Visiter Lyon en un weekend : les incontournables

Capitale de la gastronomie, ville de Paul Bocuse, des fameux bouchons lyonnais et de la praline rose, Lyon est un citytrip parfait pour les gourmands ! Et pour digérer entre deux bons restaurants, on peut dire qu’il y a de quoi faire puisqu’une bonne partie du centre historique de Lyon est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Des ruines antiques au nouveau quartier ultra moderne de la Confluence en passant par le Vieux Lyon, ses traboules et ses maisons Renaissance, je vous propose dans cet article de découvrir les visites immanquables pour un premier (long) weekend à Lyon.

Disclaimer publicité : j’ai visité Lyon avec l’aide de Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme et Only Lyon. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.
Cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog. 

Visiter Lyon en pratique

La manière la plus simple et efficace de visiter Lyon ? Les transports en commun ! Lyon est facilement accessible en TGV direct depuis Paris (moins de 2h de trajet) et Bruxelles (moins de 4h). En fonction de votre point de départ, votre train peut arriver à la gare de Lyon-Perrache, qui se situe sur la Presqu’île de Lyon, près de son centre historique, ou à Lyon Part Dieu, qui se situe sur la Rive gauche, dans un quartier d’affaires plus moderne. Une fois sur place, un bon réseau de transports en commun vous permet de vous déplacer facilement entre les différents quartiers de la ville. Lyon étant une ville assez étendue, quoi qu’il arrive, si vous voulez en faire le tour en quelques jours, il vous faudra probablement utiliser quelques fois les transports en commun. Évitez si possible de vous déplacer en voiture à Lyon (bouchons, problèmes de parking : ce n’est pas évident), ou alors utilisez un des parkings relais situés en périphérie et rendez-vous en ville en transports en commun.

Si c’est votre première visite à Lyon et/ou que vous voulez faire un maximum de visites en quelques jours, je vous recommande de prendre la Lyon City Card qui inclut sur 1, 2, 3 ou 4 jours les transports en commun en illimité, l’entrée gratuite aux principaux musées de la ville et d’autres activités comme une croisière en bateau (en saison) ou des visites guidées de l’office de tourisme. Toutes les visites payantes dont je vous parle ci-dessous sont inclues dans la City Card ! Il est donc très facile de la rentabiliser. Attention : si vous arrivez à Lyon en avion, il vous faut prendre la version de la Lyon City Card qui inclut un trajet aller-retour Rhônexpress depuis l’aéroport (cette option a un coût additionnel).

Que faire à Lyon ? Les visites incontournables par quartier

Pour faciliter votre visite, j’ai organisé les différentes choses à voir et à faire à Lyon par quartier. Lyon étant située à la confluence de la Saône et du Rhône, la ville est organisée autour de ces deux cours d’eau, avec les quartiers historiques (et les plus touristiques) situés de part et d’autre de la Saône (le Vieux Lyon et la colline de Fourvière d’un côté, et de l’autre la Presqu’île et la Croix-Rousse).

Si vous n’avez qu’un jour à Lyon, concentrez-vous sur les trois premiers quartiers : commencez le matin par monter en funiculaire jusqu’à la colline de Fourvière pour visiter la Basilique et le théâtre gallo-romain avant de redescendre (à pied ou en funiculaire) pour aller manger dans le Vieux Lyon. Après une balade à la découverte de ses traboules (ses passages secrets, voir plus bas), de sa cathédrale et, pour les cinéphiles, de mon musée coup de cœur à Lyon, le Musée Cinéma et Miniature, finissez la journée par l’un des bouchons ou petits restos de la Presqu’île. Voici pour moi la journée parfaite à Lyon !

Le Vieux Lyon

Situé sur la rive droite de la Saône, en bas de la colline de Fourvière, le Vieux Lyon est le quartier le plus pittoresque de Lyon, où il fait bon flâner et se perdre dans ses petites ruelles datant de la Renaissance. D’ailleurs, le Vieux Lyon est considéré comme l’un des quartiers Renaissance les mieux conservés au monde, après Venise.

Au cœur du Vieux Lyon se trouve le quartier Saint-Jean (avec sa cathédrale), l’ancien quartier de la bourgeoisie de Lyon, avec ses bâtiments historiques aux couleurs pastels. C’est aussi dans ce coin-là que vous pourrez découvrir quelques-unes des plus belles traboules de Lyon.

Pour rejoindre le Vieux-Lyon, n’hésitez pas à emprunter la Passerelle Saint-Georges ou la Passerelle du Palais de Justice pour traverser la Saône avec de jolies vues !

Les traboules et cours du Vieux Lyon

Les traboules sont une originale spécialité lyonnaise ! Du latin « transambulare » (passer à travers), il s’agit de passages qui permettent de passer d’une rue à l’autre en passant par l’intérieur d’un immeuble, ou d’un bâtiment à l’autre via des cours ou escaliers, parfois bien cachés. Il y en aurait plus de 200 dans le Vieux Lyon. Et comme il s’agit d’un patrimoine historique que la ville cherche à préserver, la bonne nouvelle c’est que la plupart de ceux-ci sont souvent ouverts, grâce à une convention mise en place par la ville, qui participe à l’entretien des bâtiments en échange d’un droit de passage public pour les piétons dans les traboules et cours privées entre 7h et 19h. Donc que ce soit dans le Vieux Lyon ou ailleurs dans la ville, si vous voyez une porte ouverte : n’hésitez pas à aller y jeter un œil, tout en faisant preuve de respect évidemment (calme et propreté sont de rigueur).

Dans le Vieux Lyon, vous trouverez certaines des plus vieilles traboules et cours de Lyon, datant de la Renaissance. La plus connue est sans doute la cour de la Maison du Crible et sa Tour Rose (16 rue du Bœuf). Le bâtiment accueille d’ailleurs aujourd’hui un joli boutique hotel, le MiHotel Tour Rose, si vous avez envie de séjourner dans un lieu historique ultra central.

Parmi les autres cours et traboules à ne pas manquer, on peut notamment citer la Longue Traboule (qui va du 54 rue Saint-Jean au 27 rue du Bœuf en traversant 4 bâtiments), la cour de la Maison du Chamarier (37 rue Saint-Jean), la galerie Philibert de l’Orme à la Maison Bullioud (8 rue Juiverie) ou encore la traboule entre le 27 rue Saint-Jean et le 6 rue des Trois-Maries (à travers 2 cours à galerie du 16ème siècle). Le mieux pour ne rien rater est de visiter les traboules avec un guide. L’office de tourisme de Lyon organise régulièrement des visites guidées des traboules (renseignements à l’office de tourisme).

Le Musée Cinéma et Miniature

Situé dans un bâtiment historique du Vieux Lyon, la Maison des Avocats datant du 16ème siècle, le Musée Cinéma et Miniature est un musée unique en France. Créé par un vrai passionné, Dan Ohlmann, qui a accumulé au fil des ans une incroyable collection de décors miniatures mais aussi d’accessoires et de véritables décors de films et séries (essentiellement hollywoodiens), ce musée est un immanquable si comme moi vous aimez le cinéma !

D’Harry Potter au Seigneur des Anneaux en passant par Alien, Very Bad Trip, Men in Black, Star Wars, Blade Runner, la Planète des Singes, Breaking Bad, Mary Poppins et bien d’autres encore, le musée réserve bien des surprises, avec des salles parfois très impressionnantes (et déconseillées aux enfants). Vous y trouverez aussi au premier étage les décors reconstitués du film Le Parfum. Après plusieurs étages consacrés aux « props » de cinéma, les deux derniers étages du musée sont consacrés aux miniatures, un art à part entière qui reproduit des décors en version mini. Tout aussi impressionnant ! En plus, ce musée est aussi accessible avec la Lyon City Card.

La Cathédrale Saint-Jean (Primatiale Cathédrale Saint-Jean-Baptiste)

Le principal bâtiment religieux du Vieux-Lyon est la Cathédrale Saint-Jean, de style roman et gothique, qui fut construite entre le 12ème et le 15ème siècle. Sa visite est gratuite. On peut notamment y découvrir une horloge astrologique du 14ème siècle, qui sonne encore (normalement) plusieurs fois par jour.

La colline de Fourvière

Gardez la visite de la colline de Fourvière pour un jour de soleil (si possible !) car c’est de là que vous aurez les plus belles vues sur Lyon ! Accessible en funiculaire, ce quartier historique abrite deux des visites immanquables de Lyon : la Basilique Notre-Dame et le théâtre gallo-romain. Le nom de Fourvière viendrait d’ailleurs du latin « Forum Vetus », soit vieux forum. On se trouve donc ici au cœur de la ville antique, Lyon ayant été fondée par les romains en 43 avant J-C.

Si vous choisissez de redescendre à pied dans le Vieux Lyon depuis la colline de Fourvière (ce que je vous recommande de faire car c’est très agréable !), prenez soit la Montée du Gourguillon depuis le théâtre, soit le Parc des Hauteurs depuis la Basilique.

La Basilique Notre-Dame de Fourvière

Tous les locaux rencontrés m’ont dirigé vers la Basilique Notre-Dame de Fourvière comme visite immanquable, et je dois bien dire que ce fut une agréable surprise ! L’intérieur de la basilique, construite à la fin du 19ème siècle dans un style néo-byzantin (qui tire un peu sur l’Art Nouveau), est un vrai chef-d’œuvre, avec notamment de splendides mosaïques et une jolie crypte. Ne manquez pas non plus d’aller admirer la vue panoramique sur Lyon depuis son esplanade. En plus, cette visite est gratuite !

Le Théâtre gallo-romain

Situé à quelques minutes à pied de la Basilique, ne manquez pas non plus le site archéologique antique où vous pourrez admirer le grand théâtre, le plus ancien théâtre de la Gaule romaine (et l’un des plus grands), et l’odéon, l’un des seuls de Gaule, qui était réservé aux représentations musicales et aux déclamations. Pour accompagner la visite du site archéologique, libre d’accès, ne manquez pas non plus de faire un tour au musée Lugdunum (du nom romain de Lyon), le musée archéologique qui permet d’en apprendre plus sur l’histoire antique de Lyon et de notamment admirer de très jolies mosaïques romaines (le musée est payant mais accessible gratuitement avec la Lyon City Card).

La Presqu’île

La Presqu’île est le cœur commerçant de Lyon situé entre le Rhône et la Saône. Le quartier actuel date en bonne partie du 19ème siècle. On y trouve de nombreux commerces, restaurants et lieux culturels (dont l’Opéra de Lyon), ainsi que plusieurs places animées, dont la Place des Terreaux avec sa jolie Fontaine Bartholdi, sur laquelle se trouve l’Hôtel de Ville et le Musée des Beaux-Arts, et la Place Bellecour, une des plus grandes places de France et la plus grande place piétonne d’Europe.

Ce quartier a connu récemment de gros travaux de rénovation, notamment ceux de l’Hôtel Dieu, un bâtiment impressionnant qui fut autrefois le premier hôpital de Lyon, et qui accueille aujourd’hui plusieurs boutiques, restaurant, et même un nouvel hôtel de luxe, l’InterContinental Lyon Hôtel Dieu.

Le Musée des Beaux-Arts

La visite à ne pas manquer dans le quartier de la Presqu’île est celle du Musée des Beaux-Arts, un grand musée très complet qui est la visite parfaite pour un jour de pluie à Lyon. Situé sur la Place des Terreaux, ce musée occupe une ancienne abbaye. D’ailleurs, son jardin intérieur impressionne par son calme étant donné sa situation en plein centre-ville ! Vous y découvrirez une belle collection d’œuvres d’art de toutes les époques, de l’Antiquité au milieu du 20ème siècle.

La Croix-Rousse

Deuxième colline de Lyon, dont les pentes commencent au nord de la Place des Terreaux, la Croix-Rousse est l’ancien quartier des tisseurs et ouvriers de soie (appelés les « canuts » à Lyon), une industrie qui connaît son apogée à Lyon au 19ème siècle, époque à laquelle Lyon est l’un des grands centres du textile en Europe. Pour en apprendre plus sur cette partie de l’histoire lyonnaise, vous pouvez visiter La Maison des Canuts, un atelier où vous pourrez notamment voir des démonstrations de tissage.

Aujourd’hui, la Croix-Rousse est un quartier d’artistes, avec encore quelques ateliers et boutiques de soierie, mais aussi beaucoup de street art !

Ce quartier possède aussi de très nombreuses traboules, plus récentes que celles du Vieux-Lyon, mais qui réservent aussi de belles surprises. Celles-ci étaient utilisées par les canuts pour descendre rapidement la soie jusqu’en bas de la colline, mais aussi par les résistants durant la guerre.

La traboule la plus connue du quartier est la Cour des Voraces (Maison de la République), connue pour son escalier monumentale, qui traboule depuis le 9 place Colbert, jusqu’au 29 rue Imbert-Colomès ou 14 bis montée St Sébastien. Un autre escalier monumental est à découvrir en traboulant entre le 4 rue de Thou et le 5 Petite rue des Feuillants. Citons encore, parmi les quelque 160 traboules des pentes de la Croix-Rousse, le Passage Thiaffait (avec le Village des créateurs), ou La Cour du Moirage (entre le 5 place Croix Paquet et le 3 bis Petite rue des Feuillants).

La Confluence

Au sud de la Presqu’île, à la confluence du Rhône et de la Saône, se trouve la Confluence, un des nouveaux quartiers de Lyon à l’architecture très contemporaine. Cet ancien quartier industriel a été réhabilité en faisant appel à des architectes de renom. Le résultat est ultra design et mise également sur le développement durable. Vous y trouverez le centre commercial Confluence, et surtout le musée des Confluences, situé tout au bout de la presqu’île, et offrant de très belles vues depuis ses jardins.

Le Musée des Confluences

Le Musée des Confluences, occupant un bâtiment à l’architecture très design, est un récent musée avec comme thématique la « confluence » des savoirs (sciences, civilisations, histoire, géographie,…). L’idée est sympa, mais le résultat reste tout de même assez fouillis, en tout cas au niveau des expositions permanentes, qui m’ont un peu déçues. Les expositions temporaires, en tout cas lors de ma visite, valaient par contre vraiment la peine (une expo sur la pollution et une autre sur les Indiens d’Amérique). Mais comme c’est inclus dans la Lyon City Card, ça vaut tout de même la peine d’aller y faire un tour !

La Rive Gauche

Sur la rive gauche du Rhône s’étant une grande zone plus moderne de la ville de Lyon, avec notamment le quartier des affaires. C’est loin d’être la zone la plus touristique, mais ça bouge pas mal de ce côté de la ville, et vous y trouverez des restaurants et hébergements sympathiques, notamment dans les quartiers de La Guillotière et de la Part-Dieu (sachant que cette partie est bien reliée au reste de la ville en transports en commun).

Les berges de la Rive gauche du Rhône sont aussi agréables pour une balade (même s’il parait qu’elles ne sont pas toujours bien fréquentées…), et on y trouve une grande piscine en plein air, la Piscine du Rhône.

Parmi les autres attraits de cette partie de la ville que je n’ai pas eu beaucoup le temps d’explorer, on peut aussi citer les Halles de Lyon Paul Bocuse pour faire le plein de bons produits locaux, le Parc de la Tête d’Or qui est l’un des plus grands parcs urbains de France, le grand centre commercial Westfield à la Part-Dieu, qui est aussi l’un des plus grands d’Europe, ou encore le Musée Lumière situé dans la maison familiale des frères Lumière.

Où manger à Lyon ?

Lyon étant la capitale de la gastronomie, autant vous dire que les bonnes adresses ne manquent pas ! Mais l’expérience immanquable à Lyon, c’est d’aller manger dans un bouchon lyonnais, un restaurant typique où on peut déguster les spécialités de la ville dans un cadre conviviale. Les bouchons ont leur origine au 19ème siècle, avec les « Mères lyonnaises », dont l’une des plus connues est la Mère Brazier, première femme à obtenir 3 étoiles au guide Michelin ! Ces cuisinières avaient comme credo de ne rien gâcher : attention âmes sensibles, la cuisine lyonnaise traditionnelle est donc riche en spécialités à base d’abats – mais heureusement si comme moi ce n’est pas votre truc, elle ne se limite tout de même pas à ça (vive les quenelles). Le label Les Bouchons Lyonnais regroupe les bouchons les plus authentiques, qui perpétuent les traditions lyonnaises. Si vous ne savez pas par où commencer, opter pour une de ces 22 adresses est toujours une bonne option !

Impossible également de venir à Lyon sans goûter à la fameuse praline rose, déclinée en plusieurs préparations (même si la brioche à la praline rose reste un grand classique). De nombreuses pâtisseries et bouchons en proposent, mais les boutiques Pralus restent une référence si vous voulez en ramener à la maison.

Et avant de passer à mes bonnes adresses de restaurants, voici quelques autres idées d’activités gourmandes que j’ai sélectionnées pour vous sur GetYourGuide (une plateforme que j’utilise régulièrement pour mes activités en voyage !) :

Le Café du Peintre

Situé sur la Rive gauche, près de la gare de Part-Dieu et des Halles de Lyon, Le Café du Peintre est l’un des 22 restaurants bénéficiant du label Bouchons Lyonnais. Dans la plus pure tradition des bouchons, c’est une femme qui est en cuisine. Florence Périer propose une cuisine conviviale et très gourmande. Autre tradition du bouchon : on se partage les entrées ! L’occasion de découvrir quelques plats à la carte de cette cuisine 100% maison, comme la tarte au boudin noire, le gratin aux andouillettes ou encore les escargots. Mais mon coup de cœur reste ses quenelles à la sauce homard, un plat typiquement lyonnais et parfaitement bien exécuté ici !

Le Kitchen

Si Lyon est la ville incontournable pour déguster une cuisine française on ne peut plus traditionnelle, elle possède également des adresses qui innovent, comme Le Kitchen, un petit restaurant proposant une cuisine moderne mêlant savamment des influences françaises, suédoises et polonaises (les origines des propriétaires). Avec un menu lunch à partir de 22€, le rapport qualité-prix est excellent (ils ont d’ailleurs un Bib Gourmand au Guide Michelin) et la décoration d’inspiration Art Déco rajoute une touche sympathique à l’expérience ! Je garde un souvenir ému d’un de leurs desserts, la poire aux clous de girofle, glace au chai latte, nougatine aux flocons d’avoine, financier au Earl Grey. Une adresse populaire auprès des locaux : pensez à réserver.

Regain

Recommandée par mon amie lyonnaise Virginie du blog A taste of my life (où vous trouverez plein d’autres bonnes adresses à Lyon !), Regain est une nouvelle adresse lyonnaise qui a tout pour plaire. Leur lunch en 3 services (24€) offre à nouveau un excellent rapport qualité-prix pour Lyon. Les influences viennent du monde entier et la carte change régulièrement pour un repas bien de saison. Le cadre, très tendance, a aussi tout pour plaire. Vous vous en doutez : pensez, ici aussi, à réserver.

Les Brasseries George

Les Brasseries Georges sont l’une des adresses historiques de Lyon, ouvertes depuis 1836 près de la gare Perrache. Connue pour son incroyable salle Art Déco, cette brasserie-restaurant est une expérience en soi (surtout si vous fêtez un anniversaire… je n’en dis pas plus !). La spécialité (un peu inattendue) de la maison : la choucroute, à accompagner d’une de leurs bières maison. Ne vous attendez pas à de la grande gastronomie, mais en optant pour l’une des spécialités de la maison, l’expérience est vraiment sympa !

Food Traboule

Food Traboule est le food court branché du Vieux-Lyon, situé à côté de la Tour Rose. Aménagé sur deux étages avec des ambiances éclectiques, ce food court vous permet de découvrir la cuisine d’une dizaine de restaurants lyonnais en un seul et même endroit. Du bouchon (les frites de quenelles de La Meunière… toute une expérience !) à la cuisine japonaise en passant par un gastropub ou encore une pizzeria, les restaurants revisitent leur carte façon street food, et il y en a vraiment pour tous les goûts ! Si vous ne savez pas quel resto choisir, c’est vraiment une bonne option.

Où dormir à Lyon ?

Voici les deux hébergements où j’ai logé à Lyon. Il s’agit de deux établissements plutôt (très) modernes : si vous avez envie de séjourner dans un bâtiment historique, le choix ne manque pas non plus à Lyon, avec par exemple le MiHotel Tour Rose, le Fourvière Hôtel (situé dans un ancien couvent, avec piscine et spa), la splendide Cour des Loges, ou encore la Villa Florentine (une villa raffinée du 17ème siècle).

Voir tous les hébergements à Lyon

Radisson Blu Hotel Lyon

Situé sur la Rive gauche dans le quartier de la gare Part-Dieu, le Radisson Blu Lyon occupe plusieurs étages d’une des grandes tours de Lyon, surnommée par les lyonnais « Le Crayon ». Même si vous ne séjournez pas à l’hôtel, leur bar et leur restaurant situés au 32ème étage offrent des vues panoramiques sur Lyon. Les chambres tout confort ont toutes une vue panoramique également. Bonus : le petit-déjeuner, très copieux, inclut notamment de bonnes brioches aux pralines roses !

Voir les tarifs actuels du Radisson Blu Hotel Lyon

MOB HOTEL Lyon Confluence

Situé dans le nouveau quartier de la Confluence, près du Musée des Confluences, le MOB HOTEL est un hôtel moderne et plutôt « funky », aux chambres assez petites mais confortables, avec une petite terrasse donnant sur la Saône ou sur le Musée des Confluences, une cantine bio italienne, et des « happenings » réguliers, allant des cours de yoga à la rooftop party. L’hôtel étant bien desservi en bus et trams, ça reste une bonne base pour se déplacer partout dans Lyon.

Voir les tarifs actuels du MOB HOTEL Lyon Confluence

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.