Préparer son voyage en Asie du Sud-Est: mes conseils

Voyages

Préparer son voyage en Asie du Sud-Est: mes conseils

Par  | 

A quelques heures de mon départ en Indonésie, je partage avec vous quelques conseils qui, je l’espère, vous seront également utiles pour préparer votre voyage en Asie du Sud-Est. Certains de ces conseils sont également d’application pour d’autres destinations, mais je me suis basée sur mes précédents voyages en Thaïlande, à Bali, au Cambodge et au Vietnam, je vous fais donc part de ma propre expérience dans cette magnifique région.

1) S’occuper des formalités administratives bien à l’avance

Avant toute chose, pour éviter des tracas de dernière minute, occupez vous le plus vite possible des formalités administratives:
  • Passeport: en fonction du pays, il faut parfois qu’il soit valide jusqu’à 6 mois après votre arrivée.
  • Visa: certaines destinations le proposent à l’arrivée (Visa on Arrival), d’autres pas. Renseignez-vous auprès de l’ambassade du pays concerné. Les conditions du Visa (à l’arrivée ou pas, gratuit ou pas) peuvent aussi changer en fonction de la durée de votre séjour.
  • Assurances: assurez vous d’avoir une assurance voyage valable hors Europe. En cas de souci, vous serez plus tranquilles !
  • Permis de conduire: si vous souhaitez conduire sur place, il vous faut normalement un permis de conduire international. Renseignez-vous auprès de votre commune si vous désirez vous en procurer un.
  • Vaccins: il n’y a pas de vaccins obligatoires pour l’Asie du Sud-Est mais plusieurs vaccins sont recommandés. Il s’agit essentiellement de vaccins que vous avez du faire étant petits: Hépatite A (+Hépatite B pour les longs séjours), poliomyélite, coqueluche, rougeole, et si vous prévoyez un séjour nature avec de longs treks, vous pouvez également prévoir la fièvre typhoïde, la rage, l’encéphalite japonaise et la fièvre jaune. Etant donné mon mode de voyage (hôtels et petits treks uniquement), je n’ai jamais fait de vaccin spécialement pour un voyage (en plus de ceux que j’avais fait étant petite). Assurez-vous juste d’être en ordre pour votre vaccin du tétanos. Si vous n’êtes pas en ordre et que vous vous blessez sur place, demandez immédiatement à l’hôpital de vous faire le vaccin.

2) Bien choisir ses valises et sacs à dos

Une fois que vous avez réglé tout le côté administratif, assurez-vous d’être bien équipés ! Voici pour ma part comment je m’équipe en général:

  • en soute: une valise avec serrure à combinaison TSA (qui puisse être ouverte par la sécurité en cas de contrôle sans exploser votre cadenas ou valise). C’est l’option la plus sure pour vos affaires si vous pouvez vous le permettre (c’est-à-dire si vous ne planifiez pas de longues randos où vous aurez besoin de porter vos affaires pendant plusieurs jours. Dans ce cas vous pouvez acheter un cadenas TSA pour votre sac à dos également). Cela fait des années que je voyage uniquement avec les valises Samsonite. Elles sont toutes équipées de ces fameuses serrures, la plupart sont made in Belgium (important à signaler !), et elles sont costaudes (dans certains aéroports elles seront bien malmenées, alors autant investir dans du solide !).
  • en carry-on: je m’équipe d’un sac à dos tout terrain que je vais pouvoir utiliser également pour mes petits treks sur place. Pour moi c’est important d’avoir plusieurs compartiments et rangements dans son sac pour éviter d’avoir à tout retourner à chaque fois que l’on cherche quelque chose. Faites attention cependant que pour beaucoup de vols intérieurs (et même certains vols internationaux vers l’Asie), la limite de poids du bagage à main est de 7kg seulement. Pour ce voyage en Indonésie, je vais inaugurer mon nouveau sac à dos Osprey, le Momentum 32 (un tout nouveau modèle). Il est équipé d’une pochette PC, plein de rangements, une housse de pluie intégrée et un panneau dorsal ventilé (parfait pour les pays chauds): bref, je crois qu’on va bien s’entendre ! Je vous en re-parlerai à mon retour.
  • sur moi: souvent je garde uniquement sur moi une pochette ventrale (une sorte de sac banane mais qui se porte sous ses vêtements), où je garde uniquement les choses les plus précieuses, comme le passeport, l’argent et mes cartes bancaires. Je vous en avais déjà parlé dans mon article sur mes essentiels à emporter en voyage.

3) Voyager léger, mais avec un bon équipement

Ce n’est pas tout d’avoir les bons sacs, il faut également qu’ils soient remplis de l’équipement adéquat pour votre voyage ! Même en dehors de la saison des pluies, il fait souvent très humide, et il vaut mieux être prêts à affronter toutes les météos. Voici pour moi les éléments essentils à ajouter dans votre valise:

  • Vêtements: quelques dessus légers, un gilet, un imperméable léger, des shorts, un ou deux pantalons, un maillot de bain, et pour les filles quelques jupes ou robes pour la plage ou la soirée. Et vos sous-vêtements bien sur. J’évite de transporter plus de 2 ou 3 vêtements du même type, je préfère emporter de quoi laver à la main mes vêtements sur place. Personnellement, j’utilise du Wipp Express liquide (que je verse dans des petits contenants quand je voyage avec un carry-on seulement: il n’en faut pas beaucoup).
  • Chaussures: le point le plus important ! Sans les bonnes chaussures, le voyage devient tout de suite moins agréable. Ne prenez pas des chaussures que vous n’avez jamais portées, assurez-vous qu’elles ne vous font pas mal aux pieds. J’emporte en général:
    • une paire de chaussures de marche (que je porte dans l’avion pour faire de la place dans les valises): on en trouve de très bonne pour pas cher chez Decathlon. Les miennes viennent de là et sont vraiment top !
    • une paire de sandales pour les petites balades
    • une paire de tongs pour la plage
    • une paire de chaussures un peu plus habillées pour la soirée (si vous voulez aller dans des restos un peu chics ou sortir en boîte), comme par exemple des sandales à talons.
  • Accessoires: à ne pas oublier également
    • votre trousse de toilette (voir ci-dessous pour bien la remplir)
    • une serviette (pour un gain de place, pensez aux serviettes en micro-fibres, c’est agréable et ça essuie très bien ! On en trouve également à petits prix chez Decathlon)
    • des lunettes de soleil
    • un chapeau ou casquette
    • un paréo ou un grand foulard pour se couvrir les épaules ou les jambes dans les lieux sacrés
    • votre équipement photo

4) Avoir une bonne trousse de secours

Les services médicaux (hôpitaux et pharmacies) n’étant pas toujours des plus efficaces dans certaines régions reculées, mieux vaut être bien équipés pour éviter de perdre du temps précieux si vous tombez malade. En fonction de vos beoins, pensez à emporter dans votre trousse:
  • du répulsif contre les insectes: très important ! N’oubliez pas d’en remettre plusieurs fois par jour (surtout quand il fait chaud et qu’on transpire beaucoup)
  • de la crème solaire (résistante à l’eau si possible)
  • de la crème pour apaiser les piqûres d’insectes quand votre répulsif n’a pas suffit (je vous assure, ça sera le cas au moins une fois !) et les coups de soleil (idem). Mon remède miracle que mes grands parents utilisaient déjà: le Caladryl (marche pour les piqûres et les coups de soleil). Ca se trouve en pharmacie (du moins en Belgique).
  • vos médicaments quotidiens (à savoir: les ordonnances belges passent en général très bien à l’étranger)
  • des antibiotiques à large spectre (demandez en à votre médecin généraliste. Ce type d’antibiotique permet de combattre rapidement la plupart des infections).
  • des pro-biotiques: parce que l’hygiène et la fraîcheur des aliments ne suit parfois pas (souvent pas) les mêmes standards que chez nous, je vous conseille de faire une cure de pro-biotique un peu avant votre départ, et la continuer sur place (ce sont souvent des cures d’un mois, donc commencez par exemple deux semaines avant votre départ). Les pro-biotiques permettent de renforcer votre flore digestive, ça vous évite de tomber malade à cause de la nourriture. J’ai toujours consommé beaucoup de street food lors de mes voyages en Asie du Sud-Est et en tout cas avec mes cures de pro-biotiques je ne suis jamais tombée malade. En alternative aux pro-biotiques ou si vous n’avez pas le temps pour une cure complète, il existe aussi des compléments à l’action rapide, comme par exemple le Minacia gel de chez Ortis, des petites dosettes à prendre après les repas ou avant d’aller dormir.
  • si la prévention n’a pas suffit et que votre estomac n’a pas supporté quelque chose, assurez-vous d’avoir des médicaments contre le mal de ventre, les crampes d’estomac, les vomissements et la diarrhée (pas très sexy mais très utile !)
  • enfin, à cause de la pollution et de l’humidité, il n’est pas rare d’attrapper un rhume ou plus. Pour ne pas vous retrouver comme moi, à soigner votre angine blanche à coup de jus de citron, emportez également de quoi traiter les premiers symptomes de reffroidissement pour ne pas que ça s’empire (pastilles pour la gorge, paracétamol, anti-inflammatoire… à vous de voir).

Et puis surtout, n’oubliez pas de boire beaucoup d’eau (en bouteille uniquement, il est déconseillé de boire l’eau du robinet en Asie du Sud-Est) pour éviter la déshydratation.

5) Etablir son budget

Enfin, pour profiter pleinement de votre voyage, mieux vaut calculer votre budget avant de partir, pour bien répartir vos dépenses sur place (et vous octroyer de petits extras s’il vous reste encore du budget après la nourriture, les hébergements, les visites des sites touristiques et les transports). Je vous renvoie à mon précédent article sur mes conseils pour économiser en voyage pour plus de détails !
Voilà, avec ça je pense que vous êtes parés !
Retrouvez ci-dessous mes articles sur mes précédents voyages en Asie du Sud-Est:

Et vous, quelle est votre expérience en Asie du Sud-Est? 😉

(PS: qui saura retrouver où ont été prises les 3 photos d’illustration? 🙂 )

9 commentaires

  1. Sarah Blieux sur Facebook

    23 juin 2016 à 7 h 49 min

    Bon voyage =D

  2. Céline Bertinchamps sur Facebook

    23 juin 2016 à 8 h 11 min

    bon voyage et hâte de te lire!

  3. Entre 2 Escales sur Facebook

    23 juin 2016 à 10 h 12 min

    Bon voyage!! 🙂 On planifie justement un voyage pour le Vietnam, ton billet tombe à point! 🙂

  4. Pingback: Voyage en Indonésie: Yogyakarta et le temple de Borobudur

  5. Circuit au Vietnam

    5 août 2017 à 2 h 19 min

    Merci Emma!

    Les expériences que vous partagez ici nous aideront à améliorer la qualité des services tels que le transport, l’hébergement, la cuisine pour vous servir le mieux.
    Je fais une agence de voyage locale, en lisant les choses que vous partagez, je me sens très heureux que vous soyez des gens merveilleux, que vous êtes allé expérimenté, explorez … vous le partagez maintenant Pour tout le monde, c’est génial … encore une fois merci

  6. Marc

    25 septembre 2017 à 11 h 34 min

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour cet article très intéressant, on y apprend plein de trucs et astuces très utiles! 🙂
    J’avais une question concernant…vos chaussures! Je suis bien de votre avis, cela peut faire toute la différence. Je pars pour 2 semaines en Thaïlande fin novembre. Je regarde le catalogue Decathlon, il y en a pour tous les goûts…Pourriez-vous me renseigner le modèle qui vous plaît tant? Sans vouloir leur faire de la pub 😉

    Merci et bonne continuation!

    Marc

    • Emmanuelle Hubert

      25 septembre 2017 à 12 h 19 min

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire ! 😉
      J’ai déjà eu plusieurs paires chez Decathlon, mais celle qui me plait le plus est – il me semble – ce modèle-ci: https://www.decathlon.be/m-hiking-100-l-gris-rose-id_8397088.html
      Il ne faut pas forcément aller dans les prix plus élevés chez Decathlon pour avoir de la qualité, si c’est pour une utilisation en voyage seulement, il y en a déjà à moins de 20€ qui sont confortables aussi !
      Le mieux est d’aller les essayer en magasin si vous avez un doute 😉
      Bon voyage !

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *