Visite de Kampala, la capitale de l’Ouganda

L’Ouganda, ce n’est pas que de la savane et des forêts : c’est aussi une capitale très animée, Kampala. Située à côté d’Entebbe, où se trouve l’aéroport, Kampala fut notre point de départ et d’arrivée après notre safari. Notre visite de Kampala fut brève mais intéressante : voici donc le dernier épisode de ce carnet de voyage en Ouganda !

Après une journée intense avec les gorilles à Bwindi, la plus longue journée de route nous attend : plus de 8h avant de rejoindre la capitale ! Cette fois, avec la fatigue, le temps passe un peu moins vite.

Nous quittons la forêt de Bwindi en étant salués par une énorme colonie de chauve-souris, volant d’arbre en arbre, en pleine journée ! Le spectacle est grandiose, mais j’avoue avoir un peu peur de sortir de la jeep !

Il faudra attendre quelques heures avant le prochain moment intéressant de ce périple, le passage de la ligne de l’équateur. On l’avait déjà passé mais sans s’arrêter, ici on a pris le temps pour la photo touriste obligatoire !

Enfin, l’animation grandit sur les routes et on sent que la capitale se rapproche ! En arrivant au niveau du lac Victoria, on peut observer les pêcheurs le long de la route, attendant le client avec leurs prises du jour.

Finalement, nous voilà de retour sur les routes bitumées et surtout dans le trafic monstre de Kampala. On regrette déjà un peu la nature !

Notre hôtel, le dernier du voyage, est le Cassia Lodge dans les hauteurs de Kampala. C’est un hôtel que j’ai beaucoup aimé, très bien entretenu, avec une piscine avec vue de dingue sur le lac Victoria. C’est fou de se dire que de l’autre côté c’est le Kenya et la Tanzanie !

Mais encore une fois, nous n’aurons pas le temps de nous y prélasser car nous étions attendus pour un cocktail à l’ambassade de France dans le cadre de la semaine de l’amitié Franco-Ougandaise. Au centre des discussions, le tourisme et la protection des grands primates. On apprend par exemple avec effroi que les magnifiques champs de thé que l’on a vu tout au long du voyage sont bourrés de pesticides qui provoquent des déformations chez les chimpanzés. Avec les forages pour le pétrole qui devraient bientôt commencer à Murchison Falls, on a mal au cœur face à l’avenir incertain de ces animaux. Reverra-t-on encore la même chose si on revient dans quelques années ? Rien n’est certain. On a l’impression que tout dépendra du développement touristique du pays. Une note amère pour terminer ce voyage, avec quelques lueurs d’espoir venues de différents producteurs et artisans qui avaient été invités à l’ambassade à cette occasion. Coup de cœur notamment pour les produits bio de Amfri Farms, qui produits une belle gamme d’épices, de fruits, légumes et thés.

Enfin, ou plutôt déjà, après une bonne nuit de sommeil (sans réveil aux aurores cette fois !), voici enfin venu le dernier jour de ce voyage inoubliable. Nous passons toute la journée à Kampala avant de reprendre l’avion. Nous profitons finalement de la matinée pour nous reposer un peu près de la piscine avant de partir pour un dernier debrief à l’ambassade de France, puis de Belgique.

L’après-midi, notre guide nous emmène découvrir un des marchés de Kampala car je voulais absolument manger un « vrai » Rollex avant de repartir ! Pour rappel, le Rollex c’est LA spécialité street food ougandaise, il s’agit d’un chapati roulé avec une omelette dedans (« rolled eggs ») ! Nous parcourons les étals de fruits et légume avant de nous faufiler dans la partie « intérieure » du marché entre poulets vivants et carcasses de viande. Enfin, on trouve un petit stand de Rollex ! Les filles qui n’ont pas eu peur de me suivre ne regrettent plus du tout de l’avoir fait ! Pour quelques cents seulement on se régale d’un gros Rollex cuit devant nous ! C’est ce genre d’expérience que j’aime en voyage !

Le trafic étant imprévisible, nous partons bien à l’avance pour l’aéroport, en nous arrêtant au passage à Entebbe au ViaVia café d’Entebbe, le petit frère du café Bruxellois, tenu par un belge rencontré la veille à l’ambassade. Ici, il y a même un hôtel en plus du café ! C’est simple et décoré avec goût, un vrai petit coin de paradis face à la rivière, idéal pour une première ou dernière nuit au calme près de l’aéroport. On se pose dans les gros fauteuils et on profite avec un dernier jus frais et quelques tapas pendant que la nuit tombe. On ne veut pas partir !

Heureusement, bonne surprise en arrivant à l’aéroport, on est upgradé en premium éco sur notre vol Brussels Airlines et on a même l’occasion de découvrir le lounge d’Entebbe, plutôt pas mal ! Le vol est direct et après être partis vers minuit, nous arrivons à Bruxelles au petit matin.

Uganda, I’ll be back ! En attendant, il me reste encore un article récapitulatif à partager avec vous, avec notre itinéraire complet et mes conseils si vous voulez vous aussi découvrir l’Ouganda.

Un énorme merci à l’ambassade de Belgique en Ouganda et à l’ambassade de France en Ouganda pour l’invitation, et à l’Association des Tour Operators d’Ouganda et à leurs partenaires Uganda Tourism Board, Uganda Wildlife Authority et Brussels Airlines pour l’organisation de ce voyage de rêve. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.