Que faire dans le Massif de la Chartreuse ?

Après avoir découvert Grenoble et ses alentours cet été, je suis retournée dans la région il y a quelques mois pour un séjour nature en direction du Massif de la Chartreuse. La Chartreuse, c’est l’un des quatre massifs qui entourent directement Grenoble et qu’on peut d’ailleurs voir directement depuis la ville. Connue pour la boisson du même nom, la Chartreuse est une destination nature ultra dépaysante, facilement accessible depuis Grenoble, mais aussi depuis Lyon. Si vous aimez la montagne, les petites adresses de qualité et surtout le calme : vous êtes au bon endroit !

Le Parc Naturel Régional de Chartreuse et la Route des Savoir-faire de Chartreuse

Afin de protéger ce territoire naturel riche en histoire, le Parc Naturel Régional de Chartreuse a été créé en 1995. La destination s’étend de Chambéry au nord à Grenoble au sud. Si l’hiver, les visiteurs viennent profiter des pistes de ski, l’été la Chartreuse offre une multitude d’options de randonnées à travers ses forêts, ses petits villages et ses vignobles. Nous n’avons passé qu’une journée et une nuit en Chartreuse, nous n’avons donc pas eu le temps de faire de grandes randonnées, mais vous pouvez retrouver ici les itinéraires immanquables.

Mais la Chartreuse, c’est plus que des paysages : c’est aussi de belles rencontres. Et pour faciliter celles-ci, la destination a mis en place la « Route des savoir-faire et des sites culturels« , qui vous permet de trouver des producteurs, des artisans et des musées qui enrichiront encore plus votre voyage.

Nous avons rendu visite à deux des adresses de cette Route durant notre exploration du massif :

Le Musée Arcabas en Chartreuse

Le Musée Arcabas en Chartreuse est un musée-église très particulier, puisque l’endroit a été pensé et décoré durant plus de 30 ans par l’artiste Arcabas. Le musée, qui fait partie des musées gratuits de l’Isère, permet de découvrir cet ensemble comprenant plus de cent peintures, vitraux et sculptures, considéré comme l’un des chef-d’œuvre de l’art sacré du 20ᵉ siècle. La visite guidée permet également d’en apprendre plus sur la vie de l’artiste, dont la vie et l’œuvre s’étaient tellement entremêlées qu’il a demandé à être enterré sur place.

Michael Grezes, artisan fustier

Michael Grezes, passionné par le bois, crée des structures en bois rond sculpté, destinées à l’usage extérieur ou intérieur. Un travail artisanal rythmé par les saison, avec une recherche incessante d’harmonie et d’authenticité.

Le Monastère de la Grande Chartreuse et la chartreuse

Quand on parle de Chartreuse, beaucoup de personnes pensent d’abord à la chartreuse, l’alcool originaire du Massif, qui a regagné en popularité ces dernières années en étant un ingrédient fort utilisé par les mixologues, de la région mais pas que.

Le lieu d’origine de la chartreuse est aussi l’un des endroits incontournables de tout séjour en Chartreuse : le Monastère de la Grande Chartreuse. Ce sont les moines du Monastère qui ont créé ce breuvage typique, et qui dirigent d’ailleurs toujours la production aujourd’hui.

Situé à 850 mètres d’altitude, cet endroit isolé, toujours en activité, semble perdu au milieu de nulle part. On y accède grâce à une petite marche depuis le parking du Musée de la Grande Chartreuse, un musée (il était malheureusement fermé) qui permet d’en apprendre plus sur le mode de vie des moines de cet ordre, qui vivent dans la solitude et dans le silence. La météo grise et brumeuse ce jour-là donnait à l’endroit un côté encore plus mystique. Pour une jolie vue d’ensemble sur le site, ne manquez pas de monter jusqu’à la croix que vous ne pourrez pas manquer une fois que vous aurez longé les murs du monastère. L’intérieur du monastère, lui, ne se visite pas.

Pour en savoir plus sur la liqueur de Chartreuse, vous pouvez également poursuivre la visite aux Caves de Chartreuse à Voiron, ancien site de production de la chartreuse (dont la distillerie se trouve aujourd’hui à Aiguenoire). Mais ne vous attendez pas à y découvrir le secret de sa production, protégé par les moines depuis 1605 : on sait juste que la fameuse liqueur verte (il en existe aussi une jaune) est produite à partir de 130 plantes.

Si vous n’en avez jamais goûté, vous pourrez trouver de la Chartreuse verte et jaune dans à peu près tous les restaurants, cafés et magasins de la région. La liqueur se déguste souvent en cocktail ou en digestif, mais certains restaurants et artisans innovent en la proposant en dessert, en glace, en fromage, en chocolat,… Bref, c’est vraiment la star de la région !

Mon coup de cœur en Chartreuse : Oréade Balnéo-Restaurant

La Chartreuse est décidément l’endroit parfait pour se relaxer. Avec son concept innovant, Oréade Balnéo-Restaurant fut mon coup de cœur de ce voyage. Ce centre de balnéothérapie à la démarche durable, en grande partie à ciel ouvert, combine baignade et relaxation avec un restaurant de qualité proposant une cuisine imaginative à base de produits locaux (les diots façon tandoori, il fallait y penser !).

Les bains extérieurs tout en bois, avec vue sur les montagnes, m’ont un peu rappelé les onsen du Japon, c’est dire ! Bien espacés, les différents bains se trouvent à différentes températures. Des baignades à alterner avec un sauna ou un passage dans la yourte de relaxation.

Où dormir en Chartreuse ?

Même si une brume monstre nous a empêché de voir plus loin que le bout de notre nez jusqu’au lendemain, ne nous permettant pas de profiter des jolis paysages et points de vue des environs (dont le Fort du Saint-Eynard), nous avons tout de même profité d’une fin de journé sympathique au Sappey-en-Chartreuse. Nous avons séjourné et pris notre repas du soir au B&B WWF Le Chant de l’Eau, un hébergement chez l’habitant simple mais confortable et convivial. Installé dans une ancienne grange, ce gîte ne se trouve pas loin de Grenoble (à 12 km de là), et pourtant on a vraiment l’impression d’être au milieu de nulle part ! A table, les hôtes servent essentiellement leur production personnelle, des alcools faits maison aux produits de la ferme produits naturellement et sans pesticides. De quoi découvrir la Chartreuse de l’intérieur.

Pour poursuivre le voyage…

La Chartreuse se trouve au cœur d’une région riche en attraits. Pour poursuivre le voyage, pourquoi ne pas explorer la ville cosmopolite de Grenoble, la destination thermale d’Uriage-les-Bains, mais aussi le splendide Lac d’Aiguebelette ou encore les vignobles de Yenne ? Les possibilités sont nombreuses !

J’ai visité la Chartreuse avec l’aide de Isère Tourisme et Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.