Safari en Ouganda : hors des sentiers battus à Ishasha

Après un safari sur l’eau sur le canal de Kazinga, nous continuons notre exploration du Parc National de Queen Elizabeth. Pour notre deuxième nuit dans le parc, nous prenons la direction d’un secteur un peu plus hors des sentiers battus, malgré lui: le secteur d’Ishasha. Pourquoi? Car Ishasha se trouve juste à la frontière avec le Congo et est actuellement en zone orange/rouge à cause de tensions entre tribus à la frontière. Ce qui veut dire qu’il y a ici encore moins de touristes qu’ailleurs et pourtant c’est une des meilleures zones pour faire un safari car c’est ici qu’on a le plus de chance de voir les fameux « climbing tree lions », les lions qui montent aux arbres. Les lions peuvent faire ça n’importe où, mais ceux d’Ishasha sont particulièrement habitués à monter aux figuiers du parc dès que la température monte pour se protéger du soleil et se reposer, il paraît donc que c’est ici que vous avez le plus de chance d’en voir de toute l’Afrique.

Bref, avant d’essayer d’aller à la rencontre des lions d’Ishasha, nous passons d’abord la nuit à la Ishasha Jungle Lodge, une lodge éco située au beau milieu de la jungle, séparé de la réserve par un petit cours d’eau. Ce n’est pas rare de croiser ici un éléphant ou même un léopard ! Il y en aurait même un qui a ses habitudes ici d’après l’équipe…

On retrouve sur place Constantino, le patron d’un des Tour Operator de ce voyage (Destination Jungle) qui possède également ce lodge. Cet italien amoureux de l’Ouganda se bat quotidiennement pour la préservation de la faune et de la flore ougandaise ainsi que pour le développement du pays. Il reverse même une partie de ses revenus à une association. Récemment, avec d’autres, ils ont réussi à faire réduire de moitié la taille des routes qu’une compagnie pétrolière voulait faire construire à Murchison Falls pour exploiter le pétrole. Il n’y a pas de petite victoire ici, et ce beau pays a bien besoin de personnes telles que Constantino pour survivre à la bêtise humaine…

Constantino est un homme passionnant et passionné et c’est un plaisir de l’écouter autour d’un repas. D’autant plus que la Ishasha Jungle Lodge fait également partie du mouvement Slow Food en Ouganda. Et en effet, c’est la lodge où nous avons le mieux mangé ! Le lodge utilise essentiellement les fruits et légumes de leurs jardins (quand les éléphants ne viennent pas tout saccager !). Les avocats étaient particulièrement délicieux ! Et une autre bonne nouvelle arrive: cette nuit, on peut enfin dormir un peu plus : les lions d’Ishasha ne sortent pour se poser sur les arbres qu’à partir de 10-11h.

Le lendemain, nous nous faisons tout de même réveiller comme à notre habitude par les bruits de la forêt… Nous sommes déjà au jour 7 de ce voyage ! C’est curieux, car on se dit que le temps passe vite mais en même temps on a l’impression d’être là depuis beaucoup plus longtemps tant on a vu de choses différentes depuis notre arrivée en Ouganda.

Après un bon petit-déjeuner, direction la zone d’Ishasha pour essayer de voir ces fameux lions dans les arbres. On avait tellement aimé observer les lions à Murchison Falls qu’on croise vraiment les doigts pour pouvoir en voir à nouveau lors de ce game drive !

Mais ce n’est pas gagné d’avance. Après le game drive, je demanderai à notre guide quelle est la probabilité d’en voir : sa réponse, il en voit 2 fois sur 3 environs. Et cette fois, malheureusement on a fait partie des 1/3 de perdants ! Etant donné la saison, ce n’était sans doute pas l’idéal de partir faire le game drive le matin. Il ne faisait pas encore assez chaud. Seuls au milieu de cet immense parc, on a tourné et retourné autour des fameux figuiers, en vain. Et c’est là que je me suis rendue compte qu’on ne pouvait pas « gagner » à chaque fois face à la nature et que c’était ça aussi les safaris.

Les figuiers, désespérément vides…

Malgré tout, on ne peut pas trop se plaindre car on a vu d’autres animaux, notamment un troupeau de 20-30 éléphants, ce qui est apparemment très rare. Nous les avons observés longuement avec en arrière-plan les montagnes du Congo qui ne se trouve qu’à quelques kilomètres de là… Ca, c’était quand même un moment magique ! On a également vu pas mal de « topi », l’espèce d’antilope particulière de ce parc.

D’ailleur, avant de repartir, on a roulé jusqu’à la frontière avec le Congo. Seul un petit cours d’eau (infesté d’hippos et crocos) nous séparait du pays. Je dois avouer que ça fait un peu drôle de se retrouver face au Congo sans pouvoir y aller… J’en ai tellement entendu parler par ces belges qui ont (en partie) grandi là bas, et me voilà en face, mais sans pouvoir aller plus loin. Frustration ! C’est à ce moment-là que je me suis promise de revenir tenter ma chance avec les climbing tree lions, mais côté Congo cette fois ! Là, ça sera encore plus hors des sentiers battus, le tourisme étant quasiment au point mort dans le pays à cause des conflits…

Après un lunch tardif au Ishasha Jungle Lodge (on aura vraiment essayé de faire durer ce game drive…), nous avons rendu visite à l’école de Kameme, qui collabore avec le lodge. Nous en avons profité pour offrir un peu d’équipement scolaire aux enfants. On est samedi et une partie des enfants est venue spécialement à l’école pour nous voir : la rencontre est un peu particulière. Les professeurs leur demandent de nous chanter quelques hymnes avant de nous dire de « communiquer » avec eux ! On a connu plus naturel comme rencontre… Heureusement, après quelques minutes, l‘atmosphère se détend et le malaise que je ressentais s’en va un peu. Les hommes commencent une partie de foot pendant qu’on fait des séances photos avec les enfants qui nous le demandent. Et on peut dire que nos photos les font bien rire ! Ils enchaînent les poses, c’est à celui qui fera la moue la plus bizarre sur la photo on dirait. En tout cas, c’est sympa de voir ces grands sourires sur leurs visages quand on retourne l’appareil pour leur montrer la photo qu’on vient de prendre.

Enfin, il est temps de reprendre la route et de se diriger vers le dernier parc national de ce voyage mais pas des moindres : Bwindi Forest Impenetrable National Park, le royaume des gorilles… Le stress monte dans la jeep, c’est le moment que nous attendions tous ! Mais ça, ça sera (enfin !) pour le prochain épisode… ;-)

Un énorme merci à l’ambassade de Belgique en Ouganda et à l’ambassade de France en Ouganda pour l’invitation, et à l’Association des Tour Operators d’Ouganda et à leurs partenaires Uganda Tourism Board, Uganda Wildlife Authority et Brussels Airlines pour l’organisation de ce voyage de rêve.

4 Commentaires

  1. Je commencais a me dire que j’avais ete la seule malchanceuse en Ouganda mais on dirait que non… :)
    Meme si ca n’aura rien enleve a la beaute de notre voyage, nous avons rate les lions a Ishasha ET au Murchison… Apres avoir lu ton article Murchison j’avais eu tellement d’espoir d’en voir tant tu en avais vu… :P Ca aura ete ma plus grande deception.

    Du coup, on aura pas le choix… on va devoir retourner en Afrique pour enfin voir le Roi de la Jungle en milieu naturel :)
    On hesite entre le Kenya et la Tanzanie du coup :D Mais bon, il faudra quelques annees de toute facon avant que ca n’arrive :p

    • Oh dommage pour les lions ! Mais j’espère que tu as quand même aimé l’Ouganda malgré tout?!
      Moi j’aimerais beaucoup y retourner pour explorer l’est où je n’ai quasi pas été… ou alors passer la frontière vers le Congo !
      Après toutes les destinations de safari me tentent énormément, il parait que le Botswana est top aussi (mais très très luxe).

      • Oh oui, on a adoré !
        Dépaysés du début a la fin avec ces payasages changeant tout le temps.

        Les destinations Safari sont en effet toutes tentantes, mais on a le temps pour y réfléchir :)

        Pour l’est de l’ouganda, notre guide avait l’air de dire qu’il y avait moins a faire et a voir (et que l’etat des routes était monstrueux) mais par contre il conseillait vivement le Kidepo Valley National Park qui pour lui est le meilleur parc d’Ouganda avec le plus d’especes differentes au meme emdroit. Pour les sportifs, il y a aussi les Rwenzori Mountains a visiter !

        Bref, encore tant de choses a y faire :)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.