question que vous avez été le plus nombreux à me poser : quelle est la meilleure période pour voyager en Guadeloupe ?

Répondre à cette question n’est pas si facile que ça car il y a plusieurs facteurs à prendre en compte : la météo, le prix, l’affluence, la saison des ouragans,… D’après notre guide guadeloupéen à qui j’ai posé la question, la période allant de février à mai serait la meilleure car il n’y a pas autant de monde que pendant les congés de fin d’année et durant l’été, la météo est bonne (c’est la saison sèche et la période durant laquelle le ciel est le plus dégagé) et il n’y a pas encore de risque d’ouragan.

La saison des cyclones (et des pluies) s’étend en Guadeloupe, et dans les Caraïbes de manière générale, de juin à novembre, avec un risque souvent plus élevé à la fin de l’été et début de l’automne (j’ai décidé personnellement de ne plus voyager dans cette zone durant cette période après avoir fait les frais d’un ouragan à Cuba mais c’est un choix personnel car le risque n’est pas si grand que ça). Attendez-vous à un temps qui peut être plus variable et humide, même si vous pouvez également avoir de la chance et avoir une très belle semaine même durant cette période ! Au niveau des prix, c’est d’ailleurs souvent durant cette période, et en dehors des congés scolaires, que vous trouverez les meilleurs.

Quelle compagnie aérienne choisir pour un voyage en Guadeloupe ?

Jusqu’à peu, si vous vouliez prendre un vol direct, le choix le plus simple et abordable était de partir depuis Paris (c’est ainsi que j’avais voyagé avec Air Caraïbes lorsque j’avais été en Martinique il y a quelques années). Mais pour les belges, bonne nouvelle puisque depuis peu une nouvelle compagnie aérienne propose des vols directs au départ de la Belgique : Air Belgium. En plus du côté pratique, pour moi il n’y a aucun doute : que ça soit au niveau du service, de la nourriture à bord, des prix… pour l’instant, on fait difficilement mieux ! J’ai eu l’occasion de tester leur Classe Premium lors de ce voyage et je vous en parle plus en détails dans cet article.

Combien de temps pour un voyage en Guadeloupe ?

L’autre question qui est très souvent revenue est le temps qu’il faut prévoir pour un voyage en Guadeloupe. Là, ça dépend plutôt de ce que vous avez envie de faire ! Si votre but principal est de prendre le soleil et de faire quelques visites à la journée depuis votre hébergement, une semaine peut suffire. Mais si vous avez envie de découvrir les différentes îles de l’archipel (car oui, la Guadeloupe ce n’est pas qu’une île !), vous serez beaucoup plus à l’aise sur deux semaines ou plus (même si à nouveau, c’est faisable en une semaine ou 10 jours en faisant des choix).

Où loger en Guadeloupe ?

Si vous voulez profiter du soleil et de votre hôtel sans forcément faire des visites tous les jours, je vous recommande d’opter pour un hébergement dans le sud de Grande-Terre (de préférence vers Sainte-Anne ou Saint-François, plus charmant) car c’est de là que vous pourrez rayonner le plus facilement, en voiture pour la visite de Grande-Terre et Basse-Terre et en bateau vers les autres plus petites îles de l’archipel. Je vous recommande chaudement l’hôtel où nous avons séjourné à Sainte-Anne, Le Relais du Moulin, un hôtel de charme avec une piscine et un spa, un délicieux restaurant, et des hébergements tout confort éparpillés dans un beau jardin tropical. Voir mon article dédié au Relais du Moulin.

Si par contre votre but premier est de découvrir toutes les facettes de la Guadeloupe et que vous compter faire pas mal de route, un roadtrip avec plusieurs hébergements vous permettra de réduire considérablement vos temps de route, mais aussi d’éventuellement passer la nuit sur les petites îles, et en profiter encore plus une fois les touristes d’un jour (la majorité !) repartis.

Exemple d’itinéraire en Guadeloupe

Si vous optez pour l’option roadtrip en Guadeloupe, le plus simple est de moduler votre itinéraire en fonction des hébergements choisis. Je vous propose ci-dessous un exemple d’itinéraire avec le temps que je vous suggérerais de passer sur chaque île pour ne vraiment rien manquer.

Une semaine :

  • Jour 1 : arrivée et nuit à Grande-Terre (hôtel à Sainte-Anne/Saint-François)
  • Jour 2 : journée à Marie-Galante (nuit à Marie-Galante ou retour sur Grande-Terre)
  • Jour 3 : tour de Grande-Terre (hôtel à Sainte-Anne/Saint-François)
  • Jour 4 : journée à La Désirade (nuit à La Désirade ou retour sur Grande-Terre)
  • Jour 5 : Basse-Terre – Route de la Traversée, chutes d’eau et sources chaudes (nuit sur Basse-Terre)
  • Jour 6 : randonnée sur Basse-Terre (et une deuxième nuit à Basse-Terre) OU une journée aux Saintes (et nuit aux Saintes ou retour sur Basse-Terre)
  • Jour 7 : le nord de Basse-Terre, vol retour

Deux semaines :

  • Jours 1 à 3 : visite de Grande-Terre (nuits à Sainte-Anne/Saint-François)
  • Jours 4 et 5 : Marie-Galante (nuit à Marie-Galante)
  • Jour 6 : excursion sur Petite-Terre (nuit sur Grande-Terre)
  • Jours 7 et 8 : La Désirade (nuit à La Désirade)
  • Jour 9 : Grand Cul-de-Sac marin (nuit sur Grande-Terre ou Basse-Terre)
  • Jours 10 à 12 : Basse-Terre (nuits à Basse-Terre – éventuellement un hébergement au nord et un autre au sud)
  • Jour 13 et 14 : les Saintes (nuit aux Saintes)
  • Jour 15 : Pointe-à-Pitre (vol retour)

Visiter la Guadeloupe : mes conseils pratiques

Voici également quelques autres conseils pratiques pour préparer au mieux votre voyage en Guadeloupe.

  • Une voiture de location est indispensable si vous comptez rayonner sur Grande-Terre et Basse-Terre. En haute-saison, pensez à la réserver assez longtemps en avance car il arrive qu’il n’y en ai plus du tout de disponibles à votre arrivée sans réservation !
  • De manière générale, en haute saison et surtout pendant les congés scolaires, réservez aussi tout le reste (hôtels et même restos !) bien à l’avance car les meilleures adresses sont souvent complètes bien à l’avance.
  • Essayez quand même de garder un minimum de flexibilité au niveau de votre programme de visites pour vous adapter à la météo. Il faut savoir qu’il peut faire très beau sur Grande-Terre et moche sur Basse-Terre, le même jour ! Un jour tout gris, les plages de Grande-Terre n’auront pas grand intérêt, par contre c’est temps parfait pour explorer les sources chaudes de Basse-Terre par exemple !
  • Egalement, surveillez les prévisions météo la semaine d’avance car si on prévoit une belle journée entièrement dégagée sur Basse-Terre (ce qui arrive assez rarement !) foncez sur l’occasion pour réserver quelques jours à l’avance une ascension de la Soufrière avec un guide (on ne peut plus aller au sommet sans guide).
  • Je vous recommanderais d’organiser au minimum une journée de visite guidée car un guide peut vraiment vous aider à mieux découvrir les îles de Guadeloupe en vous donnant des conseils de locaux, et vous permet d’en apprendre plus sur l’histoire et la culture de ces îles. Nos visites ont été organisées par Guadeloupe Explor qui était très à l’écoute.
  • N’oubliez pas de mettre dans vos bagages votre équipement de snorkeling (le masque Easybreath de Decathlon est quand même plus sympa que le matériel fourni lors des excursions !), de la crème solaire qui respecte les fonds marins, de bonnes chaussures de marche si vous comptez faire des randonnées, un imperméable léger en cas de pluie et un bon anti-moustique (je ne les ai pas trouvé si agressifs que ça en Guadeloupe mais mieux vaut prévenir que guérir !).

Que faire en Guadeloupe ? Mes 20 endroits préférés

L’archipel de Guadeloupe se compose de nombreuses îles et îlets. Nous avons visité ses 5 îles principales, qui sont complémentaires car toutes différentes, que ça soit au niveau des paysages ou des activités que l’on peut y faire.

  • Grande-Terre est l’île la plus touristique où l’on trouve la plupart des hôtels, et elle est aussi connue pour ses plages de sable blanc et ses sites naturels. Lire mon article complet sur Grande-Terre.
  • Basse-Terre est l’île la plus sauvage de Guadeloupe, où se trouve le Parc national de Guadeloupe. C’est l’île des cascades, des sources chaudes et des plages volcaniques. Lire mon article complet sur Basse-Terre.
  • Marie-Galante est, aux dires des locaux, la Guadeloupe d’il y a 30-40 ans. Encore préservée du tourisme de masse, cette petite île plaira en particulier aux amateurs de bon rhum et de plages paradisiaques. Lire mon article complet sur Marie-Galante.
  • L’archipel des Saintes est un petit archipel dans l’archipel, au sud de Basse-Terre. Ses deux îles principales sont Terre-de-Bas et Terre-de-Haut, la plus visitée par les touristes d’un jour. C’est une île carte postale avec ses cases colorées et ses panoramas à couper le souffle. Lire mon article complet sur les Saintes et Terre-de-Haut.
  • La Désirade est l’île la plus méconnue mais également la véritable pépite cachée de l’archipel de Guadeloupe. Peuplée d’iguanes, cette petite île où le temps s’écoule lentement se visite rapidement mais on y va surtout pour l’expérience, le côté coupé du monde et ses splendides plages, quasiment vides de touristes. Lire mon article complet sur La Désirade.

Donc si vous avez le temps, je vous recommande fortement de faire un petit « island hopping » et de visiter ces 5 îles ! D’ailleurs, vous retrouverez des endroits situés sur chaque de ces îles parmi mes 20 coups de cœur. Pour plus d’infos sur chacun de ces lieux, je vous invite à consulter les articles très complets dont je vous ai mis les liens juste avant.

Mes 5 plages préférées en Guadeloupe

1 – La Plage du Souffleur (La Désirade)

J’ai un peu hésité à classer cette plage en premier car une grosse partie de son charme vient du fait qu’elle soit encore fort méconnue mais bon, comme je suis gentille, que ça soit dit : pour moi la plus belle plage de l’archipel de Guadeloupe se trouve à La Désirade ! La Plage du Souffleur éblouit avec ses 1001 nuances de bleu, sa plage de sable blanc vide de touristes et ses nombreux cocotiers. On ne peut pas faire plus carte postale que ça !

2 – La Plage de la Feuillère (Marie-Galante)

Si la Plage de la Feuillère à Marie-Galante est un peu plus connue que celle du Souffleur à La Désirade, cela n’en reste pas moins une plage qui est encore loin du tourisme de masse également. Et puis comme elle est ultra longue, on a tout le loisir de se trouver une petite place sans personne autour de soi ! La Plage de la Feuillère est à nouveau un vrai paysage de carte postale, avec une eau à la couleur incroyable et une plage de sable fin à quasi perte de vue.

3 – La Plage de la Caravelle (Grande-Terre)

La Plage de la Caravelle est sans aucun doute la plus connue de ce classement ! Souvent très fréquentée (c’est la plage du Club Med), elle n’en reste pas moins une visite incontournable sur Grande-Terre. Si vous ne logez pas au Club Med, il vous faudra marcher un peu pour y arriver, mais les vues en valent la peine !

4 – L’Anse Bambou (Marie-Galante)

Autre petite plage découverte par hasard à Marie-Galante, l’Anse Bambou (située pas loin de la plus connue Anse Canot) est l’endroit parfait pour se baigner au calme, avec son petit lagon et la vue sur un petit îlot.

5 – La Plage de Tillet (Basse-Terre)

Située près de la plus connue Plage de la Perle au nord de Basse-Terre, la plage de Tillet sauvage peu fréquentée car il faut marcher un peu pour y arriver. Ce qui lui donne beaucoup de charme !

 

Mes 5 sites naturels préférés en Guadeloupe

6 – Les Chutes du Carbet (Basse-Terre)

Si vous ne devez faire qu’une randonnée sur Basse-Terre, faites celle des chutes du Carbet, ou en tout cas une partie de celle-ci, puisque les chutes sont au nombre de trois et que pour toutes les voir, il vous faudra sans doute y passer la journée. Par contre, la deuxième chute est plus facile d’accès et une promenade bien aménagée vous emmènera assez facilement aux pieds de celle-ci pour une vue à couper le souffle.

7 – La Cascade aux Ecrevisses (Basse-Terre)

Sur la Route de la Traversée, la route la plus sauvage de Guadeloupe, se trouvent plusieurs endroits faciles d’accès et qui méritent un arrêt, à commencer par la magnifique Cascade aux Ecrevisses, une cascade située au bord d’une rivière, dans laquelle on peut se baigner (à condition qu’il ne pleuve pas). Essayez d’y aller tôt si vous la voulez pour vous tous seuls, sinon il risque d’avoir du monde !

8 – La Pointe des Châteaux

La Pointe des Châteaux est le site naturel le plus visité de Guadeloupe, et on comprend vite pourquoi ! Situé tout au bout de la péninsule au sud de Grande-Terre, ce site vous offre une belle balade depuis la plage jusqu’à la croix qui domine le site, et offre de merveilleux points de vue sur toute l’île, surtout au lever du soleil et à la golden hour.

9 – La Réserve naturelle de La Désirade (La Désirade)

L’île de La Désirade est aussi connue pour sa nature et en particulier pour ses iguanes, que l’on retrouve par dizaines dans la Réserve Naturelle de La Désirade, située à l’extrémité de l’île et qui a véritablement des airs de bout du monde (voir de Jurassic Park vu les seuls habitants qu’on y rencontre ?!). Bref, une balade plus ou moins longue (il y a des sentiers de randonnée) dans cette réserve est un immanquable si vous venez à La Désirade.

10 – La Porte d’Enfer (Grande-Terre)

La Porte d’Enfer est l’un des plus beaux sites naturels de Grande-Terre (et ce malgré la sargasse encore assez nombreuse dans le coin). Elle forme un petit lagon protégé, au fond duquel se trouve une petite plage très agréable (et un petit resto, qui était malheureusement fermé).

Mes 5 endroits préférés pour découvrir la gastronomie des îles de Guadeloupe

11 – L’Eden Voile (Marie-Galante)

L’Eden Voile (chez Jacqueline) à Marie-Galante est un concentré du meilleur de la cuisine guadeloupéenne. Une cuisine familiale, un service charmant, de bons produits et un cadre enchanteur : que demander de plus ? Sa terrasse ouverte sur la mer est un pur bonheur entre deux baignades sur l’île préservée de Marie-Galante.

12 – Le Relais du Moulin et son restaurant Le Zamana (Grande-Terre)

L’hôtel où nous avons logé à Grande-Terre, le Relais du Moulin, est l’endroit parfait pour les gourmands grâce à son restaurant qui propose une cuisine raffinée franco-créole. Les soirées à thème hebdomadaire permettent d’y vivre une expérience différente chaque jour ou presque. La qualité est au rendez-vous et le cadre, au pied d’un ancien moulin classé, est très romantique.

13 – La Payotte sur la plage à Fifi (La Désirade)

Manger les pieds dans le sable sur la plage à Fifi à La Désirade, ça n’a pas de prix ! La Désirade fut une des bonnes surprises culinaires de ce voyage. Pour une si petite île, on y trouve pas mal de spécialités propres, à commencer par le fameux poulet cajou, avec noix et fruit de cajou, excellent ! Pour goûter à celui-ci, et plus encore, direction le restaurant La Payotte, un endroit coloré au service sympathique et rapide.

14 – Le restaurant Ti Bo Doudou à Terre-de-Haut (les Saintes)

Autre restaurant coup de coeur de ce voyage, le restaurant Ti Bo Doudou à Terre-de-Haut. Nous voici à nouveau les pieds dans le sable pour déguster une cuisine de la mer ultra goûteuse ! Je vous recommande en particulier l’espadon, divin. Les Saintes sont aussi connues pour une pâtisserie, le tourment d’amour, donc n’hésitez pas à le demander en dessert s’ils en ont !

15 – Les marchés de Pointe-à-Pitre et de Sainte-Anne (Grande-Terre)

Impossible de venir en Guadeloupe sans ramener quelques souvenirs gourmands ! Les marchés ne manquent pas un peu partout en Guadeloupe mais les plus populaires et étendus sont ceux de Pointe-à-Pitre et de Sainte-Anne (enfin, étendus en général parce que avec la situation sanitaire cette année, c’était un peu particulier !). Vous pourrez y faire le plein d’épices et du punchs !

5 endroits insolites à découvrir en Guadeloupe

16 – Bières exotiques et street art à la microbrasserie Lekouz (Basse-Terre)

Quand on pense à la Guadeloupe, on pense d’abord au rhum, et pourtant les micro-brasseries sont aussi en train de s’y développer. Alors si vous voulez éviter les visites guidées touristiques de distilleries, pourquoi ne pas plutôt passer la soirée à la microbrasserie Lekouz sur Basse-Terre ? Vous y trouverez de délicieuses bières aux saveurs locales (coco, citronnelle, gingembre…) et pourrez également vous attabler au milieu des locaux au café situé dans cet ancien hangar décoré de street art, et accompagner vos bières de street food proposées par un des food trucks qu’accueille en général la microbrasserie en soirée.

17 – Le cimetière de Morne à l’Eau (Grande-Terre)

En Guadeloupe, les cimetières ressemblent souvent à des petits villages. Celui de Morne à l’Eau est particulièrement imposant et impressionnant ! Un arrêt insolite à faire durant votre visite de l’île de Grande-Terre.

18 – Faire une randonnée… palmée dans le Grand cul de sac marin

Le snorkeling c’est bien, une randonnée palmée c’est mieux ! C’est ce que vous pourrez faire durant l’excursion proposée par Sea Tour à la découverte du Grand cul de sac marin, cette grande baie entourée de récifs coralliens, située entre Basse-Terre et Grande-Terre. Une expérience vraiment sympathique qui vous permettra de voir différentes espèces de poisson, avant de déguster un petit punch sur un petit banc de sable blanc perdu au milieu de nulle part.

19 – Visiter Terre-de-Haut en voiturette électrique (les Saintes)

La particularité de l’île de Terre-de-Haut dans l’archipel des Saintes est d’être une île sans voiture (à part quelques rares navettes et véhicules utilitaires). Du coup, une manière super fun de visiter l’île est de louer… une petite voiturette électrique type voiturette de golf ! On a limite l’impression d’être dans un parc d’attractions, avec les maisonnettes colorées et les panoramas qui semblent sortis d’un décor de cinéma. Une manière vraiment originale et écologique de découvrir cette belle île !

20 – Se baigner dans une source chaude sur Basse-Terre

L’île de Basse-Terre étant très volcanique, on y trouve de nombreuses sources chaudes naturelles, dont certaines ont été aménagées en bassin où l’on peut se baigner. Ces sources thermales sont accessibles gratuitement et sont populaires aussi bien auprès des locaux que des voyageurs ! Le Bassin de Dolé, près de Trois-Rivières, est l’un des plus faciles d’accès, pour une expérience on ne peut plus locale.

 

Ce voyage en Guadeloupe a été réalisé en collaboration avec Atout France, les Iles de Guadeloupe et Air Belgium. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.