Notre visite à Poperinge, la capitale du houblon belge

Voyages

Notre visite à Poperinge, la capitale du houblon belge

Par  | 

A l’occasion de la courte saison des jets de houblon, un des produits les plus raffinés de notre plat pays, nous avons passé un weekend à Poperinge, la capitale du houblon belge.

Poperinge et le houblon

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore les jets de houblon, il s’agit des petites pousses qui sortent de terre (un peu comme les asperges) à partir des racines des plants de houblon de l’année précédente. La saison dure environs un mois, et commence généralement début mars (cette année, le temps clément a permis aux premiers jets de houblon d’être consommés fin février déjà !).

A Poperinge, nous avons logé au Romantik Hotel Manoir Ogygia, dont le restaurant propose en saison un menu faisant la part belle aux jets de houblon. Une vraie délicatesse !

Ce produit de notre terroir est réellement unique, puisqu’il n’est produit qu’en Flandre et en petite quantité en Alsace et en Allemagne également. Si les producteurs de houblon vivent essentiellement grâce à leur production de houblon destiné à la fabrication de la bière, cette petite saison des jets de houblon leur permet de mettre un peu de beurre dans les épinards puisque ce produit rare peut se vendre à plus de 100€ le kilo ! Car en plus d’être rare, les jets de houblon sont également très difficiles à obtenir et demandent un travail journalier intensif pendant un mois.

Visite de la ferme de houblon ‘t Hoppecruyt

Nous commençons la journée par une visite à une ferme de houblon, qui nous permet de découvrir les deux manières d’obtenir des jets de houblon:

  • enterrer les racines de houblon dans de la terre dans une cave ou une pièce sans lumière. Cela semble la manière la plus facile d’obtenir des jets de houblon, mais ceux-ci ne sont pas aussi goûteux que ceux obtenus de la seconde manière…
  • couvrir les racines de houblon dans les champs avec des bâches en plastiques.

Une fois que les jets de houblon sortent, il faut faire vite ! Dès que ceux-ci virent au rouge, ils ne sont plus bons à manger. De plus, on ne consomme que le dessus de la pousse, la partie la plus croquante.


 

Wout et Benedikte, les cultivateurs, fournissent leurs produits notamment à des restaurateurs de la région. Durant la saison, l’office de tourisme de Poperinge organise différentes activités autour des jets de houblon, notamment des journées qui incluent la visite de la ferme de houblon et un cours de cuisine pour apprendre à cuisiner les jets de houblon. Toutes les infos sur: hopscheuten.be (en flamand uniquement).

‘t Hoppecruyt se visite toute l’année, les infos se trouvent ici: hoppecruyt.be . En été, lorsque les plants de houblon sont bien hauts, ça doit être très sympa aussi (et plus photogénique aussi, du coup !).

Place à la dégustation

Après cette matinée à la ferme, nous passons à la dégustation de l’autre produit du houblon: la bière ! Direction le restaurant Passage près de la grand place de Poperinge, où nous lunchons tout en dégustant la bière locale: la Poperings Hommel Bier. Une bière assez houblonnée, cela va de soi !

Visite du Musée du Houblon (Hopmuseum)

Après avoir dégusté le houblon sous toutes ses formes, découvert où et comment il était produit, nous allons en découvrir plus sur l’histoire du houblon et en particulier l’histoire du houblon à Poperinge, au Musée du Houblon (Hopmuseum). Même si on avait eu quelques verres dans le nez, on aurait tout de même trouvé très facilement notre chemin, la « route du houblon » de Poperinge étant marquée par des grosses fleurs de houblon au sol !

Le musée est assez moderne, et on y apprend beaucoup de choses depuis les légendes liées au houblon au Moyen-Age, jusqu’aux produits dérivés du houblon à l’heure actuels (car le houblon aurait de nombreuses vertus, notamment contre… la ménopause !). Nous avons fait la visite avec des audioguides, mais si vous en avez l’occasion je pense qu’une visite guidée est encore plus intéressante.



Pour la petite anecdote, juste à côté du musée se trouve la maison natale de Dirk Frimout, qui fut le premier belge à aller dans l’espace !

Poperinge et la Grande Guerre

Nous avons complété cette journée très houblonnée par deux visites qui nous ont permis d’en découvrir plus sur le rôle important qu’a joué Poperinge pendant la Grande Guerre (14-18). En effet, elle fut l’une des seules villes belges à ne pas avoir été occupées par les allemands durant la première guerre mondiale. Elle devint donc le quartier général de soldats britanniques. Et elle en garde encore des traces…

Lijssenthoek Military Cemetery

Nous avons d’abord visité le Lijssenthoek Military Cemetery, qui est le deuxième plus grand cimetière britannique de la Grande Guerre… Nous sommes les seuls belges, au milieu de groupes d’anglais, à visiter le cimetière et le petit centre d’information voisin (qui vous détaille jour après jour la vie à Poperinge durant la guerre).

Talbot House, un petit coin d’Angleterre !

Notre programme s’achevait par la visite de la Talbot House, qui fut pendant la guerre un foyer pour soldats (« Every man’s Club ») où ils pouvaient se distraire, échanger et tout simplement se détendre pendant leurs permissions. Aujourd’hui, la Talbot House existe encore et est devenue une auberge (de jeunesse, je ne sais pas trop !). La visite commence par le musée qui s’est établi dans les bâtiments voisins à la maison d’origine, où l’on peut se faire une idée de la vie des soldats à Poperinge et au club pendant la guerre. On peut ensuite se balader dans les jardins, avant de terminer par un « tea time » bien anglais dans la Talbot House, gardée bien évidemment par un couple anglais ! L’espace d’un instant, je me suis vraiment crue en Angleterre…


 

 


 

Plus d’infos sur Poperinge: poperinge.be

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *