La cuisine intuitive d’Arabelle Meirlaen *

Cela faisait des années que je voulais découvrir la cuisine d’Arabelle Meirlaen, l’une des rares femmes étoilées au Guide Michelin de Belgique. Pour déguster la cuisine dite « intuitive » et végétale d’Arabelle, nous voilà parties avec Feodora dans le fin fond de la campagne wallonne.

Malheureusement la météo n’est pas avec nous, nous ne faisons donc qu’apercevoir le jardin du restaurant avant de nous installer à notre jolie table cosy juste devant les grandes (énormes) cuisines ouvertes. Arabelle et son équipe sont en en pleine préparation, et en attendant la carte nous observons le cadre qui nous entoure: je dois dire que la décoration du restaurant fut la première surprise chez Arabelle ! Epurée et avec un petit côté vintage et design, j’ai tout simplement adoré cette atmosphère.

Nous choisissons le menu 5 services, et pour aborder le sujet directement, c’est la seule chose qui m’a un peu déçue: quand on annonce 5 services, on s’attend à ce que ça ne prenne pas en compte les mises en bouche ni les mignardises. Ici, les mignardises (même si elles comprenaient une « préparation phare » d’Arabelle) étaient comptées comme cinquième service, ce que nous n’avons découvert qu’à la fin donc, et qui nous a laissé avec une note un peu amère: 75€ pour au final 4 vrais services dans des assiettes contre 50€ pour le lunch 3 services. Nous avons fait un mauvais choix, et je ne comprend toujours pas ce choix de la part du restaurant, je suis sure que nous ne sommes pas les seules à avoir été surprises…

Bref ! Le repas commence par une petite série de mises en bouche joliment présentées: cuir de tomate en forme de fleur, petite fiole à la rose, brunoise au concombre et corail, canard, tartare de bar et cédrat, salsifi,… Un très joli début de repas.

Nous commençons avec deux entrées qui m’ont totalement éblouies et qui étaient totalement ce que j’attendais de la cuisine d’Arabelle, avec des plats alliant équilibre et goût. Tout d’abord, l' »Iode et Peps de Coques » de Bretagne, accompagnées d’un coloré pickles de légumes, crème d’avocat et de noix de cajou, crème au chèvre et vinaigre de betterave rouge, vinaigrette aux agrumes. Frais et amusant.

Ensuite, l' »Energie de Légumes Racines et Seiche de Galice », un mélange d’inspiration asiatique avec des crosnes, des poires de terre, des racines de gobo, du petit épeautre et un flambé au saké. Délicieusement surprenant.

En plat principal, le « Fondant de poisson du jour selon la marée, pêche responsable » m’a un peu moins emballée, le jus vert et les assaisonnements (chiconette, crème d’artichaut, chou, poutarge et flower sprout) étaient trop fades à mon goût.

En dessert, une « Envie de sucré du moment » qui reste assez classique, avec des accords chocolat et agrumes.

En mignardises (ou cinquième plat selon la carte…), nous avons terminé avec « l’Arabello », souvenir d’enfance d’Arabelle (ou une sorte de « Melocake » un peu revisité) accompagné de deux autres petites bouchées.

Bref, j’ai vraiment eu un coup de coeur pour l’endroit et pour les deux premiers plats, donc malgré les quelques petites déceptions je suis globalement contente d’avoir enfin découvert le restaurant d’Arabelle Meirlaen… Et si vous connaissez déjà ce restaurant, je serais curieuse d’avoir votre avis !

Arabelle Meirlaen *
Chemin de Bertrandfontaine 7
4570 Marchin
Tel: 085 25 55 55

1 COMMENTAIRE

  1. Vous semblez avoir une petite déception au final. Pour ma part, c’est une grande déception. Hormis une certaine forme « intelligente » de rendre beau le banal, le résultat est loin d’être convaincant. Cela ne concerne que le travail visible par le client. Beaucoup plus de classe dans les guides que dans les relations humaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.