Visiter Venise en un weekend : conseils et itinéraire

Venise est l’un des premiers voyages à l’étranger dont je me souvienne. Je me rappelle aller au marché avec ma grand-mère, faire un tour en gondole… il y a plus de 20 ans, que le temps passe vite ! Quand j’ai décidé d’aller passer un weekend à Venise pour mon anniversaire, j‘avais un peu peur d’avoir gardé une trop belle image de Venise dans mes souvenirs. Et pourtant, dès notre arrivée de nuit sur les canaux de Venise, la magie à de nouveau opéré ! Dans cet article, je reviens en détails sur l’itinéraire de nos 3 jours à Venise au mois de décembre, alliant immanquables et coins un peu plus cachés, avec bien sur de nombreux arrêts gourmands… 

Venise en pratique : arrivée et moyens de transports

Venise est facilement accessible en avion depuis la Belgique et la France, et si vous habitez à Paris, vous pouvez même la rejoindre en train de nuit ! L’avantage du train est qu’il arrive directement au cœur de la lagune. L’aéroport de Venise-Marco Polo, en revanche, se trouve sur le « continent ». Il faut donc ensuite rejoindre Venise en bateau collectif, en bateau-taxi ou en bus.

On a choisi de rejoindre la ville en bateau, c’est quand même plus romantique ! La solution la plus pratique, et qui évite de payer un bateau taxi hors de prix, est de prendre un des bateaux Alilaguna qui partent de l’aéroport Marco Polo pour rejoindre Venise et Murano. Le mieux est de prendre un billet aller-retour : vous pouvez l’acheter en ligne ou vous le procurer à votre arrivée sur l’une des machines de vente à l’intérieur de l’aéroport. Ensuite, il suffit de suivre les pancartes « bateau » qui vous emmèneront via un long couloir couvert jusqu’à l’embarcadère des bateaux et bateaux taxi.

Une fois sur place, les quartiers centraux de Venise (San Marco, Dorsoduro, San Polo…) se visitent très bien à pied, mais c’est tout de même plus agréable de se déplacer d’un point à l’autre en vaporetto, les petits bateaux qui font partie du système de transports en commun de Venise. Ceux-ci sont indispensables si vous souhaitez visiter d’autres îles de la lagune, comme Murano et Burano, les plus populaires. Etant donné les prix assez élevés des trajets simples en vaporetto, un pass journalier est vite rentabilisé. Je vous recommande donc de prendre un pass transports en commun (vaporetto et bus) disponible en version 24h, 48h, 72h ou 7 jours.

Si vous comptez visiter plusieurs musées, vous pouvez également très vite rentabiliser le Venice Museum Pass, qui comprend notamment le Palais des Doges et le Musée du Verre et qui a l’avantage d’inclure des coupe-file.

Enfin, bon plan si vous avez 29 ans ou moins, vous pouvez vous procurer la carte de réduction Rolling Venice qui vous offre un tarif réduit sur les transports en communs et des réductions sur les musées (vous pouvez vous la procurer sur place à l’aéroport et dans certains points d’infos dans la ville – c’est intéressant si vous comptez faire au moins une visite de musée car il faut payer la carte).

Où dormir à Venise ?

Nous avons logé dans deux hôtels différents lors de ce weekend à Venise pour la simple et bonne raison que notre vol arrivait assez tard et que peu de petits hôtels proposent une réception 24h/24 (faites bien attention en réservant !).

On a donc décidé de passer la première nuit dans un hôtel facilement accessible à pied depuis le point d’arrivée des bateaux, l’hôtel Ca’ Bragadin e Carabba : une très bonne surprise en fait vu son prix, avec une décoration typiquement vénitienne !

Nous avons passé les deux autres nuits dans un petit bed & breakfast super bien situé près du Campo Santa Maria Formosa, le B&B San Firminoavec chambre avec vue sur les canaux et un accueil et petit-déjeuner au top. Au final, les deux options étaient de très bonnes adresses que je vous recommande !

 

Itinéraire d’un weekend à Venise

Venise est l’une de ces destinations qui malgré le tourisme de masse arrivent à garder un charme tout particulier. A Venise, étrangement, malgré les hordes de touristes qui affluent chaque année, il suffit de s’éloigner des quelques rues bondées autour de la Place Saint-Marc pour directement tomber sur des petites rues authentiques et des canaux paisibles. Durant ces trois journées d’exploration début décembre, nous n’avons pas vraiment souffert de la foule, et ce malgré le fait que nous sommes partis en fin de semaine – de jeudi soir à dimanche (il faut juste prendre ses dispositions et réserver les bons restos que vous voulez faire un peu à l’avance). Je vous recommande juste d’essayer de visiter la Place Saint-Marc et ses musées en semaine et tôt dans la journée si vous le pouvez.

Je ne reviendrai pas en détails sur nos arrêts gourmands dans cet article puisque j’ai consacré un article entier à mes bonnes adresses pour manger (et boire un verre) à Venise.

Jour 0 : arrivée à Venise

Nous sommes arrivés très tard le premier jour de ce voyage, mais nos premiers pas pour rejoindre notre hôtel dans une Venise endormie présageait déjà un beau voyage…

Jour 1 : découverte gourmande du centre de Venise

Un vaporetto pour la Place Saint-Marc

Après un petit-déjeuner chez Farini, nous avons commencé notre découverte de Venise par un trajet en vaporetto pour rejoindre le Palais des Doges depuis le Pont Rialto. C’est la section du Grand Canal à ne pas manquer, les façades des bâtiments sont sublimes… 

La Basilique Saint-Marc

On a profité qu’il n’y avait pas encore de file à notre arrivée sur la place San Marco pour visiter en vitesse la Basilique Saint-Marc. C’est magnifique (pas de photo à l’intérieur) mais je ne suis pas certaine que ça vaille les heures de file qu’il faut parfois faire en pleine journée (quand on y est revenu plus tard le weekend, la file semblait sans fin !). La seule manière de la visiter sans perdre un temps fou reste alors de réserver une visite guidée de la Basilique Saint-Marc qui fait office de coupe-file ! 

La visite secrète du Palais des Doges

Ensuite, nous avions réservé une visite guidée « secrète » (en français !) du Palais des Doges, qui permet de voir des endroits qui ne sont normalement pas ouverts au public, comme la cellule de Casanova ou toute la partie administrative qui se cache derrière les pièces fastueuses du palais. Je vous recommande vraiment cette visite originale et intéressante qui montre l’envers du décor du palais !

On commence dans les sous-sols par les cellules des prisonniers « communs ». Certaines cellules ont été conservée dans leur état d’origine (tout en bois). Le confort était pour le moins… sommaire. On monte par après dans les étages et les bureaux de fonctionnaires. Dans les étages supérieurs, on peut voir notamment les deux cellules où a séjourné Casanova et on découvre l’histoire assez drôle de son évasion ratée. On finit sous les combes où l’on découvre une collection d’arme ainsi que la structure qui soutient le toit de la grande salle du palais. Il y a aussi pleins de passages secrets : je pense que ça doit plaire aux enfants cette visite.

Après la visite guidée des coulisses du Palais des Doges, nous avons continué par la visite classique du palais, à notre rythme. Les salles du palais sont grandioses et somptueuses, quel contraste avec les bureaux de fonctionnaires ! Pendant la visite, on peut même traverser le fameux Pont des soupirs.

Si la visite guidée est complète (ça se remplit vite, surtout en français j’ai l’impression !), je vous recommande de prendre un coupe-file pour visiter le Palais des Doges car il peut y avoir beaucoup de file ici aussi.

Notre lunch coup de cœur : Al Covo

Après la visite, on a fait une petite balade en passant par le bâtiment de l’Arsenal avant de rejoindre notre restaurant du midi, le restaurant Al Covo. Ce premier resto fut aussi mon coup de cœur de ce voyage, incroyable de simplicité et de goût, avec à l’honneur les poissons et les crustacés de la lagune de Venise. 

Tournée des meilleurs cicchetti de Venise

L’après-midi, nous avons un peu flâné dans les rues de Venise avant de partir faire la tournée des meilleurs cicchetti de Venise, ces tapas à la vénitiennes, qui accompagnent souvent les apéros ici. Notre arrêt préféré : Al Bottegon. Vous pouvez découvrir toutes les autres adresses que nous avons visitées dans mon autre article. On a vraiment passé une super soirée !

Jour 2 : la découverte des îles de la lagune (Burano, Murano)

Pour notre deuxième jour d’exploration de Venise, on a profité du soleil hivernal pour partir en vaporetto à la découverte de deux îles de la lagune : Burano et Murano. Celles-ci peuvent également se visiter en une excursion d’une demi-journée, ce qui peut vous revenir moins cher si vous ne comptez pas prendre de pass pour les transports en commun.

Visite de Burano, l’île la plus colorée de la Lagune de Venise

Nous avons passé la matinée à Burano, une petite île connue (et de plus en plus populaire, merci Instagram) pour ses habitations colorées. Il n’y a que quelques canaux et on en a vite fait le tour mais ça n’en reste pas moins très beau et en plus il n’y avait presque personne hors saison !

Visite de la touristique Murano, l’île des souffleurs de verre

Nous avons ensuite repris le vaporetto vers Murano. J’en avais gardé un bon souvenir et j’ai été assez déçue de l’attrape touriste que c’est devenu. Je crois qu’il y a plus de verres made in china que made in Murano… C’est vraiment la seule chose qui m’a déçue à Venise. En plus, en weekend, la plupart des verreries étaient fermées, donc on a pas vraiment vu grand chose. Mais on a quand même trouvé une bonne adresse pour manger, la Trattoria Busa alla Torre. 

Coucher de soleil au Campanile di San Giorgio

Nous sommes ensuite rentrés en vaporetto à Venise, où on a fini la journée au Campanile di San Giorgio. C’est l’endroit parfait pour admirer le coucher de soleil sur Venise : c’était tout simplement magique, le ciel s’est enflammé !

Le Grand Canal de nuit et le meilleur chocolat chaud de Venise

Nous avons ensuite repris de nouveau le vaporetto pour un petit tour de nuit sur le Grand Canal. De nuit, les plus beaux bâtiments sont illuminés, c’est également splendide (mais prenez une bonne veste car l’hiver ça caille vraiment !).

Nous sommes ensuite retournés vers la Place San Marco, et, bien refroidis par le trajet en vaporetto, nous nous sommes laissés tenter par un incontournable de Venise, le Caffè Florian. Qui mérite vraiment sa réputation car je n’avais jamais bu un aussi bon chocolat chaud ! Qui plus est dans un cadre incroyable…

 

Nous avons mangé ce soir-là au restaurant Estro – Vino e Cucina, un bar à vin avec une cuisine moderne mais qui était un peu fade après la claque de chez Al Covo le premier jour.

Et puis on a trouvé le bar à cocktail parfait pour terminer ma journée d’anniversaire : Il Mercante. Un endroit parfait pour les voyageurs comme moi puisque chaque cocktail représente une étape de la route d’un grand explorateur (Magellan était la star de la carte lors de notre visite). 

Jour 3 : Venise hors des sentiers battus

Pour notre dernière journée à Venise, nous avons décidé d’aller explorer une partie moins connue du quartier de Cannaregio. Nous avons à nouveau pris un vaporetto sur le Grand Canal, cette fois jusqu’à la gare de Santa Lucia et nous avons exploré l’ancien ghetto juif de Venise. Si le terme ghetto désigne traditionnellement les quartiers où les juifs ont été forcés de se rassembler dans différentes villes d’Europe, c’est ici à Venise que le terme fut créé (ça vient du terme getto en vénitien), et ce ghetto est donc le tout premier ghetto de l’histoire il y a plus de 500 ans.

 

C’est un quartier beaucoup moins touristique, mais avec pas mal d’églises et synagogues que vous pouvez visiter. Nous sommes passés par le Ponte delle Guglie pour rejoindre le Campo del Ghetto Nuovo. Après avoir parcouru les Rio della Misericordia, Rio de la Sensa et Rio della Madona de l’Orto (ne manquez pas la magnifique église gothique della Madonna dell’Orto), nous avons pris la Strada Nova qui permet de rejoindre rapidement le pont Rialto. 

Avant de reprendre le bateau vers l’aéroport, nous avons mangé de bonnes pâtes à la Spaghetteria 6342 a le Tole. 

Et voilà qui clôture ce beau weekend à Venise. J’espère avoir l’occasion d’y retourner bientôt.

En attendant, si vous avez envie de poursuivre le voyage en Italie, je vous invite à retrouver mes articles sur Rome, Naples, Milan, Cagliari, Ravenne ou encore Parme pour d’autres idées de destinations pour un weekend en Italie !

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.