Visiter Charleston en Caroline du Sud : mes conseils et bonnes adresses

Après une longue route depuis les Great Smoky Mountains, notre voyage se poursuit à Charleston, splendide ville historique de Caroline du Sud, souvent considérée comme l’une des plus belles villes des USA. Aujourd’hui, avec ses maisons historiques et Antebellum aux couleurs pastel, ses rues bordées de palmiers, ses nombreuses églises et jardins, et une scène gastronomique particulièrement riche, Charleston est un arrêt immanquable dans le Deep South historique des Etats-Unis !

Visiter Charleston en pratique

Se garer à Charleston

Charleston est une ville très touristique : il faut dire que son architecture et son atmosphère sont assez uniques ! Malheureusement, cela veut aussi dire que son centre historique est vite bondé et qu’il est presque impossible de s’y garer gratuitement, sauf le dimanche ou si vous choisissez un hôtel central avec un parking gratuit (comme la splendide Wentworth Mansion). Sinon, pour éviter de devoir payer un parking hors de prix, je vous recommande de vous garer au parking de l’office de tourisme de Charleston (Visitor’s Center), qui propose un forfait (je ne me rappelle plus du prix exact mais beaucoup moins cher qu’ailleurs) à partir de 15h. Cela vous laisse la matinée pour faire des activités en périphérie de la ville (elles ne manquent pas), et vous pouvez consacrer la fin d’après-midi et la soirée au centre historique de la ville.

Se déplacer à Charleston

Depuis le parking du Visitor’s Center, on rejoint rapidement à pied King Street et de là tout le centre historique de Charleston. Marcher est vraiment la meilleure manière de découvrir la ville, puisqu’il y a des coins sympas à découvrir un peu partout.

Pour réduire les distances à pied, il y a deux options :

  • il existe un shuttle gratuit qui part du Visitor’s Center et fait des arrêts dans tout le centre historique de Charleston. Il y en a environs toutes les 15 minutes.
  • Sinon, vous pouvez prendre un Uber, mais ceux-ci sont assez chers à Charleston

Quand visiter Charleston ?

Soyez prévenus, il peut faire chaud, très chaud à Charleston, ce qui peut rendre la visite un peu pénible, surtout durant l’été. Le printemps et l’automne sont considérées comme les meilleures périodes pour visiter la ville, mais je peux vous dire que début mai, nous avons déjà bien souffert de la chaleur…

Que faire à Charleston ?

Surnommée la « Holy City » à cause de ses innombrables églises, Charleston est aussi l’une des plus vieilles villes des Etats-Unis. Avant la Guerre de sécession, c’était l’une des villes les plus riches du sud et, tragiquement, le principal port d’arrivée des esclaves aux Etats-Unis. C’est d’ailleurs à Fort Sumter, au large de Charleston, que les premiers coups de feu de la Guerre de sécession ont été tirés (nous n’y avons pas été mais Fort Sumter peut aussi se visiter et est accessible en ferry).

La plupart des visites à faire à Charleston, surtout si vous avez peu de temps sur place, se concentrent dans le centre-ville historique de la ville. Cependant, il y a également de très beaux endroits à voir en périphérie, et notamment d’anciennes plantations et demeures historiques, si vous avez un peu plus de temps à lui consacrer. Idéalement, je vous conseille de passer au minimum 2 jours complets à Charleston, mais si vous voulez aussi profiter des plages de la région il faudra compter au moins un jour de plus. Ci-dessous, vous trouverez les différentes activités que nous avons fait lors de notre visite de Charleston, en plus ou moins 48 heures. 

Si vous comptez faire pas mal d’activités, il peut être intéressant de vous procurer le Tour Pass Charleston qui donne accès à plus de 40 activités et visites, y compris des ghosts tours, visites en calèche de la ville, la Boone Hall Plantation, le musée de Charleston, etc.

Visiter le centre-ville historique de Charleston, à pied et en calèche

Comme je vous le disais plus haut, le centre touristique de la ville est son « Historic District », son splendide centre-ville historique datant du 17ème siècle qui s’étend grosso modo du Visitor’s Center à la pointe sud de la péninsule qu’occupe Charleston.

Voici quelques endroits à ne pas manquer lors de votre balade en ville :

  • King Street : la rue commerçante principale de Charleston, et ce depuis l’époque coloniale, magnifique rue bordée de palmiers
  • Waterfront Park et sa Pineapple Fountain, situé là où débarquaient les bateaux d’esclaves
  • Rainbow Row, la plus longue enfilade de maisons géorgiennes des Etats-Unis : ces maisons aux couleurs pastels sont devenues l’un des lieux les plus instagrammés de Charleston !

  • The Battery, le front de mer au sud de la ville. On peut se balader sur une digue suivant les anciens murs de la ville, dans les White Point Gardens et admirer les splendides maisons historiques Antebellum sur East Battery et South Battery, dont la Edmonston-Alston House (qui se visite). Bonus : il y a même du parking gratuit à durée limitée dans le coin !
  • Church Street, une des plus belles rues de Charleston avec ses maisons colorées
  • Legare, une autre belle rue, connue pour sa « Pineapple Gates House » au numéro 14 et la Simmons-Edwards House.
  • les Four Corners of Law (les Quatre Coins de la loi), à l’intersection de Broad Street et Meeting Street, où se trouvent le tribunal de Charleston, le palais de justice, l’hôtel de ville et l’église épiscopale St. Michael.
  • le Old Exchange Building, l’ancien bureau de change et des douanes (sa visite permet aussi de découvrir le Provost Dungeon, l’ancienne prison dans ses sous-sols)
  • le Old City Market : un long marché couvert dont les halles datent de la fin du 18ème siècle. On y trouve notamment une des spécialités de l’artisanat local, introduit par les esclaves, les paniers d’herbe tressée (Sweetgrass baskets)
  • Si vous aimez les visites de maisons historiques, en voici d’autres à visiter dans le centre historique de Charleston, mais prévoyez un bon budget : Calhoun Mansion (la plus grande maison de Charleston), Heyward-Washington House, Joseph Manigault House , Aiken-Rhett House, Nathaniel Russell House,…

Et pour en apprendre plus sur l’histoire de la ville, il y a également plein de walking tours organisés en ville, comme celui-ci de Walks in History, ou celui-là de Charleston Old Walled City Walking Tours.

Si la meilleure manière de visiter le centre de Charleston, ce sont les balades à pied, vous pouvez aussi compléter votre visiter par l’une des activités phare de la ville, les balades en calèche. C’est une activité très régulée par la ville : seules quelques compagnies peuvent circuler dans le centre-ville historique, et il y a aussi un système de tirage au sort (façon lotto, drôle à voir). On ne sait donc pas à l’avance quel quartier on va visiter, celui-ci est attribué à la calèche au moment du départ.

Le premier jour, nous avons fait une balade en calèche avec Old South Carriage Co et le tirage au sort nous a envoyé à Harleston Village, à l’ouest du centre-ville. Ce n’est pas le plus beau quartier de la ville, mais la visite était tout de même intéressante, ça donne un bon aperçu de l’histoire de la ville et surtout ça permet de se reposer un peu quand il fait trop chaud ! Pour la petite anecdote, cette compagnie utilise quelques chevaux de trait de race belge ! Tous leurs chevaux peuvent tirer jusqu’à deux fois le poids d’une calèche remplie (ce qu’ils ne font pas !), ils font de nombreuses pauses (pendant lesquelles ils ont même droit à une brume d’eau quand il fait chaud) et ils ne travaillent pas tous les jours en ville – le bien-être des animaux est donc respecté. 

Mais comme on aurait bien aimé aller plutôt du côté de la Battery, on a retenté le lendemain avec une autre compagnie, Palmetto Carriage… Ce fut peine perdue : le tirage au sort nous a renvoyé dans exactement le même quartier (vraiment pas de chance car il y en a quand même 5 parcours possibles…). En ce qui concerne les calèches et les guides, les deux compagnies se valaient, et tous les chevaux que nous avons vu semblaient bien traités et en bonne santé. 

Balade en voilier et observation de dauphins avec le Schooner Pride

Pour découvrir la ville sous un autre angle, il est aussi possible de faire une balade en bateau dans le port de Charleston. Nous avons choisi de faire une croisière sur un voilier, le Schooner Pride. Nous avons participé à la « Afternoon Dolphin Sail« , une croisière de deux heures à la recherche des dauphins du port de Charleston.

Durant la croisière, on passe devant le USS Yorktown (utilisé pendant la deuxième Guerre Mondiale), le Arthur Ravenel Jr. Bridge (le plus long pont maintenu par des cables de l’hémisphère ouest), on peut voir de plus près le Fort Sumter et le Fort Johnson, et observer de loin la Battery et le centre de Charleston.

On a vu plein d’oiseaux et, gros coup de bol, plein de dauphins ! Ils nous ont dit qu’ils en voyaient rarement autant : on a été gâtés ! Sauf pour la météo puisqu’on avait réservé la croisière au seul moment où le soleil s’est éclipsé (un orage approchait…), mais nous avons quand même apprécié la balade malgré tout.

Il n’y a par contre pas de commentaires durant la sortie, ce qui est un peu dommage. Si vous préférez une visite commentée pour en apprendre plus sur l’histoire de Charleston, optez plutôt pour l’autre bateau de la même compagnie, le Carolina Belle.

Visite de l’ancienne prison hantée de Charleston (Haunted Jail Tour)

Après la visite de jour du Charleston historique, changement d’ambiance avec la visite de nuit de la ville ! Car Charleston est aussi connue pour… ses fantômes. Ça serait même l’une des villes avec le plus « d’apparitions » aux Etats-Unis… Du coup, sur les conseils de notre guide de calèche, nous avons décidé d’aller voir ça par nous même en participant à l’une des visites nocturnes de l’ancienne prison de la ville (Old City Jail), qui serait le bâtiment le plus hanté de Charleston. Et le « Haunted Jail Tour » de Bulldog Tours était je dois le dire assez intriguant, même si je suis assez sceptique pour ce genre de choses habituellement. Notre guide, en tout cas, était assez crédible, et l’histoire de la prison est vraiment intéressante.

La prison, qui fut active de 1802 à 1939, a vu mourir de nombreux prisonniers, et les esprits de certains y seraient restés… Objets volants, portes qui se claquent, voix étranges… Pas mal de visiteurs disent y avoir vu des choses étranges. Le fantôme le plus connu de l’ancienne prison est Lavinia Fisher, qui aurait été (il y a au final assez peu de preuves) la première femme serial killeuse des Etats-Unis. Il existe des dizaines de photos et vidéos « prouvant » sa présence ici. C’est assez troublant mais moi je ne crois quand même que ce que je vois… et on a rien vu – même si deux types ne notre groupe disent avoir vu quelque chose à une fenêtre au début de la visite…

La même compagnie, Bulldog Tours, organise également des « haunted tours » sur le navire USS Yorktown (seul moyen d’y accéder également) et dans le Provost Dungeon. Ils ont aussi un ghost tour qui inclut l’accès à un des vieux cimetières de la ville (pas le même que celui dont je vous parle ci-dessous), et un « haunted pub crawl » qui avait l’air plutôt sympa aussi.

Les ghost tours de Charleston

Si la visite de la prison prétendument hantée de Charleston était plutôt crédible, les nombreux ghost tours organisés dans les rues de Charleston le sont un peu moins. Ces balades guidées nocturnes se focalisent sur des légendes et histoires de fantômes, et sur un phénomène « paranormal » en particulier qui est facile à expliquer quand on s’y connait un peu en photographie, celui des « orbes » (il suffit de bouger l’appareil photo pour les positionner comme on veut ces taches dues à la lumière… d’ailleurs, c’est cadeau, il y en a sur certaines des photos ci-dessous !).

Nous avons suivi le « Ghosts of Charleston Tour » de Tour Charleston, que je vous recommande si vous voulez participer à un ghost tour car ce sont les seuls à avoir accès au Unitarian Church Graveyard, qui est la meilleure partie du tour. C’est dans ce cimetière que résiderait un autre fantôme connu de Charleston, « The Lady in White », qui serait selon certains l’amour perdu d’Edgar Allan Poe… L’endroit est en tout cas creepy à souhait.

Boone Hall Plantation

Les deux dernières visites se situent en périphérie de Charleston, et il vaut mieux avoir une voiture pour y arriver. On commence avec la Boone Hall Plantation, à laquelle on accède par une longue allée de chênes datant de 1743, qui fut l’un des lieux de tournage du film « Autant en emporte le vent ».

On peut facilement passer une demi-journée à la Boone Hall Plantation car il y a plusieurs choses à voir sur le domaine, situé le long de la rivière Wampacheone (cadre magnifique), et où on produisait autrefois de l’indigo, du coton et des noix de pécan. La petite particularité de l’endroit, c’est qu’on y cultive toujours aujourd’hui des fruits et légumes, ce qui en fait une des plus anciennes plantations toujours en activité des Etats-Unis ! L’histoire de la plantation est assez intéressante de par la diversité des propriétaires qu’elle a eue depuis sa création en 1681 par John Boone. La maison de style néo-colonial que l’on peut aujourd’hui visiter (photos interdites à l’intérieur malheureusement) date seulement des années 1930, la maison d’origine ayant été détruite, mais on peut aussi visiter ses magnifiques jardins et les anciennes cases d’esclaves (qui sont elles d’origine) abritant aujourd’hui des expositions retraçant la culture « Gullah » et l’histoire des afro-américains aux Etats-Unis. Nous n’avons pas eu le temps de le faire, mais il est aussi possible de faire un tour en tracteur pour découvrir les plantations actuelles.

Si vous n’avez pas de voiture, il est aussi possible de visiter la Boone Hall Plantation lors d’une visite guidée au départ du centre de Charleston (combiné à une visite guidée du centre historique).

Magnolia Plantation & Gardens

On termine la visite de Charleston avec un des endroits que j’ai préféré, la Magnolia Plantation & Gardens, une des plus anciennes plantations du sud des USA (fondée en 1676) connue pour ses jardins sauvages, énormes et vraiment magiques (attention par contre aux nombreux alligators qui s’y cachent !). Ces sublimes jardins sont considérés comme les plus vieux jardins publics des Etats-Unis (ils ont été ouverts dès les années 1840s pour les visiteurs des bateaux à vapeur !). Nous les avons visité début mai, une excellente période puisqu’ils étaient en fleurs. J’y aurai bien passé des heures, c’est un endroit tellement paisible… On y a aussi croisé des paons (qui voulaient nous voler notre bouffe !) et même une chouette !

A nouveau, il est possible d’y passer une bonne demi-journée sur place puisque, en plus de pouvoir visiter librement les grands jardins de la plantation, on peut aussi suivre plusieurs visites guidées, dont celle de la maison de la plantation, une autre dédiée à l’histoire de l’esclavage (avec une visite à d’anciennes cases d’esclaves) ou encore, et c’est celle que nous avons choisie, le « Nature Train Tour », une balade en petit train dans le domaine, focalisée sur la faune et la flore de la plantation. C’était vraiment intéressant pour apprendre à reconnaître les animaux, et c’est aussi la quasi assurance de voir des alligators, et même des serpents.

Je ne vous conseille pas forcément par contre de payer le supplément (chaque activité est payante) pour les Audubon Swamp Gardens, des jardins marécageux moins bien entretenus et qui étaient un peu à sec lors de notre visite…

Si vous n’avez pas de voiture, cette visite guidée au départ du centre de Charleston permet d’accéder facilement à la Magnolia Plantation.

Où manger et boire un verre à Charleston ?

Les endroits pour bien manger et boire à Charleston ne manquent pas, mais je vous conseille de réserver à l’avance pour les restaurants les plus populaires et haut de gamme. Voici trois bonnes adresses testées et approuvées lors de notre voyage à Charleston, dans des styles très différents qui reflètent bien la diversité culturelle et gastronomique de la ville.

Si vous en avez l’occasion (tout était complet lors de notre visite), Bulldog Tours organise également des food tours qui ont l’air très sympas.

Husk

Situé dans une ancienne maison datant de 1893, Husk est l’un des restaurants les plus réputés de Charleston, avec une carte qui met en avant les produits de tout le sud des USA. Nous avons par miracle réussi à y avoir une place en réservant en dernière minute… Si le restaurant a souvent été mentionné comme l’un des meilleurs restaurants des Etats-Unis, il faut savoir (ce que nous ne savions pas avant d’y aller…) que le chef a changé récemment et ce fut donc une petite déception par rapport à ce à quoi je m’attendais. On y a bien mangé et le rapport qualité-prix, malgré le standing de l’endroit, était assez bon, mais ce n’est pas le meilleur restaurant où j’ai mangé aux USA, ni même à Charleston.

Martha Lou’s Kitchen

Changement d’ambiance chez Martha Lou’s Kitchen, un petit boui-boui situé en dehors du centre-ville, qui ne paie pas de mine mais qui est réputé pour servir le meilleur poulet frit de la ville. Une adresse « soul food » où on mange très bien, à condition d’avoir un peu de patience…

Cane Rhum Bar

Je termine par l’adresse que j’ai préférée à Charleston, le Cane Rhum Bar, un super petit restaurant-bar où on déguste une cuisine des Caraïbes à tomber, accompagnée de cocktails originaux à base de rhum. Ce fut tout simplement l’un des meilleurs repas de notre voyage (on a même recommandé deux fois le plateau de dégustation « Taste of Cane to Share » tellement c’était bon !). 

Où dormir à Charleston ?

Dormir dans le centre historique de Charleston est assez hors de prix, surtout à la période à laquelle nous y étions. Mais si vous avez envie de vous faire plaisir, voici une petite sélection d’hôtels centraux qui me faisaient de l’œil :

En ce qui nous concerne, après pas mal d’hésitations nous avons finalement choisi de nous baser en périphérie de la ville, dans un chouette Airbnb situé sur James Island qui nous a donné un beau petit aperçu de la « creek life » de Caroline du Sud. Si ça vous intéresse, vous pouvez bénéficier de 30€ de réduction sur votre première réservation Airbnb en réservant via ce lien.

 

Les visites nous ont été offertes par Explore Charleston. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.