Visiter La Nouvelle-Orléans en 3 jours : notre itinéraire

Visiter La Nouvelle-Orléans, ou NOLA pour les intimes, était la raison principale de notre roadtrip dans le Sud-Est des Etats-Unis. Cela faisait des années que je rêvais de découvrir cette ville si cosmopolite, connue entre autres pour son carnaval, son héritage français, la religion voodoo, et ses spécialités gastronomiques uniques (et le fait que l’on puisse boire dans la rue, pour les américains…). NOLA est vraiment une ville unique sous tous les points de vue, une ville qu’il est difficile de ne pas aimer, même si elle est très, très touristique. Dans cet article je partage avec vous les quartiers et endroits que nous avons visités en 3 jours sur place et je vous donne quelques conseils pratiques !

Quand visiter La Nouvelle-Orléans ?

Vous avez deux options. Soit vous êtes prêts à affronter la foule et vous voulez de l’ambiance avant tout et vous y allez à l’un des moments les plus festifs de l’année à savoir : le Mardi Gras, Jazz Fest ou le French Quarter Fest, qui se passent chaque année entre février et avril (vérifiez les dates exactes en ligne puisque ça change chaque année). Soit vous affrontez un peu moins de foule et vous y allez à une autre période un peu plus « tranquille » (à savoir que La Nouvelle-Orléans ne dort vraiment jamais…).

Dans tous les cas, je vous conseille fortement d’y aller en dehors de la période normale des ouragans qui dure grosso modo de juin à novembre. Les prix bas sont tentants mais pour avoir évité de justesse un ouragan à Cuba, je me suis promise de ne plus jamais voyager dans une zone à risque en période déconseillée. Alors oui, c’est plus cher de partir à la « bonne saison » et rien n’est jamais garanti à 100% avec la planète qui déconne, mais c’est quand même plus safe. Le meilleur « rapport qualité-prix » est donc en dehors des ouragans et en dehors des festivités (évidemment les prix des hébergement doublent voir quadruplent en période de festivités), c’est-à-dire en décembre, janvier ou mai (attention à quand tombe le Jazz Fest quand même). Niveau météo, mai serait la meilleure option, mais attention à la saison des ouragans qui peut commencer tôt… Attention aussi aux crues du Mississippi en hiver, cette année quand nous y étions en avril il y avait encore des endroits inondés (mais pas à NOLA).

Pour la petite anecdote, on y a été fin avril (20-23 avril 2019). On avait calculé nos dates pour qu’elles tombent en dehors du Jazz Fest et du French Quarter Fest. Seulement : 1) pas mal d’hébergements pratiquaient quand même des prix fous pour les dates entre les deux (heureusement on a fini par trouver une pépite d’Airbnb qui ne le faisait pas) et 2) on avait totalement oublié le Dimanche de Pâques. Parce que oui, ce qu’on ne savait pas, c’est que les célébrations de Pâques, c’est encore un gros truc aux USA, et à La Nouvelle-Orléans, la journée est remplie de parades comme pendant le carnaval ! Une surprise qui fut plutôt bonne au final, même si du coup on a bien galéré avec les réservations de resto. Bref, en un mot, c’est pas simple de savoir quand y aller, et c’est sans doute aussi pour ça qu’on a mis si longtemps à prévoir ce voyage !

La Nouvelle-Orléans en pratique et notre itinéraire de 3 jours

La plupart des européens arrivent en Louisiane via l’aéroport de La Nouvelle-Orléans. Ceci dit il n’y a pas de vols directs depuis la Belgique et, même en réservant très en avance, les prix étaient affreusement élevés pour la période de notre voyage. Notre roadtrip s’est donc transformé pour couvrir, non pas juste la Louisiane, mais dans tout le « Deep South » (les états du Sud-Est des USA). On a donc pris un vol direct et très bon marché Bruxelles-Atlanta, Atlanta étant le hub de Delta, et puis on a pris une voiture de location. Même si vous ne voulez pas faire un aussi grand roadtrip que le notre, la route entre Atlanta et NOLA est sympa, pas trop longue et vous fera à priori économiser pas mal (à condition de ne pas loger trop longtemps à NOLA où vous n’aurez pas besoin de la voiture). Par contre attention!!! à bien vérifier que votre compagnie de location autorise le passage par le Mississippi et la Louisiane. La plupart le font, mais Sixt pas (on vous les déconseille fortement aux USA, super mauvaise expérience avec eux).

Voici donc en très résumé l’itinéraire de nos 3 jours dédiés à La Nouvelle-Orléans :

Jour 1 : swamp tour + quartier de Bywater

Jour 2 : French Quarter (cortèges du Easter Sunday) + jazz au Faubourg Marigny

Jour 3 : Garden District + WWII Museum + jazz au French Quarter

Jour 4 : départ vers la Route des Plantations

Pour les déplacements dans la ville, si on se limite aux quartiers ci-dessous, vos jambes peuvent suffire, mais pour réduire les distances et gagner du temps on a fait quelques trajets en Uber (par exemple pour rentrer tard le soir ou aller direct au Garden District depuis Bywater). Ça coûte pas trop cher et c’est pratique. Il y a aussi des transports en commun (bus et tram) mais on a pas testé.

Où loger à La Nouvelle-Orléans ?

Comme je vous le disais plus haut, les prix des hôtels montent très, très vite à la belle saison et surtout, les bons hôtels sont complets super vite ! C’est pourquoi on a du se « rabattre » sur un Airbnb, mais au final je pense qu’on a trouvé un des meilleurs endroits où loger à La Nouvelle-Orléans… Nous avons passé 3 nuits dans une splendide demi-maison hyper spacieuse de plus de 100 ans que nous avons eu pour nous tous seuls dans le quartier de Bywater. Le tout à un tiers du prix de ce que nous aurait coûté un hôtel 3-4 étoiles sans âme ! Vraiment magnifique, un des plus beaux Airbnb de la ville sans aucun doute !

En discutant avec notre host Airbnb, qui participait d’ailleurs au cortège de Pâques ce weekend-là, on a appris que c’est son mec qui a retapé toute la maison, et qu’il a aussi retapé une bonne série de belles maisons dans le centre. Il y avait même un avant-après dans le guide méga complet (bonnes adresses, astuces etc) qui était à notre disposition dans la maison. En bonne host, elle nous avait aussi laissé des bières et snacks locaux à découvrir, petit attention toujours super sympa ! Voici le lien de cette « Victorian Double » sur le site d’Airbnb. En plus, vous pouvez bénéficier de 30€ de réduction sur votre première réservation Airbnb en réservant via ce lien-ci.

Si tout de même vous préférez un hôtel, on avait quand même pas mal hésité avec le tout nouveau The Eliza Jane ou le Queen Anne Hotel pour le côté historique. Une lectrice m’a également fortement recommandé le Pontchartrain Hotel (l’hôtel du rooftop bar Hot Tin que l’on a testé).

Visiter La Nouvelle-Orléans par quartier

Comme nous n’avions que trois jours sur place, nous avons décidé de concentrer nos visites sur les quartiers les plus centraux : le Quartier Français (French Quarter), le Faubourg Marigny, Bywater et le Garden District. Si on avait eu plus de temps, j’aurais bien aimé faire une visite de Tremé avec un guide (on nous avait déconseillé d’y aller seuls) et faire une balade dans un bateau à vapeur. Mais il fallait faire des choix ! Ci-dessous, je vais donc reprendre nos visites par quartier, par souci de facilité !

Comme on a pas pu tester toutes les bonnes adresses de chaque quartier, je vais vous en mettre une petite liste qui inclut également quelques unes qu’on nous avait beaucoup recommandé. Je vais mettre une astérisque à côté de celles que l’on a testé personnellement. Pour plus de détails sur ces adresses, et pour en savoir plus sur les spécialités culinaires (et bibitives) à découvrir à La Nouvelle-Orléans, je vous invite à lire mon article « Où manger & boire à La Nouvelle-Orléans ? Mes bonnes adresses« .

Dernière petite précision : malgré son atmosphère unique, et même si j’ai beaucoup aimé la ville, le côté ultra touristique de la ville m’a quand même bien tué. Toutes les choses un minimum qualitative sont hors de prix et on ne peut rien faire spontanément, il faut réserver partout… ou attendre, attendre ! Vous voilà prévenus. 

Bywater 

Le premier quartier que nous avons exploré est celui de Bywater puisque c’est celui où on logeait. C’est une bonne base pour découvrir la ville car on est au calme et on peut rejoindre facilement à pied le French Quarter. Bywater, c’est l’ancien quartier des artistes, on y trouve plein de jolies maisons colorées. La meilleure façon de le découvrir, c’est de s’y balader !

Les visites à Bywater : 

  • Crescent Park pour une vue sur NOLA (attention il ferme à la tombée de la nuit !)
  • Royal Street pour ses belles maisons colorées

Les bonnes adresses à Bywater : 

  • The Joint * : un des meilleurs BBQ de la ville, délicieux !
  • Vaughan’s Lounge *: un dive bar dans son jus pour une expérience typique
  • Elizabeth’s : pour les brunchs
  • Bacchanal’s Wines : vins pas cher et “backyard party”

Le French Quarter / le Vieux Carré

Le French Quarter / Quartier Français / Vieux Carré (appelez-le comme vous le voulez), c’est le centre-ville de La Nouvelle-Orléans. C’est le quartier le plus historique (et le plus touristique), et s’il s’appelle le Quartier Français (parce qu’il a été construit à la base par les français en 1718) il est surtout connu pour son architecture avec ses balcons en fer forgé datant de l’époque espagnole. La meilleure façon de le visiter est à nouveau de s’y balader. Je m’attendais à voir pas mal de groupes de jazz jouer en rue mais en fait nous n’en avons vu que un (mais un très bon).

Le visites à faire dans le French Quarter :

  • Royal Street : la plus belle rue niveau architectural selon moi
  • Dauphine Street : une autre belle rue
  • Bourbon Street : la rue pour sortir, avec des clubs de jazz mais plutôt à visiter uniquement si vous voulez faire la fête toute la nuit… (ambiance que je n’ai pas trop aimé personnellement)
  • Les maisons les plus connues : Lalaurie Mansion,
  • La St. Louis Cathedral : la plus ancienne cathédrale toujours active des USA
  • Le Jackson Square (ferme aussi à la tombée de la nuit)
  • The French Market
  • Le Riverfront : pour observer les bateaux à vapeur passer (ou pour monter à bord de l’un de ceux-ci durant une croisière jazz)
  • Marie Laveau’s House of Voodoo
  • le Preservation Hall : pour écouter un concert jazz, c’est le plus réputé. Il n’y a pas de bar sur place et il faut faire au moins une heure de file pour y avoir accès (les horaires du jour sont sur la porte, y aller au moins une heure à l’avance). Même si le concert qu’on a écouté était génial, la réputation est un peu surfaite pour moi car on peut écouter du très bon jazz ailleurs sans devoir faire une heure de file… Je me souviendrai quand même longtemps de leur interprétation de la Vie en Rose, à la demande du public… Malheureusement les photos et vidéos sont interdites pendant le concert …

Pas fait mais à voir aussi :

  • Autres endroits pour écouter de la musique dans le French quarter (pas testés) : House of Blues, One Eyed Jacks, Fritzel’s European Jazz Bar, Maison Bourbon, Palm Court Jazz Cafe.
  • Museum of the American Cocktail
  • New Orleans Pharmacy Museum
  • New Orleans Voodoo Museum

Les bonnes adresses historiques du French quarter :

  • Antoine’s *, le plus ancien restaurant de NOLA, fondé en 1840. Ils font des jazz brunchs.
  • Le Café du Monde * : pour ses fameux beignets et son café au lait servis depuis 1862
  • Central Grocery & Deli : c’est là qu’aurait été créée le sandwich muffaletta
  • Verti Marte : endroit réputé pour ses sandwichs po-boys (cher pour ce que c’est)
  • Bar French 75 * : c’est là qu’a été inventé le Sazerac, qui serait le plus vieux cocktail d’Amérique
  • Le Carroussel Bar de l’Hôtel Monteleone : où a été inventé le cocktail le Vieux Carré
  • Leah’s Pralines : pour goûter aux fameuses pralines
  • Laffitte’s Blacksmith Shop Bar : un bar historique
  • Broussard’s, Tujague, Galatoire’s : d’autres restos historiques
  • Empire Bar : un des bars à cocktails les plus réputés
  • Old Absinthe House

Le Faubourg Marigny

Le Faubourg Marigny est un petit quartier en triangle situé entre le French Quarter et Bywater où se concentre, sur Frenchmen Street, un nombres de clubs de jazz impressionnant. C’est donc un quartier qui se visite de préférence en soirée (la journée, c’est mort). Tous les clubs de ce quartier sont assez qualitatifs. Vérifiez sur leurs sites avant d’y aller les horaires des concerts de jazz. Parfois, le premier de la soirée est gratuit, après c’est souvent payant (on peut réserver en avance ou payer en arrivant sur place). Ce qui est vraiment cool ici c’est que les gens savent encore vraiment danser, j’ai adoré cette ambiance, et ce quartier est quand même un peu moins touristique que le French Quarter.

Voici les clubs de jazz les plus populaires sur Frenchmen Street : 

  • d.b.a *
  • Three Muses
  • Snug Harbor Jazz Bistro
  • The Spotted Cat Music Club
  • Blue Nile
  • The Maison
  • Bonus : ce n’est pas pour écouter du jazz, mais il y a aussi une brasserie dans le quartier, la Brieux Carré Brewing Co

Le Garden District 

Le Garden District est l’un des plus beaux quartiers de la Nouvelle-Orléans. On y trouve des maisons historiques, des lieux de tournage et des maisons de star ! C’est un quartier chic et beaucoup plus calme que le French Quarter.

Les visites dans le Garden District : 

J’ai consacré un article dédié à la visite du Garden District (avec notamment le cimetière Lafayette No. 1), avec le petit itinéraire qui permet de voir les plus belles maisons… et le tout nouveau street art qui est en couverture de cet article ! Si vous ne devez faire qu’une visite guidée à La Nouvelle-Orléans, on vous recommande de la faire dans ce quartier car il y a plein d’histoires derrière ces maisons. On peut accéder au quartier en prenant le tram qui traverse la St Charles Avenue.

 

Les bonnes adresses du Garden District : 

  • Commander’s Palace * : restaurant historique haut de gamme (mais avec des martinis à 0,25$ le midi !!)
  • Hot Tin * : le plus beau rooftop bar de la ville, avec une vue imprenable, des cocktails et des bières locales
  • Atchafalaya : si Commander’s Palace est complet, on a entendu du bien de ce resto aussi
  • Barrel Proof : pour des cocktails au whisky
  • The Courtyard Brewery : brasserie
  • Bakery Bar : de l’alcool et des cakes
  • Lula Restaurant Distillery
  • Coquette : bar à cocktails

Le Central Business District

C’est le quartier moderne des affaires situé entre le Garden District et le French Quarter. C’est beaucoup moins touristique, il n’y a pas grand chose à faire à part quelques bonnes adresses et deux attractions phare de la ville.

Les visites dans le Central Business District :

  • le National World War II Museum : un impressionnant et GIGANTESQUE musée dédié à la seconde guerre mondiale, un des musées les plus réputés des USA et on comprend pourquoi. Je crois qu’il faudrait une journée complète pour tout parcourir ! L’entrée n’est vraiment pas donnée mais pour ceux que le sujet intéresse c’est un immanquable. En une après-midi on a juste eu le temps de faire un bâtiments sur les 4-5 (ils sont encore en train de s’agrandir…) que compte le musée. La mise en scène est très, très réussie. On a aussi vu le film en 4D raconté par Tom Hanks, « Beyond All Boundaries », un bon complément à la visite. Vous pouvez réserver vos billets en ligne ici.
  • Mardi Gras World : pour voir les costumes et les chars du Mardi Gras même si vous n’êtes pas en ville au bon moment (pas fait)

Les bonnes adresses du Central Business District : 

  • Cochon Restaurant * : un resto assez haut de gamme axé sur les plats de viande (cuisine Créole moderne)
  • Cochon Butcher : juste à côté, plus orienté fast food haut de gamme et partie boucher
  • The Sazerac Bar *: le bar Art Déco de l’hôtel Roosevelt

Que faire dans les alentours de La Nouvelle-Orléans ?

Si vous prévoyez juste de faire un citytrip à La Nouvelle-Orléans, vous pouvez tout de même avoir un bon aperçu de la Louisiane côté nature et visiter quelques plantations en faisant quelques excursions réalisables en une journée ou moins. Voici quelques exemples d’activités que nous avons faites en périphérie de La Nouvelle-Orléans.

Un swamp tour : Honey Island Swamp Tour

Il y a de multiples excursions organisées depuis NOLA pour faire des swamp tours, des tours en bateau dans les swamps et les bayous, cet environnement si typique de la Louisiane. Alors attention, ce n’est pas du côté de La Nouvelle-Orléans que les meilleurs sont organisés (pour de plus authentiques il faut aller du côté du Lac Martin, on vous en reparlera dans un autre article), mais les options existent. On a essayé d’en trouver une où les alligators n’étaient pas nourris et où il n’y avait pas de show car je ne me sens plus à l’aise avec ce genre de « divertissement ». C’était vraiment pas facile à trouver (évidemment, le nourrissage permet de voir des alligators quoi qu’il arrive, c’est ce que le grand public veut…) mais on a fini par tomber sur le Honey Island Swamp Tour.

C’est un tour un peu particulier car c’est un swamp en partie habité, mais du coup c’était très complémentaire avec l’autre tour beaucoup plus nature qu’on a fait à Lafayette. La plupart des maisons sont des résidences secondaires, et c’était assez impressionnant de voir celles qui n’avaient pas été reconstruite après le dernier ouragan. Par contre, quand on s’enfonce dans les bras du bayou, ça devient vraiment plus sauvage, on a vu pas mal d’animaux, dont des ratons laveurs, des serpents (on en a jamais vu autant que durant ce voyage, à mon plus grand malheur) et bien sur quelques alligators dans l’eau. Mais s’ils ne nourrissent en effet pas les alligators, ils font quand même un mini « show » avec des cochons sauvages qu’ils nourrissent.

Bon, ça restait quand même mieux que les shows où ils te tiennent l’alligator par la gueule, et le guide était vraiment sympa ! Si vous n’avez pas l’occasion d’aller du côté de Lafayette, ça vaut le coup quand-même. Réservations au +1 985-641-1769. Le tour dure 2 heures (pick-up possible depuis NOLA – en ce qui nous concerne on s’y est arrêté sur la route entre Biloxi et NOLA) et coûte 25 $ par adulte. Attention, il faut donner un numéro de téléphone et une carte de crédit pour garantir la réservation quand vous les appelez (procédure standard pour les activités aux USA, no worries).

Bayou Sauvage National Wildlife Refuge

Si vous voulez fuir la foule du French Quarter, il y a aussi des parcs pour se balader dans la nature en périphérie de La Nouvelle-Orléans. On peut par exemple se balader dans le Bayou Sauvage National Wildlife Refuge (il y a aussi des possibilités de balade en kayak je pense). L’entrée du Bayou Sauvage Ridge Trail & boardwalk se trouve sur l’une des routes menant au centre de NOLA. C’est un petit boardwalk sympa pour prendre l’air, mais le bayou s’est un peu retiré depuis les derniers ouragans, il n’est donc plus très mouillé. De l’autre côté de la ville, il y a aussi le Jean Lafitte National Historical Park and Preserve, plus connu, mais où nous n’avons pas été.

Route des Plantations

Bien sur, l’excursion number 1 au départ de La Nouvelle-Orléans reste la fameuse Route des Plantations, une route qui comme son nom l’indique permet de visiter en une journée plusieurs anciennes plantations, notamment celle qui apparait dans Django Unchained ou encore la super Instagrammable Oak Alley Plantation. Mais ça c’est le sujet de mon prochain article !

Une partie des visites nous ont été offertes par Visit New Orleans et leurs partenaires. Le reste, c’est ma carte bancaire ! ;-) Mon opinion reste, dans tous les cas, entièrement indépendante.

Tous mes articles sur la Louisiane :

 

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.