Voyage au Swaziland (Eswatini) #2 : safari au Hlane Royal National Park

Pour la deuxième partie du récit de notre voyage au Swaziland ou Eswatini, ce petit pays enclavé dans l’Afrique du Sud, je vous emmène à la découverte du Hlane Royal National Park, un parc national connu pour ses rhinocéros, et une destination parfaite pour un safari abordable en mode « Into the wild ».

Le Hlane Royal National Park, destination safari au Swaziland

Le Hlane Royal National Park, qui doit son nom au mot « hlane » signifiant « région sauvage » en siSwati, abrite une faune et une flore uniques au Swaziland avec notamment 4 des 5 Big Five (rhinocéros, lions, éléphants, léopards), mais aussi des hippopotames, des girafes, des zèbres, des kudus, des phacochères, des impalas, des gnous, des hyènes, des crocodiles… et plein d’espèces d’oiseaux. C’est le deuxième parc à avoir été proclamé parc national au Swaziland en 1976, suivant de quelques années le Mlilwane Wildlife Sanctuary (que nous avions visité juste avant), et une des meilleures destinations pour faire un safari dans le pays.

Plus grande zone de conservation de l’Eswatini, ce parc de 22000 hectares s’est installé, comme le Mlilwane, sur une ancienne zone de chasse. Récemment, le parc a joué un grand rôle dans la réintroduction des lions et des rhinocéros dans le pays. Pour lutter contre le braconnage, le nombre de rhinocéros dans le parc n’est pas rendu public, mais comme ils le disent si bien : « il y en a plus de un ! ». Je dirais même qu’il s’agit d’un des meilleurs endroit pour en voir en Afrique australe.

Une partie seulement du parc est accessible aux visiteurs, et cette partie est elle-même divisée en trois zones : une première zone avec comme habitants « star » les rhinocéros blancs du Sud, pour faciliter leur surveillance et lutter au mieux contre le braconnage (les rhinos blancs du Nord ont perdu leur dernier mâle, l’espèce aura donc bientôt disparu…. j’espère qu’on arrivera à mieux protéger ceux-ci), une deuxième zone avec de la végétation plus dense et sans Big 5 à part le furtif léopard, et enfin une troisième zone avec comme particularité des lions (c’est d’ailleurs le seul endroit où on peut en voir en liberté au Swaziland). Si les deux premières zones peuvent se visiter en self-drive (à condition d’avoir un 4×4…), la zone des lions ne se visite qu’en game drive avec un guide-ranger.

Bon à savoir : le parc est accessible gratuitement avec la Wild Card (très vite rentabilisée si vous visitez également le parc national du Kruger en Afrique du Sud, proche du Swaziland).

Le camp de Ndlovu

Le parc national d’Hlane est une destination de safari abordable, les logements du parc n’étant pas ultra luxueux, mais si vous avez envie de dépaysements et de vous sentir réellement au milieu de nulle part… vous êtes au bon endroit !

Le camp principal, d’où partent toutes les activités, est le Ndlovu Camp, situé au coeur de la zone « Big Game » du parc et facilement accessible en voiture sans avoir besoin d’un 4×4. On y trouve un restaurant, un petit magasin et plusieurs types d’hébergements. Nous avons logé dans l’une des « Wisteria Village Rondavels », des rondavels confortables, avec salles de bain mais sans électricité (et donc sans aucune climatisation, ni même de réseau). La nuit, il faut s’éclairer à la lanterne… ça donne une atmosphère authentique à l’ancienne qui est agréable (mais à l’opposé de la version pure luxe que nous avions connu au Hamilton Tented Camp !), si tant est que l’on résiste à la chaleur. Et en tout cas, pour ceux d’entre vous qui chercheraient une detox digitale en pleine nature… c’est le bon endroit ! Je vous rassure tout de même, quelques panneaux solaires permettent de recharger batteries d’appareils photos et téléphones au bar.

Un des grands atouts du Ndlovu Camp est qu’il se situe juste à côté d’un grand point d’eau au sein de la « zone rhinocéros » (mais séparé par des barrières je vous rassure) où viennent s’abreuver jour et nuit tous les animaux du bush, et en particulier (en plus de ses résidents permanents, les hippos et crocos) les éléphants et rhinocéros (dont un bébé rhino trop mignon !!), que l’on peut donc observer bien à son aise, installé sur sa chaise ! Ça occupe bien le temps entre deux game drives, d’ailleurs j’y aurais bien passé des heures : je ne me lasse pas d’observer les animaux autour des points d’eau…

 

Il y a également un deuxième plus petit camp dans le parc, le Bhubesi Camp, à 16 kilomètres du Ndlovu, destiné essentiellement aux voyageurs plus indépendants, qui visitent le parc par eux-mêmes (il n’y a pas de restaurant dans ce camp-là).

Les game drives au parc national de Hlane

En tant que résident à l’un des camps du parc et même en tant que visiteur d’un jour, on peut participer aux nombreuses activités encadrées organisées par le parc.

Lors de notre séjour au Hlane, nous avons participé à deux game drives par jour (+ les Rhino Walks, voir ci-dessous), mais il est aussi possible de faire d’autres activités comme des randonnées guidées (de quelques heures ou de plusieurs jours), des visites en VTT, et des expériences culturelles dans un village traditionnel.

Les safaris se font dans des véhicules ouverts et surélevés, ce qui facilite toujours l’observation des animaux. Pour les game drives, je vous recommande de privilégier, comme nous l’avons fait, les « Sunrise Game Drive », au petit matin, et les « Sunset Game Drive », en fin de journée, car ce sont les moments où les animaux sont les plus actifs. Les game drives se font en groupe mais nous avons eu de la chance lors de notre séjour, nous avons eu un guide et un véhicule juste pour nous à part le premier soir.

Voici un petit résumé en images de nos game drives au Hlane National Park.

Le premier game drive en images (Sunset Game Drive)

Nous avions un peu peur d’être déçus après nos quelques jours incroyables passés au Kruger, mais notre premier game drive au Hlane nous a réservé une bonne surprise ! L’expérience n’est pas aussi sauvage qu’au Kruger (qui est immense) et on voit parfois des barrières puisque le parc est divisé en plusieurs zones, mais cela favorise aussi les rencontres de très près avec les animaux. Nous nous en sommes vite rendus compte, en quelques jours au Hlane on est certain de voir des rhinocéros et des lions même s’il faut quand même les chercher un peu.

Lors de ce game drive, c’était la première fois que je voyais des rhinocéros d’aussi près, ce fut un beau moment dont je me souviendrai longtemps. Les rhinos, ces gros patapoufs, étaient en train de s’enduire de boue dans une de leurs « piscines » ! 

Comme nous l’a expliqué notre guide pendant que nous étions en train de les observer, les rhinocéros peuvent vivre jusqu’à 45 ans. Ils ont une très bonne ouïe mais par contre ils n’ont pas du tout une bonne vue : c’est pour ça qu’ils ont parfois l’air un peu perdus, ne sachant pas voir à qui ils font face ! 

Après avoir passé un peu de temps dans la zone des rhinocéros, nous sommes passés dans la zone des lions, où nous avons rencontrés pas mal d’éléphants mâles en musth… Le ciel était bien dégagé ce jour-là et rouler en jeep ouverte à la golden hour est un pur bonheur ! Finalement, après les avoir bien cherchés, nous sommes tombés sur l’une des deux prides de lions du parc. On a vraiment bien pu les observer. Par contre, on a eu une petite mésaventure : notre guide a attendu que les lions se soient finalement un peu éloignés pour nous avouer que le moteur ne démarrait plus ! Oui, nous sommes donc restés tout ce temps devant les lions sans moteur… Heureusement, il a pu réparer la voiture sur place et nous sommes rentrés au camp sains et saufs… Mais quelle aventure !

Le deuxième game drive en images (Sunrise Game Drive)

Notre deuxième game drive, au petit matin, fut un peu plus calme. Après avoir déjà observé plein de rhinocéros au point d’eau du camp, nous sommes partis seuls avec notre guide. Nous avons donc pu orienter ce game drive (et les suivants) en fonction de nos envies. Et puisque les rhinocéros étaient au camp, nous avons décidé de partir directement pour la zone des lions… qui n’avaient pas été bien loin depuis la veille ! Je crois que je ne me lasserai jamais d’observer les félins. 

Comme nous avions déjà été gâtés au premier game drive, nous avons aussi demandé à notre guide de se concentrer sur les traces des léopards… sans succès. Nous n’avons également jamais vu la deuxième pride de lions du parc, apparemment plus dure à voir. 

Comme le parc était calme, nous avons fait une pause café dans une cache au bord d’un lac où étaient en train de s’abreuver des zèbres… C’était très sympa ! Au retour, on a également aperçu quelques girafes. 

Notre troisième game drive (Sunset Game Drive)

Pour ce troisième game drive, on a demandé à notre guide de chercher le petit rhino que j’avais entraperçu au point d’eau du camp… Et bingo ! Nous l’avons trouvé à la « piscine » de boue du premier jour. Mais il s’est à nouveau enfui assez rapidement… A cet âge-là, la maman le cache encore : les mâles adultes peuvent tuer les tout petits. Ils vivent donc isolés du groupe avec leur mère pendant un à deux ans.

Nous avons ensuite pris la direction de la zone aux lions, qu’on a encore une fois trouvé quasiment au même endroit (ils devaient encore digérer !), couchés dans les hautes herbes. On a aussi compris pourquoi on pouvait passer cent fois devant des félins sans les voir : si nous n’avions pas su plus ou moins où chercher et qu’on n’était pas surélevés dans la jeep, on ne les aurait jamais trouvés, ils étaient bien camouflés !

Expérience unique : un tête à tête avec les rhinocéros

En plus des game drives classiques, l’activité phare au Hlane National Park, et la raison pour laquelle j’avais choisi ce parc, ce sont les « Rhino Drive », des game drives plus courts mais où on a la possibilité de… descendre du véhicule et approcher les rhinocéros à pied ! Le « Rhino Walk » est une expérience unique que je ne suis pas prête d’oublier. Pour moi les têtes à têtes avec les animaux dans leur environnement naturel, ça n’a pas de prix (et d’ailleurs cette expérience coûte étonnamment peu cher ici !). Pour augmenter nos chances de pouvoir vivre ce moment magique avec les rhinocéros nous avions booké deux Rhino Drives et nous avons été comblés. Il n’est jamais garanti d’en voir même s’il faudrait avoir beaucoup de malchance ici, d’autant plus qu’ils sont regroupés dans une seule zone du parc.

Voici à nouveau un petit aperçu en images de ces deux rencontres inoubliables.

Notre premier Rhino Walk en image

Nous avons fait notre premier Rhino Walk en pleine journée. Notre guide a assez vite localisé des rhinocéros calmes, nous avons donc pu descendre de la jeep… Je n’étais pas super détendue au début, mais on est bien encadré, les guides ont l’habitude des rhinos, il n’y a donc aucun risque. Comme c’était notre première fois, notre guide nous a bien donné toutes les consignes pour que tout se passe bien : ne pas parler (pour rappel, les rhinos ont une très bonne ouïe mais une très mauvaise vue…), ne pas courir et attendre les consignes du guide même si l’un des rhinocéros fait mine de charger en notre direction. Alors oui, l’adrénaline monte un peu dès que ça bouge de leur côté, mais waw ! Difficile de poser des mots sur cette expérience. 

En plus, comme on avait rapidement trouvé notre premier groupe de rhinos, nous avons même eu le temps de remarcher vers un deuxième groupe ! Deux caïds qui se sont un peu plus excités… mais en suivant bien les consignes aucun problème. Si on ne bouge pas, en général ils s’arrêtent !  

Notre deuxième Rhino Walk en images

Nous avons effectué notre deuxième Rhino Drive/Walk le matin avant notre départ. Cette fois-ci, nous avons pu marcher en direction d’un plus gros groupe de rhinocéros. Ça reste tellement impressionnant ! Quand on pense que ces magnifiques animaux sont en danger car ils sont tués illégalement pour leur corne qui est utilisée pour la médecine chinoise… C’est tellement révoltant ! 

Nous avons fini notre balade en cherchant à nouveau le bébé rhino… cette fois-ci, sans succès, même si on a quand même trouvé des « ados » !

Et voilà qui clôture notre séjour au Swaziland. Après ça, nous avons repris la route vers Johannesburg où nous avons pris un vol intérieur pour Le Cap pour notre expérience de rêve avec Rovos Rail

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.