Voyage en Indonésie: Yogyakarta et le temple de Borobudur

Voyages

Carnet de voyage en Indonésie: Yogyakarta et le temple de Borobudur

Par  | 

Après une petite nuit à Jakarta, nous voilà déjà de retour à l’aéroport pour prendre un vol intérieur vers la destination suivante de ce voyage en Indonésie en compagnie de l’ambassade d’Indonésie en Belgique: Yogyakarta. A vrai dire, je connaissais très peu de choses (voir rien du tout) sur l’ancienne capitale indonésienne, également située sur l’île de Java, avant ce voyage. Pour de nombreux touristes, Yogyakarta est essentiellement un point de chute pour aller visiter les temples de Borobudur et de Prambanan, deux sites impressionnant classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO. A la base, nous étions sensés nous attarder un peu plus à « Yogja », comme la surnomme les locaux, mais comme nous avions pris un jour de retard sur le programme à cause de nos retards de vol (voir l’épisode précédent !), nous avons donc du zapper à mon plus grand regret une partie des visites, et notamment le temple de Prambanan. Car s’il y avait une visite que nous ne voulions en aucun cas manquer, c’était celle de Borobudur, le plus grand monument bouddhiste au monde.

yogyakarta-temple-borobudur (150)

Après un rapide vol intérieur (les vols Jakarta-Yogyakarta sont nombreux et pas chers du tout), nous voici arrivés à Yogja juste à temps pour le repas du midi. Nous prenons donc directement la direction de Kota Gede, également appelée « Kota Perak » (Silver City) car il s’agit du quartier des bijoutiers et des orfèvres, une des spécialités de Yogja étant ses bijoux en argent massif.

yogyakarta-temple-borobudur (20)

yogyakarta-temple-borobudur (22)

yogyakarta-temple-borobudur (1)

Avant de faire quelques emplettes rapides, nous mangeons un repas javanais typique au restaurant Sekar Kedhaton. A la carte, de nombreuses boissons que je n’ai jamais vues. C’est décidé, il est temps de faire l’expérience de ce que les locaux aiment boire, à savoir:

  • Le jus d’avocat (« Avocado Juice »): servi avec du lait concentré au chocolat… c’est assez surprenant ! Mais de l’avocat, j’en mangerais à tous les repas, alors de mon côté j’ai plutôt apprécié !
  • Soda Gembira ou « Happy Soda »: la version indonésienne du cream soda, un mélange de limonade, de lait condensé et de sirop de coco pandan. Vous l’aurez compris, les indonésiens aiment bien les boissons « un peu » sucrées… (la recette ici si vous voulez tenter chez vous !)
  • Et les jus de fruits exotiques donc certains m’étaient encore inconnus jusque là ! Les jus de fruits frais sont délicieux en Indonésie, laissez vous tenter même si vous ne comprenez pas (comme moi 😉 ) de quel fruit il s’agit.

 

yogyakarta-temple-borobudur (7)

 

Après le repas, nous visitons brièvement l’atelier et boutique Ansor’s Silver, juste à côté du restaurant, dans un bâtiment de style colonial datant de l’occupation néerlandaise de l’île de Java. Nous pouvons observer quelques artisans au travail. Le quartier est assez touristique mais les prix restent bien moins chers qu’en Europe. On y trouve également l’autre spécialité de Yogja, les marionnettes à tige (Wayang Golek), utilisées pour le théâtre de marionnettes. Je craque pour une petite marionnette habillée de batik, le tissu traditionnel indonésien.

yogyakarta-temple-borobudur (14)

yogyakarta-temple-borobudur (15)

yogyakarta-temple-borobudur (18)

 

Nous prenons ensuite la direction de notre hôtel, le Melia Purosani, un magnifique hôtel situé en plein centre de Yogyakarta, idéal pour partir à la visite de la ville à pied. Cet hôtel 5 étoiles est l’un des plus confortables que j’ai pu voir en Asie du Sud-Est jusqu’à présent. Les chambres sont spacieuses, bien climatisées, le service est chaleureux, et l’hôtel possède une belle piscine bien au calme (ah, si seulement nous avions plus de temps !).

yogyakarta-temple-borobudur (43)

 

yogyakarta-temple-borobudur (32)

yogyakarta-temple-borobudur (27)

yogyakarta-temple-borobudur (25)

yogyakarta-temple-borobudur (39)

 

yogyakarta-temple-borobudur (36)

Mais pas le temps de nous reposer bien longtemps: il est enfin l’heure de découvrir Borobudur ! Car si le site classé à l’UNESCO se situe à moins de 50 km de Yogyakarta, il faut toutefois compter au minimum 2 heures de route depuis le centre-ville pour y arriver… le trafic est ici aussi assez dense (pour ne pas dire chaotique).

yogyakarta-temple-borobudur (45)

yogyakarta-temple-borobudur (51)

yogyakarta-temple-borobudur (49)

yogyakarta-temple-borobudur (55)

Le moment le plus populaire pour découvrir le temple de Borobudur est au lever du soleil, mais là encore nous avions du modifier ce qui était initialement prévu, nous avons donc opté à la place pour la visite du temple au coucher du soleil. Une visite au lever ou au coucher du soleil coûte plus cher qu’une visite normale du site, mais cela permet d’arriver sur le site avant les autres touristes, ou dans notre cas de rester après la fermeture et le départ des autres touristes, jusqu’à ce que le site soit entièrement plongé dans l’obscurité. Pour participer à l’une de ces visites, il faut obligatoirement passer par l’hôtel Manohara. Les clients de l’hôtel bénéficient d’ailleurs d’une belle réduction sur ces visites. Je n’ai pas dormi dans cet hôtel, mais je pense qu’y loger est une bonne solution si vous désirez prendre votre temps et visiter Borobudur sur deux jours (d’autant plus que l’entrée normale au site est comprise dans le prix de la chambre).

yogyakarta-temple-borobudur (56)

Borobudur est souvent considéré comme l’une des sept merveilles du monde. Ce gigantesque monument bouddhique n’est en réalité pas vraiment un temple, mais plutôt une énorme stupa, un sanctuaire dédié à Bouddha long de 123 mètres, construit au 9ème siècle dans un style d’influence indienne. La stupa, qui devient un mandala géant vue du ciel, est décorée avec pas moins de 2672 bas reliefs représentant la vie de Bouddha et 504 statues de Bouddha. Le tout a été construit sans utiliser aucun ciment ou mortier. Un travail de titan ! Après avoir été abandonné pendant près de 10 siècles, le temple a été redécouvert au début du 19ème siècle par une expédition orchestrée par Thomas Stamford Raffles, le gouverneur britannique de Java à l’époque, également connu pour avoir fondé la ville de Singapour. Il doit sa bonne conservation au fait qu’il était resté enterré pendant tout ce temps sous des cendres volcaniques. Le temple fut finalement restauré dans les années 1970. Pour ce faire, il a été entièrement démonté puis remonté à l’identique (il faut aimer jouer aux Lego ! 😉 ). Aujourd’hui, Borobudur est à nouveau un lieu de pèlerinage bouddhiste.

 

yogyakarta-temple-borobudur (69)

yogyakarta-temple-borobudur (60)

yogyakarta-temple-borobudur (71)

 

yogyakarta-temple-borobudur (66)

yogyakarta-temple-borobudur (79)

yogyakarta-temple-borobudur (81)

yogyakarta-temple-borobudur (84)

yogyakarta-temple-borobudur (83)

yogyakarta-temple-borobudur (91)

yogyakarta-temple-borobudur (85)

yogyakarta-temple-borobudur (88)

 

Nous montons un à un les étages du temple, parcourant un petite partie des 5 kilomètres de reliefs du temple sous les rayons du soleil couchant.

yogyakarta-temple-borobudur (100)

yogyakarta-temple-borobudur (94)

yogyakarta-temple-borobudur (99)

yogyakarta-temple-borobudur (107)

yogyakarta-temple-borobudur (115)

yogyakarta-temple-borobudur (114)

yogyakarta-temple-borobudur (130)

yogyakarta-temple-borobudur (117)

yogyakarta-temple-borobudur (123)

yogyakarta-temple-borobudur (118)

yogyakarta-temple-borobudur (121)

 

Enfin, nous voilà sur la terrasse supérieure, sur laquelle se trouvent 72 petites stupas renfermant chacune une statue de bodhisattva.

yogyakarta-temple-borobudur (133)

yogyakarta-temple-borobudur (135)

yogyakarta-temple-borobudur (141)

yogyakarta-temple-borobudur (151)

yogyakarta-temple-borobudur (155)

yogyakarta-temple-borobudur (158)

yogyakarta-temple-borobudur (165)

yogyakarta-temple-borobudur (178)

yogyakarta-temple-borobudur (161)

yogyakarta-temple-borobudur (169)

yogyakarta-temple-borobudur (172)

Armés de notre lampe torche, nous attendons que le soleil se couche. Malheureusement, pas de beau coucher de soleil ce jour-là, mais le spectacle et la vue depuis le sommet de Borobudur reste tout de même splendide. Au final, nous resterons quasiment seuls sur la stupa (apparemment, beaucoup de touristes choisissent plutôt le lever du soleil), dans une étrange ambiance méditative, seulement coupée par les appels à la prière des mosquées voisines (Java est aujourd’hui une île musulmane, et nous étions là durant la période de Ramadan)… le contraste était assez particulier !

yogyakarta-temple-borobudur (173)

yogyakarta-temple-borobudur (157)

yogyakarta-temple-borobudur (176)

yogyakarta-temple-borobudur (181)

Après une petite sieste sur le trajet du retour, nous arrivons au Sasanti Restaurant & Lounge, où nous mangeons ce soir, un restaurant écologique qui a été construit presque exclusivement avec des matériaux recyclés. Nous y goûtons l’une des spécialités du restaurant, un plat avec du riz de trois couleurs différentes, ce qui est également très populaire dans la cuisine javanaise. Nous nous régalons, avec en fond sonore de la musique live.

yogyakarta-temple-borobudur (184)

yogyakarta-temple-borobudur (186)

yogyakarta-temple-borobudur (187)

Pour terminer la journée, nous prenons enfin la direction de Malioboro Street, à deux pas de notre hôtel. Malioboro Street est la rue la plus animée de Yogja. Pour la petite histoire, la rue s’appelait à l’origine Marlbourough Street, en référence au gouverneur britannique, mais la prononciation par les locaux, et en particulier par les commerçants chinois, transforma le nom de la rue en « Malioboro ».

yogyakarta-temple-borobudur (194)

yogyakarta-temple-borobudur (195)

yogyakarta-temple-borobudur (196)

yogyakarta-temple-borobudur (202)

yogyakarta-temple-borobudur (218)

Malioboro Street est l’endroit idéal pour aller shopper du Batik, ce fameux tissu indonésien. A nouveau, à cause du Ramadan, les heures d’ouverture des commerces étaient réduites lors de notre visite, nous n’avons donc pas pu aller dans l’un des commerces les plus connus, Mirota Batik. Mais on trouve aussi de tout est de rien sur cette rue, à des prix dérisoires. A la fin de la rue, la scène est plutôt drôle: des hommes déguisés en personnages de Star Wars, de Disney, de Marvel et autres, posent avec les touristes indonésiens qui ont l’air de se croire à Disneyland. A côté de ce petit monde, un danseur de danse indonésienne essaie de se faire remarquer alors que d’autres commerçants essaient de venir faire poser les touristes avec un serpent ou encore… des chouettes. Oui, des chouettes en pleine rue en Indonésie. J’ai quand même eu un peu mal au cœur de voir ces pauvres petites bêtes attachées comme ça. Mais bon, j’ai déjà vu bien pire…

yogyakarta-temple-borobudur (213)

yogyakarta-temple-borobudur (215)

yogyakarta-temple-borobudur (214)

yogyakarta-temple-borobudur (205)

yogyakarta-temple-borobudur (207)

 

De nuit, plein de petites échoppes de nourriture s’installent également le long de la rue. Tout le monde s’assied à terre sur des tapis, ou sur de petits bancs pour manger entre amis. En dessert, la star semble être le Sekoteng, une boisson chaude au gingembre – typique de l’île de Java – agrémentée de cacahuètes, de morceaux de pain de mie et d’une sorte de haricot. Impossible de ne pas goûter moi-aussi ! Verdict: on ne dirait peut-être pas à première vue, mais c’est vraiment très bon, et le goût du gingembre reste encore assez doux, contrairement à ce que j’aurais pensé. Bref, à tester !

yogyakarta-temple-borobudur (190)

yogyakarta-temple-borobudur (191)

yogyakarta-temple-borobudur (221)

yogyakarta-temple-borobudur (222)

Autre spécialité sucrée de la ville à goûter: les Bakpia pathok, des sortes de petits sablés fourrés aux haricots et aux saveurs variées.

yogyakarta-temple-borobudur (201)

La fatigue commence à se faire sentir… les « Becak » (pousse-pousse) sont nombreux, mais je choisirai finalement de rentrer à pied, pour m’imprégner encore un peu de l’athmosphère de Yogja.

Le lendemain, après un petit-déjeuner gargantuesque à l’hôtel, nous quittons déjà l’île de Java. De nouvelles aventures nous attendent sur l’île de Flores…

yogyakarta-temple-borobudur (226)

yogyakarta-temple-borobudur (229)

Bien sur, il y a bien plus que Jakarta et Yogyakarta à découvrir sur l’île de Java. Le volcan Bromo, par exemple, me tente bien pour un prochain voyage !

Si vous cherchez des vols vers Yogyakarta, rendez-vous sur Skyscanner qui était partenaire de ce voyage.

4 commentaires

  1. Lily MU sur Facebook

    4 août 2016 à 18 h 58 min

    j’adore ! <3

  2. BERNADETTE FONTENELLE

    15 août 2016 à 11 h 19 min

    Depuis des années que tu me fais voyager…..c’est que du bonheur! Merci à toi pour ces magnifiques photos et tes récits qui me font plonger…..là-bas!

  3. Pingback: Voyage en Indonésie: les dragons de Komodo, Flores et Labuan Bajo

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *