Que faire à Taipei ? Mon petit guide pratique par quartier

Nous avons passé la moitié de notre voyage à Taïwan à Taipei, la capitale de l’île. Je dois admettre que nous ne sommes pas tombés sous le charme de la ville, même si elle mélange de manière assez inhabituelle les influences chinoises et japonaises. Il faut bien le dire, la ville est de manière générale assez moche… Même si en cherchant un peu, on finit par découvrir quelques endroits qui valent quand même la peine !

Je sais, c’est rare de m’entendre dire de telles choses sur une ville, mais on ne peut pas tout aimer n’est-ce pas ? Et comme je sais que tout le monde n’a pas les mêmes goûts que moi, voici tout de même mon petit guide pratique sur Taipei, en espérant qu’il vous soit utile si vous comptez aller y faire un tour !

Visiter Taipei en pratique

Les aéroports de Taipei

Vous pouvez arriver à Taipei via deux aéroports différents : l’aéroport international de Taoyuan Airport, où arrivent la plupart des vols long courrier, et l’aéroport de Taipei Songshan, un plus petit aéroport situé directement dans la ville. Lors de notre voyage, c’est via l’aéroport de Taoyuan que nous avons transité.

C’est dans cet aéroport qu’arrivent notamment les fameux vols Hello Kitty de Eva Air, la compagnie taïwanaise. Nous avons pris un avion de cette compagnie pour rentrer mais nous n’avons pas eu l’occasion de tester l’avion Hello Kitty : les vols Hello Kitty sont déterminés à l’avance et coûtent plus chers. Malgré tout, l’aéroport de Taoyuan reste très « kawaii », et chaque porte d’embarquement est décorée selon une thématique différente. Ne manquez pas d’aller faire un tour dans la zone Hello Kitty !

Pour rejoindre la ville de Taipei depuis l’aéroport, le plus facile est de prendre le MRT (voir ci-dessous), le trajet dure environ une heure.

Petite astuce : nous avons également remarqué que les vols pour Taipei depuis Paris étaient beaucoup moins chers que ceux depuis Bruxelles. Nous sommes donc partis de Paris et nous avons pris un Izy (la version low cost du Thalys) pour rejoindre Paris quelques heures avant le check-in, histoire d’éviter tout problème en cas de retard du train.

Se déplacer dans la ville

Taipei est une ville assez étendue, impossible de tout visiter à pied ! Pour passer d’un quartier (district) de la ville à un autre, le plus facile est de prendre le métro (MRT) plutôt pratique ou encore mieux le taxi/Uber, qui ne coûte quasiment rien pour les courts trajets en ville. La carte s’achète et se recharge dans les stations MRT ainsi que dans les supermarchés tels que 7-11 ou FamilyMart. On peut d’ailleurs également l’utiliser pour payer dans ces magasins. Si vous l’achetez dans une station MRT, attention il vous faudra payer en cash.

Les outils indispensables

Comme au Japon, pour avoir plus facile à nous déplacer (et aussi à commander un Uber), nous nous sommes procurés à notre arrivée un pocket wifi, une borne wifi portable à laquelle on peut connecter plusieurs appareils. Comme nous étions deux, c’était plus pratique et moins cher que de prendre une carte SIM prépayée pour seulement deux semaines sur place. Nous avons commandé notre pocket wifi sur Klook et nous l’avons retiré directement à l’aéroport à notre arrivée. Les noms des endroits ne sont pas toujours indiqués dans notre alphabet, le combo smartphone + pocket wifi est donc pour moi un must qui facilite vraiment la vie sur place !

L’application Google Translate est d’ailleurs super utile pour traduire le chinois puisque tout le monde ne parle pas anglais. Elle permet de traduire directement depuis la caméra (menu, nom de rue, etc) ou via la reconnaissance vocale. Je dois reconnaitre que j’ai d’ailleurs été assez impressionnée car, même s’il y a parfois des erreurs, ça marche vraiment bien.

Pour nous déplacer, nous avons utilisé tout simplement Google Maps (y compris pour les transports en commun), qui nous a aussi servi pour trouver des restaurants bien côtés en fonction de notre position.

Voyager avec des bagages

Enfin, une dernière chose importante à savoir si comme nous vous comptez faire des excursions depuis Taipei, c’est qu’il est possible de laisser votre bagage dans une consigne à la gare de Taipei pour un ou plusieurs jours. Les lockers dans la gare sont assez chers mais juste à côté de la gare se trouve un bâtiment de consigne à bagage qui est beaucoup moins cher (Tapei Station Bagage Service Center 台鐵台北車站行李託運中心).

La sécurité

Taipei est similaire au Japon au niveau de la sécurité, je ne me suis jamais sentie en danger même en me baladant seule et le soir.

Que faire à Taipei (par quartier) ?

Afin d’éviter de vous présenter un à un les temples (qui ne manquent pas !) de Taipei, j’ai décidé d’aborder les différentes choses à faire à Taipei par quartier/district. Un district se parcours facilement à pied mais pour passer de l’un à l’autre il peut être intéressant d’utiliser un taxi ou le MRT. Je vous indique également quelques adresses pour boire et manger dans chaque quartier (celles munies d’un * sont celles que nous avons testées, les autres étaient sur notre to-do list mais nous n’avons pas eu le temps de les découvrir). Pour plus d’informations sur les adresses testées, je vous renvoie à mon article Où manger à Taipei ? Mes conseils restaurants & night markets

Petite astuces pour économiser :

  • le site Klook permet d’avoir parfois de grosses réductions sur les visites et activités à Taipei, cliquez sur les liens des activités pour voir les promos.
  • si vous comptez visiter plusieurs musées/attractions et utiliser pas mal les transports en commun, vous pouvez vous procurer un pass, le Taipei Unlimited Fun Pass.

Le district de Wanhua : le Tapei historique

Je vous conseille de commencer la visite de Taipei par le quartier de Wanhua, le quartier commercial historique de Taipei, et le plus ancien district de la ville. Nous avons commencé la visite d’un des principaux temples de la ville, temple de Longshang, un temple bouddhiste fondé en 1738 par les immigrés Han. Le matin, on peut observer les locaux prier.

Juste à côté se trouve l’Herb Alley, où les habitants vont déguster des thés aux propriétés médicinales. Un peu plus loin, on arrive dans l’ancien quartier de Bopiliao, une ancienne zone commerçante aux arcades en brique, où on trouve quelques galeries d’art.

Notre balade nous emmène ensuite aux temples de Qingshan, un temple taoïste datant de 1856, et de Qingshui, un temple à l’architecture datant de la période Qing.

Un peu plus loin se trouvent les ruines du temple Xi Ben Yuan, qui fut à une époque le plus grand monastère bouddhiste japonais à Taiwan.

Les bonnes adresses de Wanhua :

  • Eighty Eightea * (maison de thé à la japonaise)
  • Liu Yu Teahouse * (maison de thé)

Le district de Ximending (Ximen) : le quartier du shopping

Depuis Wanhua, on rejoint Ximending (Ximen pour les intimes), un quartier très moderne qui rappelle un peu le Japon et où on pourrait passer la journée à faire du shopping !

A côté des magasins, on trouve également pas mal d’endroits pour s’amuser et pour faire la fête, avec des arcades de jeux (gashapon à la japonaise, pinces où on a même réussi à gagner trois petits Totoro !) mais aussi de nombreux bars et clubs pour sortir le soir.

Ce sont mes chats qui étaient contents !!

Un des points centraux du quartier est la Red House, qui fut le premier marché public de Taipei construit durant l’époque japonaise (en 1908). C’est aujourd’hui un centre culturel, derrière lequel se cache un rassemblement de bars et restaurants très animés le soir.

Si vous voulez tester un massage des pieds traditionnel chinois, il y a également plein d’adresses dans ce quartier. Nous l’avons fait le dernier jour avant de reprendre l’avion et… il faut être bien accrochés, même si après ça fait du bien ! 

Les bonnes adresses de Ximen : 

  • Lao Shangdong * (beef noodles)
  • Modern Toilet Restaurant * (tout un concept !)
  • Ay Chung Flour-Rice Noodles * (nouilles de riz aux tripes)

Le district de Zhongzheng : le quartier central

A l’est de Ximen s’étend le grand district de Zhongzheng, le quartier central où se trouve notamment la Taipei Main Station.

Nous y découvrons d’abord le Zhongshan Hall, un auditorium publique construit en 1936 pour le couronnement de  l’empereur japonais Hirohito.

Un peu plus loin, nous arrivons au 2-28 Peace Memorial Park, où se trouve notamment le National Taiwan Museum.

Juste à l’ouest du parc, on peut également apercevoir le Presidential Office Building, qui était à l’origine le bureau du gouverneur lors de l’occupation japonaise de Taiwan. Il est possible de le visiter sur réservation.

Une fois passée la East Gate, on se retrouve enfin au Chiang Kai-shek Memorial Hall, qui doit son nom au premier président de Taiwan. On se retrouve sur une énorme place entourée de plusieurs bâtiments. Le mémorial est le bâtiment du fond, où a lieu toutes les heures le changement de la garde. Sur les côtés se trouvent le National Theater et le Concert Hall. C’est vraiment grandiose !

Les bonnes adresses de Zhongzheng :

  • Breeze Taipei Station * (food court)
  • Lao Pai Gongyuan Hao * (prune fermentée)
  • Jin Feng Lu Rou Fan (porc braisé)
  • Fu Hang Dou Jiang (petit-déj)
  • Nanjichang Night Market (A Nan Sesame Chicken)
  • Auntie Xie’s
  • Dong Yi Paigu (pork chop)

Le district de Songshan : le quartier des hipsters

Le district de Songshan est un quartier assez chic. Au sud de l’aéroport se trouve la Minsheng Community, un quartier hipster assez agréable et alternatif, très différent du reste de la ville !

Les bonnes adresses de Songshan :

  • Raohe Street Night Market *
  • Tajimaya * (hot pot)
  • S Hotel * (voir plus bas)
  • Ya Ge (1 étoile)
  • Matsu Noodle

Le district de Da’an : le cœur vert de Taipei

Le district de Da’an est un autre quartier assez central à Taipei. C’est un quartier en partie commercial et en partie résidentiel. Outre le Da’an Forest Park, le parc central de Taipei, il n’y a pas grand chose à y visiter mais on y trouve pas mal de bonnes adresses.

Les bonnes adresses de Da’an :

  • Din Tai Fung * (dim sum)
  • Yongkang Beef Noodles * (beef noodles)
  • Soyspresso * (tout au soja)
  • Zhang Men * (micro-brasserie)
  • Yong He Soy Milk King (petit-déj)
  • Longtail (resto étoilé – cuisine fusion)
  • Tai Ho Dien (hot pot)
  • Wistaria Tea House (maison de thé)
  • Ice Monster (glace)
  • Nomura Sushi (haut de gamme)
  • Ounce Taipei (speakeasy)

Le district de Zhongshan : le quartier touristique

Zhongshan est l’ancien quartier des affaires et des finances de Taipei. Aujourd’hui, il s’agit essentiellement d’un quartier touristiques avec beaucoup d’hôtels, de restaurants et d’activités.

Notre visite de ce quartier s’est limitée à aller voir un spectacle de théâtre chinois au TaipeiEYE, avec au programme des acrobaties, des arts martiaux, de la danse et de la musique chinoise traditionnelle. Nous y avons passé une sympathique soirée : c‘était drôle et facile à comprendre grâce aux sous-titres sur le côté de la scène. 

Les bonnes adresses de Zhongshan :

  • Addiction Aquatic Development * (poissons et fruits de mer)
  • Raw (restaurant du celebrity chef André Chiang)
  • Lin Dong Fang (beef noodles)
  • Goose 21

Le district de Datong : Dihua Street

Au nord de Wanhua, Datong est également l’un des plus anciens districts de la ville. Au cœur du quartier se trouve la Dihua Street, une ancienne rue commerçante avec des bâtiments datant des époques Qing et japonaise. On trouve également de nombreux petits temples dans ce quartier. 

Les bonnes adresses de Datong : 

  • Ningxia Night Market *
  • Salt Peanuts (brunch)
  • Qing Tian Xia (cuisine traditionnelle)

Le district de Xinyi : Taipei 101 et la Elephant Mountain

Autre quartier immanquable à Taipei, le district de Xinyi est le quartier des finances et du gouvernement. On y trouve les plus hauts gratte-ciel de la ville, dont la fameuse Taipei 101, qui a été pendant plusieurs années le bâtiment le plus haut au monde. Le ticket pour l’observation deck au 89ème étage coûte assez cher et le temps n’était pas vraiment dégagé lors de notre séjour, donc nous n’avons pas tenté le coup : je ne crois pas que nous aurions vu grand chose ! Il y a aussi des restaurants aux 85ème et 86ème étages.

Dans ce quartier se trouvent de nombreux centres commerciaux, musées, restaurants et clubs. C’est assez agréable car il y a pas mal de rues piétonnes. On a notamment été faire un tour au centre ATT4FUN où on trouve un magasin des Studio Ghibli (Donguri Republic) !

C’est aussi dans ce quartier que se trouve la plus belle randonnée de la ville, celle de la Elephant Mountain (environs 30 minutes jusqu’au point de vue). Nous y avons été en fin d’après-midi un jour où le ciel était bien dégagé, et avons assisté à un spectacle magique au coucher du soleil avec le ciel qui s’est enflammé… Rien que pour ça, je ne regrette quand même pas d’être venue à Taipei ! Je vous laisse admirer le spectacle en images !

Les bonnes adresses de Xinyi :

  • Bella Vita (food court)
  • Vege Creek (vegan)
  • Frank (bar)

Le district de Shilin

Du district de Shilin, nous n’aurons vu que le Shilin Night Market, le plus grand de Taipei. Cependant, si vous aimez les musées, c’est aussi dans ce quartier que se trouve le plus grand et populaire musée de Taipei, le National Palace Museum, un énorme musée d’art et d’histoire.

Les bonnes adresses de Shilin :

  • Shilin Night Market (Fuzhou Ancestor Pepper Pie) *
  • Din Tai Fung (dim sum)
  • Cafe Dogs & Cats (cat café)

Le district de Xindian : Bitan et la Hemei Mountain Trail

Tout au sud de Taipei se trouve un autre quartier que j’ai beaucoup aimé, le district de Xindian. On y trouve le Bitan Suspension Bridge, un pont suspendu construit par les japonais en 1937. Attention, ça bouge bien ! 

Nous avons également entrepris l’ascension de la montagne Hemei en suivant la Hemei Mountain Trail. On passe par les ruines d’un ancien parc d’attraction, puis ça monte sec jusqu’au sommet, mais la magnifique vue sur la ville en vaut la peine !

Les bonnes adresses de Xindian :

  • 碧水堂台灣茶食館 (hot pot)
  • Thai Food

Le district de Wenshan : les plantations de thé de Maokong

Une des activités sympas à faire à Taipei est de prendre le téléphérique pour monter dans les montagnes où se trouvent les plantations de thé au sud de la ville.

Pour arriver au téléphérique, la Maokong Gondola, il faut prendre le métro sans conducteur (comme à Tokyo !). Et ensuite… il faut faire la file ! Le matin, nous avons fait pas moins de 40 minutes de file pour avoir une cabine transparente ! On a pris une cabine qui n’était pas transparente au retour et franchement ça ne changeait pas grand chose : c’est juste le sol qui est en verre. Dans tous les cas, les vues durant le trajet, qui dure environs 30 minutes, sont vraiment sympa ! Et une fois en haut on a une belle vue sur les champs de thé, sur la vallée de la Zhinan River et sur la ville de Taipei en contre-bas. Attention, il y a quatre stations : il faut descendre à la dernière si vous voulez aller tout en haut. Il est aussi possible de s’arrêter au Zhinan Temple (Zhinan temple gondola station), si vous avez le temps. 

A Maokong, l’activité la plus populaire est d’aller boire le thé dans une des nombreuses tea house. Nous nous sommes baladés jusqu’à la Yao Yue Tea House, une jolie maison de thé avec vue où nous avons fait une petite cérémonie de thé « homemade », accompagnée de quelques plats chinois et dim sum infusés au thé.  

Au passage, nous nous sommes aussi arrêtés au Tea Research and Promotion Centre, un petit centre gratuit où on apprend comment est produit le thé (on peut également déguster gratuitement du thé). 

J’avais également vu qu’il y avait quelques balades à faire sur les montagnes (comme la Yinghe Cave Hiking Trail et la Silver Stream Cave Waterfall) mais les indications n’étaient vraiment pas claires, donc nous n’avons pas tenté le coup.

Les bonnes adresses de Wenshan : quelques maisons de thé réputées à Maokong

  • Yao Yue Tea House *
  • Zi Zai Tiang (pas testé, il faut prendre le Maokong Tour Bus pour y arriver)
  • Yuen Xu Yuen (pas testé)

Visiter le grand Taipei : parc national et sources chaudes

J’ai consacré un autre article à deux destinations proches du centre de Taipei où l’on peut découvrir quelques unes des sources chaudes naturelles d’origine volcanique qui ne manquent pas dans la région.

Notre première « excursion » fut à Wulai, une petite ville connue pour ses sources chaudes et sa cultures aborigène. La second fut à Beitou, une « ville-resort » aux fortes influences japonaises et où les eaux sont très sulfureuses, qui se situe à côté du parc national de Yangminghsan, un endroit parfait pour randonner. Deux expériences très différentes dont je vous parle dans mon article Les sources thermales (hot springs) de Taipei : Beitou et Wulai

 

Où dormir à Taipei ?

Nous avons testé quatre types d’hébergements à Taipei : il y en a pour tous les budgets !

Si vous souhaitez loger dans un quartier central où vous ne devrez pas aller bien loin pour manger ou boire un verre le soir, le meilleur choix est probablement le district de Ximen.

Pour les petits budgets : Hey Bear – capsule hotel

Je vous passerai les détails, mais je suis arrivée un jour avant Monsieur à Taiwan. Du coup, en l’attendant, j’ai logé une nuit dans un capsule hotel, le Hey Bear Capsule Hotel, et c’était vraiment aussi bien et propre qu’au Japon ! Mon étage était « girls only » et super calme. Les capsules, aux allures de navettes spaciales, fermaient totalement (et pas juste un rideau), ce qui faisait vraiment une mini-chambre. Le tout pour moins de 10€ la nuit, au saurait difficilement faire mieux !

Pour les budgets moyens – hôtel classique : Rido Hotel

Nous avons passé deux nuits au Rido Hotel, un hôtel classique (je dirais même assez kitsch !) situé dace au parc dans le quartier de Da’an. Le quartier était sympa mais peu animé. La chambre était très spacieuse et le petit bonus de cet hôtel, c’était son quatre heure gratuit et bien fourni ! 

Pour les budgets moyens – hôtel design : Monka Hotel

Pour notre dernière nuit à Taipei, nous avons logé au Monka Hotel, un très bel hôtel design assez récent situé juste à côté du Longshang Temple. Hyper pratique si vous voulez aller assister aux prières du matin ! La chambre était petite mais tout confort. 

Pour se faire plaisir : S Hotel

L’hébergement le plus luxueux où nous avons séjourné à Taipei est le S Hotel, membre des Design Hotels, auquel j’ai consacré un article dédié. Cet hôtel est un vrai petit bijou design signé par Philippe Starck et est situé dans un quartier chic de la ville. 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.