Du Lac d’Aiguebelette à Yenne : le charme de la Savoie en été

Pour profiter de la montagne en été, rien de tel que de partir explorer l’un des lacs de Savoie et de Haute-Savoie, qui permettent de combiner plage et activités nautiques autour des lacs, et randonnées dans les montagnes alentours. Moins connu que le Lac Léman, le Lac d’Annecy ou encore le Lac du Bourget, le Lac d’Aiguebelette était la destination de notre escapade en Savoie le mois passé. Le Pays du Lac d’Aiguebelette est une destination complète, qui s’étend jusqu’aux vignobles de Jongieux et permet des découvertes alliant nature, relaxation et gastronomie, le tout à l’écart des foules de touristes !

Le Pays du Lac d’Aiguebelette, la destination estivale parfaite en Savoie

Le lac d’Aiguebelette, avec son eau d’une couleur vert émeraude intense et sa riche faune et flore, offre des paysages incroyables. C’est un peu l’oublié des 4 grands lacs de Savoie Mont Blanc, et pourtant difficile de ne pas tomber sous son charme, avec ses petites plages, ses maisons sur pilotis, ses îlots… Saviez-vous d’ailleurs qu’il s’agissait de la première réserve naturelle régionale d’eau douce de France ? Et puis pour les amateurs de vin, Yenne, les pittoresques vignobles de Jongieux et le Rhône sauvage ne se trouvent qu’à une vingtaine de minutes du lac – nous ne pouvions pas les manquer également !

Avant de vous raconter deux jours dans le Pays du Lac d’Aiguebelette, je précise que nous n’avons pas eu le temps de faire de randonnée mais que bien sur, les options ne manquent pas dans la région ! Vous en trouverez une liste ici. Je tiens d’ailleurs à signaler que, étonnement, il est assez difficile d’avoir une vue panoramique globale du lac d’Aiguebelette par la route (la photo ci-dessous a été prise sur la route vers le Belvédère du Col de l’Epine). Pour profiter de beaux points de vue sur le lac, deux randonnées en particulier nous ont été recommandées : celle des Voies de l’Epine et celle des Balcons du Lac.

Aiguebelette, le lac sans moteurs thermiques

C’est depuis l’eau que le lac d’Aiguebelette se découvre le mieux, les accès piétons au rivage étant rares et les plages payantes en haute saison. Une Réserve naturelle régionale a été créée en 2015 afin de préserver ce lac à l’écosystème unique, qui est d’ailleurs interdits aux bateaux et autres engins à moteur thermique. Je ne vous dis pas le calme qui y règne donc ! Mais ne vous inquiétez pas, vous aurez l’embarras du choix pour naviger sur l’eau : bateau électrique (à piloter vous-même ou pas), kayaks, paddles, pédalos…

Intéressant également : le lac d’Aiguebelette abrite des vestiges préhistoriques d’habitat sur pilotis aujourd’hui immergés mais classés à l’UNESCO ! Vous en apprendrez un peu plus à ce sujet à la Maison du Lac à Nances (où je vous recommande de faire un arrêt quoi qu’il arrive, car c’est l’un des seuls accès piétons gratuits au lac).

Voici donc la journée parfaite que nous avons passé au lac d’Aiguebelette en trois étapes : croisière en bateau, repas avec vue, activité nautique au choix !

Croisière en bateau électrique sur le Lac d’Aiguebelette

Nous avons commencé notre journée en beauté avec une croisière en bateau électrique depuis Le Farou à Nances (qui loue différents types de bateau et également des pédalos).
Croisière en bateau électrique et baignade au milieu du lac. En deux heures, nous avons eu le temps de faire tranquillement le tour du lac et de découvrir les petites îles qui se trouvent au milieu de celui-ci. Le matin, le lac est vraiment calme et la balade fut vraiment paisible. Je vous laisse la découvrir en images !

Lunch au bord du lac aux Belles Rives

Après cette magnifique balade, nous avons repris la voiture (mais on peut aussi y aller en vélo) jusqu’au restaurant Les Belles Rives. Nous avons mangé un délicieux repas (accompagnés d’une belle sélection de vins de la région) au bord du lac dans ce sympathique restaurant repris depuis peu par une équipe jeune, passionnée et dynamique. Tout est fait maison, c’est bon et ce cadre… Difficile de ne pas apprécier l’expérience ! De la soupe de poissons du lac au médaillon de volaille à l’écrevisse (une recette traditionnelle de la région) et à l’omble chevalier à la grenobloise, tous les plats étaient excellents. Bref, c’est vraiment la nouvelle adresse à ne pas manquer pour une pause gourmande sur le lac d’Aiguebelette !

Nage, paddle et kayak au Lac d’Aiguebelette

Pour se rafraîchir en cette chaude journée, nous avons passé une bonne partie de l’après-midi à découvrir le lac en kayak et en paddle (on avait pris un de chaque pour alterner), loués chez Vertes Sensations (juste à côté de la Maison du lac). Les plages aménagées du lac sont payantes, mais en kayak ou en paddle vous pouvez facilement accéder à des petites plages (autrement pas accessibles) qui ne le sont pas ! Evidemment, vous avez également beaucoup plus de chance d’y être totalement seuls au monde, comme ce fut notre cas dans la chouette petite crique recommandée par le sympathique loueur. On a adoré se baigner dans cette petite crique peu profonde. Il faut savoir que le lac d’Aiguebelette est l’un des plus chauds d’Europe : l’eau était à 25 °C, tellement agréable !

Où dormir près du Lac d’Aiguebelette ? La Cabane aux Rêves

Si les alentours immédiats du lac ne possèdent que peu de possibilités de logement, vous trouverez des petites pépites à quelques kilomètres de celui-ci, comme La Cabane aux Rêves, l’hébergement paradisiaque où nous avons logé. Nous avons séjourné dans une cabane isolée tout confort (lit confortable, douche et toilettes sèches) entourée d’arbres, qui possédait un grand espace extérieur avec terrasse et un très agréable jacuzzi extérieur (accompagné d’une douche) qui nous était réservé. Ce cadre bucolique m’a donné l’impression d’être en Nouvelle-Zélande ! L’hôtesse, Florence, propose également des initiations chamaniques (et pour avoir discuté longuement du sujet je pense que vous êtes entre de bonnes mains ici si ça vous intéresse !). Nous avons également pris le repas du soir et le petit-déjeuner sur place : les deux étaient ultra copieux (je pense que nous aurions facilement mangé deux jours avec !). Bref, un endroit vraiment paisible, parfait pour se ressourcer quelques jours ou (idéalement) plus.

Yenne et la Dent du Chat, entre vignes et montagnes

Pour la deuxième partie de ce mini séjour en Savoie, nous sommes partis explorer Yenne et la Dent du Chat, la destination voisine du lac d’Aiguebelette. La Dent du Chat est le nom donné à la montagne emblématique de la région, qui culmine à 1390 mètres de haut et aurait la forme de… la dent d’un chat, je crois que vous aviez compris ! De son sommet, il parait d’ailleurs qu’on a une vue panoramique imprenable sur le lac du Bourget et le Mont-Blanc. Outre les vignobles de Jongieux, classés Patrimoine national, dont je vous reparle plus bas, le territoire de la Dent du Chat est également traversé par le « Rhône sauvage », un tronçon où le Rhône est entouré de marais et est encore très préservé (on peut le découvrir en kayak).

A vrai dire, il y a vraiment plein de choses dans la région et on peut y passer une semaine ou plus sans s’ennuyer. Le lac du Bourget et le village médiéval de Chanaz, aussi appelé la « petite Venise de Savoie » (des balades en bateau électrique sont organisées sur son canal) se trouvent également à 15 minutes seulement de Yenne.

Trott’e-Xperience : trottinette électrique dans les vignobles et dégustation de vin

Lors de notre séjour à Yenne, nous avons surtout exploré les vignobles de Jongieux-Marestel, des vignobles pittoresques classés au Patrimoine national depuis 2010. Les vignes en pente s’étendant jusqu’aux rives du Rhône, et offrent des paysages bucoliques à souhait. Un restaurant gastronomique, Les Morainières, est même installé dans les hauteurs des vignobles – quel cadre !

Une manière originale de découvrir ces vignobles ? En trottinette électrique ! Une des expériences proposées par Trott’e-Xperience combine balade en trottinette tout terrain dans les vignobles et dégustation de vin à La Cave du Prieuré. Attention cependant, tout comme pour le paddle, il faut avoir un minimum d’équilibre sur ce type de trottinette, nettement moins stables que les trottinettes de ville. La vitesse et les descentes offrent des sensations aux plus téméraires (personnellement, je vous avoue, je n’ai pas réussi à aller bien loin, mais heureusement mon testeur l’a fait pour moi ;-) ). La trottinette permet de monter jusqu’à de beaux points de vue sur l’ensemble du vignoble et de la région de la Dent du Chat, comme la Chapelle Saint-Romain (à laquelle on peut aussi accéder à pied).

Après l’effort, la dégustation : l’occasion de découvrir notamment les cépages spécifiques du vignoble de Jongieux, comme la Mondeuse, mais aussi les AOC (Jongieux, Marestel et Monthoux). Les vins de Savoie ont souvent un excellent rapport qualité-prix : c’est à nouveau le cas ici !

La ville de Yenne et lunch au Bistro du Coin

Au cœur de la région de la Dent du Chat se trouve Yenne, une ancienne cité médiévale fleurie. Vous pouvez en découvrir plus sur cette charmante ville avec ce circuit, où tout simplement y flâner.

Nous avons mangé à Yenne au Bistro du Coin, un petit restaurant convivial situé dans le centre-ville. Plats gourmands accompagnés, au choix, de bière locale ou d’une bonne bouteille de vin de leur cave. En dessert, vous pouvez opter pour une glace de leur voisin le Glacier de l’Avalanche, excellente !

Où dormir près de Yenne ? Les Nids du Chat

Nous avons logé à Yenne aux Nids du Chat, un hébergement écologique et kids-friendly situé dans un cadre bucolique splendide, proche d’une réserve Natura 2000. On y trouve quelques (spacieuses) cabanes design très confortables, entourées par des jardins et un étang, avec vue sur la Dent du Chat. Les propriétaires Elodie et Ronald ont voulu avoir une démarche la plus durable possible, qui se traduit notamment par la présence d’une piscine naturelle et d’un système de phyto-épuration pour le traitement des eaux usées par les plantes. Les cabanes sont adaptées aux familles : la nôtre (et c’était la plus petite !) possédait à l’étage une chambre parentale et une chambre avec deux lits enfant (façon cabane dans les arbres, vraiment sympa). Au rez-de-chaussée de la cabane, nous avions un grand espace avec coin salon, salle à manger, cuisine équipée et salle de bain avec douche. On avait également à notre disposition un petit guide vraiment pratique pour explorer la région (concocté par nos hôtes) avec plein de bonnes adresses et d’idées de balades à pied, en voiture ou à vélo à faire en famille dans les environs.

Les Nids du Chat ne possèdent pas d’option de restauration, mais vous pouvez vous y faire livrer les paniers repas et petit-déjeuners totalement dingues de So Brunch Eat. Le cuisinier, Mathieu, a travaillé dans plusieurs restaurants étoilés (Les Morainières à Jongieux, le Clos des Sens à Annecy…) et propose de jolies préparations élaborées à partir de produits locaux et de saison, accompagnées de boissons, et livrées dans de la belle vaisselle (il vient rechercher le panier et la vaisselle par la suite), le tout pour seulement 25€ par personne. Il livre dans toute la région de Yenne et sans mentir, ce fut le meilleur panier de petit-déjeuner que je n’ai jamais mangé, donc n’hésitez pas à passer commande si vous séjournez dans son périmètre de livraison !

 

Ce voyage a été réalisé en collaboration avec Savoie Mont-Blanc, le Pays du Lac d’Aiguebelette et la Maison la Dent du Chat mais mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

Texte et photos : Emmanuelle Hubert & Kevin Berger

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.