Trinquons Local : 7 breuvages wallons à découvrir (et plus encore)

Consommer local, vous le savez, est quelque chose de très important pour moi, que ce soit chez moi ou en voyage. Si les produits locaux de qualité se multiplient en Belgique ces dernières années, beaucoup sont encore trop méconnus. La nouvelle initiative de l’Apaq-W, « Trinquons local » est donc particulièrement intéressante puisqu’elle permet de découvrir une longue liste de producteurs de breuvages divers et variés, basés en Wallonie. Au programme : brasseries et vignobles bien sûr, mais aussi cidreries, distilleries et autres producteurs d’apéritifs, jus ou boissons sans alcool. L’initiative est soutenue par 4 ambassadeurs de choc : Éric Boschman, Sandrine Dans, Julien Lapraille et Gerald Watelet. Mais Trinquons local vous invite également à aller rencontrer par vous-même ces producteurs, avec une carte qui vous permet de planifier facilement des escapades gourmandes en Wallonie.

À l’occasion du lancement de cette belle initiative, voici une petite sélection de 7 de ces producteurs que j’ai eu l’occasion de (re)découvrir récemment.

La Cidrerie du Condroz

Comme j’ai eu récemment l’occasion de m’en rendre compte lors d’une visite à la Cidrothèque à Bruxelles (un bar dédié aux cidres, à ma connaissance le premier en Belgique), les cidres belges montent et sont de plus en plus nombreux.

Le Cidre Brut 2020 de la Cidrerie du Condroz a été l’un de mes récents coups de cœur. Cette cidrerie naturelle, artisanale et à finalité sociale possède à la fois des belles valeurs et des bons produits. Précurseur des cidreries artisanales de Belgique, ses fondateurs ont voulu remettre en valeur d’anciennes variétés de pommes belges. Celles qu’ils utilisent sont non traitées et issues de vergers hautes tiges belges. Avec leur processus de production à l’ancienne, il faut 10 mois pour produire une bouteille de cidre, ce qui inclut 5 mois de fermentation en barriques de chêne et une deuxième fermentation en bouteilles pendant les 5 mois suivants. On croirait presque boire un champagne aux pommes : un produit vraiment surprenant !

Leurs nombreux points de vente sont repris ici.

Ruffus et le Vignoble des Agaises

Star et précurseur des bulles belges, aujourd’hui plus grand producteur de vin de Belgique, on ne présente plus le Ruffus, au Vignoble des Agaises. Rappelez-vous, cet été, j’avais visité le vignoble lors d’un voyage de princesse dans le Hainaut. Les vins effervescents du domaine, produits en méthode traditionnelle (avec une seconde fermentation en bouteille), ont déjà remporté de nombreux prix à l’international. C’est sûr, on ne se trompe jamais avec une bouteille de Ruffus : le problème étant aujourd’hui d’arriver à s’en procurer une ! C’est pourquoi une visite au domaine vaut doublement la peine : non seulement vous aurez accès à une petite balade explicative libre dans les vignes, mais vous pourrez aussi déguster au verre du Ruffus à petit prix, même lorsqu’on n’arrive plus à en trouver nulle part ailleurs ! Par contre, pour repartir avec une bouteille, il faudra s’armer de patience : la liste d’attente pour les particuliers est très longue !

La liqueur de groseille B Royal

Pour agrémenter un verre de bulles belges à l’apéritif (ou à consommer seul), voici le Royal B, l’apéritif belge fruité à base de groseilles et fruits rouges. Beau projet familial basé à Olne, la recette de cette liqueur bio et artisanale est basé sur la recette des grands-parents de ses fondateurs. Produite en collaboration avec une distillerie de la région, la liqueur B Royal est légère et peu sucrée, avec seulement 18 degrés d’alcool et aucun colorants ni conservateurs ! Un apéritif agréable à déguster entre amis quelle que soit la période de l’année.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Royal B (@royaaal_b)

La Ferme d’Upignac et les jus D’Upigny

À déguster tels quels, en mocktails ou en cocktails, les jus de fruits D’Upigny de la Ferme d’Upignac sont parmi les plus qualitatifs de Wallonie. En cours de certification bio, ces jus belges sont produits sans additifs ni conservateurs, et sans sucres ajoutés. Le petit côté sympa, c’est qu’on peut les acheter en bouteille mais aussi en « pouch-up » très pratique ! Pour un weekend gourmand en Hesbaye, la ferme possède également un restaurant, La Table d’Upignac.

Le vignoble du Château de Bioul

On peut dire que le vin belge a vraiment bien évolué ces dix dernières années ! Il y a actuellement 180 hectares de vignes cultivées en Wallonie, et cela ne fait qu’augmenter. Le vignoble du Château de Bioul est l’un des vignobles historiques de Wallonie. Les 11 ha du vignoble sont certifiés bio depuis 2019, et avec ses différents cépages, on y produit à la fois des vins blancs, rosés, rouge et des bulles. J’ai récemment dégusté et apprécié le Terre Charlot 2020, de l’Appellation Côtes de Sambre et Meuse protégée. Et oui, on n’en parle pas très souvent, mais il y a également des appellations en Wallonie !

Si vous avez envie d’aller jusque-là, sachez que le vignoble propose un circuit interactif qui vous permettra de découvrir l’histoire du château et du domaine viticole, mais aussi leur cuverie et les différentes étapes de la production.

La Houblonde

La première bière dynamisée au monde est belge, il s’agit de la Houblonde ! Dynamisée ? Il s’agit d’un procédé naturel durant lequel l’eau de brassage est passé dans un vortex puissant pour retrouver ses propriétés d’origine, proche de l’eau de montagne. Entièrement bio, la Houblonde est le fruit d’une collaboration avec l’Université de Louvain-la-Neuve et a déjà remporté plusieurs récompenses internationales, dont le prix de la bière la plus innovante aux World Beer Awards en 2017 !

Entre la Blonde, la White IPA et la Triple, à vous de choisir. Chaque bière est produite avec des élixirs floraux, des extraits liquides préparés par infusion solaire de fleurs sauvages, chacun étant porteur d’une signature énergétique spécifiques. Ces notes florales se ressentent vraiment bien dans les bières, qui se démarquent dont plutôt bien de la concurrence ! Ma préférée : la Triple, avec ses 3 élixirs de fleurs sauvages des montagnes (Aigremoine, Violette d’eau et Rose sauvage).

La Brasserie Leopold7

Depuis sa création, la Brasserie Leopold7 est l’une de mes bières belges préférées, mon « go to » dès que je la vois à la carte d’un petit resto ou café ! Cette brasserie à la démarche durable est installée dans l’une des plus vieilles fermes de la Hesbaye, le Château de Marsinne dans la province de Liège. Et en écrivant cet article, j’ai enfin découvert l’origine de son nom : Léopold, c’est le nom du propriétaire de la brasserie qui existait au même endroit au 19ème siècle, et 7, c’est le nombre d’ingrédients qui composent leurs bières : 3 sortes de grains (2 malts, 1 froment), 3 sortes de houblons et en « ingrédient secret », la Leopold Touch, un bouquet aromatique atypique. Si la classique Pale Ale est toujours un bon choix, la gamme de leurs bières s’étoffe régulièrement, et je ne peux que vous recommander de goûter à leurs dernières créations quand vous en aurez l’occasion, toutes très intéressantes.

La brasserie ne propose pas de visite, mais il est tout de même possible d’acheter des bières sur place.

 

Pour découvrir la liste complète des producteurs, rendez-vous sur trinquonslocal.be

 

J’ai reçu ces produits à tester mais mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

1 COMMENTAIRE

  1. Super merci pour les découvertes. Je ne connaissais pas la cidrerie du condroz à Barsy et c’est presque dans ma région natale. Donc je note avec beaucoup d’intérêt et c’est une top idée cette cidrerie.

    Par contre la Léopold, je ne suis vraiment pas convaincu par son goût. Y’a beaucoup plus intéressant dans les brasseries artisanales et micro brasseries.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.