Visite de La Havane et premiers pas à Cuba

Voyages

Visite de La Havane et premiers pas à Cuba

Par  | 

C’est sous cet air du Buena Vista Social Club – celui que j’ai sans doute le plus entendu jouer lors de mon voyage à Cuba ! – que je vous propose de me suivre à la découverte de La Havane, la première étape haute en couleurs du circuit Neckermann auquel j’ai participé le mois passé. De La Havane en passant par Trinidad et Santiago de Cuba, j’ai découvert durant près de deux semaines la plus grande île des Caraïbes, où le tourisme est en plein boom depuis un an ou deux.

cuba-la-havane-71

Qu’est-ce qui m’a fait venir à Cuba? On a beaucoup entendu parler ces derniers temps de la fin de l’embargo imposé à Cuba par les Etats-Unis, une fin qui signifierait l’arrivée massive des américains à Cuba, et le tourisme de masse qui va avec eux. Comme beaucoup de touristes européens, je me suis donc dit: c’est le moment d’y aller, avant que ça change ! C’est vrai que l’une des images que l’on a de Cuba est celle d’un pays qui n’est pas encore réellement entré dans le 21ème siècle, avec ses vieilles voitures américaines des années 50, ses maisons style Art Déco et ses fumeurs de tabac qui ne semblent faire que ça de leur journée.

cuba-la-havane-323

En tout ça, c’est l’image que j’avais de ce pays… Entre temps Neckermann me proposait de devenir l’une de leurs #NeckermannAmbassadeur cette année, et de partir tester les voyages de mon choix. Après de longues hésitations, mon choix s’est donc porté sur Cuba (et Budapest). Depuis peu, Neckermann propose trois circuits pour découvrir l’île en 5 jours (Little Cuba), en 9 jours (Impressions de Cuba) ou en 13 jours (Cuba Total) – c’est cette dernière formule que j’ai choisie pour découvrir Cuba dans son ensemble.

Cuba, une île riche en surprises

Même si nous avons réussi à éviter (de très peu) l’ouragan Matthew, ce voyage fut tout de même riche en surprises, la première étant que, contrairement à l’idée reçue, l’embargo est toujours bien en place à Cuba, même s’il a été très assoupli par Obama depuis 2014. Ne vous inquiétez donc pas, les vieilles voitures ne sont pas prêtes d’être remplacées, mais les touristes américains commencent tout de même à venir se faire dorer la pilule sur les plages cubaines. En lisant les récits de blogueurs qui étaient partis à Cuba il y a 3 ou 4 ans (je pense notamment à mon ami Grégory), l’évolution du tourisme ne fait pas de doute. Petit à petit, le communisme cubain semble s’ouvrir aux étrangers, mais d’une manière pas toujours très convaincante. Il y a une explication très simple à cela, que je trouvais important de mettre en avant avant de commencer mon récit: jusqu’à présent, c’est toujours l’état cubain qui a le monopole du secteur touristique. Ce qui veut dire qu’il est par exemple interdit d’ouvrir sa propre agence de voyage à Cuba. Les agences de voyage locales, les hôtels et bon nombre de restaurants (même si là, les choses commencent à changer d’avantage) sont donc la propriété de l’état cubain et leurs employés (guides, serveurs, réceptionnistes,…) sont des fonctionnaires publics. Sachant que les salaires dans le secteur public atteignent au maximum l’équivalent de 150€ à 200€ par mois (contre parfois 10 fois plus dans le secteur privé), ce n’est donc pas étonnant de ne pas trouver une grande joie de vivre et une grande motivation chez ces travailleurs, qui pourtant sont en contact permanent avec nous, touristes. Il nous arrivera donc de trouver porte close, avec une de ces excuses extravagantes donc les cubains ont le secret, parce que les employés avaient décidé qu’ils n’avaient pas envie de travailler toute la journée ce jour-là… Ne vous méprenez pas, Cuba est un magnifique pays à découvrir au moins une fois dans sa vie, mais j’ai tout simplement trouvé dommage qu’il ne soit à l’heure actuelle pas mis en avant comme il le mériterait !

cuba-la-havane-118

Autres petites surprises dont je vous reparlerai plus tard:

  • Il n’y a presque pas de trafic sur la route à Cuba, et les cubains conduisent étrangement bien ! On dit que la circulation actuelle à Cuba serait similaire à celle en Europe dans les années 1940. Et ça, c’est plutôt chouette.
  • Même si le salaire moyen cubain ne dépasse pas les quelques centaines d’euro par mois, la vie à Cuba, et en particulier à La Havane, est assez chère. Pour vous donner une idée, je dirais que le budget à prévoir est similaire à celui dont vous avez besoin en Espagne ou au Portugal (un peu moins cher que chez nous, mais pas beaucoup). Ce qui coûte le plus cher, c’est de bien manger… Les restaurants privés (« paladar ») sont les seuls dignes de ce nom et pratiquent des prix parfois assez élevés. On peut vite atteindre 30€ par personne. Par contre, le « prix national » des cocktails semble être de 3€ (1,5€ les moins chers, 6€ les plus chers, à La Havane) – on va dire qu’il y a donc moyen de compenser… 😉
  • Cuba, c’est propre ! Je m’attendais à voir beaucoup plus la pauvreté. Les gens prennent soin d’eux et de leur maison avec le peu d’argent qu’ils ont. Les rues sont plutôt propres, et des travaux de rénovation ont lieu dans toutes les grandes villes.
  • Et pour les stressés en voyage, sachez aussi que Cuba est aussi une destination très sure. La criminalité est très faible, et je me suis sentie en sécurité tout au long du voyage.

cuba-la-havane-461

Un petit aperçu de La Havane

Mon circuit commençait à La Havane, la capitale et plus grande ville de Cuba, une ville qui ne semble jamais dormir, et l’une des plus photogéniques de l’île avec ses façades colorées, ses « old timers » (les vieilles voitures américaines qui circulent toujours) et ses musiciens. J’y ai passé deux petites journées: le premier jour, j’ai fait mes premiers pas dans la ville toute seule (avant que le décalage horaire ne me mette KO), et le lendemain j’ai approfondi la visite avec notre guide.

cuba-la-havane-281

Il est évident que deux jours ne suffisent pas pour faire le tour de La Havane, mais ça permet tout de même de découvrir le quartier le plus pittoresque, celui de Habana Vieja (la vieille Havane), qui est d’ailleurs classé à l’UNESCO, ainsi que de se balader brièvement dans les deux autres quartiers touristiques de la ville, Centro Habana et le Vedado.

Habana Vieja

Habana Vieja m’a surprise par son architecture hétéroclite, entre les bâtiments restés dans leur jus et ceux fraîchement rénovés, et les styles variés de ses constructions, mêlant Art Déco, baroque espagnol, architecture coloniale… Et puis, bien sur, le plus beau spectacle : les vieilles voitures américaines retapées aux couleurs vives, souvent des taxis, qui donnent l’impression d’être encore au 20ème siècle. Pour découvrir Habana Vieja, rien de mieux que de se balader entre ses quatre places principales: Plaza de la Catedral, Plaza de Armas, Plaza Vieja et Plaza San Francisco de Asis.

cuba-la-havane-137

cuba-la-havane-103


cuba-la-havane-126

cuba-la-havane-124


cuba-la-havane-145

cuba-la-havane-156

 

cuba-la-havane-199

cuba-la-havane-205


cuba-la-havane-219

cuba-la-havane-222


cuba-la-havane-251

cuba-la-havane-263


cuba-la-havane-265

cuba-la-havane-278


cuba-la-havane-481

cuba-la-havane-288

cuba-la-havane-310

cuba-la-havane-313

cuba-la-havane-396

cuba-la-havane-414

cuba-la-havane-403

cuba-la-havane-423

cuba-la-havane-469

cuba-la-havane-458

cuba-la-havane-451


cuba-la-havane-531

cuba-la-havane-519

cuba-la-havane-509

 

cuba-la-havane-587

cuba-la-havane-547

cuba-la-havane-628

cuba-la-havane-597

cuba-la-havane-613

cuba-la-havane-568

 

Centro Habana

Centro Habana est le quartier populaire et résidentiel du centre-ville. Les scènes de rue pittoresques valent à elles seules de s’y balader quelques heures.

A ne pas manquer:

  • le Capitolio National: l’impressionnant capitole cubain, tout en marbre
  • le Parque Central, où se trouve sans doute la plus grande concentration de voitures américaines de la ville
  • le sympathique Parque de los Enamorados (le parc des amoureux !)
  • le petit « Chinatown »
  • et bien sur le Malecon, la longue digue longeant la ville sur 8km (et qui continue vers le Vedado), où se retrouvent les cubains pour papoter ou vider une bouteille de rhum dès que le soleil commence à se coucher.

cuba-la-havane-77

cuba-la-havane-380

cuba-la-havane-85

cuba-la-havane-391

cuba-la-havane-90

 

cuba-la-havane-98

cuba-la-havane-69

cuba-la-havane-34

cuba-la-havane-82

cuba-la-havane-332

cuba-la-havane-37

Vedado

Vedado est un quartier résidentiel un peu plus récent que Centro Habana. De ce quartier, nous n’aurons vu que la Plaza de la Revolucion, la gigantesque place où ont lieu toutes les grandes manifestations. Elle est entourée du Ministère de l’Interieur (avec sa fresque de Che Guevara) et du Ministère des Communications (avec la fresque d’un autre révolutionnaire cubain, Camilo Cienfuegos). On y trouve également l’impressionnant Monument à José Marti, héros de la nation.

cuba-la-havane-349


cuba-la-havane-351

3 bonnes adresses pour boire un cocktail à La Havane

Je n’ai pas de bonnes adresses pour bien manger à La Havane car le voyage n’a pas commencé en beauté de ce côté-là… j’ai découvert ce que j’allais manger presque quotidiennement durant ce séjour: du poulet, du porc, du riz aux haricots noirs et des crudités. Bien préparé, ça passe encore, mais dans les deux restaurants où je suis allée à La Havane, ce n’était vraiment pas bon. Malheureusement, j’avais trouvé porte close chez Dona Eutimia, le restaurant qui m’avait été chaudement conseillé par tout le monde, en rénovation lors de mon passage. 🙁

Par contre, j’ai quelques bonnes adresses pour boire un verre, dans des ambiances différentes !

Café Bohemia

Parfait pour une pause l’après-midi, à l’abri du soleil, dans une belle maison de la Plaza Vieja. Délicieux cocktails avec ou sans alcool, et également quelques petites choses à grignoter.

cuba-la-havane-130

El Floridita

L’un des bars les plus connus de La Havane, et pour cause: c’est ici qu’a été créé le daïquiri ! Hemingway, qui était un habitué, a sa statue au comptoir du bar. 6 dollars le cocktail, mais c’est le meilleur que j’ai bu à Cuba !

cuba-la-havane-291

cuba-la-havane-296

cuba-la-havane-301

cuba-la-havane-303

cuba-la-havane-305

Sociedad Cultural Rosalia de Castro

Pour écouter la musique du Buena Vista Social Club chanté par des artistes cubains actuels, tout en dégustant des cocktails dans un cadre magnifique, l’ancien Palacio de la Marquesa de Villalba. Sympa mais rempli de touristes !

cuba-la-havane-698

cuba-la-havane-694

cuba-la-havane-707

cuba-la-havane-751

cuba-la-havane-724

Prochain épisode: la Vallée de Vinales – Cuba côté campagne !

4 commentaires

  1. argone

    9 novembre 2016 à 18 h 21 min

    hi hi hi on va se contenter de boire alors ! ;-))) ça ne me dérange pas …. ah ces voitures elles sont magnfiques, j’adore ! Quel beau voyage …

  2. Vanessa

    10 novembre 2016 à 16 h 08 min

    Tes jolies photos et ton articles font remonter bien des souvenirs. La Havane et Cuba, c’était en 2010 pour moi. Un voyage dont je garde en mémoire beaucoup de couleurs, de saveurs et de chaleur.

  3. Pingback: Impressions de Cuba: Camagüey

  4. Pingback: Impressions de Cuba: Santiago de Cuba et El Cobre

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *