Le Cap: les bonnes adresses

Voyages

Le Cap: les bonnes adresses

Par  | 

[note color= »#ffffff »] Après les bonnes adresses d’Amandine à Cuzco, le deuxième carnet d’adresses de blogueur que je vous présente est celui de Mélissa du blog Mel Loves Travels, le blog belge du voyage au féminin (et souvent, en solo). Mel nous parle aujourd’hui de ses bonnes adresses au Cap, en Afrique du Sud. Bonne lecture! [/note]

Le Cap, probablement une des plus belles villes du monde. Son décor grandiose, dominé par la Montagne de la Table, son doux climat, ses plages et son côté décontracté en font la ville la plus agréable de toute l’Afrique du Sud. Une ville métisse où se rencontrent trois continents: l’Afrique, l’Europe et l’Asie. L’Afrique des ancêtres, l’Europe des anciens colons et l’Asie du sud-est des anciens esclaves. Et cela se ressent par tous les pores de la ville. En se baladant, on pourrait se croire à Amsterdam ou à Londres. Sauf que les restaurants ont de l’autruche ou du curry au menu. Une ville fascinante, ouverte, où j’ai hâte de vous livrer quelques adresses.

lecap

Pour vous loger: 

The Backpack: Le 5 étoiles des auberges! Situé à deux pas de Company’s Garden (quartier calme, mais très central), le Backpack propose plusieurs formules de logement: du dortoir aux chambres individuelles. Ils se sont même lancé dans la location d’appartements (dans une autre implantation). Les chambres sont simples, avec une déco africanisante eton aime le patio et le bar où le voyageur solo peut socialiser. Le petit plus? La petite piscine avec sa jolie vue sur la montagne de la Table et le service de réservation d’excursion ou de voyage pour prolonger vos aventures autour du Cap ou ailleurs. N.B.: Même si l’ambiance n’est pas à la grosse fête comme dans les auberges de Long Street, des boules quiès peuvent être nécessaires, l’insonorisation n’est pas une priorité.

thebackpack_lecap

thebackpack_lecap2

thebackpack_lecap3

The Upperbloem: Un petit bijou! Katrin, une jeune Allemande, s’est installée sur les hauteurs de Bo-Kaap, le Quartier des anciens esclaves malais du Cap. Un quartier victime de son succès! Avec ses maisons colorées nichées sur la colline de Signal Hill, le coin le plus pittoresque du Cap est en train de perdre son âme au fur et à mesure de sa gentrification.  et a transformé sa maison en petit hôtel qui contient quelques chambres et deux appartements. Katrin y est depuis plusieurs année et a transformé sa maison en chambres et appartements. J’y fus accueillie comme une vieille amie, ce qui était réconfortant après un long voyage! Les chambres de cette guesthouse sont claires, confortables avec une superbe literie mais son atout principale, c’est sa situation. Rien que le plaisir d’y prendre le petit-déjeuner (compris) en terrasse avec le Cap à ses pieds vaut le séjour. Katrin sera toujours prête à vous aider ou vous donner des conseils, arranger un transport, etc. J’y prendrai bien résidence permanente! N. B.: Il faut de bonnes jambes pour y arriver! C’est en haut de Bo-Kaap et la pente est bien inclinée! Réserver bien l’avance, le nombre de chambres est limité, et les habitués, nombreux.

theupperbloem_lecap

The Penthouse on Long: J’ai eu l’occasion de visiter The Penthouse en me rendant à une soirée « Comedy Club » dans leur bar « The Starting point » ( à ne pas louper, juste pour la vue, vous pouvez y aller sans y séjourner). Particularité du lieu: cette auberge de jeunesse est situés aux derniers étages d’un bureau, en plein centre. Vrai backpacker (ils ont des dortoirs à 22 lits mais aussi des chambres plus petites), c’est un bon choix pour ceux qui voyagent avec un budget très serré…  La déco est colorées, vitaminée, très « 70ies » finalement. Et bon atout pour une auberge: comme les chambres sont en hauteur, pas  de bruit de la part des fêtards qui font les tournée des bars sur Long Street, la rue de tous les bars dans le centre du Cap.

Se sustenter:

Masala Dosa: Vous visitez la ville, la faim se fait sentir mais vous n’avez vraiment pas envie de vous contenter d’un pauvre sandwich ou de fastfood?  Heureusement, il y a ce petit restaurant indien, spécialisé dans les « masala », des espèces de crêpes de riz et de lentilles servies avec des légumes et des pommes de terre au curry. Le restaurant est petit et on parie que vous aimerez sa déco, mélangeant style baroque et bollywood! Les masala quand à elle sont riches saveurs (mais pas piquantes) et surtout, légères et saines. Bon point pour les menus imprimés sur des affiches de films détournées!

masaladosa_lecap

masaladosa_lecap2

Biesmelliah: En fait, la cuisine du Cap, ce ne sont pas toutes ces viandes et gibiers exotiques mais bien la cuisine des « Cape Malays », ces descendants de esclaves arrachés de diverses régions en Asie du sud-est où la Compagnie néerlandaise des Indes avait des comptoirs: Indiens, Indonésiens, Sri-lankais et Malais ont été amenés ici, pour devenir esclaves et la cuisine reflète ce brassage de cultures: des plats à l’apparence plutôt simple mais aux saveurs subtiles, où les épices ont toutes leurs places.  Biesmellah est situé évidemment à Bo Kaap et tenu par la famille Osman. Et dans ce restaurant, pas de fioriture: on vient ici pour manger, tout se passe dans l’assiette.  Essayez la Denning Vleis, des morceaux de côtes d’agneau aigre-doux servis avec du riz au safran et des raisins. Attention, ce restaurant est strictement hallal, on n’y sert donc pas l’alcool mais on vous recommande le falooda, une espèce de milk-shake au sirop de rose.

biesmelliah_lecap

Mama Africa: Pour ceux qui voudraient vraiment tenter toutes ces sortes de viandes que l’on ne trouve qu’en Afrique, rendez-vous dans cette grande maison jaune, qu’on ne peux pas louper quand on se ballade sur Long Street. Ici, le carnivore est au paradis:  springbok, kudu, phacochère et même brochette de crocodile (ou tout à la fois), vous les trouverez, si les arrivages sont… bien arrivés.  L’intérieur bariolé pourrait faire mal aux yeux et le niveau sonore des groupes qui y jouent peuvent mettre à mal toute velléités de conversation mais bon… Vous aurez mangé Pumbaa!

Royale Eatery: Le Cap aussi redonne des lettres de noblesses au hamburger… mais à sa façon.  A la fois chic et casual avec sa déco blanche et noire et ses banquettes en cuir, vous pourrez déguster par exemple un burger d’autruche, délicieusement épicé et servi avec de la betterave rouge! Miam.

Non testés mais recommandés par les locaux: :

The Africa Café: Un restaurant pan-africain qui fonctionne sur la formule du forfait : on paie un prix fixe et lange autant de petit plats que l’on peut manger, venant de tout le continent.

Mzoli’s Place: Mzoli’s, c’était d’abords une boucherie, située dans la township de Gugulethu, l’une des 3 plus grandes du Cap et est avec les années devenue une institution de la viande, et de la vie nocturne! On vient, on choisit son morceau qui sera promptement grillé sur le « braai » (le barbecue local), et on déguste. A voir pour profiter de la chaude ambiance et sortir du cadre bien formaté du centre-ville.

L’Afternoon Tea au Mount Nelson: Autant le dire, ceci est en numéro 1 sur ma liste de choses à faire à mon retour! Après tout, l’Afrique du Sud est une ex-colonie britannique (comme l’atteste la grande statue de la Reine Victoria devant le Parlement sudafricain) et le thé dans l’élégant Mount Nelson est une institution. 

Sortir

Neighbourhood: Le Neighbourhood a une place spéciale dans mon cœur, c’était le tout premier bar où je mis les pieds quand je suis arrivée au Cap. L’endroit est immense et divisé en 4 espaces : un bar-lounge avec de grands canapés,  fauteuils et bibliothèques qui donnent l’impressionde faire irruption dans l’appartement de quelqu’un, un espace restauration, une large terrasse avec une vue imprenable sur Long Street et bien entendu, comme partout en Afrique du Sud, une salle de billard. Selon vos goûts, vous y viendrez en fin d’après-midi, pour prendre l’apéro tranquillement pendant que le Cap commence à s’agiter ou le soir, quand le bar est plein et l’ambiance à son comble.

neighbourhood_lecap

Rafiki’s: Situé non loin de Company’s Garden, Rafiki’s est un grand bar et restaurant qui est sans prétention aucune, à la fois cantine et bar, on se s’y sent tout de suite bien. A recommander pour débuter la soirée ou pour puissante fringales de burgers, de burritos ou de pizzas.

Café Mojito: Bar super-sympa, petit mais très convivial. On ne peux pas louper l’image du Ché sur la devanture, ce bar est un hommage à Cuba et il suffit de jeter un œil sur la carte des cocktails pour se rendre compte de la prédominance du rhum et des plats caribéens comme le jerk chicken!

Café Caprice: Camps Bay est sans doute la plus belle plage du Cap. C’est aussi son petit Malibu. Ici, tout le monde à l’air jeune, riche et beau. Vous avez passé l’après-midi à vous dorer au soleil, ou à jouer au volley (oubliez la natation, l’Océan Atlantique à cet endroit est brrrrrrrrrrrrr…) et vous avez regardé un soleil de feu descendre sous la mer ? Le clou du spectacle, ce sera à la terrasse du Café Caprice, sur le front de mer. A ne pas louper si vous êtes dans le coin, pour regarder vivre la jeunesse dorée du Cap.

campsbay_lecap

Et avec tout çà, je ne sais pas vous mais moi, j’ai envie de réserver mon billet d’avion au plus vite!

[note color= »#ffffff »] Copyright texte et photos: Mel Loves Travels [/note]

1 commentaire

  1. Pingback: Mon Bruxelles gourmand...

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *