Guadeloupe : une journée parfaite sur l’île de Marie-Galante

Belle-Île-en-Mer, Marie-Galante… Impossible de ne pas avoir cette chanson en tête dans le bateau qui relie Pointe-à-Pitre à Marie-Galante. Marie-Galante, île mythique et historique, est un petit paradis sur terre dans les îles de Guadeloupe. Avec une traversée parfois (très) houleuse, cette île de carte postale se mérite, mais ce qui vous attend à l’arrivée n’a pas de prix. D’ailleurs, beaucoup de locaux vous le diront : Marie-Galante, c’est un peu la Guadeloupe d’il y a 20 ou 30 ans. Préservée, encore épargnée du tourisme de masse, Marie-Galante est surtout connue pour ses anciens moulins à canne à sucre, son rhum et ses plages de rêve. Que faire sur l’île de Marie-Galante ? Dans cet article, je vous propose de découvrir la journée parfaite que nous avons passée sur l’île de Marie-Galante, qui est pour moi une visite immanquable en Guadeloupe !

L’île de Marie-Galante en pratique

La compagnie L’Express des îles permet de rejoindre Marie-Galante (Grand-Bourg) en environs 1 heure depuis Pointe-à-Pitre, à partir de 24€ l’aller-retour par personne, bagage compris. En général, l’aller est à 8h15 et le retour à 16h, donc oui c’est une journée assez express ! Venez un peu à l’avance si vous devez encore échanger votre billet et ne laissez rien dans votre voiture si vous la garez au port.

Si vous êtes sujet au mal de mer, pensez à prendre vos médicaments avant le départ. Je ne suis pas souvent sujette au mal de mer, mais l’aller a été particulièrement houleux lors de notre visite, et même moi j’ai eu du mal donc mieux vaut prévenir que guérir ! Le retour est par contre souvent beaucoup plus calme.

Il vous faudra également prévoir un moyen de transport sur cette île qui se visite très difficilement à pied. La plupart des touristes optent pour une voiture de location. Plusieurs compagnies de location vous attendent à la sortie du bateau. En haute saison, il vaut mieux réserver à l’avance. Voici la liste des compagnies de location à Marie-Galante.

Vues sur Pointe-à-Pitre depuis l’Express des Iles

Que faire en un jour à Marie-Galante ?

Entre plages paradisiaques et champs de canne à sucre, celle qu’on appelle également la « Grande Galette » (une référence à la forme de l’île) ou « l’île aux Cent Moulins » possède bien des attraits et une journée, ce n’est pas beaucoup pour l’explorer ! Mais je dois dire que ce fut tout de même l’une de mes plus belles journées dans les îles de Guadeloupe, donc oui, une excursion à la journée à Marie-Galante vaut tout de même la peine !

Passer plus de temps sur l’île de Marie-Galante vous permettra de prendre davantage votre temps pour en apprécier les trésors, profiter plus longuement de ses plages de rêve et pourquoi pas faire également quelques randonnées. Pour prolonger votre séjour, vous trouverez sur Marie-Galant quelques hébergements (cases créoles, B&B, villas, petits hôtels…) plutôt sympas. Pour vous donner une idée, en voici quelques uns que j’ai repéré pour une prochaine fois :

  • Sunset Paradise : un petit B&B avec une piscine avec vue
  • Habitation Vangout : si vous avez envie de séjourner dans un petit bungalow façon case créole, cet endroit a l’air charmant
  • Villas Coccoloba & Jacaranda : deux charmantes villas avec piscine, pour les grandes familles
  • Villa-Coco : une autre grande villa avec piscine et une déco très sympa

Grand-Bourg

Le point d’arrivée et de départ sur Marie-Galante est Grand-Bourg. Le bourg est assez typiques, avec un mélange de cases créoles et de bâtiments plus modernes. C’est surtout le street art que l’on remarque dès que l’on débarque ! Une bonne introduction à Marie-Galante, et de quoi faire une petite balade si vous arrivez un peu trop tôt pour reprendre le bateau.

L’Habitation Murat et son écomusée

L’histoire de Marie-Galante se devine assez rapidement lorsque l’on découvre ses nombreux moulins à vent et champs de canne à sucre. Après avoir récupéré notre voiture de location, nous avons pris la direction de l’Habitation Murat, une ancienne plantation sucrière fondée en 1660 et aujourd’hui en ruines, qui témoigne du passé de l’île. Difficile de l’imaginer aujourd’hui mais cette exploitation fut à une époque la plus grande plantation de canne à sucre en Guadeloupe, où travaillaient de nombreux esclaves… L’habitation est aujourd’hui à la fois un lieu de mémoire et un écomusée (gratuit) qui permet d’en apprendre plus sur l’histoire et les traditions de l’île. Il est donc plutôt intéressant de commencer votre visite par ici !

Si vous avez le temps, il est également possible de découvrir l’habitation Roussel-Trianon, un autre site historique.

La Mare au Punch

Nous reprenons la route pour nous arrêter, quelques minutes plus tard, à la Mare au Punch, autre site témoin de la terrible période de l’esclavagisme en Guadeloupe. L’anecdote est assez représentative de l’époque et fait véritablement partie de la mémoire collective ici. En 1849, soit un an après l’abolition de l’esclavage, les affranchis participent à leur première élection législative durant laquelle le maire actuel, propriétaire de l’habitation Pirogue dont faisait partie cette mare, affrontait un candidat abolitionniste. Lors des élections, un ancien esclave se rend compte que les affranchis illettrés se sont vu distribuer uniquement des bulletins pour le maire/propriétaire de la plantation. Une révolte des anciens esclaves éclata alors et ceux-ci brûlèrent la mairie et déversèrent toute la production de sucre et de rhum de la Plantation Pirogue dans la fameuse mare, qu’ils nommèrent alors la « Mare au Punch » !

La Rhumerie Bielle

Aujourd’hui, il reste encore trois distilleries en activité sur l’île de Marie-Galante : Poisson, Bellevue et Bielle. C’est cette dernière que nous avons visité. La visite guidée de la Rhumerie Bielle est libre, accompagnée de petits panneaux explicatifs, et est suivie d’une petite dégustation, également gratuite. La visite permet d’en apprendre plus sur les différentes étapes de la fabrication du rhum et du sucre de canne. Attention, les distilleries ferment en général assez tôt donc mieux vaut les visiter le matin. Si vous ne devez visiter qu’une seule distillerie lors de votre voyage en Guadeloupe, visitez-en une à Marie-Galante car c’est ici que vous trouverez le meilleur rhum !

C’est aussi le bon endroit pour découvrir quelques spécialités gourmandes de l’île puisque des vendeuses viennent vendre de bonnes petites préparations locales au niveau du parking ! Ne manquez pas de goûter à la spécialité de Marie-Galante, le « caca de boeuf », un gâteau au sirop de batterie (mélasse) ou, autre classique, la tablette coco (morceaux de noix de coco au sucre de canne). Si vous préférez le salé, laissez-vous tenter par les petits pâtés au pois d’Angole ou Pwa di Bwa en créole, également délicieux.

La Plage de la Feuillère

Ensuite, direction la Plage de la Feuillère à Capesterre, une des plus belles plages que j’ai pu voir en Guadeloupe ! Une véritable plage de carte postale, avec cocotiers, eau translucide et sable blanc. Et le bonus c’est que comme la plage est très longue, pas de souci pour trouver une place bien au calme !

Le Gueule Grand Gouffre

A l’autre bout de l’île, changement de décor ! Nous voici au site naturel le plus spectaculaire de l’île, le Gueule Grand Gouffre, une sorte de gouffre séparé de la mer par une grande arche. Le site est facilement accessible en quelques minutes à peine depuis le parking et mérite véritablement un arrêt !

L’Anse Bambou

En continuant notre tour de l’île, notre regard a été attiré le long de la route par une magnifique petite plage sans personne : l’Anse Bambou. Si nous avions eu plus de temps, nous nous y serions arrêtés plus longuement. Mais il était l’heure de manger…

L’Eden Voile (Chez Jacqueline) : mon restaurant coup de cœur en Guadeloupe

Notre repas à Marie-Galante fut également l’un des points forts de cette journée ! Nous avons mangé à l’Eden Voile chez Jacqueline, à Saint-Louis. Et ce fut tout simplement mon restaurant coup de cœur de ce voyage en Guadeloupe ! Ce petit restaurant propose une délicieuse cuisine locale accompagnée par un service charmant et un cadre incroyable, avec une terrasse ouverte sur la mer. Que du bonheur !

Baignade à l’Anse Canot

Puisqu’il nous restait encore un peu de temps avant notre bateau, nous avons fini la journée en beauté avec une pause baignade à l’Anse Canot (à Saint-Louis), une plage parfaite pour se baigner (mer très calme de ce côté de l’île !) et pour le snorkeling. Cette petite crique est très fréquentée par les locaux. La température de l’eau était parfaite, un véritable bonheur que de se baigner dans un tel cadre en plein hiver européen !

Bref, en une seule journée, la Guadeloupe avait déjà réussi à me séduire totalement ! Je vous donne rendez-vous très bientôt pour la suite de mes aventures dans les îles de Guadeloupe.

Ce voyage a été réalisé en collaboration avec Atout France, les Iles de Guadeloupe et Air Belgium. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.