Visiter les Cinque Terre, à pied et en bateau : itinéraire de 3 jours

Cela faisait des années que je voulais visiter les Cinque Terre, ces cinq petits villages de pêcheurs colorés situés en Ligurie, dans le nord de l’Italie. Et l’été passé, enfin, nous avons pu y passer quelques jours lors d’un petit roadtrip en Italie ! Les Cinque Terre ou Cinq Terres en français, soit les villages de Monterosso, Vernazza, Corniglia, Manarola et Riomaggiore, sont classés à l’UNESCO avec le village de Portovenere (qui mérite également une visite) et sont une destination très touristique… en temps normal. Comme pour Santorin, nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir en profiter avant la reprise du tourisme mondial, avec quasiment aucun touriste dans les villages ou sur les sentiers, même si du coup certains hôtels et restaurants étaient encore fermés.

Dans cet article, je vous propose un itinéraire de 3 jours pour découvrir les Cinq Terres, une boucle qui vous permettra de découvrir les 5 villages (+ Portovenere et La Spezia), en combinant essentiellement le bateau et la randonnée, qui sont vraiment les deux meilleures manières de découvrir ces villages si photogéniques ! Il est cependant possible de remplacer la marche à pied par des trajets en train (une ligne de train très pratique dessert tous les villages), je vous donnerai tous les détails pratiques dans cet article.

Comment rejoindre les Cinque Terre ?

La particularité de cette destination est que les villages des Cinq Terres ne sont pas accessibles en voiture : pour les visiter au mieux, un minimum de préparation s’impose donc. Voici les options principales qui s’offrent à vous :

  • En voiture (comme nous l’avons fait) : le nord de l’Italie reste relativement facilement accessible en voiture depuis la France et la Belgique, nous y sommes donc allés avec notre propre voiture. Comme vous ne pourrez pas aller en voiture dans les villages, il vous faudra la laisser dans l’une des deux « portes d’entrée » des Cinque Terre soit Levanto ou La Spezia. Comme nous avions choisi de passer une première nuit sur place avant de commencer la visite des villages, nous avons choisi La Spezia qui semblait avoir plus de choix au niveau des hôtels et restos (et vraiment, même si ça a moins de charme que les villages, c’était très sympa, je vous en reparle plus bas). Attention, la plupart des parkings à Levanto et à La Spezia sont payants, mais en cherchant bien, il y a quelques options gratuites. A La Spezia, nous avons trouvé un parking gratuit avec vidéosurveillance à 10-15 minutes du centre-ville et de la gare. C’est le parking de la Piazza d’Armi et je vous le recommande car nous avons pu y trouver facilement de la place et nous n’avons eu aucun problème (il y a un arrêt de bus juste en face, et avec les caméras de surveillance, je pense que le risque est assez limité même s’il est connu pour être un parking long terme). Une fois garés à La Spezia ou à Levanto, vous pourrez rejoindre les Cinque Terre en bateau, en train ou à pied pour les plus courageux.

  • En train : le réseau de trains est très bon dans la région et c’est de cette manière que la plupart des touristes choisissent de visiter les villages. Il y a des connexions directes depuis Milan, Parme, Gènes, Pise ou même Rome. Une fois sur place, il vous en coûtera 4€ par trajet pour utiliser la ligne de train locale qui relie tous les villages et va de Levanto à La Spezia, ou vous pouvez vous procurer la Cinque Terre Card pour des trajets en train illimités (on en reparle aussi plus bas).
  • En avion : privilégiez les aéroports de Gènes ou de Pise, éventuellement Florence (à combiner avec une visite de la ville choisie, tant qu’à faire !), puis prenez le train (un peu inutile de louer une voiture puisque vous ne pourrez pas l’utiliser sur place).
  • En excursion organisée : également une possibilité si vous avez peu de temps, vous pouvez participer à une excursion d’un jour dans les Cinque Terre au départ de Pise ou de Florence.

Comment se déplacer dans les Cinque Terre ?

Une fois arrivés à la porte d’entrée des Cinque Terre, soit Levanto ou La Spezia, différentes possibilités s’offrent à vous pour découvrir les Cinque Terre, et si vous avez le temps je vous conseille d’essayer de combiner ces différents moyens de déplacement pour avoir la meilleure expérience des villages, comme nous l’avons fait dans l’itinéraire que je partage avec vous plus bas.

  • En bateau : les navettes de la compagnie Navigazione Golfo dei Poeti (plus ou moins régulières en fonction de la saison) relient Levanto et La Spezia avec les Cinque Terre et Portovenere, avec la possibilité de prendre un pass qui vous permet de vous arrêter où vous voulez pendant toute la journée (option la plus flexible). Il existe également d’autres compagnies qui proposent des excursions à la journée, où vous avez juste à vous laisser guider.
  • En train : les gares de Levanto et La Spezia sont reliées aux villages des Cinq Terres (Portovenere n’est par contre accessible qu’en bateau ou à pied). Les trains sont ultra réguliers et rapides, en cas de mauvais temps c’est la meilleure solution. Attention, à Corniglia la gare est séparée du village par un bel escalier de plus de 300 marches – mais si l’exercice ne vous tente pas il y a des navettes pour monter jusque là !

  • A pied : le Parc National des Cinque Terre est également connu pour son excellent réseau de sentiers de randonnées ! Vu le côté escarpé de la côte, la plupart des sentiers ont pas mal de dénivelé (à part la « Via dell’Amore », mais elle est actuellement fermée). Le sentier le plus connu et le plus fréquenté par les touristes car il reste le plus « facile » est le « Sentiero Azzurro », qui traverse le parc en reliant les 5 villages. Malheureusement, plusieurs parties de ce sentier sont actuellement fermées (avec des itinéraires alternatifs, plus difficiles, possibles) suite à des éboulements, mais en suivant notre itinéraire ci-dessous vous pourrez quand même découvrir deux parties du sentier actuellement ouvertes. Ces deux tronçons (Monterosso – Vernazza et Vernazza – Corniglia) sont par contre payants, afin de financer l’entretien des sentiers et de limiter le flux de touristes sur ces tronçons habituellement très fréquentés. Pour y accéder, vous devrez vous procurez à l’avance la Cinque Terre Card (voir ci-dessous) ou payer sur place à l’entrée du sentier.

La Cinque Terre Card, un indispensable ?

La Cinque Terre Card est-elle indispensable pour visiter les Cinque Terre ? Tout dépend de ce que vous voulez faire ! Il existe en réalité deux types de cartes :

  • la Cinque Terre Trekking Card : cette carte est indispensable si vous souhaitez randonner sur le Sentiero Azzurro. Celle-ci donne uniquement accès au sentier et au réseau de bus. Elle coûte actuellement 7,5€ pour 1 jour, ou 14,50€ pour deux jours (c’est celle-là que nous avons pris)
  • la Cinque Terre Treno MS Card : en plus de ce qui est déjà inclut dans la Cinque Terre Trekking Card, vous aurez également accès de manière illimitée pour la période choisie au réseau de train local qui dessert les villages au départ de Levanto ou La Spezia. Celle-ci coûte actuellement 16€ pour un jour, 29€ pour 2 jours ou 41€ pour 3 jours. Comme nous avions opté pour un pass bateau le premier jour, nous n’avons pas pris cette carte car nous ne l’aurions pas rentabilisée. Nous avons juste payé 2 x 4€ en gare pour nos deux trajets en train.

Vous pouvez acheter la carte à l’avance via le site internet du parc (mais vous devrez imprimer le billet par vous-mêmes), ou sur place dans les offices de tourisme, les gares, ou à l’entrée du sentier.

Combien de temps consacrer à la visite des Cinq Terres ?

Il est possible de visiter les Cinque Terre en un ou deux jours seulement, mais pour moi 3 jours est un minimum pour avoir un peu le temps de profiter des villages. En un jour, il vous faudra choisir entre le train ou le bateau. Je recommande plutôt le bateau qui permet d’avoir les plus belles vues sur les villages et de quand même avoir le temps s’arrêter dans l’un ou l’autre village. Nous avons passé 3 nuits dans les Cinque Terre mais l’itinéraire que je partage ci-dessous est réalisable en 2 jours avec un peu d’adaptation (choisir une seule randonnée par exemple). 3 jours ou plus vous permet de découvrir les villages d’en haut en faisant plus de randonnées sur les sentiers du parc. Je ne vous parle ici que du Sentiero Azzurro mais il y a vraiment tout un réseau à découvrir !

Quelques conseils pratiques pour préparer votre voyage dans les Cinque Terre

Avant de passer à l’itinéraire, voici quelques derniers conseils très importants pour préparer au mieux votre voyage :

  • Ne faites pas comme nous, évitez si possible la haute saison ! Il fait bien trop chaud en juillet et en août pour profiter des sentiers et des villages tout en montées et descentes… En plein après-midi, randonner avec cette chaleur et sans ombre peut vite devenir un calvaire (croyez-moi !). En plus, cette année était assez particulière donc nous n’avons pas eu ce problème, mais en général les villages sont bondés pendant les congés scolaires. Vu à quel point les villages sont petits, ça doit être beaucoup moins agréable… Bref, privilégiez plutôt le printemps ou l’automne : il y a encore de très belles journées et il y aura moins de monde !
  • Si vous décidez de faire comme nous et de randonner en faisant une boucle, prenez le strict minimum avec vous ! Si vous ne souhaitez pas porter de sac, il est aussi possible de réarranger cet itinéraire pour d’abord aller déposer vos sacs dans votre hébergement avant d’aller randonner.

  • Réservez vos hôtels bien à l’avance ! J’ai eu du mal à y croire vu la popularité de la destination, mais il y a vraiment très très peu de choix d’hôtels et autres hébergements dans les Cinque Terre. C’est donc vite complet, surtout en haute saison. Il y a par contre plus de choix d’hôtels à La Spezia, et les tarifs y sont beaucoup moins chers, donc pour les petits budgets une option peut être de passer l’entièreté de vos nuits à La Spezia et de faire les aller-retour chaque jour en train ou en bateau vers les Cinque Terre. Nos 3 hôtels de ce voyage (on en reparle en détails ci-dessous) :
    • Perla del Prione à La Spezia : un joli B&B tout confort, très récent et pas cher en plein centre de La Spezia – une super option pour les petits budgets !
    • Camere Nicolina à Vernazza : plusieurs chambres éparpillées dans plusieurs bâtiments à Vernazza – gros coup de cœur pour notre chambre avec vue sur le port et la mer, et avec un excellent rapport qualité-prix. Si vous devez choisir un seul village où loger dans les Cinque Terre, choisissez Vernazza, c’est vraiment le plus authentique (voir ici les autres hôtels à Vernazza).
    • La Torretta Lodge à Manarola : un des seuls boutique hotels haut de gamme des Cinque Terre (super cadre mais très cher)

Notre itinéraire dans les Cinque Terre

Voici donc notre itinéraire, étape par étape, pour découvrir les Cinque Terre ! Nous avons passé 3 nuits sur place (1 à La Spezia et 2 dans les Cinque Terre), avec deux jours complets + 2 demi-journées sur place.

La Spezia

Comme nous venions du Lac Majeur, nous avions décidé de passer notre première nuit à La Spezia, la porte d’entrée principale des Cinque Terre. Nous sommes arrivés dans l’après-midi à La Spezia et avons eu le temps de nous balader un peu dans cette grande ville qui a tout de même pas mal de charme !

Notre B&B, Perla del Prione, se trouvait justement dans la rue principale du centre-ville, où se trouvent de nombreux restos et magasins, la Via del Prione, sur laquelle donnait notre chambre avec son petit balcon à l’italienne.

En descendant la Via del Prione, on arrive aux jardins publics, où trône un monument à Garibaldi, et au front de mer plutôt agréable de La Spezia. Nous nous sommes baladés dans le port de La Spezia en empruntant sa passerelle design, le Ponte Thaon di Revel, avant d’aller manger du poisson frais à la coopérative des pêcheurs au port, « Dai Pescatori« . On choisi au comptoir parmi les produits frais du jour, et puis on se régale en terrasse. On ne fait pas plus km 0 que ça, et c’est vraiment très abordable !

Quelques autres bonnes adresses testées et approuvées à La Spezia :

  • La pizzeria La Pia Centenaria : l’une des plus anciennes pizzerias de La Spezia et l’endroit parfait pour goûter à LA spécialité de la ville, la farinata, une sorte de pizza aux… pois chiches ! Original mais assez écoeurant (prenez plutôt une portion pour deux). Leur pizza margarita était aussi très bonne.

  • Yogurteria La Via Lattea : près de notre hôtel, un petit shop où manger un bon yaourt glacé aux fruits frais.

  • Silvana : près de la gare, une pâtisserie typiquement italienne et à petit prix !

Si vous avez plus de temps, La Spezia possède également un château qui peut se visiter, le Castello San Giorgio.

En bateau de La Spezia à Portovenere

Le lendemain matin, nous avons pris le premier bateau qui partait de La Spezia en direction de Portovenere. Après avoir acheté notre pass journalier au port, nous avons pris place sur le bateau et admiré les premières vues sur la côte, même si le soleil a pris pas mal de temps à se lever ce jour-là.

Portovenere

Notre première « escale » de la journée fut Portovenere, qui ne fait pas à proprement parler partie des Cinque Terre mais qui fait tout de même partie de l’ensemble classé à l’UNESCO. Et croyez-moi, ça serait bête de passer à côté de cet arrêt ! Contrairement aux autres villages, celui-ci n’est pas desservi par le train, c’est donc en bateau que l’on y accède le plus facilement.

Nous sommes d’abord monté jusqu’au Castello Doria : la vue depuis le château (accès payant) avec en contrebas les vieux moulins, le village et l’église était splendide. Nous sommes ensuite redescendus en passant par les petites ruelles du village jusqu’à la Grotta Byron (un endroit qui aurait inspiré Lord Byron et un spot plutôt cool pour se baigner) et à la Chiesa di San Pietro.

Avant de repartir, on a pris un petit « brunch » chez Anciua, un snack qui propose de la petite restauration avec des produits locaux : leurs tartes étaient excellentes, un peu moins fan par contre de leurs paninis. Comptez 2-3 heures à Portovenere, en fonction de l’horaire des bateaux.

En bateau de Portovenere à Riomaggiore

Cette fois-ci, nous reprenons le bateau sous un grand soleil. Nos premières vues sur les Cinque Terre ! Pas trop le temps de mourir de chaud car nous descendons au premier arrêt : Riomaggiore.

Riomaggiore

Riomaggiore est probablement le plus touristique des 5 villages mais il faut l’avouer, il est difficile de ne pas tomber sous son charme ! C’est parti pour « l’escalade » de ce premier village haut en couleurs, jusqu’au Castello de Riomaggiore. Nous sommes redescendus via la Chiesa San Giovanni Battista et la Via Colombo, l’artère principale.

Avant de reprendre le bateau, nous avons pris un excellent fritto misto préparé minute chez Tutti Fritti : super rapport qualité-prix !

En bateau de Riomaggiore à Monterosso

Cette fois-ci, nous avons repris le bateau pour plusieurs arrêts : après avoir aperçu Manarola, Corniglia et Vernazza depuis l’eau, nous nous sommes arrêtés au dernier village des Cinque Terre, Monterosso al Mare.

Monterosso

Monterosso est le plus plat des 5 villages, et il est surtout connu pour ses plages, les plus grandes des Cinque Terre. Nous nous y sommes baladé brièvement avant de rejoindre le point de départ du Sentiero Azzurro.

Le Sentiero Azzurro de Monterosso à Vernazza

En cette première fin d’après-midi, nous avons parcouru le premier tronçon du Sentiero Azzurro, qui permet de relier Monterosso à Vernazza en 3,3 km et environs 2h de marche (… ou plus sous le cagnard de fin juillet). Dans ce sens, la première partie est un peu hard puisqu’on commence par une longue montée, avec des escaliers qui m’ont semblé interminables sous la chaleur. Mais heureusement, les vues en valent la peine (et à nouveau, hors saison je pense que ça doit vraiment être plus supportable !). A l’arrivée, on est récompensés par un superbe panorama dans la descente vers Vernazza.

 

Vernazza

Je suis tombée sous le charme de Vernazza, qui fut sans aucun doute mon village préféré des Cinque Terre. Vernazza est très petit (quelques rues seulement) mais très pittoresque.

Notre chambre aux Camere Nicolina se situait dans la plus jolie rue de la ville : nous avons logé dans un vieux bâtiment avec une vue imprenable sur la mer depuis notre terrasse ! C’est vraiment une bonne adresse avec un super rapport qualité-prix.

Le soir, nous avons mangé dans un petit resto vraiment top, le 5 Terre Bistrot. Service en parfait français, et plats typiques de la région accompagnés d’une sélection de vins des Cinque Terre : parfait ! Les spaghettis aux anchois et citron, spécialité du coin, étaient excellents.

Le Sentiero Azzurro de Vernazza à Corniglia

Après un bon petit-déjeuner servi au resto Vulcania (qui gère les chambres d’hôtes), nous nous sommes mis en route de bonne heure pour la deuxième partie du Sentiero Azzurro, de Vernazza à Corniglia (3,2 km). On a commencé directement avec de splendides vues depuis les hauteurs de Vernazza, et même s’il faisait encore très chaud la suite du sentier a été beaucoup plus facile que sur le tronçon de la veille (la montée est plus progressive).

En plus, cerise sur le gâteau, il y a un bar à granite au milieu du sentier (Il Gabbiano), quel bonheur : on ne pourrait pas rêver mieux comme pause à la moitié de la balade, à l’un des points les plus hauts du sentier ! Nous y avons dégusté d’excellents granite aux citrons et oranges du village avec vue sur Corniglia… c’est ça l’Italie ! La deuxième partie du sentier s’est faite en musique, puisque des musiciens jouaient de la musique traditionnelle qui résonnait sur toute la côte !

Corniglia

Nous sommes arrivés par les vignes à Corniglia, la seule des 5 terres perchée au sommet d’une falaise, sans accès direct à la mer. Le centre de Corniglia est constitué de quelques rues seulement mais c’est à nouveau très mignon ! Nous avons trouvé une petite terrasse très sympa pour notre repas du midi chez KM 0. Au programme : focaccia, bruschetta, plateau de fromages et charcuteries… Une petite restauration simple mais goûteuse, accompagnée à nouveau de bons vins de la région. Et en dessert, nous avons pris un délicieux yaourt glacé aux citrons et miel locaux chez Alberto Gelateria, un des glaciers les plus connus dans le coin.

De Corniglia à Manarola en train

Si à la base, nous comptions emprunter un autre sentier pour relier Corniglia à Manarola, la chaleur de l’après-midi nous a fait renoncer et nous avons pris le train à la place. 3 minutes de train au lieu de plusieurs heures de marche… C’était difficile de dire non ! Pour rejoindre la gare, nous avons pris le long escalier de plus de 300 marches qui monte jusqu’à Corniglia… et on s’est félicité de ne pas avoir du le prendre en montée.

Manarola

Nous voici déjà à la dernière des Cinque Terre de notre séjour, Manarola. Nous avons logé ici dans un joli boutique hôtel situé dans les hauteurs du village, La Torretta Lodge. Etant donné que les hébergements de ce type sont quasi inexistants dans les Cinque Terre, les prix sont loin d’être donnés, mais le cadre était quand même sympa : vue sur mer depuis notre chambre, jacuzzi commun et terrasse avec des transats avec une vue panoramique sur le village.

Dans les hauteurs de Manarola, au niveau de la Chiesa di San Lorenzo, un petit sentier permet de traverser les vignes jusqu’au début de la Via dell’Amore (actuellement fermée). La petite balade dans les vignes était tout simplement splendide !

Nous sommes ensuite redescendus vers le bas de la ville, pour prendre un petit quatre heure bien mérité à la Gelateria 5 Terre (je vous recommande leur glace amande, granita aux agrumes et crème fraîche à la cannelle, leur spécialité).

Le soir, nous avons décidé d’aller manger au restaurant sans doute le plus connu des Cinque Terre, Nessun Dorma. On a trouvé où étaient tous les touristes ! Comme ils ne prennent pas les réservations, même en arrivant tôt nous avons du faire une heure de file, mais ça valait quand même le coup de manger face à cette vue sur Manarola. La golden hour puis le coucher du soleil étaient magiques ! Leur carte est réduite mais se focalise sur les produits locaux, accompagnés de très bons cocktails (le Limoncino Spritz, un délice !).

De Manarola à La Spezia en train

Le lendemain matin, comme un gros orage était sur le point d’éclater, nous ne nous sommes pas trop attardés à Manarola et avons repris rapidement le train vers La Spezia. Retour à la case départ !

J’espère que ce (long !) article vous sera utile pour préparer votre voyage dans cette magnifique région d’Italie, et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions !

1 COMMENTAIRE

  1. Super article! J’ai eu la chance d’y aller en septembre mais avec la chaleur et les masques pas eu le courage de faire les randonnées entre les villages. Hate d’y retourner et de loger dans les villages! Merci pour les bonnes adresses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.