Que faire à Namur ? Itinéraire et bonnes adresses

Que faire à Namur ? Je vous propose de partir à la découverte de la capitale de Wallonie : Namur ! Située au confluent de la Meuse et de la Sambre, Namur est surtout connue pour sa Citadelle, une des plus grandes d’Europe. Namur est une ville à taille humaine, où il est agréable de se balader, et croire qu’on peut en faire le tour en une journée est un peu réducteur (même si c’est possible). Dans cet article, je vous propose donc deux itinéraires d’un jour pour visiter Namur, qui peuvent être combinés pour passer un weekend complet à Namur : le premier est une balade à pied qui vous permet de découvrir le centre-ville de Namur, au départ de la gare. Le second est une balade à vélo (réalisable en voiture aussi) qui vous fera longer la Meuse au départ de Namur jusqu’aux Jardins d’Annevoie ou, pour les plus courageux, jusqu’à Dinant.

Itinéraire d’un jour pour découvrir Namur à pied

Namur est très facilement accessible en train depuis partout en Belgique – peut-être même plus accessible qu’en voiture puisque trouver une place de parking à Namur n’est pas toujours une mince affaire. C’est pourquoi je vous propose de commencer notre balade à la gare de Namur ! Depuis la gare, on commence la visite de Namur en traversant son centre-ville commerçant.

Passez par l’hôtel de ville et le Théâtre de Namur avant de prendre le petit passage en direction du Beffroi de Namur, bien caché si on ne sait pas qu’il est là ! Pourtant, comme ceux de Mons, Thuin, Binche ou encore Tournai, le Beffroi de Namur est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Le Beffroi se trouve juste à côté du cœur de la vieille ville de Namur : la Place d’Armes. C’est également dans cette zone que se trouvent de nombreux restaurants et bars.

Je vous invite à lire mon article Les restaurants préférés à Namur de 10 blogueurs pour découvrir toutes les bonnes adresses recommandées par les locaux. En ce qui nous concerne, ce jour-là, nous avions décidé d’aller manger au restaurant Fenêtre sur Cour (rue du Président 35), une adresse très populaire auprès des namurois. Le resto possède notamment une très agréable cour intérieure agrémentée d’une des nacelles de l’ancien téléphérique de la Citadelle de Namur (téléphérique qui devrait d’ailleurs apparemment bientôt revoir le jour !). A la carte, on retrouve essentiellement des plats de brasserie belge classiques, des croquettes aux crevettes au tartare de bœuf, délicieux. Un bon rapport qualité-prix pour prendre des forces avant de continuer la balade !

Nous rejoignons ensuite les bords de Sambre en passant par la Halle al’chair (ancien Musée archéologique) et traversons le pont menant au Grognon, où se trouve le Parlement de Wallonie. La zone est complètement en travaux, mais on commence à voir le résultat avec notamment la création d’une nouvelle passerelle cyclo-piétonne reliant Namur à Jambes de l’autre côté de la Meuse, appelée « L’Enjambée », mais nous l’emprunterons plus tard. Car il est l’heure de commencer l’ascension de la Citadelle de Namur !

S’il y a de nombreux chemins permettant de monter jusqu’à la Citadelle (qui est d’ailleurs également accessible en voiture), les escaliers de trouvant juste en face du Parlement de Wallonie sont pour moi l’un des accès les plus agréables et faciles. Ceux-ci vous emmène directement à la statue de Jan Fabre qui a beaucoup fait parler d’elle, « Searching for Utopia« .

On se trouve ici à l’une des extrémités de la Citadelle, qui est si imposante qu’on peut franchement passer une journée rien qu’à explorer celle-ci ! De là, nous progressons le long de la Sambre en franchissant plusieurs portes et murailles. Les panoramas sur la vieille ville de Namur, juste en bas, s’apprécient encore plus quand on monte jusqu’ici à pied ! Nous bifurquons ensuite en direction du centre d’accueil Terra Nova (bien indiqué), situé dans une ancienne caserne.

Je ne peux que vous encourager à visiter le centre Terra Nova pour en apprendre plus sur l’histoire (mouvementée) de la Citadelle de Namur, de l’époque romaine au 20ème siècle. Le Centre du Visiteur, interactif, est une bonne introduction mais c’est la visite guidée des souterrains, en mode « sons et lumières », qui offre sans aucun doute le meilleur aperçu de cette énorme construction. Le réseau de souterrains de la Citadelle, datant d’époques variées, a en effet valu à la Citadelle de Namur d’être qualifiée de « termitière de l’Europe » par Napoléon !

Le parcours de visite a récemment été revu avec des animations en 3D, des effets sonores et des projections qui permettent de visualiser les différentes époques d’occupation de la Citadelle. C’est l’une des plus intéressantes visites guidées que j’ai pu faire en Belgique !

Avant ou après la visite, vous pouvez également vous attabler au bar du centre, le Made in Namur, pour déguster une petite Blanche de Namur de la Brasserie du Bocq, située à quelques kilomètres de là (et qui peut également se visiter).

Après la visite de Terra Nova, on continue en montant jusqu’au point le plus haut de la Citadelle, l’Esplanade et le Théâtre de Verdure, puis, encore un peu plus haut le Château de Namur. Cette partie de la citadelle est plus récente, et le « château » est en réalité un hôtel-restaurant, qui est aujourd’hui le fief de l’Ecole d’Hôtellerie de Namur, très réputée en Belgique. Cerise sur le gâteau : notre visite fin juin coïncidait parfaitement avec la période de floraison des roses de la magnifique Roseraie du Château.

Pour redescendre, nous empruntons un petit sentier, la Tienne des Biches, qui nous ramène directement sur les bords de Meuse, au niveau du Casino de Namur, en évitant de devoir longer la Route Merveilleuse (empruntée par les voitures). Ce sentier est assez surprenant : on a presque l’impression de se retrouver en pleine forêt, alors qu’on se trouve toujours bien dans le centre de Namur !

De là, nous empruntons ensuite le pont de Jambes pour traverser la Meuse. Au port de Plaisance de Namur, juste à côté, vous pouvez, si la fatigue se fait sentir, emprunter une « Namourette« , une des petites embarcations qui servent de bus fluviaux à la belle saison (penser à vérifier les horaires sur le site de la ville de Namur), jusqu’au terminus de Salzinnes, d’où vous pourrez regagner rapidement la gare de Namur. C’est une manière originale également de découvrir Namur, et ce pour quelques euros seulement !

Mais ne voyant pas de Namourette arriver, nous décidons de continuer notre balade en longeant la Meuse côté Jambes pour retourner vers le Grognon, en profitant également de jolies vues sur la Citadelle. On y découvre aussi de jolies maisons, dont une qui nous a vraiment tapé dans l’œil, juste à côté de la passerelle l’Enjambée : la Villa Balat, une maison d’hôtes qui devrait plaire aux amateurs d’Art Nouveau – je me suis promise d’y séjourner un jour !

Depuis le Grognon, nous longeons à présent la Sambre avant de prendre la direction de la Cathédrale Saint-Aubain, actuellement en cours de rénovation.

Juste à côté de la cathédrale, nous trouvons un sympathique café pour un dernier verre avant de reprendre notre train : Le Chapitre. On y retrouve une belle liste de bières locales, agrémentée d’un accueil très sympa : le patron nous a même offert des cerises de son jardin !

Envie de passer la nuit à Namur ? Pour rester dans la thématique historique, je vous recommande l’Hôtel des Tanneurs, un hôtel-restaurant occupant des anciennes maisons datant du 17ème siècle (dont certaines furent autrefois… des maisons de passe !), aux chambres toutes différentes. Son restaurant le Grill des Tanneurs est un immanquable à Namur pour les amateurs de bonne viande.

Une journée à vélo le long de la Meuse : de Namur à Dinant via les Jardins d’Annevoie

Pour ce deuxième itinéraire de découverte de Namur, je vous propose d’enfourcher votre vélo pour emprunter l’une des plus jolies pistes cyclables de Wallonie. Celle-ci longe la Meuse depuis Namur et vous permet de découvrir (avec un mini détour) les splendides Jardins d’Annevoie en chemin. On se trouve sur le RAVeL de Meuse, qui fait aussi partie de l’itinéraire cyclable EuroVelo19. Le transport des vélos sur les trains de la SNCB étant gratuits jusqu’à la fin de l’année 2020, c’est l’occasion d’en profiter (rendez-vous tout de même sur le site de la SNCB pour les détails pratiques, notamment la réservation indispensable). Vous pouvez soit effectuer un aller-retour à vélo depuis Namur (ou Dinant), soit faire l’aller à vélo et rentrer en train (ligne Namur-Dinant).

Après la traversée de l’écluse de la Plante, on quitte vite le centre-ville de Namur et on découvre un bord de Meuse bordée de jolies maisons style Belle-Epoque. On traverse notamment le village de Wépion, connu pour ses fraises (où se visite également un petit musée).

Les Jardins d’Annevoie sont accessibles via une montée costaude mais courte depuis les bords de Meuse (le reste du trajet étant plat, la montée est vraiment faisable). Ces splendides jardins d’eau, entourant le Château d’Annevoie (qui ne se visite malheureusement pas), datent du 18ème siècle et sont classés Patrimoine majeur de Wallonie.

La balade permet d’admirer les jeux d’eau qui caractérisent ces jardins : cascades, fontaines, étangs, jets d’eau… Leur autre particularité est un mélange de styles, puisqu’on y trouve un mélange de jardins à la française, à l’italienne et à l’anglaise.

Il est possible de manger sur place, à la Brasserie BOCOW, qui propose des spécialités wallonnes présentées sous forme de bocaux, en self-service.

Une fois rassasiés, à vous de voir comment vous continuer la balade : soit vous continuez jusqu’à Dinant, avant de rentrer à Namur en vélo ou en train ; soit vous rentrez directement à Namur par le même chemin. Personnellement, je vous conseille de continuer jusqu’à Dinant, la ville d’Adolphe Sax, qui possède également une belle citadelle.

Si vous voulez passer la nuit dans le coin avant de rentrer, j’ai également deux très bonnes adresses pour vous : Le Richmond, un B&B face à la Meuse près des Jardins d’Annevoie qui fait également des tables d’hôtes ; et près de Dinant L’Auberge des Crètes, un hôtel-restaurant très accueillant (la route depuis Dinant passe par un splendide point de vue sur le Château de Freyr, un autre immanquable de la région).

Ceci n’est bien sur qu’un petit aperçu des choses à voir à Namur et dans les environs, mais j’espère que la visite vous aura plu !

Envie de découvrir Namur autrement ? Et pourquoi pas un vol en hélicoptère ?!

5 Commentaires

  1. Quelques adresses en plus :

    Restaurants à Namur :
    – Craquage, dans la rue du Beffroi. Concept à découvrir. La carte change chaque mois (deux comptoirs, deux cuisines différentes)
    – Le patanthrope, quasiment en face de Fenêtre sur Cour (Place Chanoine Descamps)
    – Huggy’s Bar, Rue de l’Ouvrage. « Surfait » pour certains ça reste une base sûre selon moi.

    Restaurants à Bouge :
    – Passione (Rue du grand feu 140), c’est tout récent mais c’est éloigné du centre.

    Restaurants à Profondeville :
    – L’eau vive : gastronomique – jamais testé mais j’en ai entendu que du bien. Là aussi un peu éloigné de Namur…

    Cafés/Bars à Namur :
    – Botanic by Alfonse pour ses cocktails.
    – Le bar du marché, sur la place du vieux. Ils font aussi quelques cocktails sinon pour boire une bibine ça convient parfaitement. Bon après c’est une place souvent bondée.
    – Les Cupinn, principalement pour les cupcakes, gâteaux,…
    – Coffee & More (Rue Emile Cuvelier)

    Activités :
    – A faire dans les alentours de Namur aussi : lac de Bambois (Fosses-la-Ville), Floreffe (+ Abbaye),…
    – Du côté de Dinant en été, la descende de la Lesse (hors Covid évidemment, et quand il y a assez d’eau haha)
    – En s’éloignant de Namur-ville : le domaine de Ronchinne.

    Voilà c’est déjà pas mal…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.