Milford Sound : croisière dans les fjords de Nouvelle-Zélande

Les fjords du parc national de Fiordland, au sud-ouest de l’île du Sud, sont l’un des endroits les plus touristiques de Nouvelle-Zélande. Mais on comprend vite pourquoi : si je craignais d’être déçue, même la grande voyageuse que je suis est restée bouche bée tout le long de la croisière que nous avons faite dans le Milford Sound ! Ce fjord est le plus facile d’accès de cette région sauvage, auquel on accède par une route panoramique depuis Te Anau, qui fait déjà entièrement partie du spectacle. Vous trouverez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour préparer au mieux votre visite du Milford Sound, car si vous comptez profiter de ce spectacle, il s’agit d’une partie de votre voyage que vous devez absolument organiser à l’avance !

Disclaimer : cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

Visiter le Milford Sound en pratique

Même si Fiordland est un parc gigantesque (c’est d’ailleurs le plus grand parc de Nouvelle-Zélande), l’accès à ce parc est très limité : Milford Sound y est le fjord le plus facile d’accès car c’est le seul fjord que l’on peut atteindre par soi-même en voiture. Vous devez juste prévoir à l’avance votre croisière et organiser votre temps par rapport à celle-ci (on y reviendra plus bas), mais ça vous laisse une assez bonne flexibilité pour visiter les alentours à votre rythme.

Milford Sound ou Doubtful Sound ?

La seule alternative possible au Milford Sound est le Doubtful Sound. Réputé comme encore plus beau, ce fjord est pourtant beaucoup moins fréquenté car on ne peut le visiter qu’en tour organisé. Ce qui implique un budget beaucoup plus élevé (le double du prix environ), et une organisation beaucoup moins flexible. RealNZ (la compagnie avec laquelle nous avons fait la croisière au Milford Sound) propose des formules au départ de Queenstown ou de Manapouri

Si la foule au Milford Sound vous fait peur et que vous avez 1) du temps et 2) le budget, Doubtful Sound peut être un meilleur choix pour vous. Je ne saurais pas comparer davantage ces deux expériences car nous avons opté, comme l’essentiel des touristes, pour la visite du Milford Sound, mais ce que je peux vous dire c’est qu’en suivant les conseils que j’avais pu voir en ligne, et donc en choisissant l’une des croisières en fin de journée (quand tous les tours organisés sont partis), nous ne nous sommes vraiment pas sentis les uns sur les autres que ce soit au point de départ, sur le bateau ou avec le nombre de bateaux croisés sur le trajet (finalement assez peu). Pour moi, il mérite donc amplement le déplacement !

À part si vous optez pour un survol en avion ou hélicoptère, ce sont les seuls fjords auxquels vous pourrez avoir accès dans le parc de Fiordland donc à vous de choisir entre les deux… ou de faire les deux si vous avez le temps !

La météo au Milford Sound

Deuxième problème pratique pour visiter le Milford Sound : la météo ! Ne vous laissez pas « berner » par mes photos : nous avons eu une chance incroyable avec la météo, en pouvant profiter du seul moment de soleil de toute la semaine dans cette région qui est l’une des plus pluvieuses de Nouvelle-Zélande, et même du MONDE ! 

Étant donné qu’il est pour ainsi dire impossible de se présenter au Milford Sound sans réservation, et que vous devrez réserver votre croisière avant de connaître la météo du jour (et encore, les bulletins météo se trompent souvent dans cette région…), il y a un minimum de chance à avoir pour profiter du Milford Sound dans de bonnes conditions. Vous voilà prévenus, même si je suis sûre que le Milford Sound sous la pluie ne doit pas manquer de charme non plus.

Par contre, en réservant notre croisière en fin de journée, nous avons pu prévoir la route depuis Te Anau (environ 2 heures) en fonction de la pluie. Nous nous étions laissés la journée pour la parcourir, et comme il pleuvait le matin, nous avons attendu que ça se passe pour partir. Nous n’avons pas pu faire de grande rando sur la route, mais au moins on a pu profiter du soleil aux différents petits arrêts.

Comment visiter le Milford Sound : croisière, kayak, survol, rando ?

Comme vous l’avez déjà compris, la manière la plus courante de visiter le Milford Sound est de faire une croisière. Plusieurs compagnies en proposent, à des prix qui varient légèrement en fonction du type de bateau et de la durée.

Voici quelques-uns des (nombreux) prestataires qui proposent des croisières dans le Milford Sound : 

  • Southern Discoveries Cruise : la seule croisière qui donne accès à un « observatoire sous-marin » qui permet d’observer la vie sous-marine dans le fjord (+ cette formule inclut également un pique-nique).
  • RealNZ (ex Real Journey) : c’est l’un des prestataires les plus connus (anciennement Real Journey), ils offrent des croisières sur des bateaux un peu plus charmants que les autres – c’est cette compagnie que nous avons choisie.
  • Pure Milford : catamaran avec toit transparent
  • Mitre Peak Cruises : petits bateaux 
  • Go Orange et Jucy sont les croisières plus low cost, mais pour la différence de prix je ne sais pas si ça vaut vraiment le coup.

Le trajet est similaire d’une compagnie à l’autre. Les différences principales sont la taille du bateau (plus ou moins confortable, les plus petits vont également pouvoir s’approcher plus près des cascades), mis à part l’observatoire unique à Southern Discoveries Cruise (mais ils ont aussi des plus gros bateaux donc pas sûre que ce soit la meilleure option pour le reste du trajet…).

Avantages principaux d’opter pour une croisière : c’est très agréable, accessible à tous et les prix sont raisonnables. Désavantage : la route est longue (mais elle est aussi super belle) si vous choisissez de conduire vous-même jusque là.

Cependant, plusieurs compagnies dont RealNZ proposent aussi de réserver des forfaits avec départ de Te Anau ou depuis Queenstown (mais c’est alors une très longue journée de route…). Vous n’aurez également pas le choix des arrêts que vous voulez faire sur la route. Ceux-ci varient cependant un peu d’une compagnie à l’autre, donc regardez les détails pratiques de chaque tour operator si ce genre de tour vous tente. Si dessous un petit aperçu rapide de différentes options…

Depuis Te Anau :

 

 

Depuis Queenstown :

 

 

Si vous choisissez une croisière simple sans transfert, il vous faudra simplement vous rendre par vous-même à l’embarcadère au Milford Sound. L’avantage du bus est tout de même que ça reste moins polluant, étant donné le nombre de touristes qui se rendent là chaque année… On se demande quand même un peu combien de temps le fjord va pouvoir survivre sans aucune régulation.

En ce qui nous concerne, nous avions donc opté pour une croisière avec RealNZ, car d’après mes recherches il s’agissait d’un des meilleurs rapports qualité-prix et leurs horaires nous arrangeaient (puisque nous voulions faire la route par nous-mêmes). 

 

 

Il y a cependant d’autres manières de visiter le Milford Sound, à combiner ou non en fonction de vos centres d’intérêt et de votre budget :

  • en kayak : nous avons vu peu de kayaks ici et je ne sais pas si c’est vraiment quelque chose de très populaire, même si l’option existe. Même si ça offre une expérience qui semble plus personnelle des fjords, il ne faut pas oublier que 1) la météo est très changeante et 2) vous devrez manœuvrer au milieu des gros bateaux de touristes. Bref, je doute que ce soit le meilleur endroit pour en faire en Nouvelle-Zélande. Southern Discoveries propose des combos croisière + kayak.

  • les survols en avion et en hélicoptère : si vous avez le budget, un survol en avion ou en hélicoptère du parc de Fiordland est la seule manière de voir plus de paysages que ce que vous pourrez voir en croisière. Ça permet aussi bien évidemment de visiter plus rapidement le Milford Sound, en évitant la longue route en cul-de-sac qui y mène. C’est cher, mais il faut aussi penser que ça évite 2 nuits d’hôtels et pas mal d’essence si vous ne devez pas rouler jusque-là. Il existe plusieurs formules, du survol simple (qui permet de voir aussi les glaciers) au vol « transfert » depuis Queenstown avec combo vol + croisière (ce que je recommande, tant qu’à faire, car les prix ne sont pas si différents). Les 3 compagnies principales à proposer des vols en petit avion (moins chers que l’hélico et moins sujets aux conditions météo) : Air Milford, Milford Sound Scenic Flights et True South Flights. Glenorchy Air propose aussi des combos vol + « nature walk ». Il faut cependant noter qu’en cas de mauvaise météo, ces vols peuvent être annulés (moins vite que les hélicos, mais quand même). Comme je vous l’avais déjà dit avant, les prestataires hélico/avion en Nouvelle-Zélande sont ultra-flexibles et vous ne devez pas avoir peur de ne pas récupérer votre argent en cas d’annulation pour météo, par contre à vous d’être un minimum flexible si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté de pouvoir le faire. Par exemple, si vous optez pour un vol au départ de Queenstown, planifiez de rester en ville quelques jours (il y a plein d’autres choses à faire, voir mon article sur Queenstown) et prévoyez le vol le premier jour. De cette façon, en cas d’annulation, vous pouvez tenter de le reporter les jours suivants.

  • randonner : contrairement à ce que vous pourrez croire, ça ne vous coûtera pas moins cher (loin de là) car la seule randonnée qui permet d’atteindre à pied le Milford Sound est la Milford Track, qui est l’une des « Great Walks » de Nouvelle-Zélande, ce qui veut dire que son accès est payant, très limité, et à réserver encore plus longtemps à l’avance. Voir ici plus d’infos sur le site officiel. Il est par contre possible d’en faire juste une petite partie en un jour avec un guide (excursion plus facile à organiser) mais alors vous n’arrivez pas dans le fjord. Il y a quelques randonnées plus courtes à faire sur la route depuis Te Anau mais à nouveau qui ne sont pas directement dans les fjords, et quelques courtes balades près de l’embarcadère des bateaux, si vous arrivez en avance.

La route vers le Milford Sound depuis Te Anau

Si vous souhaitez visiter le Milford Sound par vous-même, le mieux est de prévoir au minimum 2 nuits à Te Anau (voir plus bas), ce qui vous laissera une journée complète pour faire la croisière dans le fjord tout en découvrant également les différents arrêts de la route panoramique qui relie Te Anau au Milford Sound. Cette route est l’une des plus belles de Nouvelle-Zélande et mérite que l’on s’y attarde un peu ! 

Sans aucun arrêt, il faut déjà compter environ 2 heures par trajet (c’est un aller-retour car il s’agit d’un cul-de-sac). Et il y a vraiment de quoi faire ! Je vous dirais de prévoir au moins 1h30-2h en plus juste pour faire les petits arrêts les plus populaires (comme nous avons fait), plus si vous voulez faire une des randonnées plus longues de la route.

Notre hébergement nous avait remis une petite carte de la route avec tous les arrêts possibles. Nous avons eu le temps de faire les principaux arrêts conseillés, sauf le Lake Gunn Nature Walk (nous aurions eu largement le temps de le faire si nous étions partis à l’heure prévue et qu’il ne pleuvait pas le matin). Voici nos différents arrêts dans l’ordre, de Te Anau au Milford Sound.

Attention : prévoyez large ! Comptez au minimum 2 heures pour parcourir la route (dans chaque direction) + le temps pour les arrêts que vous voulez faire + le temps de trouver une place de parking à Milford Sound (au moins 30 minutes) pour ne pas rater votre croisière ! Je trouve que le plus sensé est de faire tous les arrêts sur le trajet aller, comme nous l’avons fait, ce qui permet aussi de faire la croisière plus tard dans la journée, lorsqu’il y a moins de monde dans le fjord.

Lac Mistletoe

Notre premier arrêt après avoir quitté Te Anau fut le Lake Mistletoe, un petit lac facile d’accès. Ce n’est pas le plus scénique de la route mais ça permet de se dégourdir un peu les jambes.

Mirror Lakes

Les Mirror Lakes sont l’un des arrêts les plus fréquentés de la route. Un petit chemin permet d’accéder facilement à ces lacs dans lesquelles se reflètent les montagnes. C’est un endroit très photogénique, et un arrêt rapide que je vous conseillerais peut-être de garder pour le chemin du retour pour éviter de gros contre-jours. 

Juste à côté il y avait aussi à cette période (janvier) des champs de fleurs mauves (je ne connais pas leur nom) très photogéniques qui attiraient tout autant les foules !

Lake Marian Track

Faute de temps, nous n’avons fait que le début de la Lake Marian Track, l’une des randonnées les plus populaires du trajet. Mais le début du chemin, au cœur de la forêt, est déjà sympa et permet d’atteindre facilement de petites chutes d’eau, les Marian Falls.

Monkey Creek

Après le Marian Lake, la route devient encore plus grandiose avec les montagnes de chaque côté. On ne sait plus où donner de la tête ! Monkey Creek est un autre point de vue sur la vallée à ne pas manquer.

Homer Tunnel

On passe ensuite le Homer Tunnel, l’impressionnant tunnel creusé dans la montagne. Pour des raisons de sécurité, la circulation dans celui-ci est alternée, donc il vous faudra peut-être un peu attendre avant de pouvoir rentrer dedans. Une fois que l’on ressort de l’autre côté du tunnel, les paysages deviennent encore plus exceptionnels !

The Chasm

La dernière balade de la route avant de rejoindre le fjord est The Chasm, un sentier de 20 minutes qui permet de voir des sortes de gouffres creusés par la rivière. Le bonus est qu’il y a plein de kea (une sorte de perroquet des montagnes) sur le parking ! Gardez-les quand même à l’œil car certains s’amusent à attaquer les voitures. 

Croisière sur le Milford Sound

Une fois passé l’épreuve du parking (on se croirait vraiment à Disney… avec les prix qui vont avec), c’est enfin l’heure de découvrir le Milford Sound depuis l’eau !

Toutes les croisières partent du même endroit, il n’est pas difficile à trouver vu qu’il n’y a à peu près que ça à Milford Sound. Quelle que soit la croisière que vous choisirez, vous remontrez le fjord jusqu’à la mer de Tasman. C’est le seul endroit où ça peut un peu secouer : le fjord est protégé et même avec beaucoup de vent comme c’était le cas ce jour-là, la petite croisière en bateau est agréable.

Comme je vous le disais plus haut, nous avions opté pour une croisière avec RealNZ, et nous avons été ravis. Nous avons passé environ 2 heures tout à fait incroyables : pour moi, ce sont les plus beaux paysages que j’ai pu voir en Nouvelle-Zélande. Mais à nouveau, le grand soleil y était peut-être aussi pour quelque chose ! 

Dès le départ, le Mitre Peak, le plus haut sommet du fjord, impressionne. Durant la croisière, le bateau s’approche plusieurs fois très près des chutes d’eau qui se déversent dans le fjord. Le spectacle est au rendez-vous ! Mais si vous ne voulez pas être mouillés, ne vous mettez pas trop à l’avant du bateau.

Une fois arrivé à la Mer de Tasman, on a vite fait demi-tour car le temps était un peu moins bon sur la côte (cette sacrée West Coast…).

La croisière au Milford Sound est également l’occasion d’observer une partie de la faune locale : nous avons croisé des otaries et un dauphin est carrément venu nous saluer alors qu’on sortait du bateau ! De quoi terminer en beauté cette magnifique croisière.

Où dormir pour visiter le Milford Sound ? 

Pour faire simple, vous avez 3 options pour visiter le Milford Sound :

  • Dormir à Queenstown : à conseiller uniquement si vous ne voulez consacrer qu’une seule journée à la visite du Milford Sound avec aller-retour dans la journée, ou si vous optez pour une arrivée en avion ou en hélico depuis l’aéroport de Queenstown.
  • Dormir sur place au Milford Sound : option très compliquée, car vous n’y trouverez qu’un seul camping et un seul hôtel (le Milford Sound Lodge, très cher), tous deux très vite complets. Il y a aussi la possibilité de faire une croisière avec nuit sur le bateau (sur le Milford Mariner ou avec Fiordland Discovery) mais c’est une option bien plus chère aussi.
  • Dormir à Te Anau : c’est l’option la plus populaire pour les voyageurs indépendants, et celle que nous avons choisie également. Te Anau est la ville la plus proche du Milford Sound, située à environ 2 heures du fjord. Vous y trouverez des tonnes d’hébergements et de restaurants, mais attention quand même à réserver bien à l’avance (nous n’avons pu faire aucun resto lors de nos deux nuits sur place car nous n’avions rien réservé et TOUT était complet, même les « bêtes » pizzerias…). Voir ici tous les hébergements à Te Anau.

À Te Anau, nous avons logé pour la première fois dans une yourte, qui malheureusement n’existe plus. Notre timing pour cette expérience n’était pas nickel car on a eu droit à deux nuits pendant lesquelles il n’a pas arrêté de pleuvoir, avec un gros orage le premier jour, pas top niveau confort, avec juste un feu pour se chauffer.

Bref, vu les conditions météorologiques de la région je vous conseille quand même fortement d’opter pour un logement en « dur ». Voici quelques options que j’ai repérées à Te Anau :

Que faire à Te Anau ?

À cause de la pluie, notre exploration de Te Anau a été assez limitée. Cependant, Te Anau ne manque pas de charme, avec son grand lac et les activités nature qu’il est possible de faire dans les alentours. 

Voir des Takahé au Bird Sanctuary de Te Anau

Une activité sympa à faire quelle que soit la météo est le Bird Sanctuary de Te Anau, un sanctuaire qui recueille des oiseaux pour diverses raisons, où l’on peut voir plusieurs espèces d’oiseaux rares de Nouvelle-Zélande. La star de l’endroit est le cousin du kiwi, encore plus rare, le Takahé.

Le Takahé habite exclusivement dans les Murchison Mountains, et il n’en reste plus que 300. On les a même crus éteint pendant des années ! À l’origine, les Takahe sont arrivées d’Australie en volant. La Nouvelle-Zélande n’avait alors pas de prédateur terrestre pour eux, les seuls étant les rapaces. Naturellement, ils ont donc arrêté de voler et pris de l’embonpoint… C’est pour cela que certains oiseaux en Nouvelle-Zélande ne volent pas !

Essayez de faire coïncider votre visite avec l’heure où on les nourrit pour être sûr de les voir, et pour avoir droit à quelques explications supplémentaires.

Te Anau Glowworm Caves

Une autre activité à faire dans la région sont les Te Anau Glowworm Caves, des grottes dans lesquelles on peut observer des vers luisants. Celles-ci sont uniquement accessibles en excursion avec RealNZ. Comme nous en avions déjà vu (gratuitement) ailleurs, nous n’avons pas fait cette excursion, même s’il parait que c’est quand même plus impressionnant ici, d’autant plus que l’excursion inclut également une traversée du lac de Te Anau pour y accéder.

Kepler Track

Te Anau est aussi le point de départ de la Kepler Track, l’une des « Great Walks » de Nouvelle-Zélande, payante et à l’accès très limité. Plus d’infos ici.

Solution plus facile, mais pas moins chère : faire une « heli-rando » qui permet de ne faire qu’une partie de la Kepler Track, en un jour, avec un guide. 

Même si vous ne faites pas la Kepler Track, il y a moyen de faire une belle balade par vous-même le long du lac jusqu’au début du sentier, au niveau des Kepler Control Gates, le barrage qui régule le niveau de l’eau du lac. Le coin est aussi l’un des lieux de tournage du Seigneur des Anneaux. Il existe d’ailleurs des visites guidées thématiques pour découvrir les différents lieux de tournage du Seigneur des Anneaux autour de Te Anau.

Où manger à Te Anau ?

Comme je vous l’ai déjà dit plus haut, nous n’avons pu faire aucun restaurant à Te Anau car tout était complet… Bref : réservez si vous voulez manger dans un resto ! On a donc dû se rabattre sur des fast food. Pour de la bonne fast food, je peux tout de même vous recommander deux très bonnes adresses, où vous pouvez prendre à emporter pour aller déguster sur les bords du lac :

  • Miles Better Pies : de très bonnes pies, y aller le matin pour plus de choix

  • Mainly Seafood : très bon fish & chips

 

Voilà qui termine notre visite de la partie ouest de l’île du Sud. Prochaine étape : Dunedin sur la côte est.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.