Visiter Cape Town en 24 heures : de la Table Mountain à Boulders Beach

Après avoir exploré le Kruger et passé quelques jours au Swaziland, notre voyage en Afrique du Sud se poursuit à Cape Town, que nous avons visité brièvement avant d’embarquer pour un voyage en train de rêve à bord du Rovos. Nous n’avions qu’un peu plus de 24 heures pour visiter Le Cap, mais cela nous a suffit pour tomber amoureux de la ville, une des plus dynamiques et photogéniques qu’il m’ait été donné de voir, où on s’est promis de revenir plus longuement la prochaine fois… 

Le Cap, un coup de cœur sud africain

Il faut dire que Cape Town a vraiment tout pour plaire : des plages paradisiaques, une riche scène gastronomique, des maisons colorées, des vignobles qui comptent parmi les plus beaux au monde, une nature luxuriante, des manchots tout mignons… Comment ne pas tomber sous le charme ?

En réalité, le charme avait déjà opéré avant même d’y avoir posé les pieds… Pendant le vol intérieur qui nous emmenait de Johannesbourg au Cap nous avons survolé le désert du Karoo pendant la golden hour suivi d’un coucher de soleil sur la ville à atterrissage. Magnifique !

Quelques conseils pour visiter Le Cap

Avant de partager avec vous notre itinéraire pour visiter Le Cap en une bonne journée seulement, voici quelques conseils pour maximiser votre temps sur place et profiter au mieux de la ville :

  • Si vous avez peu de temps sur place, je vous recommande fortement de louer une voiture pour vous déplacer plus facilement, les principales attractions de la ville se trouvant dans un périmètre assez vaste. Nous avions choisi de louer une voiture avec Europcar car ils possédaient des agences à l’aéroport (où nous avons récupéré la voiture) ET en ville (où nous l’avons rendue), ce qui était pratique au vu de notre programme. Alternativement, si vous ne souhaitez pas conduire, des visites guidées comme celle-ci permettent d’avoir un aperçu rapide de la ville.
  • Le soir par contre, par souci de sécurité et de facilité (pour vous déplacer au restaurant ou autre), je vous recommande plutôt d’utiliser Uber, qui est safe et ne coûte pas cher au Cap.
  • En ce qui concerne les restaurants d’ailleurs, je vous recommande de réserver bien à l’avance ! Le Cap étant une ville gastronomique très réputée, ses meilleures tables sont complètes rapidement, surtout en weekend.
  • Cape Town n’a pas la réputation d’être la ville la plus sécuritaire au monde, cependant en faisant bien attention dans le centre-ville (qui est la zone la plus sensible), je n’ai pas trouvé que le risque y était plus grand que dans d’autres villes sud africaines. Les quartiers riches en bord de mer (de la Péninsule du Cap au V&A Waterfront) sont quant à eux beaucoup plus « chill », on s’y sent vraiment en sécurité.
  • Si vous passez 2 jours ou plus au Cap, il peut être utile de vous procurer le « Official Cape Town City Pass« , qui inclut l’accès aux principales attractions de la ville (avec notamment le téléphérique de Table Mountain et le jardin botanique de Kirstenbosch). Le pass inclut également l’accès aux bus Hop-On/Hop-Off, qui ont plusieurs itinéraires très pratiques (on a vraiment hésité entre ça et la voiture de location, mais avec un seul jour sur place jouer avec les horaires des bus nous aurait tout de même fait perdre du temps).
  • La météo pouvant être très changeante au Cap, je vous conseille de finaliser votre programme en dernière minute en fonction de celle-ci (à part pour les restos donc). Le point le plus sensible étant l’accès à la Table Mountain via le téléphérique, qui peut être fermé en cas de grand vent (d’ailleurs, nous l’avons visité le matin, et l’après-midi il était fermé…). Si vous avez de la chance avec la météo, et à nouveau peut-être un peu plus de temps sur place, une activité que j’aurais adoré faire et qui je pense doit être magique, c’est un vol en hélicoptère. Ça sera pour la prochaine fois !

Où dormir à Cape Town ? Le quartier de Hout Bay

Nous avons choisi de loger dans un des quartiers chics et sécurisés de la ville, Hout Bay. Nous avons logé dans les hauteurs, entre les montagnes et la mer, c’était vraiment splendide. Notre guest house, la Mountain Peak Guest House, était le point de chute parfait, à condition d’avoir une voiture de location par contre.

Que faire au Cap en un peu plus de 24 heures ?

Voici donc notre itinéraire en boucle, parfait pour voir une bonne partie des attractions principales du Cap en un peu plus de 24h seulement (en réalité, nous avions une journée complète + un début de matinée). C’est une visite express mais qui donne vraiment un bon aperçu de la ville.

Si nous avions eu une journée en plus, nous aurions certainement consacré le deuxième jour à la visite de Robben Island et des townships de Cape Town (qu’il vaut par contre mieux découvrir en visite guidée).

De Hout Bay à Camps Bay

On commence la journée en longeant la côte entre Hout Bay et Camps Bay pour rejoindre la Table Mountain. Déjà quelques panoramas grandioses le long de la route ! Cette partie de la ville est vraiment très chic, avec de grosses villas en bord de mer… Ça a l’air plutôt sympa d’y vivre !

Table Mountain : Le Cap vu d’en haut

Première activité de la journée et visite immanquable au Cap: la Table Mountain, cette montagne haute de plus de 1000 mètres surplombant la ville, face à l’océan… Cet endroit unique est d’ailleurs considéré comme l’une des Sept Nouvelles Merveilles de la Nature (troisième merveille que je visitais sur cette liste, après l’île de Komodo et la baie de Halong).

Pour arriver au sommet de la Table Mountain, deux options: marcher ou emprunter un téléphérique. Evidemment, vu notre temps limité au Cap, nous avons opté pour la deuxième solution, qui est vraiment pratique pour ceux qui n’ont pas le temps ou l’envie de faire la randonnée.

Tous les locaux nous avaient recommandé d’aller à l’ouverture du téléphérique, et on a vraiment bien fait de les écouter. Il n’est pas rare que le vent se lève dans la journée et que l’accès à la montagne soit dès lors fermé…. Et c’est d’ailleurs ce qui est arrivé un peu plus tard dans la journée. Nous sommes arrivés avant l’ouverture du téléphérique et pourtant les places de parking manquaient déjà (il faut dire que nous étions là le weekend et que le téléphérique avait été fermé les jours précédents à cause du vent, ça n’arrangeait rien…). 45 minutes de file plus tard, on embarque dans le téléphérique et franchement ça valait le coup ! La vue panoramique sur la ville est vraiment à couper le souffle. Une fois arrivé au sommet, nous avons choisi de suivre le plus long des itinéraires découverte. En prenant notre temps, nous y avons passé une bonne heure et demi. 

Conseil pratique : même si la file peut être longue sans réservation, étant donné que l’ouverture du téléphérique dépend de la météo, je vous déconseille de prendre des tickets timés à l’avance. Si vous possédez la Wild Card, par contre, vous pouvez bénéficier d’un prix réduit au guichet.

La route panoramique de Signal Hill

Une fois redescendus de la Table Mountain, nous avons fait un petit détour par la route panoramique de Signal Hill, située juste en face, qui permet d’avoir de belles vues sur Le Cap et la Table Mountain. On pouvait même voir de loin notre arrêt suivant : Bo-Kaap.

Le quartier coloré de Bo Kaap

Vous avez sans doute déjà vu des photos du quartier coloré de Bo Kaap. Avec ses petites maisons aux couleurs vives et ses rues pentues, c’est de loin le quartier le plus photogénique de la ville ! Nous nous y sommes baladés à pied brièvement, car ce n’était pas facile de trouver du parking et je ne m’y suis pas sentie super à l’aise, mais ça vaut quand même un petit arrêt.

Cape Town City Center, le centre ville historique du Cap

Après Bo Kaap, nous avons fait un tour rapide en voiture dans le centre-ville du Cap, qui  possède quelques beaux bâtiments historiques, en particulier le magnifique Cape Town City Hall avec sa statue de Nelson Mandela saluant la foule. Par contre, c’était à nouveau assez galère de s’y garer et je m’y sentais encore moins à l’aise, du coup nous ne nous y sommes pas attardés.  

Le Cap côté vignobles : Steenberg Wine Farm, plus vieux domaine de Cape Town

Après cette matinée bien chargée, il est temps de manger ! La région du Cap étant réputée mondialement pour ses vins, nous avons décidé d’aller manger dans l’un des vignobles de Cape Town, dans la région viticole de la Constantia Valley. Nous avons choisi la Steenberg Wine Farm, le plus vieux domaine de la ville, situé dans un cadre totalement splendide.

Nous avons mangé dans l’un des deux restaurants du domaine viticole, le Bistro Sixteen82 (qui doit son nom à l’année de création du vignoble). Le bistro propose une cuisine locale moderne et originale, à des prix très abordables. Nous avons, bien sur, choisi quelques vins pour accompagner notre repas (attention cependant car un verre de vin ici = un petit pichet !!). Le domaine produit une grande variété de vins, mais j’ai en particulier apprécié leurs rouges (et surtout l’excellent Steenberg Nebbiolo 2015, qui nous a tellement convaincu que nous en avons acheté une bouteille !) ainsi que la fameuse Méthode Cap, la méthode traditionnelle sud-africaine, qui fut LA bonne découverte de ce voyage !

Bref, je vous recommande vraiment cet endroit : le cadre est superbe et on y a très très bien mangé, avec un des meilleurs rapports qualité-prix que j’ai jamais vu côté vin !

Si vous préférez, ou si le restaurant est complet, il est aussi possible d’y faire simplement une dégustation de vin, dans le Tasting Lounge ou sur la magnifique terrasse du domaine.

La Péninsule du Cap et Muizenberg Beach

Après ce délicieux lunch à Constantia, nous avons passé l’après-midi dans la Péninsule du Cap, en commençant par un arrêt à la Muizenberg Beach, une plage splendide très fréquentée par les surfeurs, et très photogénique avec ses petites cabines colorées. 

Rencontre avec la colonie de manchots du Cap de Boulders Beach

Mais ce que nous voulions surtout voir dans la Péninsule du Cap, c’était la colonie de manchots du Cap (African Penguins) de Boulders Beach, un des moments de ce voyage que j’attendais le plus ! Impossible de manquer cette énorme colonie puisqu’elle passe toute l’année ici, et même si certains sont de sortie en mer il y en a toujours un paquet sur la plage quelle que soit l’heure de la journée à laquelle vous venez. Nous y étions en janvier, un des meilleurs moments pour y aller puisque c’est la période pendant laquelle on peut voir les bébés ! L’accès à la plage est payant sauf si vous possédez la Wild Card, que nous avons décidément bien rentabilisée lors de ce voyage. 

Il y a en réalité deux points d’accès à la plage. Le premier point en venant du parking vous emmène là où se trouve le gros de la colonie de manchots du Cap, via des pontons en bois qui permettent d’approcher les manchots sans trop les perturber – ici on ne peut pas descendre sur la plage.

Beaucoup de touristes s’arrêtent à ce premier accès. Pourtant si on va un peu plus loin on tombe sur un deuxième accès, et là-bas on peut accéder à la plage. Il y a moins de manchots de ce côté, mais il est possible de nager avec les quelques uns qui s’y aventurent, en n’oubliant pas de respecter une certaine distance ! (même si on se demande parfois qui est le plus curieux…).

J’aurais pu passer la journée entière à Boulders Beach je crois : les manchots sont trop drôles à observer, que ce soit les couples s’alternant pour la garde de leur œuf, ceux nourrissant leur petit ou revenant en se dandinant de la pêche… On ne s’ennuie pas !

On a aussi vu un « dassie » ou Daman du Cap : on ne le dirait pas comme ça, mais cette petite chose serait un des plus proches cousins de l’éléphant ! 

La route panoramique Chapman’s Peak Drive

Nous sommes rentrés en prenant la route panoramique côtière de Chapman’s Peak Drive, qu’il vaut mieux faire l’après-midi pour qu’elle soit illuminée par le soleil. Cette route de 9 kilomètres de long est payante (R50 environ 2,5€ par voiture par aller simple) mais ça vaut le coup : les vues sont superbes, et il est possible de s’arrêter à plusieurs endroits. 

Une expérience gastronomique unique au restaurant La Colombe

Nous avons fini la journée en apothéose gourmande au restaurant La Colombe (à nouveau à Constantia), un des restaurants les plus réputés du Cap qui mériterait je pense deux étoiles (au moins) s’il y avait un guide Michelin en Afrique du Sud. Le restaurant se trouve dans un cadre magique, au milieu des vignes. Au menu, une cuisine gastronomique mêlant ingrédients locaux et saisonniers d’un côté, et influences françaises et asiatiques de l’autre. 

 

Pour une expérience complète, je vous conseille d’opter pour le grand menu dégustation, le Chef’s Menu (R 1650) accompagné de l’accord vins évidemment (R 1250 à rajouter, mais ça vaut le coup, j’ai rarement vu une sélection aussi parfaite…). Certes, c’est un sacré budget (aux prix ci-dessus, il faut encore rajouter un pourboire obligatoire de 12,5%…), mais ça faisait très longtemps que je n’avais plus vu autant d’originalité et de perfection dans un menu ! Seul petit bémol, le dessert que j’ai trouvé un peu trop sucré. Bref, une journée parfaite qui s’est terminée en beauté… 

Voici le menu complet que nous avons dégusté ce soir-là :

Accueil avec une première mise en bouche disposée dans une sorte de jardinière 

Sourdough, sablé au parmesan, porc épicé, Chorizo / Snack du Cape Malay 

Thon « La Colombe » – j’ai adoré le concept du plat signature du restaurant, le thon « en conserve » accompagné d’une dégustation de vin à l’aveugle

Ris de veau façon curry, langoustine du Mozambique, Buttermilk, huile Tandoori 

Saint-Jacques snackée, porc laqué, endive, miso fumé

Palate Cleanser

Poisson de ligne frit, moules fumées, sweetcorn, Tom Yum

Agneau du Karoo, épaule braisée, Harissa, Chermoula, ail fumé, Dukkah

Stanford Gruyère fumé au bois de hêtre, rhubarbe, noix de pécan, oignons Sharry

Chocolat au lait Namalaka, pistache, cerises pickle, meringue épicée

Camps Bay Tidal Pool et la route côtière

Le lendemain matin, il nous restait quelques heures avant de prendre le train à la gare du Cap. Pour retourner vers le centre-ville, nous avons à nouveau longé la côte, cette fois-ci jusqu’au V&A Waterfront. C’est une route splendide, avec de nombreux points de vue, qui passe par les quartiers aisés. Nous nous sommes notamment arrêté à la magnifique « tidal pool » (piscine naturelle) de Camps Bay. 

Le V&A Waterfront

Enfin, notre dernier arrêt avant de rendre notre voiture de location et de nous rendre à la gare fut le V&A Waterfront, un quartier animé (et très safe) près du port avec plein de restaurants, cafés et magasins. Si vous avez envie de faire du shopping, vous pouvez prévoir d’y passer un certain temps ! 

Et voilà qui clôture ces 24 heures bien chargées au Cap.

A suivre : nos trois jours en train de luxe Rovos entre Le Cap et Pretoria

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.