Visiter Dunedin et la Péninsule d’Otago en Nouvelle-Zélande

Après une longue exploration de la West Coast avec ses glaciers, ses villes animées (Queenstown et Wanaka) et ses fjords (Milford Sound), nous poursuivons notre roadtrip sur l’île du Sud de Nouvelle-Zélande sur la côte est. Changement de côte, changement d’ambiance : nous voici à Dunedin, une ville universitaire fondée par des écossais au 19ème siècle et connue pour son architecture victorienne. Dunedin est la porte d’entrée de la Péninsule d’Otago, une petite péninsule verdoyante et vallonnée connue pour sa vie sauvage (manchots antipodes ou « blue penguins », albatros, otaries,…) et où se trouve également le seul château de Nouvelle-Zélande, le magnifique Larnach Castle, où nous avons logé. Alors que de nombreux touristes « zappent » totalement cette étape, j’ai vraiment adoré cette combinaison de nature et d’histoire, avec un côté assez insolite pour la Nouvelle-Zélande. Nous avons passé deux petites journées dans cette région et je n’ai qu’un seul regret : ne pas y être restée plus longtemps ! Dans cet article, je vous propose toutes les activités immanquables dans la région.

Disclaimer : cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

La Péninsule d’Otago : un paradis pour l’observation animalière

Avant d’explorer la ville de Dunedin, nous avons posé nos valises dans la Péninsule d’Otago au Larnach Castle pour passer une première journée à la découverte de sa vie sauvage. La particularité de la péninsule est qu’elle permet d’observer facilement plusieurs espèces d’animaux, par soi-même ou via des visites guidées (parfois obligatoires). Les deux « stars » de la péninsule d’Otago sont les manchots antipodes (« blue penguins »), les trop mimi plus petits manchots au monde, et la colonie d’albatros royaux, une des plus importantes colonies en Nouvelle-Zélande.

Monarch Wildlife Cruise : une croisière riche en vie sauvage

Nous avons commencé notre journée dans la Péninsule d’Otago par un petit tour en bateau avec Monarch Wildlife Cruise, que je recommande particulièrement aux ornithologues amateurs. L’agréable tour commenté permet notamment de découvrir une colonie d’albatros et de cormorans, mais aussi des dauphins, des pinguins (bleus, mais pas faciles à voir ici), des otaries à fourrure, des lions de mer,… La colonie d’albatros royaux qu’on peut y observer est la seule colonie continentale d’albatros royaux au monde !

Les paysages sont tout aussi splendides, avec la plage d’Aramoana et ses bancs de sable d’un côté, et le phare historique de Taiaroa Head, le premier phare construit sur l’île du Nord, face à l’Océan Pacifique.

Infos & réservations ici

Sandymount et ses dunes de sable

La Péninsule d’Otago offre aussi de très belles possibilités de randonnées (voir ici la liste sur le site officiel du Department of Conservation). Nous avons opté pour une randonnée facile sur la Sandymount Track, qui offre des vues panoramiques sur la côte après avoir gravi une haute dune de sable. On redescend ensuite via des pâturages remplis de moutons en direction de Sandfly Bay, vraiment pittoresque ! Une chouette petite boucle réalisable en 1 heure environ (2,5 km).

Nous ne sommes pas descendus sur la plage de Sandfly Bay, mais il s’agit également d’un bon endroit pour voir des lions de mer et des otaries (apparemment aussi des « yellow-eyed penguins » – manchots antipodes mais on avait un autre plan pour ça !).

Le Château de Larnach : une nuit dans le seul château de Nouvelle-Zélande

Séjourner dans un château en Nouvelle-Zélande n’est pas la première chose que j’avais en tête en venant ici, mais je dois dire que notre nuit au Larnach Castle fut l’une des expériences mémorables de ce voyage ! On se croirait encore plus en Écosse ici, et même si le château est très touristique, y loger permet d’en profiter une fois que la foule est partie, ce qui était très agréable.

Si le château vous dit quelque chose, c’est peut-être car il a été récemment le lieu de tournage du film « The Royal Treatment » sur Netflix ! Si vous comptez y aller, je vous conseille de voir le film avant car c’est plutôt drôle !

Le Larnach Castle, qui est le seul château de Nouvelle-Zélande, a été construit au 19ème siècle et la visite du château (incluse lorsque l’on y loge) permet de découvrir les pièces historiques du châteaux, qui ont gardé beaucoup de charme (… et du carrelage venant de Belgique !), et de profiter d’une vue panoramique sur la péninsule depuis la petite tour du château.

Le château est également entouré par de splendides jardins, qui mènent à la partie « lodge » et « stable », où se trouvent la plupart des chambres. Nous avons logé dans l’une des plus belles chambres du lodge (j’avais demandé la chambre avec la plus belle vue !) qui offrait un panorama imprenable sur la Péninsule d’Otago et sur Dunedin. Avec sa salle de bain récemment rénovée et sa décoration très cosy, la chambre avait un charme fou. 

L’autre grand avantage de loger au château, c’est qu’on peut manger le soir dans une salle à manger du château. L’expérience est très exclusive puisqu’elle n’est ouverte qu’aux clients qui séjournent au château. On s’installe à une grande table (façon table d’hôtes), qui permet de faire la connaissance des autres convives, et on déguste un excellent menu à base de produits locaux et de saison. C’était une expérience très originale !

Bref, je vous recommande vraiment le Larnach Castle pour votre séjour à Dunedin et dans la Péninsule d’Otago ! Les prix restent très raisonnables pour ce type d’expérience (nous n’avons pas pris la chambre la moins chère mais il y a des chambres plus économiques avec salle de bain commune). 

Voir les prix actuels du Larnach Castle (Larnach Lodge & Stable Stay) ici.

Les petits manchots bleus (Blue Penguins) de Pilots Beach

On a par contre dû quitter le repas un peu avant la fin (mais on nous a fait envoyer le dessert dans notre chambre du coup !) pour aller voir des petits manchots bleus !

La colonie de blue penguins de Pilots Beach, proche de la colonie d’albatros royaux de Taiaroa Head (les deux sont gérées par le même centre, l’Albatross Center), est l’une des colonies de petits manchots bleus (aussi appelés manchots pygmée) les plus faciles d’accès sur l’île du Sud (Blue penguins Pukekura). Mais afin de les préserver, l’accès à la plage où ils ont élu domicile, Pilots Beach, a un accès limité. Pour voir les plus petits manchots du monde, il faut réserver un tour auprès de l’Albatross Center.

Tous les soirs, au crépuscule, les petits manchots bleus rentrent sur la plage pour y passer la nuit (ils passent la journée en mer à pêcher) : c’est le moment parfait pour pouvoir les observer depuis la plateforme d’observation qui a été installée par le centre. Les flashs sont (heureusement) interdits et ils sont si petits que c’est parfois un peu difficile de les voir une fois qu’il fait vraiment nuit. Je n’avais vraiment jamais vu un tel vent, mais on a tellement adoré les observer que nous sommes restés dans les derniers ! C’est vraiment une expérience à ne pas manquer à condition d’être équipé de vêtements chauds et de réserver bien à l’avance (ils sont complets tous les soirs).

À cette époque, il y avait encore de grands bébés qui perdent leur fourrure mais qui sont encore nourris par leur maman. Toute la soirée, ce fut un défilé constant : ils sont des centaines à rentrer au fur et à mesure, en petit groupe !

Je n’ai pas beaucoup de photos car j’avais choisi un mauvais objectif et impossible de le changer avec le vent, mais je garde de très beaux souvenirs de ce moment.

À côté de cette activité nocturne, l’Albatross Center propose également en journée des visites pour découvrir la colonie d’albatros royaux depuis la terre, ce qui permet de les approcher de plus près qu’en bateau. Plus d’infos ici.

Que faire à Dunedin ?

Dunedin, « l’Edimbourg du Sud » (Dunedin veut dire Edimbourg en écossais), est l’une des plus belles villes de Nouvelle-Zélande. Son architecture victorienne donne un cachet tout particulier à cette ville fondée par des écossais au 19ème siècle, à l’époque de la ruée vers l’or. Aujourd’hui, la première ville universitaire de Nouvelle-Zélande reste étonnamment peu touristique, mais mérite clairement une petite visite.

La gare de Dunedin

Au cœur de Dunedin se trouve l’un de ses plus beaux bâtiments : la gare de Dunedin, de style victorien, est considérée comme l’une des plus belles gares du monde, à juste titre. Même si vous ne comptez pas prendre le train, je vous conseille de rentrer à l’intérieur de la gare pour découvrir ses vitraux et autres décorations d’époque.

Taieri Gorge Railway : excursion en train vintage

Si comme moi vous aimez les vieux trains, je vous recommande d’emprunter le Taieri Gorge Railway au départ de la gare de Dunedin. Ce vieux train du début du 20ème siècle permet de découvrir la Taeri Gorge et ses paysages splendides, avec des excursions aller-retour au départ de Dunedin d’environ une demi-journée.

Des commentaires historiques et culturels accompagnent le trajet, qui passe par plusieurs tunnels et viaducs. On a adoré le fait de pouvoir se laisser porter pour une fois : c’est bien moins stressant que les routes de Nouvelle-Zélande…

À la fin des gorges, le train marque un arrêt et on peut sortir pour faire quelques photos. Il y a aussi la possibilité de manger dans le train avec des box repas sympas et pas chères. Le temps a passé très vite !

Plus d’infos ici.

Explorer le centre-ville de Dunedin

Au retour du train (que nous avions pris le matin), nous avons pris quelques heures pour explorer le centre-ville de Dunedin. L’architecture de cette ville d’origine écossaise est vraiment unique en Nouvelle-Zélande, et comme il s’agit aussi d’une ville universitaire, l’ambiance est plutôt sympa.

Au cœur de la ville historique se trouve l’Octagon, une grande place à 8 côtés, comme son nom l’indique, au centre de laquelle trône une statue du poète écossais Robert Burns. Autour de celle-ci vous trouverez de nombreux bars et restaurants. Ne manquez pas non plus la Cathédrale St Paul, la First Church, l’ancienne prison (qui copie Scotland Yard)… L’ancienne usine Cadbury, une des premières fabriques de chocolat de l’hémisphère sud, a par contre été démolie après notre visite… Quel dommage !

Si vous préférez dormir en ville, le centre de Dunedin possède quelques charmants hôtels situés dans des bâtiments historiques, comme Fable Dunedin, un hôtel haut de gamme situé dans un bâtiment victorien magnifiquement restauré, ou les Chapel Apartments, des appartements équipés situés dans une ancienne église.

Baldwin Street : la rue la plus pentue au monde

En périphérie de la ville, on trouve aussi ce qui est apparemment la rue la plus pentue au monde d’après le Guinness Book des Records : Baldwin Street. Monsieur l’a montée dans son entièreté, mais quelques mètres m’ont suffi ! On comprend facilement pourquoi cette rue est interdite aux voitures extérieures car il faut de l’entrainement ! C’est assez impressionnant.

L’endroit est assez touristique et vous ne serez pas les seuls à vous essayer à gravir cette rue qui oscille entre 20% et 35% d’inclinaison ! Heureusement, il y a un escalier sur le côté de la rue pour aider à monter…

Si vous aimez ce genre d’endroit insolite, sachez qu’une des maisons est un B&B où il est possible de passer la nuit !

Si vous avez le temps, les Jardins Botaniques de Dunedin, qui font partie des plus vieux de Nouvelle-Zélande, se trouvent non loin de là.

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.