Où manger & boire à La Nouvelle-Orléans ? Mes bonnes adresses

Réputée pour sa cuisine que l’on ne trouve nulle par ailleurs, aux influences multiples (cajun, créole, française, italienne, américaine, espagnole, asiatique,…), La Nouvelle-Orléans est un petit paradis pour les foodies. Dans cet article, je partage avec vous mes bonnes adresses pour manger et boire à La Nouvelle-Orléans, ainsi qu’une liste de spécialités à ne pas manquer !

Que manger et boire à La Nouvelle-Orléans ? Liste de spécialités non-exhaustive

Voici pour commencer une liste des spécialités culinaires typiques de La Nouvelle-Orléans. On vous le dit tout de suite, si vous voulez tout goûter il vous faudra une bonne semaine sur place à par si vous avez un très bon estomac ! :-)

A manger :

  • les Po-boys : ce sont des baguettes fourrées, à la française (ils sont bien garnis et souvent avec des choses frites dedans)
  • les muffalettas : un autre type de sandwich populaire, c’est un sandwich à la charcuterie et salade aux olives, son nom vient d’un pain sicilien au sésame (amené ici par les immigrés siciliens). Il a été créé au Central Grocery & Deli où vous pouvez toujours en manger aujourd’hui. 
  • les boudins : les boudins cajuns ne sont pas les mêmes que nos boudins, il s’agit de saucisses de porc avec du riz, des oignons et des épices.
  • les andouilles : pareil, rien à voir avec les andouilles puantes françaises, ici il s’agit de saucisses fumées au sucre de canne (très bon !)
  • turtle soup : les noms sont décidément trompeurs, il ne s’agit pas d’une soupe à la tortue mais bien d’un potage à l’oignon, ail, poivrons verts, céleri, épices et sherry. 
  • gumbo : un des plats les plus populaires de Louisiane, qu’on déguste aussi à toutes les sauces à NOLA, il s’agit d’un ragoût typique traditionnellement à l’okra (une plante africaine mais la préparation a évolué et il n’y en a plus dans tous les gumbos aujourd’hui), qu’on peut préparer en version viande (poulet et andouille) ou version fruits de mer (crabe, écrevisse, homard, etc.). 
  • jambalaya: pour faire simple, c’est la paella de Louisiane.
  • les soft shell crabs : des petits crabes qui sont frit entiers
  • les écrevisses (crayfish) : c’est plus une spécialité de Lousiane de manière générale mais on en mange bien sur à la Nouvelle-Orléans
  • les sno-balls : spécialité que l’on retrouve tout le long du Mississippi, il s’agit de glace pilée, avec du sirop de sucre de cane et du lait condensé. Très lourd. Ils ont été inventés chez Hansen’s Sno-Bliz en 1939 et l’endroit est toujours ouvert. 
  • les beignets : à la française. L’endroit historique pour en goûter, c’est le Café du Monde.
  • les pralines : encore un faux ami, ici il s’agit de chocolat avec des noix (amandes, noisettes, pécan). Une bonne adresse pour en goûter dans le French Quarter est Leah’s Pralines.

A boire : la Nouvelle-Orléans est surtout connue pour ses cocktails, voici les 4 cocktails historiques à ne pas manquer.

  • Le Sazerac : le cocktail officiel de la Nouvelle-Orléans, à base de Peychaud’s Bitters et Herbsaint (substitut d’absinthe à l’anis), et avec du bourbon ou du rye whisky (même si à l’origine c’était du brandy), un sucre, des bitters et un zeste de citron. Arrache bien. 
  • Le Vieux Carré : brandy, rye, sweet vermouth, Bénédictine, Angostura bitters and local fave, Peychaud’s bitters. It was invented by bartender Walter Bergeron in 1938 (Carousel Bar)
  • Le French 75 : un cocktail au champagne et gin (ou cognac), créé à Londres mais perfectionné au bar Arnaud’s French 75 à NOLA. Mon préféré. 
  • Les daiquiris : même s’ils ne sont pas originaires de la Nouvelle-Orléans, il y a une forte tradition de daiquiris à NOLA et en Louisiane, souvent en mode « frozen daiquiri ». Par contre rien à voir avec les daiquiris « classiques », ici c’est surtout de l’alcool très faiblement dosé et très sucré, facile à boire.

Où manger à La Nouvelle-Orléans ?

Deux petites précisions nécessaires avant de commencer :

  • tout est super cher, surtout l’alcool (à cause des taxes) et les sandwichs qui semblent particulièrement hors de prix pour nous (mention spéciale au po boy payé 15$ dans l’arrière-boutique d’un « paki »…).
  • et attention aussi à toujours penser aux taxes et aux tips qui viennent s’ajouter au prix de base et qui font vite monter l’addition finale ! Ce qu’on calculait en général, c’est que quelque chose affiché 10$ vous coûtera au final un peu plus de 10€ (voir plus en cas de service au top). 

Où manger dans un cadre chic à La Nouvelle-Orléans ?

Commander’s Palace

Le Commander’s Palace est l’adresse immanquable du Garden District, ouverte depuis 1880. Leur jazz brunch du dimanche étant complet, on a réservé pour un lunch en semaine et on ne regrette finalement pas car les prix du lunch sont vraiment imbattables à NOLA pour une telle qualité ! Pour moi c’est vraiment le bon plan parmi toutes les adresses qu’on a testées. Les martinis étaient à 0,25$ !! Ce n’est pas une blague ! En apéro, avec leurs pains à l’ail à volonté, c’était déjà une très bonne note. On a ensuite pris le menu lunch (plat du jour avec salade ou soupe au choix en entrée à 18$), avec une turtle soup (avec sherry rajouté à table), un plat au pulled pork (« Creole Tostada ») et en dessert on s’est partagé (en supplément du menu) un soufflé préparé à la table qui était dingue (et très chargé en alcool !).

Si vous ne devez faire qu’un des restaurants historiques de NOLA, faites celui-ci. Le service est cool et le rapport qualité-prix reste bon même en dehors du lunch. Attention cependant : il y a un dress code à respecter (chemises et chaussures fermées pour les hommes ; pour tous pas de shorts, sandales, t-shirts, pull ou training) et réservation quasi obligatoire

Antoine’s Restaurant

Antoine’s est le plus vieux restaurant de la Nouvelle-Orléans, et aussi le plus vieux restaurant des Etats-Unis toujours tenu par la même famille, rien que ça ! On a réussi tant bien que mal à avoir une place pour leur Jazz Brunch de Pâques (56$ avec mimosa offert – je pense qu’ils ont des jazz brunch tous les dimanches, comme beaucoup de restaurants un peu chic du French Quarter). C’est en mode cuisine « française » et l’ambiance était sympa (même si la salle que l’on nous a attribué était très sombre) mais j’ai un peu déçue du menu de Pâques : si c’était à refaire, je prendrais à la carte. Par contre, le soft shell crab & macaronis au homard que j’ai choisi en plat principal étaient dingue. Dommage aussi qu’il n’y avait qu’un seul groupe de jazz qui tournait de salle en salle (et c’est très grand), du coup on a eu de la musique que pendant une partie du repas… Réservations indispensables. 

Si c’est complet chez Antoine’s vous pouvez aussi essayez les autres restaurants historiques du French Quarter : Broussard’s, Tujague et Galatoire’s.

Où manger de la viande à La Nouvelle-Orléans ?

Avec ses spécialités telles que le boudin, les andouilles etc, les carnivores trouveront de très bonnes adresses à NOLA.

Cochon

L’adresse la plus connue, c’est le restaurant Cochon, un restaurant assez haut de gamme servant des plats de viande de cuisine créole revisitée et moderne. Délicieux même si un peu cher, mais comme toujours avec la qualité aux USA. Il se situe pas loin du WWII Museum. A côté du restaurant se trouve le Cochon Butcher, avec un comptoir boucher et un côté bar avec une carte plus petite (sandwichs etc).

The Joint

Evidemment, même si NOLA n’est pas spécialement connue pour ça, comme partout dans le Sud-Est des USA, on y trouve de bons BBQ. Une des meilleures BBQ places de la ville, c’est The Joint dans le quartier de Bywater. Attention, mieux vaut y aller tôt pour éviter la foule (ils ne prennent pas les réservations).

Où manger un po boy à La Nouvelle-Orléans ?

Il fallait bien qu’on goute aux po-boys, ces sandwiches « à la française » de Louisiane. Nous avons été goûter notre premier po boy dans l’un des endroits qui était le plus recommandé, Verti Marte, dans le French Quarter. C’est un genre de paki avec un comptoir dans l’arrière boutique. Par contre, le prix est de plus haut standing que l’endroit : 15$ pour un sandwich, bien que copieux puisqu’on a mangé à deux dessus. Le choix des garnitures est très grand et, bon point, tout est préparé minute (d’où une certaine attente…). On vous le recommande plutôt en retour de soirée pour éponger l’alcool car c’est vraiment copieux. Si c’est peut-être original pour un américain pour moi ce n’est qu’une baguette bien garnie. 

Où manger des beignets à La Nouvelle-Orléans ?

L’endroit incontournable pour manger des beignets à la Nouvelle-Orléans c’est le fameux Café du Monde, le long du Mississippi. Ouvert depuis 1862, cet endroit très populaire et toujours bondé (mais la file avance vite) a comme spécialités le café au lait et les beignets soupoudré de sucre impalpable. Des beignets comme à la foire en gros, mais très bon. Le bon point c’est qu’ils sont ouverts 24h/24 !

Où boire un verre à La Nouvelle-Orléans à La Nouvelle-Orléans ?

Pour le pourboire : dans les petits bars on tip souvent à la boisson (1-2$ par boisson) quel que soit le prix.

Où boire des cocktails à La Nouvelle-Orléans ?

L’Empire Bar, que nous n’avons pas testé, est aussi l’un des bars à cocktails les plus réputés de la ville.

Le French 75

Le French 75 est le bar du restaurant Arnaud’s, un des plus vieux restaurants de La Nouvelle-Orléans. J’y ai pris le cocktail du même nom (pour rappel, c’est un cocktail qui fut créé à Londres mais perfectionné et popularisé dans ce bar). L’endroit est cosy et j’ai bien aimé la décoration mais c’est petit donc venez-y de préférence en semaine. C’est aussi ici qu’a été inventé le Sazerac.

Le Sazerac Bar

Le Sazerac Bar se trouve au cœur d’un des plus beaux hôtels de la ville, The Roosevelt Hotel. Le cadre Art Déco est splendide, on a l’impression de faire un bond dans le passé, ça vaut le coup d’y aller juste pour ça ! J’y ai dégusté LE cocktail signature de NOLA (c’est dans la loi de l’état !), le Sazerac (18$), qui serait le premier cocktail mixé au monde… et qui arrache plutôt bien !

Carrousel Bar 

On est aussi passé au Carrousel Bar de l’Hôtel Monteleone mais il y avait trop de monde, donc impossible de s’asseoir au carrousel. C’est ici qu’a été inventé le cocktail le Vieux Carré.

Où boire un verre avec vue à La Nouvelle-Orléans ?

Pour une des meilleures vues sur la ville de New Orleans, il faut monter au sommet de l’hôtel Pontchartrain dans le Garden District, où se trouve le rooftop bar Hot Tin. Le bar occupe un ancien penthouse où aurait vécu Tennessee Williams pendant qu’il écrivait Un Tramway nommé Désir. Rien que ça. La décoration intérieure a donc été pensée comme celle d’un écrivain. A la carte, on trouve aussi bien des cocktails que des bières locales et des softs.

Où boire un verre dans un dive bar à La Nouvelle-Orléans ?

Un « dive bar » est à l’origine un bar clandestin ou malfamé, mais il désigne aujourd’hui souvent des bars de quartier, avec une déco qui fait souvent plus penser à un « ruin bar ». A New Orleans, c’est tout un concept. Il vaut mieux y aller en soirée pour plus d’ambiance. On a juste testé le Vaughan’s Lounge dans le quartier de Bywater mais il y en a vraiment plein. Un des plus connus/touristiques est le Laffitte’s Blacksmith Shop Bar.

Où écouter du jazz en prenant un verre à La Nouvelle-Orléans ?

Evidemment, ce ne sont pas les endroits qui manquent à La Nouvelle-Orléans pour écouter du jazz !

Dans le French quarter, vous avez par exemple le Fritzel’s European Jazz Pub, et tous les clubs de l’ultra populaire Bourbon Street. Mais on préfère l’ambiance un peu moins touristique des clubs de jazz de Frenchmen Street dans le Faubourg Marigny : d.b.a, Three Muses, Snug Harbor Jazz Bistro, The Spotted Cat Music Club, Blue Nile, The Maison,…

Plus hors des sentiers battus et plus en dehors des quartiers touristiques, on nous avait également conseillé Tipitina’s et le Maple Leaf Bar.

Pour continuer la lecture : 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.