Voyage en Indonésie: les dragons de Komodo, Flores et Labuan Bajo

Voyages

Carnet de voyage en Indonésie: les dragons de Komodo, Flores et Labuan Bajo

Par  | 

Après Jakarta et Yogyakarta, notre voyage en Indonésie se poursuit ! Cette fois, nous quittons l’île de Java, direction Labuan Bajo sur l’île de Flores, que nous rejoignons après une brève escale à Bali (où nous reviendrons plus tard).

indonesie-komodo (1)

 

Labuan Bajo est la ville de départ de presque toutes les excursions et croisières à la découverte du Parc National de Komodo, qui abrite les fameux dragons de Komodo, ces gros lézards descendant des dinosaures qui vivent dans cette zone bien précise de l’Indonésie. C’est à eux que nous aussi nous allions aller rendre visite le jour suivant ! Il s’agissait pour moi d’un vrai rêve, et de l’étape de ce voyage que j’attendais le plus. Même si les mois de juin et juillet ne sont pas les plus propices pour partir à la rencontre des varans de Komodo (trop occupés à rechercher une dulcinée pour se reproduire), nous avons pourtant été très chanceux, comme vous allez le voir…

Mais avant de découvrir l’île de Komodo, nous posons donc nos valises à Labuan Bajo (ou Labuhan Bajo), tout à l’ouest de l’île de Flores. Si ce petit village de pêcheur s’est adapté à l’arrivée des touristes désirant rencontrer les dragons et offre un grand choix de restaurants et d’hôtels, il a tout de même su garder un certain charme, avec ses embarcations et ses maisons multicolores. D’autant plus que l’on reste tout de même loin de la fréquentation touristique de Bali par exemple: ici, on croisera plus souvent des indonésiens que des occidentaux.

Le petit aéroport de Labuan Bajo, récemment renové, se situe à quelques minutes seulement de la ville. Nous nous arrêtons en chemin pour un repas de midi assez tardif dans un petit restaurant local avec une vue panoramique sur Labuan Bajo, Pesona Bali. Le repas est simple mais goûteux, et le cadre est magnifique: une belle introduction à cette escapade sur l’île de Flores !


indonesie-komodo-flores-ile (5)

 

Nous logeons dans l’un des hôtels le plus confortable de Labuan Bajo, l’Hotel La Prima, qui se situe un peu à l’écart du port. Enfin, pour la première fois depuis le début du voyage, nous avons enfin une belle fin d’après-midi pour profiter de la piscine et de la plage de l’hôtel ! C’est réellement paradisiaque, d’autant plus qu’un beau coucher de soleil viendra achever cette journée de la plus merveilleuse des manières qu’il soit. Comment ne pas tomber sous le charme de cette île?

indonesie-komodo-flores-ile (35)

indonesie-komodo-flores-ile (14)

indonesie-komodo-flores-ile (9)

indonesie-komodo (14)

indonesie-komodo-flores-ile (18)

indonesie-komodo-flores-ile (17)

indonesie-komodo-flores-ile (19)


indonesie-komodo-flores-ile (23)

indonesie-komodo-flores-ile (32)

indonesie-komodo-flores-ile (48)

indonesie-komodo-flores-ile (40)

 

indonesie-komodo-flores-ile (43)

indonesie-komodo-flores-ile (50)

Après avoir admiré les dernières lueurs du soleil se coucher depuis ma chambre avec vue sur mer, nous rejoignons le port pour manger du poisson archi-frais dans l’un des petits restaurants du port. Si vous n’avez pas comme nous un accompagnateur pour vous aider à faire votre choix parmi ces restaurants qui se ressemblent tous, je pense que le meilleur conseil est de choisir le restaurant le plus fréquenté: si les locaux s’y pressent, c’est en général bon signe ! En tout cas celui où nous avons mangé ne m’a pas déàu: un vrai festin.

indonesie-komodo-flores-ile (57)

indonesie-komodo-flores-ile (55)

indonesie-komodo-flores-ile (54)

 

indonesie-komodo-flores-ile (51)

Après une bonne nuit de sommeil, je me réveille avec les premiers rayons du soleil, toute excitée: c’est enfin le grand jour, nous allons découvrir l’île de Komodo et ses célèbres habitants (du moins, je l’espère !). Comme nous sommes en groupe, nous louons un speed boat pour toute la journée: il s’agit je pense de la meilleure manière de découvrir le Parc National de Komodo – qui regroupe en réalité plus de 80 îles – au rythme où vous le souhaitez, si vous pouvez vous le permettre. Il est cependant également possible de se joindre à des excursions de groupe de un ou deux jours, vous trouverez au port plusieurs agences proposant ces services (mieux vaut comparer les prix et le programme détaillé avant de choisir).

indonesie-komodo-flores-ile (60)

indonesie-komodo-flores-ile (61)

indonesie-komodo-flores-ile (63)

Nous embarquons donc sur notre bateau de bon matin, et quittons le port de Labuan Bajo sous un beau soleil: nous sommes doublement chanceux, la météo semble être avec nous aujourd’hui ! Nous apercevons les premières îles, certains habitées, d’autres pas. Il nous faudra un peu moins de deux heures pour rejoindre notre première destination de la journée, l’île de Komodo.

indonesie-komodo-flores-ile (64)

indonesie-komodo-flores-ile (69)

indonesie-komodo-flores-ile (67)

indonesie-komodo-flores-ile (73)

indonesie-komodo-flores-ile (71)

Occupant plus de 600 kilomètres carré, le Parc National de Komodo est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1986 en tant qu’habitat de cette espèce animale unique que sont les varans de Komodo. Les trois îles principales du parc sont Komodo, Rinca et Padar (et ce sont souvent les deux premières que l’on visite pour voir les dragons). Au total, au moins 2500 varans vivent à l’état sauvage dans cette zone préservée. Il est donc impossible de garantir que vous rencontrerez un dragon, même si les pistes de trek aménagées sur les îles de Komodo et de Rinca sont aménagées de manière à vous donner toutes les chances de les voir.

indonesie-komodo-flores-ile (78)

indonesie-komodo-flores-ile (77)

indonesie-komodo-flores-ile (84)

indonesie-komodo-flores-ile (91)

indonesie-komodo-flores-ile (92)

indonesie-komodo-flores-ile (90)

indonesie-komodo-flores-ile (97)

indonesie-komodo-flores-ile (99)

indonesie-komodo-flores-ile (105)

indonesie-komodo-flores-ile (110)

indonesie-komodo-flores-ile (109)

indonesie-komodo-flores-ile (104)

indonesie-komodo-flores-ile (112)

indonesie-komodo-flores-ile (117)

indonesie-komodo-flores-ile (126)

indonesie-komodo-flores-ile (124)

indonesie-komodo-flores-ile (115)

Nous arrivons enfin à Komodo et, bonne surprise, nous sommes presque les seuls touristes sur l’île ce matin ! Pour explorer l’île de Komodo, il vous faut obligatoirement être accompagné d’au moins un ranger pour les petits groupes ou de deux pour les plus grands groupes (un se placera au début du groupe et l’autre à la fin, afin que vous vous déplaciez en toute sécurité sur l’île). Nos deux rangers nous accueillent sur l’île et nous expliquent les consignes de sécurité avant de démarrer notre petit trek.

indonesie-komodo-flores-ile (121)

 

Tous les gardiens sont équipés d’une sorte d’un grand bâton avec deux piques à son extrémité, qui semble faire peur aux dragons. Les accidents sont rares, mais arrivent (le dernier date de 2014). Cependant, si vous gardez une distance de sécurité et suivez bien les consignes de votre guide, les risques d’accident sont vraiment minimes. Mais il est tout de même important de garder en tête que les varans de Komodo sont des animaux dangereux: une morçure de ces grands lézards, qui peuvent atteindre les 3 mètres de long, peut être mortelle pour l’homme si elle n’est pas soignée à temps. C’est pourquoi les sentiers de randonnée sont théoriquement (j’ai bien dit théoriquement…) interdits aux femmes ayant leurs règles, car le sang attire les dragons de Komodo. Les rangers essayeront de vous impressionner, mais sachez juste qu’il se pourrait bien que certaines d’entre nous aient eu un mauvais « timing », et que nous en sommes toutes ressorties vivantes, sans avoir eu aucun moment de stress (tout en restant prudentes tout de même, hein)… A vous donc de prendre la décision finale (on ne vérifie pas si vous dites la vérité, je vous rassure !).

indonesie-komodo-flores-ile (128)

Bref ! Nous choisissons le « Medium Trek », un trek d’un peu plus d’une heure qui permet de maximiser ses chances de voir le dragon sans trop de dénivellé. Nous suivons notre ranger le long des chemins aménagés qui nous plongent au milieu de la forêt tropicale de l’île. Celui-ci nous explique comment chasse le dragon de Komodo, et c’est plutôt vicieux: en effet, la morsure du dragon de Komodo n’est pas immédiatement mortelle, celui-ci suit donc sa proie, durant des jours parfois, jusqu’à ce qu’elle finisse par s’épuiser et à rendre l’âme. Sa proie principale: les biches, que nous croisons dès les premières minutes de notre balade. Parmi les autres animaux que l’on peut aussi aperçevoir dans le parc naturel: des chevaux, des buffles sauvages, des cerfs, des sangliers, des serpents, des singes et bien sur une multitude d’oiseaux.

 

indonesie-komodo-flores-ile (135)

Nous continuons à marcher, et le doute commence à s’installer parmi nous: allons-nous finalement voir des dragons? Les rangers n’en sont pas surs… Et puis, soudainement, les rangers semblent tout aussi surpris que nous: ce n’est pas un, mais trois dragons de Komodo qui se tiennent à quelques mètres de nous: un gros dragon qui semble faire sa sieste, un dragon de taille moyenne qui semble assez vif, et un tout petit dragon, qui se cache dans les herbes hautes et semble avoir un peu peur de nous. Les rangers nous font signe de ne pas parler, et de nous approcher doucement. Très vite, nous apercevons un deuxième varan de taille moyenne. Nous sommes vraiment chanceux !

indonesie-komodo-flores-ile (136)

indonesie-komodo-flores-ile (145)

indonesie-komodo-flores-ile (139)

indonesie-komodo-flores-ile (137)

indonesie-komodo-flores-ile (148)

 

Nous les observons pendant de longues minutes, impressionnés par leur lourde démarche: on a en effet pas trop envie d’avoir à faire à eux ! Une fois l’émotion de la rencontre passée, nos rangers nous proposent d’immortaliser le moment avec des petits « selfies ». Ils sont plutôt doués pour les photos, d’ailleurs ils nous montrent avec fierté leur collection sur leurs smartphones – c’est assez drôle ! 😉

 

indonesie-komodo-flores-ile (163)

indonesie-komodo-flores-ile (165)

indonesie-komodo (20)

indonesie-komodo-flores-ile (169)

indonesie-komodo-flores-ile (159)

indonesie-komodo-flores-ile (172)

indonesie-komodo-flores-ile (171)

indonesie-komodo-flores-ile (168)

indonesie-komodo-flores-ile (174)

Au bout d’un certain temps, les dragons s’agitent un peu plus et nos rangers nous disent qu’il est temps de partir. Nous continuons donc la balade à regret (car j’aurais pu les observer pendant de longues heures !) jusqu’à un point panoramique, avant de redescendre vers notre speed boat. J’en profite pour vous dire que je suis également tombée follement amoureuse de mon sac à dos Osprey (le Momentum 32L) durant ce voyage: le parfait petit sac que ça soit comme carry on dans l’avion que pour une journée d’aventure comme celle-ci: bien aéré, bien compartimenté… je vous en reparlerai avec plus de détails dans un autre article, car je pense que ça peut vous intéresser !

indonesie-komodo-flores-ile (175)

indonesie-komodo-flores-ile (176)

indonesie-komodo-flores-ile (186)

indonesie-komodo-flores-ile (177)

indonesie-komodo-flores-ile (180)

indonesie-komodo-flores-ile (187)

indonesie-komodo-flores-ile (191)

indonesie-komodo-flores-ile (193)

Nous reprenons le bateau direction une autre partie de l’île de Komodo, Pink Beach, une plage paradisiaque et dont le sable est légèrement rosé à cause des coraux (cela se voit peu sur les photos, mais l’effet est bien présent en vrai). C’est également un très bon spot pour le snorkeling, c’est donc ce que nous faisons après un lunch rapide sur la plage. Je nage quelques mètres depuis la plage et là, c’est incroyable: on se retrouve directement dans un aquarium, rempli de poissons et de coraux multicolores. Rien à voir avec ce que j’avais pu voir en Thaïlande: je me sens comme une enfant devant se magnifique spectacle, et je regrette bien de ne pas avoir pris de GoPro avec moi ! C’est à ce jour le plus beau fond marin que j’ai eu l’occasion de voir…

indonesie-komodo-flores-ile (195)

indonesie-komodo-flores-ile (196)

indonesie-komodo-flores-ile (203)

indonesie-komodo-flores-ile (198)

indonesie-komodo-flores-ile (209)

indonesie-komodo-flores-ile (212)

 

indonesie-komodo-flores-ile (216)

indonesie-komodo-flores-ile (218)

indonesie-komodo-flores-ile (235)

indonesie-komodo-flores-ile (221)

indonesie-komodo-flores-ile (228)

indonesie-komodo-flores-ile (226)

indonesie-komodo-flores-ile (229)

indonesie-komodo-flores-ile (232)

indonesie-komodo-flores-ile (202)

Comme nous avions déjà été plutôt gâtés sur l’île de Komodo, nous décidons de ne pas faire de deuxième trek sur l’île de Rinca, mais d’aller à une dernière plage avant de rentrer, sur la petite île de Kelor. Comble de la chance, le temps se gâte juste avant notre départ: les premières gouttent tomberont juste à notre arrivée au port de Labuan Bajo !

indonesie-komodo-flores-ile (242)

indonesie-komodo-flores-ile (243)

indonesie-komodo-flores-ile (247)

indonesie-komodo-flores-ile (250)

indonesie-komodo-flores-ile (249)

indonesie-komodo-flores-ile (257)

indonesie-komodo-flores-ile (256)

indonesie-komodo-flores-ile (255)

indonesie-komodo-flores-ile (252)

Des étoilés plein les yeux, nous terminons cette journée de rêve au restaurant Mediterraneo, un restaurant… italien ! de Labuan Bajo. C’est assez drôle de voir la cuisine italienne revisitée à la mode indonésienne, mais c’est plutôt bon ! Les plats fusions sont les plus intéressants.

indonesie-komodo-flores-ile (262)

indonesie-komodo-flores-ile (266)

indonesie-komodo-flores-ile (264)

indonesie-komodo-flores-ile (267)

C’est déjà notre dernière nuit à Labuan Bajo. Le lendemain, de bon matin, nous reprenons un dernier vol intérieur en direction de Bali, la dernière destination de ce périple indonésien… que vous pourrez suivre au prochain épisode !

indonesie-komodo (37)

Bref, encore mille mercis à l’ambassade d’Indonésie en Belgique et à Wonderful Indonesia d’avoir rendu ce voyage possible. Cette journée de croisière dans le parc de Komodo et cette rencontre avec les varans de Komodo a fait de cette journée l’une des plus belles journées en voyage de toute ma vie…

Si vous cherchez un vol pour découvrir vous aussi le magnifique Parc National de Komodo, rendez-vous sur Skyscanner, qui était partenaire de ce voyage !

3 commentaires

  1. Margaux Lemercinier sur Facebook

    16 août 2016 à 16 h 02 min

    Coralie Grafé

  2. DOERFLINGER

    3 septembre 2017 à 20 h 22 min

    Bonjour,

    Un grand merci pour votre « reportage » donnant très envie !! Envisageant d’aller en août 2018 en Indonésie, je souhaiterais savoir comment vous avez fait pour trouver l’accompagnant que vous aviez pour aller sur l’île des Komodos ?
    Vous avait-il été recommandé ? Vous a-t-il accompagné tout le long de votre voyage ou uniquement pour cette île ?
    Avec mes remerciements pour votre réponse,
    Cordialement,

    • Emmanuelle Hubert

      4 septembre 2017 à 12 h 08 min

      Bonjour,
      Merci pour votre message, Komodo est en effet une destination très impressionnante que je recommande vraiment !
      Pour l’accompagnateur, il avait été arrangé pour nous par l’office de tourisme et c’était un local donc il nous a uniquement accompagné sur cette île (c’est le plus facile étant donné les distances entre chaque île). Ce que vous pouvez faire si vous souhaitez prévoir un accompagnement avant de partir, c’est prendre contact avec l’ambassade d’Indonésie dans votre pays, ils pourront très certainement vous orienter vers les bonnes personnes.
      Bonne journée,
      Emma

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *