Carnet de voyage en Indonésie: une nuit à Jakarta

Voyages

Carnet de voyage en Indonésie: une nuit à Jakarta

Par  | 

Si vous me suivez sur Facebook, Instagram, Twitter ou Snapchat, vous savez que je suis revenue il y a un peu plus de deux semaines d’un incroyable voyage en Indonésie, où je suis partie avec l’ambassade d’Indonésie en Belgique et le ministère du tourisme indonésien et en partenariat avec Skyscanner (un comparateur de vol que j’utilise d’ailleurs régulièrement depuis plusieurs années). En un peu plus d’une semaine sur place, nous sommes partis à la découverte de trois îles indonésiennes: Java (et plus précisément les villes de Jakarta et Yogjakarta), Flores (comme point de départ pour la petite île de Komodo) ainsi que Bali (que je connaissais déjà un petit peu pour y avoir passé une petite semaine il y a 3 ans). Sachant que l’Indonésie comprend pas moins de 13.000 îles, il est bien évident que ce voyage ne donne qu’un tout petit aperçu de la diversité culturelle et naturelle d’un pays aussi grand que l’Indonésie. Il nous restera de la matière pour un prochain voyage, je crois ! 😉

Si Bali avait déjà été une révélation pour moi, ce voyage – pourtant très court – m’a permis d’apprécier encore plus l’archipel indonésien. Et pourtant, tout n’a pas commencé le plus parfaitement du monde puisque nous avons passé plus de 36h dans des avions et des aéroports avant d’arriver en Indonésie, à cause de retards à répétions de Qatar Airways. Avant de commencer le récit de ce voyage, je tenais donc à vous donner un conseil bien utile: ne réservez jamais de vols Qatar Airways si vous avez moins de 3 heures de correspondance entre deux vols (et encore…). On nous avait « assuré » les correspondances, et on ne nous a pas attendus… deux fois ! Meilleure compagnie du monde? Du service à bord au suivi des retards aux aéroports, tout a été si compliqué, si long, et (à part pour une hôtesse de l’air qui a eu pitié de nos malheurs au retour, alors que notre vol était de nouveau en retard !) pas vraiment amical. Heureusement, ce ne sont pas les alternatives à Qatar Airways qui manquent pour vous rendre en Indonésie (un petit tour sur Skyscanner suffira à vous donner un aperçu de toutes les compagnies qui y vont), et tout ça valait malgré tout 1000 fois toutes les expériences incroyables que j’ai pu vivre en Indonésie une fois que nous sommes finalement arrivés à bon port. Alors, vous voici prévenus, passons donc maintenant au vif du sujet !

Jakarta: Indonésie, nous voilà (enfin !)

Cela faisait longtemps que je ne vous avais plus raconté de voyage sous la forme d’un carnet de voyage, et celui-ci s’y prêtait plutôt bien, alors on commence tout de suite avec la première étape (surprise) de ce voyage indonésien: Jakarta.

indonesie-jakarta (8)

Nous ne devions normalement faire qu’une courte escale à Jakarta, avant de prendre un dernier vol intérieur vers la première étape de notre programme, Yogjakarta, mais c’était sans compter sur Qatar Airways… Comme nous avions raté le dernier vol du jour vers Yogjakarta, nous avons du nous résigner à passer notre première nuit indonésienne à Jakarta (après une nuit blanche passée à l’aéroport de Doha…).

Nous étions tous un peu de mauvais poil à notre arrivée à l’aéroport de Jakarta (même pour des voyageurs confirmés comme notre petit groupe, dépasser les 24h de voyage, ce n’est jamais fun), mais la capitale indonésienne a finalement réussi à nous redonner le sourire – et à nous tenir éveillés beaucoup plus longtemps que prévu !

Lors de mon premier voyage en Indonésie, j’avais déjà passé une longue escale à Jakarta (7-8h si ma mémoire est bonne, pour prendre un vol Jakarta-Sydney), et après une longue hésitation nous avions décidé de ne pas sortir de l’aéroport car on nous avait parlé des méga-bouchons de Jakarta, et en effet, pour y avoir été confrontée cette fois-ci (et en pleine nuit !), je peux à présent vous confirmer que Jakarta n’a rien à envier à New Delhi ou Hanoï au niveau des bouchons. Cependant, je pense qu’à partir de 7 ou 8 heures d’escale, vous pouvez quand même sans trop de risque vous aventurer à l’extérieur de l’aéroport, même s’il vient d’être totalement rénové et est beaucoup plus agréable qu’avant.

indonesie-jakarta (9)

A peine arrivés à notre hôtel à Jakarta (un hôtel d’escale proche de l’aéroport et sans beaucoup de charme, que je ne vous recommanderais pas particulièrement, je pense qu’ils se valent tous ou presque), nous décidons donc de reprendre presque aussitôt (après une bonne douche bien méritée et surtout bien nécessaire !) un taxi pour une petite visite nocturne de Jakarta. Ce qui devait être à la base une virée rapide pour manger un petit bout s’est vite transformée en un tour du centre de Jakarta, notre hôte indonésien s’étant porté volontaire pour nous faire découvrir sa capitale.

Street food et nightlife à Jakarta

Et au final, les imprévus ont parfois du bon car c’est ici, à Jakarta, que j’ai mangé ce qui était pour moi le meilleur repas de tout ce voyage… Street food, my love… 😉

Notre premier arrêt est le quartier culinaire de Jakarta, Kuliner Jalan Sabang. Vous y trouverez des petits restaurants et une multitude d’échoppes de street food, chacun semblant avoir leurs spécialités. Vous trouverez vraiment tout type de cuisine à Jakarta, c’est une ville culinairement très riche.

indonesie-jakarta (15)

indonesie-jakarta (12)

indonesie-jakarta (16)

indonesie-jakarta (10)

indonesie-jakarta (62)

Difficile de choisir un endroit pour manger, d’autant plus que tout est écrit en indonésien. Finalement, ce sont des brochettes de saté qui nous font de l’œil, dans un petit resto de rue (Ayam Bakar).

Comme dit plus haut, je vous recommande vivement cet endroit, car ce que nous y avons mangé était frais, goûteux et pas cher du tout. Nous avons pris plusieurs sortes de brochettes saté (poulet, porc et langue de bœuf), et un plat végétarien à base de tofu et d’omelette (mon coup de cœur, c’était vraiment délicieux !). Le piquant asiatique m’avait manqué, cela n’a vraiment rien à voir avec ce que l’on nous sert dans la plupart des restaurants asiatiques en Europe. Pour faire passer ça, rien de tel qu’un de ces petits thés froids méga sucrés que les indonésiens semblent beaucoup aimer. Ce sont des moments comme celui-ci qui me font aimer les voyages: je suis en nage à cause de cette chaleur humide et de ces plats pimentés auxquels je ne suis plus habituée, mais je suis surtout heureuse d’être de retour en Asie, et de vivre cette expérience au milieu de locaux !

indonesie-jakarta (48)

indonesie-jakarta (53)

indonesie-jakarta (55)

indonesie-jakarta (32)

indonesie-jakarta (43)

indonesie-jakarta (21)

indonesie-jakarta (52)

De retour dans le taxi, nous faisons un petit tour digestif dans le centre de Jakarta. Je n’ai pas vraiment de photo potable à partager avec vous (photo de nuit + en mouvement, ça ne donne pas grand chose), mais nous sommes notamment passés par le National Monument (Monas, plutôt sympa quand il est éclairé pendant la nuit), la mosquée Istiqlal, la plus grande d’Indonésie, et la Cathédrale catholique qui lui fait face, ainsi que le palais présidentiel.

Avant de repartir vers notre hôtel, nous nous arrêtons pour une petite Bintang (la bière locale) bien fraîche dans un autre quartier populaire, Jalan Jaksa, aka la rue des backpackers. Nous débarquons dans le bar d’une petite auberge de jeunesse où il y a déjà de l’ambiance (il me semble que c’est soirée karaoké !).

indonesie-jakarta (66)

indonesie-jakarta (70)

indonesie-jakarta (68)

Mais après presque 2 jours sans dormir ou presque, la fatigue commence à nouveau à se faire sentir, nous reprenons donc le chemin de l’hôtel, car le lendemain matin nous partons – enfin ! – en direction de Yogjakarta, l’ancienne capitale indonésienne, également sur l’île de Java.

Si vous voulez trouver vos vols pour partir vers Jakarta, rendez-vous sur Skyscanner qui était donc partenaire de ce voyage.

La suite au prochain épisode ! 😉

4 commentaires

  1. Karine Collard sur Facebook

    23 juillet 2016 à 6 h 40 min

    Catherine Cheppe

  2. Pingback: Voyage en Indonésie: Yogyakarta et le temple de Borobudur

  3. Pingback: Voyage en Indonésie: les dragons de Komodo, Flores et Labuan Bajo

  4. Pingback: Carnet de voyage en Indonésie: Bali, de Kuta à Ubud

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *