Les sources thermales (hot springs) de Taipei : Beitou et Wulai

Taiwan est connue pour ses nombreuses sources chaudes naturelles (hot springs), d’origine volcanique. Dans la région de Taipei, les deux destinations thermales les plus connues sont Beitou, une « ville-resort » aux influences japonaises, et Wulai, une plus petite ville connue également pour sa culture aborigène. Lors de notre semaine à Taipei, nous avons visité les deux endroits, et les deux expériences furent très différentes. Dans cet article, je vous propose de comparer Beitou et Wulai pour vous aider à choisir si vous ne voulez visiter qu’une des deux villes.

Beitou et ses sources chaudes

C’est durant la période d’occupation japonaise (tiens donc !) dans la première partie du 20ème siècle que la plupart des hot springs de Taiwan ont commencé à être exploités, dans un prolongement de la culture des onsen japonais. C’est la raison pour laquelle les japonais se sont établis à Beitou, où l’influence japonaise reste très présente aujourd’hui.

A l’origine, les hot springs étaient privés, réservés à l’élite ainsi qu’aux militaires (on dit que les kamikaze japonais venaient y passer leurs derniers jours durant la deuxième guerre mondiale…).

Aujourd’hui, la plupart des hot springs à Beitou sont toujours des bains privés. La meilleure manière d’en profiter est donc de passer la nuit dans l’un des nombreux hôtels avec sources chaudes, beaucoup plus agréables que les hot springs publics (voir le Millenium Hot Springs ci-dessous).

Attention cependant, les sources à Beitou sont beaucoup plus sulfureuses (et donc sentent beaucoup plus) que celles de Wulai.

Où dormir à Beitou ?

On trouve à Beitou un mélange assez éclectique d’hôtels modernes et traditionnels, à l’occidentale et à la japonaise, plus ou moins luxueux… Bref, le choix ne manque pas : vous pourrez très certainement trouver un hôtel qui vous convient !

Nous avons choisi un hôtel de relativement petite taille, le Phoenix Pavilion Hot Spring Hotel, un hôtel façon ryokan au style vintage. Nous avons séjourné dans une grande chambre avec tatami, terrasse et bain. Le personnel ne parle pas bien anglais mais à part ça c’était un assez bon rapport qualité-prix.

En plus du bain en chambre, l’hôtel comportait deux grands bains partagés (où l’eau était très très chaude !), que nous avons eu pour nous tous seuls. 

Notre hôtel ne possédait pas de restaurant mais nous avons trouvé un petit café restaurant original à proximité, le Kahurangi Café. Un chouette endroit pour goûter des bières de microbrasseries locales et manger … une bonne pizza (avec herbes fraîches et sauce tomate maison, pas mal du tout !)

Voici également quelques autres hébergements réputés avec sources chaudes/spas à Beitou :

  • Hotel Royal Beitou : un petit hôtel design dont les chambres possèdent leurs propres bains hot springs. Ils ont aussi un spa, et un rooftop hot spring avec vue.
  • Gaia Hotel : un hôtel design confortable avec de beaux bains extérieurs
  • Radium Kagaya : un hôtel relativement récent, avec un intérieur à la japonaise. Les suites ont un bain hot spring en plein air. Ils ont à la fois des chambres à la japonaise et à l’occidentale. Il est recommandé par le Guide Michelin.
  • Asia Pacific Resort : un énorme resort familial (avec une partie pour les enfants)
  • Grand View Resort : un hôtel récent et dans un style design japonais
  • Villa 32 : une des adresses les plus exclusives et haut de gamme de Beitou (membre de Relais & Châteaux, et adults only), dans un style contemporain. Les bains dans les chambres sont remplis directement depuis le hot spring. Il y a également des bains extérieurs non mixtes.

Que faire d’autre à Beitou et dans les alentours ?

Les activités ne manquent pas à Beitou et dans les alentours ! Si vous cherchez un séjour actif, Beitou est certainement le meilleur choix.

La vieille gare de Beitou

En arrivant à Beitou, vous pouvez commencer par aller faire un tour au nouveau centre d’information touristique qui se trouve dans la vieille gare de Beitou (Old Xinbeitou Train Station), récemment restaurée. Le bâtiment de l’ancienne gare date de l’époque japonaise (1916 plus précisément). Il avait été démonté et déplacé dans les années 80 dans un village folklorique du centre de Taiwan pour faire place à la nouvelle gare MRT de Xinbeitou ! On y trouve également une petite exposition sur l’histoire de la gare et de Beitou.

Le Beitou Park

Le parc de Beitou est le cœur de la cité thermale, un espace vert autour duquel sont rassemblés la plupart des hôtels et resorts. On sent beaucoup l’influence japonaise ici ! C’est un petit havre de paix dans la ville moderne.

Un cours d’eau parsemé de petites chutes d’eau traverse le parc. Comme on peut le voir sur des photos d’époque, c’est à l’origine dans ce parc que les japonais venaient se baigner, nus, selon leur culture. Ce qui passait assez mal auprès des locaux… (aujourd’hui, on ne peut plus y faire que des bains de pied).

Le Hot Spring Museum

Un arrêt historique intéressant au milieu du parc de Beitou est le Hot Spring Museum, un musée gratuit qui se trouve dans les premiers thermes de Beitou datant de l’époque de l’occupation japonaise. A l’époque de sa construction, c’était le premier hot spring japonais à Taiwan par les mais aussi le plus grand bain public d’Asie de l’Est ! Le bâtiment est magnifique !

L’exposition est dédiée à l’histoire de Beitou et de ses sources chaudes. Fun fact: c’est dans les hot springs de Beitou que se forme un minéral super rare l’hokutolite ou « Roche de Beitou » (de l’ancien nom japonais de Beitou, « Hokuto »). Ce minéral n’est présent qu’à Beitou et Tamagawa, une ville thermale au Japon et est … « légèrement » radioactif ! 

Le Plum Garden

Non loin du Hot Spring Museum se trouve un autre petit musée, le Plum Garden, ancienne résidence du calligraphe Yu Youren construite dans les années 30. On y trouve aujourd’hui un petit centre d’information touristique ainsi que des expositions sur la calligraphie et l’histoire de la villa.

Les bains publics : Millenium Hot Spring Bathhouse et Long Nai Tang Hot Springs

Dans le parc de Beitou se trouve également un des derniers bains publics de Beitou, le Millenium Hot Spring, géré par le gouvernement et très bon marché. Il s’agit d’une série de bains extérieurs de différentes températures où l’on se baigne en maillot. Ils n’ont rien de très « fancy » et sont souvent très fréquentés, mais si vous voulez une expérience hot spring bon marché à Beitou, c’est sans doute la meilleure option.

L’autre bain public apprécié par les locaux, c’est le Long Nai Tang Hot Springs : construit en 1907 et transformé en bain en 1950, il s’agit du plus ancien hot spring payant de Taiwan. Ce hot spring suit la tradition japonaise : on s’y baigne nu dans de petites piscines nudistes non mixtes. L’eau ici est à 42 degrés.

Geothermal Valley

Dans le prolongement du parc de Beitou se trouve la zone la plus amusante à voir à Beitou, la « Geothermal Valley » (la Vallée Geothermique) aussi appelée « Hell Valley » (la Vallée de l’Enfer) à cause de la vapeur sulfureuse qui s’en échappe. Dans cette vallée d’origine volcanique, on peut observer l’eau bouillonnante du cours d’eau (qui chauffe à 90-100 degrés), se déversant à Beitou depuis les volcans du parc national de Yangminghsan (voir ci-dessous). Le petit lac formé au cœur de la vallée est la source principale de l’eau sulfureuse qui alimente les hôtels de Beitou. Beitou, le nom chinois de la ville, dérive d’ailleurs de « Patauw », le terme que les aborigènes utilisaient pour désigner cette vallée thermale mystérieuse, et qui veut dire « sorcière ».

Le parc national de Yangmingshan

L’avantage des sources d’eau chaude sulfureuse de Beitou, c’est qu’elles se trouvent à côté du parc national de Yangmingshan, ce qui permet d’allier relaxation aux hot springs et randonnée dans la nature. C’est dans ce parc national, qui doit son nom à un volcan toujours actif, que vous pourrez découvrir les sources géothermiques qui alimentent toute la région de Beitou.

De l’autre côté du parc national de Yangmingshan (au nord) se trouve également une autre région thermale appelée Jinshan. On peut s’y détendre après une randonnée dans ses bains publics bon marché, Jinshan Hot Springs.

Il existe de nombreuses possibilités de randonnées dans le parc. Le plus facile pour y accéder est de prendre un taxi/Uber depuis Taipei (comptez maximum 20€ – il y a aussi des bus mais c’est plus compliqué et plus long pour au final économiser assez peu d’argent).

Alors que je profitais déjà des hot springs, c’est Monsieur qui est parti seul seul sur l’une des randonnées du parc. La rando la plus populaire est la Jinbaoli Trail, un trail historique qui suit une ancienne route du commerce du poisson de Shilin à Jinshan. La randonnée débute dans les plaines de Qingtiangang, un plateau de lave où on peut voir des buffles d’eau sauvages. Le trail entier fait 6,6km mais il existe des variantes plus courtes, comme le Qingtiangang Loop Trail (2,4km – 1h) ou, celle que Monsieur a fait, la Miaopu Trail jusqu’au sommet du Mont Qixing (Mt. Qixing Main Peak).

Comment rejoindre Beitou ?

Depuis la gare centrale de Taipei, il faut seulement 30 minutes en métro (MRT) pour rejoindre Beitou ! L’autre option, que nous avons pris à l’aller, c’est le taxi ou Uber qui est très bon marché à Taipei.

Wulai et ses sources chaudes

Wulai est une petite station thermale située dans les montagnes près de Taipei (elle fait en réalité de la New Taipei City). Le nom de Wulai vient de la langue des aborigènes de la région, les Atayal, et signifie « chaud et toxique ». Contrairement aux sources chaudes de Beitou, celles de Wulai n’ont aucune couleur ni odeur particulières.

Comme à Beitou, la plupart des sources chaudes à Wulai sont privées. Certains hôtels permettent aussi d’accéder en journée à leur espace thermal pour les non-résidents (plus ou moins cher en fonction de l’endroit). Mais il y a ici beaucoup moins d’options haut de gamme qu’à Beitou.

Les locaux, eux, créent leur propre petite piscine naturellement chauffée en creusant des trous directement dans le lit de la rivière, même si nous avons lu que c’était théoriquement interdit à présent.

Bon à savoir également : Wulai a un climat plus humide et froid que Taipei : j’ai rarement vu autant d’humidité à une température d’environs 25°C seulement ! 

Où dormir à Wulai ?

Nous avons séjourné à Wulai dans une chambre avec hot spring au Yufuin Hot Spring. Globalement, j’ai trouvé le rapport qualité-prix assez mauvais : même si le bain avec vue sur la rivière était sympa, le confort était minimal pour le prix.

La plupart des hôtels à Wulai proposent des chambres avec bain privé rempli d’eau thermale. Voici quelques autres options :

  • Spring Spa Hotel : un hôtel moderne avec un grand hot spring public, avec plusieurs piscines.
  • Wulai Shui An Hot Springs : une autre bonne option près de la rivière, avec des balcons privés
  • Volando Urai Spring Spa & Resort : sans doute l’option la plus luxueuse à Wulai, il s’agit d’un resort paradisiaque près de la rivière, considéré comme l’un des spa les plus réputés de Taiwan – à vous de voir si vous êtes prêts à y mettre le prix.

Que faire d’autre à Wulai  ?

Le pont suspendu de Wulai

A côté de l’arrêt de bus, le Wulai Suspension Bridge mérite un petit arrêt pour une belle vue sur Wulai. Lors de notre visite, avec la pluie et la brume, Wulai avait vraiment un côté très mystérieux.

Découverte de la culture et gastronomie aborigène sur Wulai Old Street

Wulai est le village aborigène le plus proche de Taipei. C’est donc une destination assez facile d’accès pour en apprendre plus sur leur culture spécifique, en visitant notamment le Wulai Atayal Museum, gratuit.

Le petit musée se trouve dans la rue principale de Wulai (Wulai Street), où vous trouverez aussi plein de petits restaurants où vous pourrez goûter à la cuisine locale aborigène.Parmi les plats traditionnels à goûter, il y a notamment le sanglier sauvage et le riz dans des tubes de bambou. Le petit hic, c’est qu’il n’y a quasiment rien d’écrit en anglais ici, du coup même en comptant sur les notations Google pour faire notre choix parmi tous les restaurants, ce n’était pas facile de commander ! On a fini par trouver un endroit qui avait une carte avec les photos de la plupart des plats, ce qui aidait déjà un peu. Malgré tout, nous n’avons pas été très fan de ce type de cuisine.

Wulai Falls

Nous avons également été nous balader à pied jusqu’aux chutes d’eau de Wulai, qui sont en fait assez impressionnantes ! Il y a un téléphérique (que nous n’avons pas emprunté) pour monter jusqu’aux sommets des chutes. Avant, il était possible de faire plusieurs randonnées au sommet des chutes mais il semblerait qu’un typhon ait fortement endommagé le parc et ses infrastructures en 2015 et qu’il soit depuis en bonne partie à l’abandon.

Si vous n’avez pas envie d’y aller à pied (il faut compter 30 minutes environs), il est également possible d’emprunter un petit train jusqu’aux chutes d’eau (Wulai Scenic Train).

Comment rejoindre Wulai ?

Pour rejoindre Wulai, nous avons pris le bus 849 depuis la station MRT de Xindian (à Bitan) : l’équivalent de 50 cents pour 30 minutes de route (payable avec la EasyCard), vraiment pratique ! Wulai est le terminus, donc on ne peut pas manquer l’arrêt. Mieux vaut s’asseoir sur la droite pour profiter de la vue sur les gorges de Wulai.

Une autre option est de prendre le taxi ou Uber qui est, à nouveau, vraiment bon marché à Taipei.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.