Du Haast Pass à Wanaka : une des plus belles routes de Nouvelle-Zélande

Le Haast Pass, la route permettant de rejoindre la ville de Wanaka depuis la West Coast, est réputée comme l’une des plus belles routes scéniques de Nouvelle-Zélande et est un incontournable de tout roadtrip sur l’île du Sud. Je vous préviens : on a envie de s’arrêter partout ! Dans cet article, je vous propose de découvrir les arrêts les plus connus à faire sur cette route, ainsi qu’une petite visite de la ville de Wanaka, où nous avons passé la nuit après cette belle journée sur la route.

Disclaimer : cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

Les arrêts sur la route du Haast Pass

Le Haast Pass désigne la partie de la fameuse Route 6 qui relie la West Coast à l’Otago en traversant le col de Haast ou Haast Pass. Cette portion de route montagneuse, et encore plus le tronçons allant du col à Wanaka en longeant les lacs, fait partie des plus belles routes scéniques de Nouvelle-Zélande. En un peu plus de 100 km vous passerez des plages pluvieuses de la West Coast à de splendides paysages montagneux parsemés de chutes d’eau, et puis aux lacs d’un bleu intense.

De nombreuses possibilités de balades (souvent des parcours relativement courts) ont été aménagées tout le long de la route du Haast Pass. Les plus populaires permettent d’accéder à de jolies chutes d’eau en quelques minutes de marche seulement !

Il n’y a par contre aucune infrastructure pour boire ou manger, et les seuls hébergements de la région se trouvent aux deux entrées du Haast Pass (la ville de Haast sur la côte ouest) ou le Wonderland Makarora Lodge, des mignonnes cabanes à la sortie du pass vers le lac Wanaka.

Voici les différents stops que nous avons faits, dans l’ordre, en partant de la West Coast vers Wanaka, ainsi qu’un dernier que nous n’avons pas pu faire à cause de la météo, tout aussi imprévisible dans le Haast Pass que sur la côte ouest…

Roaring Billy Falls

Le premier arrêt de notre traversée du Haast Pass fut la courte randonnée des Roaring Billy Falls, des chutes d’eau accessibles via un petit sentier de 1 km aller-retour. On ne peut pas s’en approcher de trop près à cause de la rivière mais le cadre est tout de même superbe.

Thunder Creek Falls

Deuxième arrêt et deuxièmes chutes d’eau : les Thunder Creek Falls, accessibles via un sentier encore plus court qui traverse la forêt avant de déboucher sur ces chutes hautes de 28 mètres. Vous trouverez difficilement d’aussi belles chutes aussi faciles d’accès ailleurs en Nouvelle-Zélande !

Fantail Falls

Un peu plus loin, une autre courte balade nous permet de découvrir encore d’autres chutes d’eau, les Fantail Falls, situées dans un cadre tout aussi photogénique. 

Blue Pools Walk

Nous avions à la base prévu un quatrième arrêt, la randonnée des Blue Pools, qui permet d’accéder à des basins d’eau bleu intense, venue tout droit des glaciers. Mais la pluie était de retour et cette marche étant un peu plus longue (30 minutes aller-retour), nous avons finalement décidé de passer cette étape, d’autant plus que nous avions vu que le bleu intense (le grand intérêt de ces « piscines ») pouvait avoir totalement disparu après des pluies intenses. Vu la météo de ces derniers jours… je pense que nous n’avons pas raté grand-chose ! Si vous avez plus de chance au niveau de la météo, la popularité de ce site doit aussi au fait qu’on y accède par des ponts suspendus très photogéniques eux aussi.

 

Des montagnes aux lacs : la route entre le Haast Pass et Wanaka

À la sortie du Haast Pass, la route le long du lac Wanaka et du lac Hawea est pour moi le plus beau tronçon de route que nous avons traversé en Nouvelle-Zélande. Souvent, les routes scéniques ont des parties avec la vue entravée par la végétation ou autre : ici les vues sont tout simplement splendides tout le long, avec les deux lacs et les montagnes en arrière-plan. Avec le soleil qui était de retour pile à notre sortie du Haast Pass et le grand vent qu’il y avait ce jour-là, ça donnait une lumière assez incroyable avec une sorte de brume qui se créait sur les lacs. J’avais vraiment envie de m’arrêter sur le bord de la route toutes les deux minutes !

À part quelques balades, il y a peu de choses à faire à part profiter de la vue sur cette route. Les restos et hébergements sont quasi inexistants, à part sur l’un des bords du lac Hawea (options glamping à The Camp et Cross Hill Glamping).

Que faire à Wanaka ?

Après cette splendide route, nous voici arrivés à Wanaka ! Et si nous n’avions quasiment croisé personne sur la route qui y menait, le changement d’ambiance a été total puisque nous nous sommes retrouvés d’un coup dans la foule ! Traditionnellement plus calme que Queenstown, Wanaka est devenue ces dernières années de plus en plus populaires et les deux villes sont maintenant concurrentes, notamment pour les activités sportives (voir plus bas). Wanaka mérite que l’on y passe au moins une nuit, pour faire l’une de ses randonnées avec vue, profiter des bords du lac et des bonnes adresses de la ville.

Le centre-ville de Wanaka

Comme je vous le disais plus haut, le centre-ville de Wanaka est très animé : on y retrouve une grande concentration de restaurants, bars, cafés et hébergements (pour tous les budgets, pour une fois). Nous avions choisi de loger en dehors du centre (voir plus bas) et c’est ce que je vous recommanderais aussi si vous en avez la possibilité. Le centre-ville est super pour manger, boire un verre ou sortir, mais la nuit est beaucoup plus tranquille dans les quartiers adjacents.

Un des grands intérêts de Wanaka (et Queenstown) est qu’on y trouve une grande variété de restaurants. Après une variété quasi nulle sur la West Coast, on en a donc profité pour manger dans un (très bon) restaurant indien, le Bombay Palace. C’était délicieux et on vous conseille de réserver pour avoir une des tables très convoitées sur leur terrasse avec vue sur le lac.

Une autre activité que j’avais très envie de faire à Wanaka mais qu’on a finalement abandonné à cause de la fatigue accumulée les jours d’avant, c’est le Cinema Paradiso, un ciné-resto-bar où vous pouvez manger et boire un verre dans un cadre cosy tout en regardant un film. Le genre d’adresse que j’adore et c’est en effet l’une des plus populaires de la ville. Si vous faites comme nous un long voyage en Nouvelle-Zélande et que vous maîtrisez l’anglais, une petite séance de cinéma fait vraiment très plaisir (on en avait déjà fait une à Wellington dans un autre cinéma néo-zélandais très populaire).

Vues panoramiques sur la Mont Iron Track

Wanaka, comme Queenstown, est surtout connue pour sa combinaison de bonnes adresses bars-restos et d’activités en plein air. Si vous n’avez pas le budget pour une des activités payantes (que je vous détaillerai plus bas), sachez qu’il y a déjà énormément de possibilités de randonnées dans la région, qui offrent les plus belles vues sur les lacs et les montagnes de la région de Wanaka. Nous avons choisi l’une des plus populaires, car aussi l’une des plus facilement accessibles depuis le centre de Wanaka : l’ascension du Mont Iron. Comme son nom l’indique, il s’agit de grimper au sommet d’une petite montagne : il vaut donc mieux y aller tôt le matin pour éviter de dépérir dans la montée ! Mais ça valait le coup, car cette randonnée offre de magnifiques vues tout le long. Je vous conseille de suivre le mouvement car il y a un sens beaucoup plus facile que l’autre qui évite une descente trop pentue (la rando est très populaire auprès des locaux qui y font leur jogging, vous n’aurez pas de mal à trouver). Comptez environ 1h30 de marche, voir le parcours sur le site officiel.

D’autres options de randonnées populaires se trouvent dans la zone Diamond Lake and Rocky Mountain (voir le site officiel), où vous trouverez plusieurs circuits de rando allant de 45 min. La Roys Peak Track est la plus difficile, réservée aux bons marcheurs.

Dégustation de vins avec vue à la Rippon Winery

Après l’effort, le réconfort ! L’Otago est aussi une région viticole, et c’est à Wanaka que vous trouverez un des vignobles néo-zélandais avec la plus belle vue : la Rippon Winery. 

De manière générale, je n’ai pas été une grande fan des vins de l’Otago, une région développée sur le tard où beaucoup de vignes sont pour moi encore trop jeunes (mais il en faut pour tous les goûts, n’est-ce pas). Cependant, l’accueil et la vue valent à eux seuls la visite à la Rippon Winery, dans les hauteurs du lac Wanaka, qui produit une large gamme de vins bio. Les dégustations sont gratuites mais doivent impérativement être réservées à l’avance via leur site.

That Wanaka Tree : l’arbre le plus célèbre de Nouvelle-Zélande

Avant de quitter Wanaka, il nous restait un arrêt “immanquable” : « That Wanaka Tree », le fameux arbre qui survit au beau milieu de l’eau dans le lac Wanaka et qui est devenu une star sur Instagram. On se demande quand même un peu pourquoi car on en a vu d’autres ailleurs en Nouvelle-Zélande ! Il existe toujours mais le malheureux a été vandalisé quelque temps après notre visite…

Les activités sportives à faire à Wanaka

Avec Queenstown, Wanaka est comme je vous le disais une destination particulièrement tournée vers un tourisme actif et aventureux. Si vous aimez l’adrénaline, je vous recommande de passer plus de temps dans cette région ! Voici quelques idées d’activités qu’il est possible d’y faire.

Si vous ne savez pas choisir entre Wanaka et Queenstown pour faire ce genre d’activités, la seule différence est que Wanaka est un peu plus « calme » (mais de moins en moins) que Queenstown, qui est une meilleure base si vous comptez sortir.

Où loger à Wanaka ?

Wanaka fait partie de ces destinations à réserver le plus longtemps possible à l’avance, tant les prix peuvent augmenter en dernière minute, ou alors quasi tout peut être complet. On a quand même moins galéré ici qu’à Queenstown, mais je vous conseille vraiment de vous y prendre à l’avance pour éviter les mauvaises surprises.

On a logé à The Lookout Lodge, un lodge où sont notamment organisés des mariages, mais qui possède aussi quelques unités indépendantes à la location. Lors de notre voyage, nous avions réservé cette cabane via Airbnb, ils ont à présent une deuxième cabane sur Booking.com, The Kanuka Cabin, à prix légèrement supérieur pour un peu plus de confort et avec une encore plus belle vue on dirait. Le point commun entre les deux : des jacuzzis extérieurs avec vue sur les montagnes et une tranquillité super agréable par rapport au centre de Wanaka ! Les cabanes sont décorées avec goût, dans le pur esprit des glamping néo-zélandais.

Nous étions situés dans les hauteurs de Wanaka mais le centre était facilement accessible. Si vous cherchez le calme, c’est l’idéal. Autre option glamping dans le même coin, plus proche du lac mais aussi très isolé : les bulles transparentes du Mt Gold Glamping. Pour éviter l’ultra centre, les bords du lac Wanaka du côté du Wanaka Tree sont aussi plus agréables (du côté du Edgewater Hotel).

Autre option avec laquelle j’avais hésité, à considérer si vous ne comptez pas passer la nuit à Wanaka : le Cardrona Hotel, un hôtel historique très old school à mi-chemin entre Wanaka et Queenstown via la route secondaire (qui vous évite aussi les prix fous de Queenstown).

Voir les tarifs et disponibilités des hébergements à Wanaka

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.