Indonésie : le parc national Alas Purwo et les surfeurs du G-Land

Le Parc National d’Alas Purwo a été l’une des plus belles découvertes de mon voyage à Banyuwangi sur la côte Est de Java, en Indonésie. Si ce parc national est surtout connu pour abriter le G-Land, dont les vagues sont parmi les meilleures au monde pour les surfeurs, ce parc national mérite également le déplacement même si vous ne surfez pas. Avec son étonnamment dense forêt, sa savane (oui oui) et ses plages désertes, ce petit bout du monde est un vrai paradis !

Visiter le Parc National d’Alas Purwo

Le Parc National d’Alas Purwo se trouve à la pointe sud de la côte est de Java, face à Bali. Nous y avons passé une seule nuit, mais c’est un endroit parfait pour un séjour détente (ou surf) dans un cadre de rêve.

Le parc national d’Alas Purwo m’a énormément surprise, je ne m’attendais pas à découvrir un tel cadre, puisque la petite route traverse une forêt qui s’étant à perte de vue, avant d’arriver à la fin de la route aux plages, que l’on entraperçoit d’abord entre deux arbres.

Avec les surfeurs du Jojo’s Surf Camp

Pour cette nuit dans le parc, nous étions basés au Jojo’s Surf Camp, le point de chute de tous les surfeurs qui viennent se mesurer aux vagues de G-land Beach, qui serait apparemment le deuxième spot le plus réputé au monde pour les surfeurs pros, après Hawaii !

L’endroit est tout ce qu’on pourrait attendre d’un surf camp, avec des communs rustiques mais confortables, et une formule pension complète qui permet de ne devoir s’occuper de rien du tout pendant son séjour là-bas. Jojo’s Surf Camp possède des bungalows de toutes les tailles, et les tarifs sont vraiment démocratiques. On se trouve à quelques mètres de la plage, dans un environnement sauvage, entourés de singes chapardeurs… ! Côté nourriture, rien de très compliqué mais tout est fait maison, et accompagné par une multitudes de fruits frais délicieux !

Balade sur le G-Land

Nous avons passé une après-midi à nous balader le long de Plengkung Beach et des plages du G-Land (non donné en raison de la forme créée par les plages au bout du parc national). De petits sentiers permettent de longer la plage, parfois à l’abri du soleil, et de passer par deux petits campements de pêcheurs (ou plutôt bases, puisqu’ils n’y passent que la journée). A la fin de la route, on découvre l’épave d’un navire échoué… Une belle balade !

Nous avons également vite compris pourquoi les vagues du G-Land font partie des « Seven Giant Waves Wonder » pour les surfeurs du monde entier. Cette plage a été « découverte » par des surfeurs américains en 1972, et depuis est réputée comme l’une des meilleurs plages au monde pour surfer. Les vagues sont énormes ! Leur longueur et les tubes qu’elles créent sont parfaites pour les surfeurs. Ils sont d’ailleurs impressionnants à observer, ces surfeurs (ça change des milliers de surfeurs débutants de Bali). Mais les vagues étant loin du rivage, ils sont assez loin et il vaut mieux avoir des jumelles ou un bon zoom !

La meilleure période pour visiter G-Land est de mai à octobre, et en particulier entre juin et septembre pour les surfeurs, car c’est à ce moment-là que les vagues sont les plus hautes.

Coucher du soleil sur le G-Land

Pour terminer cette journée parfaite au G-Land, nous avons été admirer le coucher du soleil sur la plage. Et je dois dire que c’est l’un des plus beaux que j’ai pu voir dans ma vie ! Le ciel est devenu orange, rose et puis mauve… C’était incroyable !

La savane de Sadengan

Le lendemain matin, avant de repartir, nous avons été voir la savane de Sadengan.

Egalement située dans le parc national de Alas Purwo, la savane de Sadengan occupe 84 hectares perdus au milieu de la dense forêt tropicale du parc national. On y trouve des bœufs sauvages (Bos Javanicus), des cerfs et des paons. Le parc abrite également des léopards, mais qui sont malheureusement en voie de disparition. Il y a aussi d’autres animaux comme des renards ou des serpents.

Ne vous attendez pas à un véritable safari (même si c’est le terme employé ici) : ce qu’on visite en général, c’est un point de vue sur la savane, où différents points d’eau ont été aménagés afin d’attirer les animaux. Donc même si cette savane est aussi très inattendue dans ce parc, ce n’est pas l’intérêt majeur du parc : vu l’agencement du parc, les chances de voir un léopard sont proches de zéro (surtout qu’ils ne sortent que la nuit).

Le Parc National d’Alas Purwo est donc un endroit original et encore assez méconnu (à part pour les surfeurs) à découvrir à Banyuwangi.

Ce voyage a été organisé par le Ministère des Affaires Etrangères d’Indonésie et l’Ambassade d’Indonésie à Bruxelles. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.