Visiter le Lac Majeur et les îles Borromées

Après être tombée sous le charme du peu connu mais paradisiaque Lac Iseo l’année passée, je suis retournée cet été dans le nord de l’Italie pour continuer mon exploration de la Région des Lacs italienne. Cette fois-ci, j’ai visité le fameux Lac Majeur (ou Lago Maggiore en italien). Nous avons séjourné dans la station balnéaire assez chic de Stresa, la base parfaite pour explorer le joyau de ce lac bien connu des touristes : les îles Borromées.

Que faire en 2 jours autour du Lac Majeur ?

Nous n’avons passé que deux jours au Lac Majeur, en chemin vers les Cinque Terre. Autant vous le dire tout de suite, c’est trop peu pour découvrir l’entièreté de ce grand lac (qui est d’ailleurs divisé entre la Suisse et l’Italie), mais 2-3 jours permettent tout de même d’explorer le cœur du Lago Maggiore, à savoir les célèbres îles Borromées et les environs de Stresa, la partie du lac la plus visitée par les touristes de passage.

Si vous n’avez que quelques jours sur place, je vous recommande fortement de vous baser comme nous l’avons fait à Stresa ou éventuellement en face, du côté de Pallanza/Verbania. C’est de ces deux zones que vous pourrez le plus facilement vous déplacer en bateau pour visiter les îles Borromées et éventuellement la Villa Taranto, un autre endroit connu pour ses jardins.

Stresa est une station balnéaire historique assez prisée où vous trouverez plusieurs palaces à l’ancienne, comme le Grand Hôtel des Iles Borromées, où Hemingway avait ses habitudes, le Regina Palace Hotel ou encore le Grand Hotel Bristol. Du côté de Verbania également vous trouverez également ce genre d’adresses « old fashioned » tel que le Grand Hotel Majestic.

Si vous cherchez un hébergement un peu plus simple, il y a également de très beaux Airbnb dans le coin. En ce qui nous concerne nous avons séjourné chez mon amie Mila du blog Una Russa in Italia qui a la chance d’habiter un appart en front de lac, et qui nous a servi de guide pour explorer sa région – grazie mille cara Mila! 

Sachez qu’il est possible de venir jusque là en train + bus depuis Milan, mais le plus facile pour explorer les bords du lac reste la voiture (en combinaison avec des trajets en bateaux).

Visiter les incroyables îles Borromées, en pratique

Comme je vous le disais, c’est presque impossible de venir jusqu’au Lac Majeur sans mettre les pieds sur au moins une des îles Borromées, ces petites îles historiques situées face à Stresa, au milieu du lac.

Les Iles Borromées doivent leur nom à la famille Borromée, une riche famille originaire de Florence qui les acquit au 15ème siècle et y fit construire de magnifiques palais et jardins. Ces îles se visitent bien évidemment en bateau. Vous avez le choix entre les navettes de la compagnie publique (Navigazione Laghi, utilisée à la fois par les touristes et les locaux – un peu moins cher et navettes souvent les plus fréquentes mais il faut prévoir de prendre ses billets sur place), les bateaux des compagnies privées (navettes pour les touristes entre les îles et les autres points d’intérêt du lac, un peu plus cher et attention en fonction de la saison les navettes peuvent être plus ou moins nombreuses), ou vous pouvez louer un bateau privé (à partir de 200€ pour un groupe de 6… ça peut être une bonne option pour les familles !). Pour les navettes, comptez environs 15€ pour un billet combiné pour les 3 îles Borromées (vous pouvez le réserver à l’avance ici par exemple).

Attention également, lorsque vous achetez vos billets de bateau pour les îles Borromées, le prix n’inclut pas l’entrée aux palais/jardins de celles-ci. Et autant vous dire que si vous ne payez pas l’entrée sur Isola Bella et Isola Madre, vous ne verrez rien ou presque. Vous pouvez aussi acheter un billet combiné pour les deux visites (la réservation n’est pas nécessaire mais est utile en haute saison car il peut y avoir de grosses files et cela vous permet de « skip the line » – on s’est félicité d’avoir réservé à Isola Madre !).

Nous avons opté pour les navettes publiques au départ de Carciano, l’arrêt avant Stresa qui est pratique car il y a moyen de se garer gratuitement à proximité (dans le centre de Stresa c’est payant). L’embarcadère se situe également juste à côté du téléphérique dont je vous parle plus bas, donc c’est hyper pratique si vous voulez combiner les deux visites en une journée (si c’est le cas ça vous fera quand même une bonne grosse journée et je vous conseille de commencer par le téléphérique qui ferme assez tôt).

Si vous décidez de consacrer une journée entière à la visite des îles Borromées, vous pouvez facilement combiner les trois îles qui se visitent à savoir l’Isola Madre, l’Isola Bella et l’Isola dei Pescatori. Dans ce cas, je vous conseille de commencer par l’Isola Madre car elle est la plus lointaine (au départ de Stresa) et il y a une moins grande fréquence de navettes que pour les deux autres (vérifiez l’horaire la veille). Si vous voulez voir l’Isola dei Pescatori, prévoyez d’y aller sur l’heure de midi car son seul intérêt ce sont ses restaurants de poisson (nous avons décidé de zapper celle-ci). Finir avec l’Isola Bella est pratique car c’est la plus proche de Stresa et en haute saison les navettes pour rentrer seront vraiment fréquentes.

Enfin, n’oubliez pas que les palais et jardins sont en général ouverts de fin mars à fin octobre : en dehors de cette période l’accès aux îles est très limité.

L’Isola Madre et son jardin botanique

Notre journée a donc commencé sur la plus grande des îles Borromées, l’Isola Madre, où nous avons fait en sorte de prendre le bateau qui arrivait juste avant l’ouverture de son palais et jardins. L’Isola Madre fut mon coup de cœur au Lac Majeur. La visite de son palais et de ses grands jardins botaniques remplis de paons blancs et autres oiseaux exotiques (se baladant librement sur l’île) mérite que l’on y consacre au moins deux heures. C’est un endroit de rêve pour les amateurs de beaux jardins, surtout quand ceux-ci sont en fleurs. Azalées, camélias, glycines,… Un vrai arc-en-ciel de couleurs !

Son palais du 16ème siècle est moins grandiose que celui de l’Isola Bella mais on y trouve quand même de jolies salles avec du mobilier d’époque et notamment des jolis petits théâtres de marionnettes. A la sortie des jardins, un restaurant vous permet de vous restaurer si la faim se fait déjà sentir.

L’Isola Bella, un palais et des jardins uniques

L’Isola Bella est l’île la plus grandiose et elle ne se trouve qu’à 5 minutes de bateau seulement depuis Carciano. Sur l’Isola Bella, en plus du palais et de son jardin, il y a aussi quelques ruelles avec des petits magasins et restaurants, et même quelques endroits (un boutique hôtel et quelques apparts) pour y passer la nuit, ce qui doit être, je pense, une expérience unique. Pour une pause rafraichissante, je vous recommande les glaces de la Gelateria di Lusso. Même si l’île est plus petite que l’Isola Madre, je vous conseille de vous y arrêter pour deux heures au moins également.

La visite commence par le grand palais des Borromées, où séjourna notamment Napoléon (tiens donc !). Le palais est un enchaînement de salles plus grandioses les unes que les autres, avec une mention spéciale pour les pièces au rez-de-chaussée, construites comme des grottes ! Et si ce palais baroque-rococo est déjà assez unique, le clou de la visite ce sont les jardins qui semblent tout droit sortir d’un rêve. Un rêve certes un peu kitsch, mais l’effet « waw » est là, surtout que du haut de ces jardins en terrasse, la vue sur le lac est imprenable…

L’Isola dei Pescatori (Isola Superiore)

Nous ne nous serons donc pas arrêtés sur l’Isola dei Pescatori, l’île des Pêcheurs (aussi appelée Isola Superiore) mais puisque notre bateau y a fait arrêt, nous en avons quand même eu un petit aperçu. L’Isola dei Pescatori est assez petite : il s’agit essentiellement d’une succession de restos et de bars assez touristiques, et quelques petites ruelles.

Pour information, il existe deux autres îles Borromées qui ne se visitent pas : l’Isola San Giovanni (près de Verbania) qui abrite un château datant du 17ème siècle (il s’agit aujourd’hui d’une propriété privée) et le Rocher de Malghera, que vous verrez en voyageant en bateau entre l’Isola Bella et l’Isola dei Pescatori.

Le panorama depuis le Monte Mottarone (Funiculaire Stresa-Mottarone)

Pour découvrir le Lac Majeur (et toute sa région) sous un nouvel angle, direction le Funiculaire de Stresa-Mottarone, qui part juste à côté de l’embarcadère de Carciano et qui en trois remontées vous permet d’admirer une vue panoramique sur tous les lacs de la région depuis le Monte Mottarone, à 1491 mètres d’altitude. Evidemment, mieux vaut prévoir cette visite un jour de beau temps ! Il faut compter environs 45 minutes pour atteindre en téléphérique le Monte Mottarone, où vous trouverez aussi des parcours de luges ! Si vous avez plus de temps, il est aussi possible de randonner à partir/vers une des stations du funiculaire. Pas besoin de réserver cette activité, vous pouvez prendre vos tickets directement sur place.

Cannobio : un village de carte postale

Cannobio est probablement un des villages les plus pittoresques des bords du Lac Majeur. En remontant vers la Suisse, on y arrive en environs 45 minutes depuis Stresa. Ce petit village plein de charme est en général très touristique mais en plein COVID, nous l’avons eu presque pour nous tous seuls cet été ! On y trouve de très beaux palais datant d’entre les 17ème et 19ème siècles. Je vous recommande de vous balader sur le front de lac puis de revenir par les petites ruelles pour avoir un bel aperçu du centre historique de Cannobio. Ne manquez pas la petite place médiévale avec ses fresques colorées près de l’hôtel Pironi (qui occupe un ancien palais du 15ème siècle, et où j’aurais bien envie de séjourner lors d’un prochain voyage !). Pour une pause gelato, je vous recommande la Gelatteria de Cannobio à la fin de la promenade, après le petit port.

Plage et promenade à Cannero Riviera

A quelques kilomètres de Cannobio, Cannero Riviera est un autre joli village, qui possède une plage populaire et à nouveau une très belle promenade en bordure du lac. Ne manquez pas le vieux port très pittoresque de Cannobio (descendez-y via l’étroite ruelle San Rocco). Après vous être baladés jusqu’à la plage, remontez via l’hôtel de ville pour admirer une série de fresques racontant l’histoire du village. L’endroit le plus insolite se trouve encore un peu plus haut et est encore mieux caché : il s’agit de petites chutes d’eau sous le vieux pont de Cannobio, très sympa comme endroit !

D’autres idées d’exploration

Comme je vous le disais en début d’article, il est impossible de faire le tour du Lac Majeur en quelques jours seulement. Si vous y rester plus longtemps, voici quelques autres idées d’exploration :

  • les jardins de la Villa Taranto à Verbania
  • la Rocca di Angera, une forteresse entourée de jardins (ça fait aussi partie du « domaine » des Borromées)
  • l’Ermitage de Santa Caterina del Sasso (de belles balades également à faire dans le coin)
  • ou encore le parc zoologique de la Villa Pallavicino

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.