J’ai testé la Classe Premium Air Belgium (Charleroi – Guadeloupe)

Dans cet article, je partage avec vous mon avis sur la Classe Premium de la nouvelle compagnie aérienne belge Air Belgium, testée lors d’un aller-retour de Charleroi (Brussels South) à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) en décembre 2020.

Les îles de Guadeloupe et de Martinique étant actuellement l’une des seule destination classée en zone orange par la Belgique et donc sans aucune nécessité de quarantaine ni à l’aller, ni au retour (NB: j’écris cela le 12 janvier 2021 et cela risque d’évoluer avec le temps), c’est l’endroit parfait pour profiter du soleil en toute sécurité, d’autant plus que la nouvelle compagnie belge Air Belgium propose depuis peu des vols directs vers ces deux îles au départ de l’aéroport de Charleroi (Brussels South).

Après de mauvaises expériences à répétition avec l’autre compagnie belge dont on taira le nom ici et qui apparemment (vous avez été nombreux à me le confirmer) n’arrive vraiment pas à gérer cette période COVID, quelle fut ma surprise de découvrir que nous avions ENFIN une compagnie belge dont nous pouvons être fiers, une compagnie qui traite ses clients avec RESPECT (comme quoi c’est possible…) et offre un service de qualité, avec je dirais même plus l’un des meilleurs rapports qualité-prix que j’ai jamais vu sur un vol transatlantique. Et sans oublier les mesures sanitaires parmi les plus complètes que j’ai pu voir depuis le début de la crise. Bref, Air Belgium, bravo et MERCI !

La Classe Premium d’Air Belgium : c’est quoi ?

Air Belgium propose trois types de classe : la Classe Economique (à partir de 404€ l’aller-retour), la Classe Premium et la Classe Business. La Classe Business est la classe affaires d’Air Belgium, c’est sa classe la plus confortable et luxueuse (avec un siège qui se transforme en lit) mais évidemment cela a un certain prix. La Classe Premium est donc en quelque sorte une classe intermédiaire qui permet de bénéficier de plus de confort et de services plus premium, à un prix qui reste plus abordable.

La Classe Premium se trouve dans une (relativement petite) cabine dédiée entre la Business et la Classe Economique. Ses avantages principaux sont ses sièges plus spacieux et plus inclinables qu’en classe Economique :

  • siège inclinable jusqu’à 18° en Classe Premium VS jusqu’à 9° en classe Economique
  • 91,4 cm d’espace pour les jambes en Classe Premium contre 78,7 cm en Classe Economique
  • largeur de siège de 51 cm en Classe Premium contre 46 cm en Classe Economique.

La Classe Premium offre également un embarquement prioritaire, l’accès au Lounge Air Belgium à l’aéroport de Charleroi (gros bonus !) et un choix plus raffiné de plats et boissons pour les services à bord.

Mon expérience Charleroi – Pointe-à-Pitre en Classe Premium

Si vous hésitez encore à upgrader vers la Classe Premium, voici le résumé de mon excellente expérience lors d’un vol aller-retour entre Charleroi en Belgique et Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, sachant que les vols aller se font de jour, et les vols retour de nuit.

Avant le vol

L’expérience Premium commence dès l’arrivée à l’aéroport de Charleroi ! Un comptoir d’enregistrement dédié permet d’éviter de faire la file (bien que l’aéroport était presque quasiment vide ce jour-là – contrairement à ce que les médias voulaient faire croire), et après un rapide passage à la sécurité, nous avons pu nous relaxer dans le Lounge Air Belgium en attendant notre vol.

Pour les habitués de l’aéroport de Charleroi, il faut savoir qu’Air Belgium s’est installé dans une nouvelle « aile » (vers la gauche après le duty-free) et qu’ils ont également établi leur lounge dédié dans cet espace.

Le Lounge Air Belgium est accessible aux clients Premium et Business et est aux couleurs de la Belgique ! Comme vous allez le voir, la particularité d’Air Belgium est qu’ils ont voulu créer une expérience de « Belgitude » sur leurs vols. J’ai trouvé l’idée plutôt sympa et très réussie. Je n’avais encore jamais vu d’autres compagnies aériennes pousser aussi loin cette expérience mettant ainsi à l’honneur leur pays.

Magritte, Tintin,… les références belges se multiplient dans l’espace lounge. De grands sièges confortables permettent d’attendre jusqu’à l’embarquement qui (et c’est ce qui est vraiment génial) se fait directement depuis le lounge. C’est assez unique ! Et c’est encore plus agréable et rassurant en cette période de COVID puisqu’on croise ainsi beaucoup moins de personnes (même si au final, le test PCR négatif étant requis pour les vols vers la Guadeloupe et la Martinique, il y a vraiment très peu de risque).

Le lounge propose également un accès wifi gratuit et un petit buffet avec des boissons et des snacks (viennoiseries, muffins, petits sandwichs, softs, bières belges,…).

En Guadeloupe et en Martinique par contre, l’accès au lounge des aéroports est réservé à la Business.

Pendant le vol

A l’aller comme au retour, la cabine Premium était loin d’être remplie et Air Belgium avait fait en sorte de nous espacer un maximum pour des raisons de sécurité.

Evidemment, les sièges spacieux et plus confortables qu’en eco (même si pas entièrement inclinables) sont très appréciables, mais ce que j’ai vraiment apprécié par dessus tout (et je n’étais vraisemblablement pas la seule vue les félicitations que le personnel a également reçu de nos voisins de cabine), c’était les services repas et boissons… Les deux repas étaient à base de produits belges et à ma grande surprise à nouveau, je n’ai jamais aussi bien mangé dans un avion ! L’expérience de la « Belgitude » se retrouve pleinement dans les repas proposés dans le sens Belgique vers Guadeloupe (ou Martinique), un peu moins au retour car les plats ne sont pas préparés en Belgique (mais il y a quand même des petits chocolats belges et les boissons belges restent disponibles).

A l’aller, comme le vol aller était de jour, nous avons eu droit à deux repas complets. En Premium, le premier repas est servi en trois services (après un petit snack apéro et un verre de champagne).

On a commencé avec un carpaccio en entrée. Côté boissons, on retrouve notamment du vin belge du Château de Bioul et aussi la Curcu, une très sympathique bière bio au curcuma, brassée à Binche. Enfin une compagnie qui privilégie réellement les petits producteurs de son pays, je n’avais jamais vu ça !

En plat principal, nous avions le choix entre quatre plats qui avaient tous l’air délicieux. Après avoir longuement hésité avec les boulets liégeois, j’ai finalement opté pour le waterzooi de poisson qui était vraiment excellent ! On se serait vraiment cru au restaurant.

Enfin, pour le dessert de ce premier repas, nous avons eu droit à un petit trio de dessert (tartelette et verrines) et des petits biscuits sablés artisanaux et bio (à nouveau, délicieux) pour accompagner le café.

Vers le milieu du vol, nous avons eu la bonne surprise de nous voir proposer un quatre heure lui aussi bien belge, des Perletta au praliné de Ijsboerke (parfait en regardant un film !).

Pour le deuxième repas, nous avons eu droit à une salade de lentilles à la truite fumée accompagnée d’une excellente sauce au sésame, avec un petit chocolat Neuhaus en dessert. Entre ces snacks et repas, le vol est vraiment passé super vite !

Au retour, le vol étant de nuit, nous avons eu un premier repas complet (mais plus classique car préparé en Guadeloupe) puis un petit-déjeuner avant l’arrivée. Pour le premier plat, nous avions plusieurs choix et j’ai opté pour l’agneau, qui était accompagné d’une salade de foie gras et magret de canard, et en dessert d’un petit Paris-Brest (et d’un chocolat Neuhaus). Le petit-déjeuner du retour était plutôt quelconque.

Au début de chaque vol, nous avons également reçu une couverture Air Belgium ultra douce (mais pas de coussin en cette période COVID) et un pack hygiénique (par contre, pas de petit pack « confort » avec masque, boules quiès etc comme on reçoit dans des classes similaires chez d’autres compagnies).

En ce qui concerne le divertissement à bord, c’est un peu particulier car Air Belgium ne propose que des films, et une sélection plutôt limitée par rapport à d’autres compagnies transatlantiques. Leur sélection mêle des grands classiques et des films récents, et c’était au final bien suffisant pour occuper ces deux trajets, surtout que les retours se font de nuit. Il y a aussi la possibilité de connecter votre smartphone ou ordinateur à un réseau qui permet d’avoir accès à un catalogue de film (un peu plus étendu) sur vos appareils durant le vol. Les écrans tactiles de l’avion étaient classiques et fonctionnaient bien.

A l’arrivée

Les clients Premium débarquent de l’avion en priorité, juste après la Classe Business. L’arrivée à l’aéroport est assez standard pour les clients Premium puisque les bagages ne sont pas prioritaires. Cependant nous les avons récupérés assez vite à chaque fois !

Je vous laisse profiter en images de l’arrivée à l’aéroport de Pointe-à-Pitre qui passe notamment directement par dessus la mangrove dans la descente finale !

En résumé : mon avis sur la Classe Premium Air Belgium

Les points positifs :

  • L’expérience de « Belgitude » unique proposée par Air Belgium, qui les distingue réellement des autres compagnies aériennes
  • Les repas des vols au départ de la Belgique sont incroyables, meilleure « plane food » que je n’ai jamais mangé (et servie dans de la vraie vaisselle), ça vaut clairement un repas de Classe Business.
  • L’accès au Lounge Air Belgium à l’aéroport de Charleroi avec embarquement directement depuis le lounge permet vraiment de bénéficier d’une expérience de première classe même sans voyager en Business.
  • La cabin crew est adorable et aux petits soins
  • L’utilisation du plastique est relativement limitée par rapport à d’autres compagnies et en prenant en considération les mesures nécessaires durant cette période COVID
  • L’espace supplémentaire de la cabine Premium est appréciable.

Les points négatifs :

  • Les sièges ne sont pas entièrement inclinables. C’est super agréable d’avoir plus de place et d’inclinaison mais personnellement je n’arrive quand même pas à dormir si je ne suis pas couchée.
  • On aurait apprécié avoir une trousse de confort en plus (comme on avait eu dans la Classe Club d’Air Transat par exemple), et je vois un gros potentiel pour des petits clins d’œil belge de ce côté-là aussi.
  • Le repas dans le sens Guadeloupe – Belgique était bon mais plus classique. Ca pourrait être sympa d’avoir une expérience plus antillaise vu que les plats sont préparés là-bas !
  • Air Belgium propose encore très peu de destinations (actuellement Guadeloupe et Martinique et normalement bientôt l’île Maurice) et ne fait pas (encore) partie d’une alliance donc pas de bonus de fidélité intéressant pour les voyageurs fréquents (Air Belgium, si vous m’entendez, lancez des liaisons vers l’Afrique et les Etats-Unis please !).

Voler avec Air Belgium en période COVID

Evidemment, prendre l’avion en cette période COVID reste une expérience particulière. Comme je vous le disais plus haut, je trouve qu’Air Belgium gère très bien la crise en respectant bien toutes les mesures sanitaires mais aussi en donnant beaucoup de flexibilité à ses clients. Tous les vols sont actuellement modifiables sans frais (la modification peut se faire directement en ligne jusqu’à 48h avant le départ et pour un nouveau voyage jusque décembre 2021), et vous serez remboursé intégralement si vous ne pouvez pas voler à cause du contexte sanitaire lié au COVID (des lecteurs m’ont confirmé que leurs vols annulés durant la première vague ont été remboursés très rapidement).

Attention, n’oubliez pas que la Guadeloupe et la Martinique demandent actuellement un test PCR négatif réalisé dans les 72h avant votre départ (pour tous les passagers à partir de 11 ans). Ce test peut être réalisé via votre médecin traitant ou pour des délais plus courts (ou durant le weekend) au Laboratoire de l’aéroport de Zaventem. La prise de rendez-vous se fait en ligne via le site de l’aéroport (attention payez en ligne pour éviter une longue file sur place !) et les résultats sont normalement disponibles dans les 24h pour un test classique, et en quelques heures seulement pour un test rapide (plus cher). Ces règles risquent d’encore changer et cet article ne sera peut-être pas mis à jour régulièrement. Je vous conseille de consulter les sites officiels de France et Belgique pour avoir les informations les plus à jour !

Voici quelques unes des mesures sanitaires prises par Air Belgium :

  • l’avion est entièrement nettoyé et désinfecté avant chaque vol avec des produits certifiés
  • les avions disposent d’un système de filtrage de l’air qui permet de changer 100% de l’air toutes les 3 minutes dans la cabine. 100% de l’air est filtré à 99,7% par des filtres HEPA équivalent à ceux utilisés dans les salles d’opérations.
  • un kit sanitaire est remis à chaque passager. Celui-ci comprend un masque chirurgical, des gants, un gel hydro-alcoolique et des lingettes pour les mains.
  • l’équipage porte des gants et des masques durant tout le vol
  • les masques de type chirurgical sont obligatoires à bord et doivent être changés toutes les 4 heures maximum (l’équipage viendra vous enlever les masques sales préalablement placés dans un plastique)
  • votre certificat PCR négatif est vérifié au comptoir d’enregistrement
  • votre température est prise par un thermomètre infrarouge à l’arrivée à l’aéroport, à l’embarquement et durant le vol. Un espace vide est maintenu à l’arrière de l’avion pour isoler les personnes qui manifesteraient des symptômes durant le vol.
  • les coffres à bagages et les poignées sont désinfectés après l’embarquement
  • l’embarquement et le débarquement se font par petit groupe en fonction des rangées dans l’avion
  • les toilettes sont nettoyées plusieurs fois pendant le vol et il est déconseillé de faire la file devant les toilettes
  • le service en cabine est limité et les déplacements inutiles sont déconseillés
  • les changements de place dans l’avion sont interdits

Bref, je dois bien l’avouer, les vols long-courrier m’avaient manqué et je suis heureuse d’avoir pu découvrir cette belle destination qu’est la Guadeloupe en toute sécurité. Bien sur, tous mes articles sur ce voyage seront bientôt en ligne !

Plus d’infos : airbelgium.com

 

J’ai testé la Classe Premium d’Air Belgium dans le cadre d’un voyage en Guadeloupe en collaboration avec Atout France, le CRT Guadeloupe et Air Belgium. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante. 

5 Commentaires

  1. Bonjour Emma,
    Merci pour cet article très intéressant.
    Nous projetons de partir à 2 entre filles en Guadeloupe. Quel est ton ressenti au niveau sécurité, etc. ? Nous hésitons encore avec la Martinique.

    D’avance merci et belle journée à toi!

    • Bonjour Mendy,
      Je pense qu’au niveau de la sécurité, c’est pareil pour les deux îles, il faut bien faire attention dans la capitale mais en dehors de ces zones c’est je trouve aussi safe que dans le sud de la France par exemple. En dehors des zones hôtelières je recommanderais quand même de porter des tenues assez « sobres » après la nuit tombée – il vaut mieux prévenir que guérir !

      • Génial merci beaucoup pour ta réponse !
        On a finalement booké nos tickets pour mars à un prix imbattable avec AB ;-)
        Que conseilles-tu comme moyen de transport sur place ? Voiture de location, taxi, etc?
        Impatiente de voir tes prochains articles du coup !
        Merci pour tous tes précieux conseils continue à nous faire rêver.

  2. Très beau petit reportage. Je ne suis pas étonné par la qualité d’AB. Niki Terzakis sait très bien ce qu’il faut faire pour que sa compagnie devienne un must.
    Effectivement, la belgitude d’AB est très sympathique.

    J’attends avec impatience un pareil report de la classe affaires.

    Merci pour tout cela.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.