Visiter La Désirade en un jour : la Guadeloupe hors des sentiers battus

Si la journée que j’ai passée à Marie-Galante n’avait déjà été qu’enchantement, je crois bien que c’est malgré tout ma visite de l’île de La Désirade qui fut le coup de cœur absolu de mon voyage en Guadeloupe. La plus petite des cinq îles principales qui forment l’archipel de Guadeloupe est aussi la plus méconnue, mais c’est tant mieux car l’expérience que l’on y vit est probablement l’une des plus authentiques et dépaysantes de toutes les Antilles françaises ! Sauvage et préservée, cette petite île découverte par Christophe Colomb est aussi la plus vieille île des Petites Antilles, et une réserve naturelle géologique. L’île possède une riche faune et flore, des plages de carte postale (souvent désertes !) ainsi qu’une gastronomie très gourmande. Une journée peut suffire pour découvrir ce petit paradis sur terre, encore loin, très loin du tourisme de masse. Mais comme moi, vous aurez probablement envie d’y revenir plus longuement après cette première découverte !

Visiter l’île de La Désirade en pratique

Pour rejoindre l’île de La Désirade, il vous faudra embarquer sur le bateau de la compagnie Comadile qui part de la marina du François deux fois par jour. Pour une excursion d’un jour, le départ se fait vers 8h et le retour vers 15h45. Hors saison, vous pouvez prendre vos billets le jour même à l’embarcadère mais en saison, il vaut mieux réserver à l’avance (tarif : 35€ l’aller-retour à l’heure où j’écris ces lignes). Ne laissez rien dans votre voiture au François. Comme pour Marie-Galante, la traversée (qui passe notamment devant la splendide Pointe des Châteaux) est souvent houleuse à l’aller (médicament pour le mal des transports fortement recommandé), mais le retour est en général beaucoup plus calme et vous permettra de mieux profiter du paysage, si vous vous installez à l’extérieur.

La traversée de Saint-François à La Désirade ne dure que 45 minutes mais avec le retard courant du bateau (ici, on est vraiment pas pressé !) et le temps de récupérer votre moyen de location sur l’île (à nouveau, il ne faut pas être pressé !), ne comptez pas commencer votre tour de l’île avant au minimum 10h. Ce qui ne laisse en réalité que 5 bonnes heures, dans le meilleur des cas, pour visiter La Désirade. Heureusement, l’île n’est pas bien grande (11 km de long pour 2 km de large) et ne possède qu’une route principale qui permet de la traverser du nord au sud en à peu près 15 minutes. Attention à Google Maps qui donne l’impression qu’il est possible de faire une boucle passant par les sommets de l’île : la route des sommets n’est accessible qu’en 4×4 ou en quad (à pied ou en VTT pour les plus courageux…).

C’est en voiture que nous avons découvert La Désirade mais vu l’état des routes et la taille de l’île, et pour pouvoir explorer les hauteurs de l’île justement, je pense qu’il vaut vraiment mieux opter pour une jeep ou un quad. Vous retrouverez ici la liste des loueurs à La Désirade.

Que faire sur l’île de La Désirade ?

Calme, douceur de vivre et dépaysement, voilà ce qui vous attend à La Désirade. Ici, le temps semble s’être arrêté, et je pense que ça doit être l’endroit parfait pour quelques jours de farniente, coupés du monde (il y a très peu de réseau sur l’île !). Par contre, l’île est encore si peu touristique qu’il n’y a pas beaucoup d’options pour y passer la nuit (un petit hôtel, quelques maisons de vacances comme celle-ci). La plupart des touristes optent donc pour une excursion à la journée depuis Grande-Terre, comme nous l’avons fait. Voici dont le petit itinéraire de notre incroyable journée sur l’île de La Désirade…

Le sud de l’île : l’Anse des Galets et la Pointe des Colibris

Après avoir récupéré notre voiture de location à Beauséjour, nous prenons d’abord la direction de l’extrémité sud de l’île, où se trouve l’Anse des Galets, une plage sauvage, et la Pointe des Colibris, d’où vous aurez une belle vue sur l’île. On a presque l’impression de se trouver sur une île déserte, tant l’île est peu développée. La couleur de l’eau, la plage de sable fin, la vue sur l’île avec sa montagne centrale assez unique… Ca y est, je suis déjà en train de tomber sous le charme de La Désirade !

La Chapelle de Notre-Dame du Calvaire et la route des sommets

Si vous optez pour un quad ou un 4×4, vous pouvez emprunter directement la route des sommets à la petite intersection qui se trouve juste à l’entrée de la Pointe des Colibris et qui vous emmènera jusqu’au Nord de l’île en passant par la Chapelle de Notre-Dame du Calvaire. Sinon, vous pouvez faire comme nous et rejoindre cette petite chapelle offrant une vue imprenable via la route principale, en repassant par Beauséjour. C’est le seul point de vue des sommets de l’île accessible en voiture normale, même s’il faut tout de même être un bon conducteur pour y arriver : la route est très pentue et tourne beaucoup, il faut vraiment faire attention (et encore plus à la descente). Située à 200 mètres d’altitude, la petite chapelle bleue et blanche (on se croirait presque en Grèce !) est toute mignonne et le panorama depuis sa petite plateforme d’observation vaut vraiment le coup !

La Réserve Naturelle de La Désirade et ses iguanes

Nous sommes ensuite redescendus (précautionneusement !) vers Beauséjour et avons repris la route principale vers le nord de l’île, où se trouve la Réserve Naturelle Nationale de La Désirade. Cette partie de l’île est plus aride et est habitée par de nombreux iguanes, que vous croiserez presque à coup sur ! Il s’agit d’iguanes des Petites Antilles, une espèce endémique de l’île, aujourd’hui malheureusement en voie d’extinction. Attention cependant à garder vos distances, ceux-ci peuvent parfois se montrer agressifs quand on les embête un peu trop… Apparemment, on peut aussi croiser des agoutis (des gros rongeurs), mais nous n’en avons pas vu ici (pour en avoir vu au Costa Rica, il sont vraiment drôles à observer aussi si vous avez la chance d’en voir !).

Sur la route menant à l’ancienne station météo, vous passerez également par les ruines d’une anciennes cotonnerie du 18ème siècle, et par le Phare de la Pointe Doublé, entouré de petits cactus (La Désirade abrite d’ailleurs pas moins de 800 espèces de cactus différentes !).

La Plage du Souffleur, une plage de carte postale

Sur la route du retour vers Beauséjour, nous nous arrêtons à la Plage du Souffleur, qui est pour moi la plus belle plage de La Désirade et peut-être même bien de toutes les îles de Guadeloupe ! Avec son eau turquoise, son sable blanc et ses nombreux palmiers, la plage est splendide. Et presque déserte, ce qui lui donne encore plus de charme !

Lunch les pieds dans le sable sur la Plage à Fifi

Pour notre lunch, nous nous sommes arrêtés au restaurant La Payotte sur la Plage à Fifi, une autre splendide plage qui se situe à quelques centaines de mètres du port seulement. Nous avons mangé les pieds dans le sable, et avons été agréablement surpris par la cuisine locale de ce petit restaurant haut en couleurs. Après un bon petit planteur et quelques accras, j’ai pu goûter à la spécialité de la Désirade : le poulet Cajou, préparé avec des noix et (plus rare) des fruits de cajou. Un vrai régal ! Le poisson-coffre, un poisson pêché localement et qu’on mange farci, était également délicieux. Cerise sur le gâteau, le service était en plus assez rapide (peut-être même bien le meilleur service de notre voyage en Guadeloupe, bonne surprise !).

Balade dans les rues colorées de Beauséjour

Finalement, il nous restait encore un peu de temps avant de reprendre le bateau, et nous avons donc décidé de finir cette belle journée en nous baladant dans les petites rues du bourg principal de La Désirade, Beauséjour.

La journée parfaite ? Nous n’en étions vraiment pas loin !

Dans les prochains articles, je vous ferai découvrir les autres îles de l’archipel de Guadeloupe : Grande-Terre, Basse-Terre et l’archipel des Saintes.

Ce voyage a été réalisé en collaboration avec Atout France, les Iles de Guadeloupe et Air Belgium. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

 

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.