Visiter Grenoble, la gourmande capitale des Alpes

Saviez-vous que Grenoble, la capitale des Alpes, était la destination parfaite pour un citytrip culturel et gourmand ? Entourée par les montagnes, il fait bon vivre dans cette ville cosmopolite qui réserve de bien belles découvertes. De bons restaurants à littéralement tous les coins de rue, la présence constante de la nature tout autour de la ville, une foule de musées pour la plupart gratuits, des œuvres de street art partout pour animer les murs,… Il paraît que beaucoup de français ont des a-priori sur Grenoble : en ce qui nous concerne, nous n’en avions aucun et avons été agréablement surpris ! Dans cet article, je vous propose un petit aperçu de toutes les choses à voir et à faire pour un long weekend (ou plus) à Grenoble.

Que faire à Grenoble ? Les visites immanquables

Nous avons passé deux jours à Grenoble et malheureusement, la météo n’était pas au top ! Mais ce qui est bien à Grenoble, c’est que quand il fait mauvais, il ne faut jamais aller bien loin pour trouver un musée intéressant, et gratuit ! En effet, tous les musées départementaux de l’Isère sont gratuits, et il y en a pas mal à Grenoble et dans sa périphérie. A côté des musées dont je vous parle ci-dessous, on peut également noter le Musée de la résistance et de la déportation de l’Isère (un musée dédié à la seconde guerre mondiale, apparemment très bien fait) et le Musée de Grenoble (le musée des beaux-arts de la ville, payant lui) qu’on aurait bien visité aussi avec un peu plus de temps. Bref, Grenoble est une ville qui se découvre facilement quelle que soit la saison ! Et quand il fait beau, la ville est littéralement entourée par des montagnes donc il y a une multitudes de randonnées à faire depuis la ville (un petit aperçu ici).

A noter également si vous comptez faire le tour de la ville : il existe un pass touristique, le Grenoble-Alpes Métropole Pass, qui peut s’acheter pour 1, 2 ou 3 jours de visites, et inclut notamment les transports (y compris le téléphérique) et pas mal d’activités (dont le Musée de Grenoble).

Pour vous donner une idée, nous avons réussi à faire le tour de la plupart des visites immanquables de Grenoble en deux petites journées : c’est suffisant si vous ne voulez pas faire l’entièreté des musées, sinon une troisième journée (ou plus) n’est pas de trop.

Monter à la Bastille en téléphérique (et redescendre à pied)

Ancien fort militaire datant du 19ème siècle dominant Grenoble, la Bastille est probablement la visite immanquable de la ville. Le mieux est d’y monter en télécabine (joliment vintage, il faut dire que ce fut le premier téléphérique urbain de France !) et de redescendre à pied pour explorer au passage les différents espaces fortifiés, qui s’étalent tout au long de la colline. C’est ce que nous avons fait et c’était une balade vraiment sympa ! Juste à côté de l’arrivée de la télécabine, on peut profiter de belles vues panoramiques sur toute la ville et sur les montagnes qui l’entourent ! Pendant la descente, vous pouvez vous arrêter également au Musée Dauphinois dont je vous reparle juste après. Si vous voulez pousser encore plus loin l’exploration, il y a quelques sentiers qui partent dans les hauteurs, et le fort abrite également quelques parcours de via ferrata et tyroliennes, l’Acrobastille (la météo ne s’y prêtait pas donc nous ne l’avons pas testé).

Visiter le Musée Dauphinois

Situé vers la fin de la descente depuis la Bastille (on peut également y accéder via un long escalier depuis les bords de l’Isère), le Musée Dauphinois est un musée gratuit dédié aux Alpes et à la vie rurale en montagne (et autres expositions temporaires), situé dans un couvent du 17ème siècle. En bonus, depuis les jardins du musée, vous pourrez admirer de très belles vues sur la ville.

La Rue Saint-Laurent et le quartier Saint-Laurent

En revenant sur les rives de l’Isère depuis la Bastille, on arrive dans le quartier Saint-Laurent, le quartier italien de Grenoble. La Rue Saint-Laurent, avec ses maisons colorées, est l’une des plus belles rues de Grenoble et rappelle clairement l’Italie !

Le Musée archéologique Saint-Laurent

A la fin de la Rue Saint-Laurent, on arrive au plus impressionnant musée de Grenoble : le Musée archéologique Saint-Laurent. Ce musée insolite (gratuit) est assez unique car il se situe dans une ancienne église désacralisée. La visite du musée (qui se fait avec audioguide) permet de découvrir toute l’histoire de la ville à travers les différentes constructions qui se sont succédées sur ce site archéologique. On peut notamment y découvrir une crypte de l’époque mérovingienne, chose assez rare en France.

Participer à une visite street art de Grenoble

Une des particularités de Grenoble que l’on a adoré est que la ville est remplie de street art ! Et cela a encore pris plus d’importance ces dernières années avec la création du festival annuel Grenoble Street Art Fest, durant lequel des street artistes du monde entier viennent agrémenter les murs de la ville de nouvelles œuvres. Des visites sont bien sûr organisées durant ce festival, mais aussi toute l’année via l’office de tourisme de Grenoble. La visite street art que nous avons faite dans le quartier Championnet était guidée par Elise (qui se trouve aussi derrière le site des bonnes adresses grenobloises Les Mondaines) et nous avons adoré, c’était plein d’anecdotes intéressantes ! Vous pouvez voir ici la liste de toutes les chouettes visites guidées organisées par l’office de tourisme, il y en 3 différentes juste pour le street art, et bien d’autres !

Flâner dans les rues du vieux Grenoble

La meilleure manière de découvrir le centre-ville animé de Grenoble est de se laisser porter par ses pas ! Mais si vous voulez quand même quelques repères, voici quelques endroits à ne pas manquer durant votre balade :

  • Le Jardin de Ville, un joli petit parc/jardin juste derrière le téléphérique
  • La place Grenette, la place centrale de Grenoble
  • La place du Tribunal, la place médiévale et une des plus belles places de la ville. On y trouve le Palais du Parlement du Dauphiné et la Collégiale Saint-André (et juste derrière pour de bonnes glaces, il y a les ardéchois de Terre adélice (à ne pas manquer si vous ne connaissez pas encore !).
  • Près des Halles, de jolies petites rues avec des petits magasins, comme la rue Jean-Jacques Rousseau
  • le Jardin des plantes (et le Musée d’histoire naturelle)
  • la tour Perret, la première tour en béton armé d’Europe
  • sans oublier les bords de l’Isère pour avoir de belles vues sur la Bastille et les maisons colorées du quartier Saint-Laurent

Visiter le dernier artisan gantier de Grenoble

Durant votre balade dans Grenoble, ne manquez pas non plus de rendre visite au dernier artisan gantier de Grenoble, la maison Lesdiguières, fondée en 1885. Vous ne le savez sans doute pas, mais Grenoble était au 19ème siècle la capitale mondiale de la ganterie ! C’est donc une partie importante de l’histoire de la ville que l’on découvre en poussant les portes de ce magasin, où vous pourrez vous acheter des gants (en peau, la spécialité) avec probablement le meilleur rapport qualité-prix de votre vie. J’ai payé environs 80€ pour des gants artisanaux, doublés de soie… Et j’en suis ravie, on dirait vraiment une seconde peau ! Si vous cherchez des gants haut de gamme élégants, fabriqués en France et qui dureront des années, c’est ici que vous devez venir (d’ailleurs, même la Reine d’Angleterre le sait !). Le service est lui aussi à l’ancienne, comme on en voit quasiment plus en magasin. Immanquable !

Le Musée de l’Ancien Evêché

C’est pour nous abriter de la pluie que nous avons poussé les portes du Musée de l’Ancien Evêché, et je dois dire que nous avons bien fait ! Le musée de l’ancien Évêché est un musée qui retrace l’histoire de Grenoble (et de l’Isère) depuis la préhistoire. C’est bien fait, synthétique et intéressant : un musée comme je les aime ! Situé à côté de la cathédrale de Grenoble, le musée occupe l’ancien palais des évêques, et on peut également y découvrir, au sous-sol, des vestiges de l’ancienne enceinte romaine de la ville, ainsi que les ruines d’un baptistère antique datant des tous débuts de la ville.

Visiter le nouveau Musée Champollion à Vif

Nous avons également visité un musée qui vient tout juste d’ouvrir en périphérie grenobloise : le Musée Champollion. Situé à Vif, ce musée gratuit installé dans la maison des Champollion est consacré à la vie des deux frères Champollion et à la naissance de l’égyptologie. Jean-François Champollion est le premier à avoir déchiffré les hiéroglyphes et est mondialement considéré comme le père de l’égyptologie, mais l’histoire a oublié son frère ainé Jacques-Joseph, qui était pourtant également un grand intellectuel de l’époque et un mentor pour son frère. C’est donc l’histoire des deux frères que le musée a choisi de raconter dans cette maison familiale rénovée et transformée en un musée moderne et élégant, où l’on peut découvrir plus de 300 pièces liées à l’Egypte antique, dont un beau dépôt du Louvre. On a suivi la visite guidée passionnante (encore une fois, menée avec entrain par Elise !) qui a lieu tous les premiers dimanches du mois à 11h, et que je vous recommande de réserver si vous êtes dans le coin (en plus, elle est gratuite elle aussi !).

Faire une pause thermale à Uriage-les-Bains

Si vous avez envie de vous relaxer dans un cadre enchanteur et si vous aimez l’atmosphère des villes thermales d’antan, je vous recommande également de vous aventurer jusqu’à Uriage-les-Bains, station thermale historique située à 20 minutes de route de Grenoble seulement (accessible également en transports en commun). Accolés au grand parc d’Uriage, les thermes de style Belle époque d’Uriage sont encore en activité aujourd’hui. Et si ceux-ci ont toujours une vocation plutôt médicale, la partie spa est quant à elle accessible à tous. Nous avons séjourné dans l’hôtel lié à cette partie spa, le Grand Hotel & Spa Uriage, dans une belle chambre (la suite Coco Chanel) avec une spacieuse terrasse privée donnant sur le parc. Nous avons également testé le restaurant gastronomique de l’hôtel, la Table d’Uriage. Je vous reparlerai en détail de cette escapade bien-être dans un article dédié à venir.

Où manger (et boire un verre) à Grenoble ?

J’irai droit au but, Grenoble est une vraie ville de foodies, avec, comme je le disais plus haut, de bonnes adresses à tous les coins de rue ! On y trouve également une vraie diversité dans les types de cuisine proposée, de la cuisine régionale traditionelle à la cuisine du monde, du bistrot du coin à la cuisine étoilée, de l’adresse viandarde à la 100% végane… Bref, il y en a véritablement pour tous les goûts ! Et puis comme évidemment nous n’avons pas eu le temps de faire le tour de toutes ces bonnes adresses en deux jours, je vous recommande à nouveau vivement de consulter le blog d’Elise, Les Mondaines, où vous trouverez toutes les meilleures adresses gourmandes de la ville.

Jeanette

L’adresse que j’ai préféré à Grenoble, c’est Jeanette, un petit bistrot moderne dont la philosophie est de respecter la saisonnalité, les produits locaux et les circuits-courts. Le rapport qualité-prix y est vraiment excellent, avec un menu 3 services à 24€. Un petit resto véritablement « no-nonsense », où le produit est au cœur de l’assiette, avec des préparations qui changent en permanence en fonction de la saison et du marché. Tout était divin, de l’entrée au dessert : mention spéciale pour le bœuf braisé en salade, sauce ponzu, tuile de pain et les abricots rôtis et en coulis, ricotta à la lavande, shortbread.

Café Myro

Pour un brunch ou un lunch méga instagrammable, mais où la qualité suit aussi, direction le Café Myro. Pour accompagner le tout, des cafés de spécialité ou (si comme moi vous n’êtes pas très café) d’autres délicieuses choses telles que du matcha latté (glacé ou non) ou des smoothies maison. Nous y avons été un dimanche pour le brunch et avons opté pour la formule mixte à 26€, ultra copieuse, avec un choix de salé (miam le croissant vegan fourré au caviar d’aubergine et burrata !) et un choix de sucré. Le pain perdu aux fruits rouges avec son petit goût de fleur d’oranger était l’un des meilleurs que je n’ai jamais mangé !

Neko Café

Un cat café à Grenoble ? Evidemment on devait aller y faire un tour ! Surtout quand, en plus de tout, c’est un cat café japonisant, qui propose de délicieux mochi et tout un rayon d’épicerie japonaise ! Ca plus des chats de plusieurs races… on se croirait vraiment au Japon au Neko Café !

Locafé

Pour une soirée originale à Grenoble, je vous propose le combo parfait de la rue d’Alembert : le Locafé et le Ptit Labo. On commence donc la soirée avec un repas dans un petit restaurant 100% vegan, local, bio et éco-responsable. Le Locafé propose un menu 5 services à 28€ qui devrait ravir même les plus réfractaires, qui découvriront des plats recherchés et goûteux mettant en avant légumes de saison et protéines végétales. Le menu est varié, et est la preuve parfaite que oui, un menu vegan peut être fun ! Et pour accompagner le tout, un beau choix de vins naturelles et de bières locales.

Le Ptit Labo

Et pour terminer la soirée après ce bon repas vegan, il suffit juste de traverser la rue pour arriver au Ptit Labo, un bar à bières qui brasse ses propres bières. Ce n’étaient pas les meilleures bières que j’ai bu de ma vie, mais l’ambiance est sympa et il y en a vraiment pour tous les goûts !

Où dormir à Grenoble ?

Nous avons dormi à Grenoble au OKKO Hotel Grenoble Jardin Hoche. J’avais découvert la chaîne d’hôtels OKKO à Paris il y a quelques années, et j’ai retrouvé avec plaisir cette même formule gagnante : des chambres petites mais à l’espace optimisé et design, et un grand espace commun où on peut venir travailler ou simplement se poser à tout moment de la journée, avec des petits snacks et des boissons gratuites en libre-service. Ici, il y a même un petit apéritivo offert en début de soirée ! Bref, un hôtel sympa avec un bon rapport qualité-prix, et à la situation idéale pour partir explorer la ville.

 

Ce voyage a été réalisé avec l’aide de l’Office de Tourisme Grenoble-Alpes Métropole, de l’Office de Tourisme d’Uriage-les-Bains et d’Isère Tourisme mais mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante. 

2 Commentaires

  1. merci beaucoup pour cette belle balade dans les rues de Grenoble, vraiment très complet et dans envie d’aller revisiter la ville mais cette fois en ayant votre article sous les mains pour être sûr de ne rien rater. puis la qualité des images BRAVO!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.