Val-d’Or et La Cité de l’Or, sur les pas des chercheurs d’or au Québec

Continuons ensemble l’exploration de l’Abitibi-Témiscamingue, l’une des régions du Québec que nous avons traversée lors de notre roadtrip sur la Route des Explorateurs. Avant de partager avec vous notre itinéraire détaillé (et gourmand !) en Abitibi-Témiscamingue, je voulais m’attarder sur mes trois coups de cœur dans la région : La Bannik, le Refuge Pageau, et enfin Val-d’Or – c’est de cette ville que nous parlerons dans cet article.

Val-d’Or est l’une des portes d’entrée de l’Abitibi-Témiscamingue, mais c’est surtout une ville minière ayant attiré et attirant toujours, comme son nom l’indique, des chercheurs d’or.

Le village minier historique de Bourlamaque et l’Auberge de l’Orpailleur

Quand l’on arrive du côté de l’ancien village minier de Bourlamaque à Val-d’Or, on aurait presque l’impression de voyager dans le temps : l’ancienne cité des mineurs (de l’ancienne mine Lamaque), avec ses maisonnettes en bois rond, a été extrêmement bien conservée. Elles sont d’ailleurs toujours habitées aujourd’hui. Le quartier n’est pas bien grand mais il est très photogénique, nous avons adoré nous y balader.

C’est dans ce quartier historique de Val-d’Or (et à deux pas de l’ancienne mine) que nous passons la nuit, à l’Auberge de l’Orpailleur, qui était quant à elle autrefois une pension pour les mineurs célibataires. Il fallait en effet être marié pour avoir droit à l’une de ces jolies cabanes en rondins de bois !

Nous sommes accueillis très chaleureusement (comme toujours au Québec !) par le propriétaire de l’Auberge. C’est lui qui nous apprend (à notre plus grande surprise) que la recherche d’or est toujours d’actualité dans la région : des prospecteurs occupaient pour plusieurs mois une partie de l’auberge lors de notre passage ! L’Auberge de l’Orpailleur (une autre façon de désigner les chercheurs d’or) ne pouvait donc pas mieux porter son nom…

Descente dans la mine à La Cité de l’Or

Après une bonne nuit à l’auberge et un petit-déjeuner bien copieux, nous continuons à suivre les pas des mineurs qui ont logés là bien avant nous : c’est l’heure de descendre dans la mine ! Eh oui, à côté du village minier, sur le site de l’ancienne mine d’or de Lamaque, se trouve aujourd’hui La Cité de l’Or. Celle-ci propose une expérience unique : une visite dans une galerie à 91 mètres sous terre !

Parés pour descendre à la mine !

N’étant pas spécialement claustrophobe, j’étais plutôt excitée à l’idée de découvrir le véritable fonctionnement d’une mine d’or.

La visite commence par une courte introduction sur l’histoire de la mine. On y apprend que c’est en 1923 qu’une veine d’or a été découvert, menant à la création de la mine Lamaque qui exploita ce gisement prolifique de 1935 à 1985. En 2012, le site historique de l’Ancienne-Mine-Lamaque et le Village-Minier-de-Bourlamaque ont tous les deux été classés lieu historique national.

Après cette introduction, il est l’heure de s’équiper. Direction la « salle des pendus » (vous comprenez pourquoi le vestiaire des mineurs était surnommé de la sorte?), où chacun revêti un habit de mineur : casque avec lampe frontale, batterie à la ceinture, combinaison de mineur… Nous sommes prêts !

Nous prenons ensuite place dans une machine, sorte de gros tracteur, qui nous emmène dans les galeries de la mine. La descente est impressionnante, on se rend vraiment compte de la profondeur de la galerie. La lumière extérieure disparaît rapidement… Une fois en bas, nous allumons nos lampes frontales, seule source de lumière face au noir le plus total : on ne voit pas bien loin dans cette immense galerie ! On se sent directement très admiratif pour tous ces hommes qui ont passé une grande partie de leur vie loin de la lumière du jour dans un environnement pouvant être, surtout aux débuts des mines, si dangereux.

Au cours de la visite, notre guide nous explique comment travaillent les mineurs, quels sont leurs outils, comment se passe une journée à la mine. C’est vraiment très intéressant ! On fera également l’expérience du noir total en éteignant tous nos lampes frontales.

On remonte ensuite à la surface et la suite de la visite prend place dans les bâtiments de surface, où l’on découvre le processus qui permettait de passer de la roche récoltée par les mineurs aux lingots d’or.

La visite complète (visite sous terre + visite en surface) dure 4 heures et coûte actuellement 39 $ par adulte. La visite express sous terre uniquement coûte quant à elle 26 $. La partie sous terre étant pour nous la plus intéressante, si vous n’avez pas beaucoup de temps vous pouvez très bien vous en tenir à la visite sous terre uniquement.

Où manger et boire un verre à Val-d’Or?

Notre étape sur les traces des mineurs et des chercheurs d’or à Val-d’Or nous a également permis de découvrir quelques bonnes adresses qui devraient plaire aux gourmands ! La plupart des restaurants et bars se concentrent autour de la 3e Avenue, l’artère principale de Val-d’Or.

Balthazar Café

Pour un lunch rapide avec de très bons et copieux sandwichs, je vous recommande le Balthazar Café, qui se trouve sur la 3e avenue.

Adresse : 851 3e Avenue, Val-d’Or

Restaurant Windsor

Un peu plus loin se trouve le Restaurant Windsor, un restaurant cosy où vous pourrez déguster une cuisine réconfortante. J’y ai mangé un délicieux tartare.

Adresse : 805, 2e Avenue, Val-d’Or

Microbrasserie Le Prospecteur

On a gardé le meilleur pour la fin ! La microbrasserie Le Prospecteur est the place to be un samedi soir à Val d’or. L’endroit est vraiment sympa, mais par contre mieux vaut arriver tôt pour espérer avoir une table. C’est LA microbrasserie que nous avons préféré de tout le voyage ! Blanche vieillie dans des fûts de Porto, IPA à la mangue, … Il y a vraiment des bières originales et délicieusement réussies. Si comme nous, vous avez du mal à faire votre choix, on vous conseille d’opter pour une planchette de dégustation !

Adresse : 585, 3e Avenue, Val-d’Or

A l’arrière de la microbrasserie ne manquez pas non plus les superbes fresques de street art, notamment la fresque des mineurs mais aussi d’autres magnifiques (comme cette aurore boréale – oui, on peut en voir dans le coin !) un peu plus loin.

Pour plus d’informations sur Val-d’Or et ses alentours, n’hésitez pas à aller faire un tour sur les sites internet de Tourisme Val-d’Or et de Tourisme Abitibi-Témiscamingue. L’agence de voyage belge spécialiste du Canada Go to Canada peut également vous aider à préparer votre itinéraire sur mesure sur la Route des Explorateurs !

Cette étape de notre voyage sur la Route des Explorateurs a été réalisée avec l’aide de Tourisme Abitibi-TémiscamingueAir Transat et l’agence de voyage Go to Canada. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.