Du Lac Lioson à Solalex : 3 expériences uniques dans les Alpes Vaudoises

Si je vous parle de la Région du Lac Léman, vous pensez sans doute d’abord aux villes animées qui bordent ses rives (Lausanne, Genève, Montreux), à ses vignobles classés à l’UNESCO (Lavaux) ou encore à ses châteaux (Chillon). Mais saviez-vous que les hauteurs du Lac Léman réservaient aussi bien des surprises ? Les montagnes du Canton de Vaud, que l’on appelle communément les Alpes Vaudoises, sont une destination suisse encore méconnue. Pourtant, avec ses petits villages authentiques, ses lacs de montagne de carte postale, ses artisans passionnés et ses possibilités de randonnées à n’en plus finir, cette région risque bien de vous surprendre !

Le Lac Léman côté montagne : écotourisme dans les Alpes Vaudoises

Les Alpes Vaudoises (Leysin, Villars, Les Diablerets et Château-d’Oex) sont la destination parfaite pour les amateurs de nature, de sports de plein air, de paysages grandioses et de gastronomie. Si l’hiver, les Alpes Vaudoises accueillent les skieurs avec 420 km de pistes, avec notamment le domaine skiable Glacier 3000 et sa fameuse passerelle, l’été les activités possibles dans la région sont encore plus nombreuses : les gourmands iront découvrir ses vignobles et fromages traditionnels (dont le fameux Etivaz AOC), les fatigués iront se reposer aux sources thermales de Lavey-les-Bains, les curieux iront explorer les mines de sel de Bex, et les autres iront respirer le bon air des Alpes sur plus de 500 km de sentiers de randonnée et 150 km de pistes de VTT !

L’écotourisme a une place très importante dans cette région facilement accessible en transports en commun (même pour les départs des randonnées !). Grâce au Swiss Travel Pass ou aux pass régionaux fournis lorsque vous séjournez à l’hôtel, se déplacer sans voiture dans les Alpes Vaudoises est on ne peut plus facile. Et en plus, ça vous permet de profiter encore mieux du paysage, puisque la région possède quelques uns des trajets en train les plus scéniques de toute la Suisse !

Et si vous avez envie d’aller citytrip et escapade nature, vous pouvez également facilement combiner un séjour dans les Alpes Vaudoises avec quelques jours au bord du lac, à Montreux, Lausanne ou Genève.

Envie de vous baigner dans un lac de montagne à l’eau turquoise, de vous installer à la place du conducteur dans un train panoramique ou encore de profiter du coucher du soleil (et de la voie lactée dans toute sa splendeur) depuis un cirque de montagnes ? Voici quelques unes des activités (durables) qui vous attendent dans les Alpes Vaudoises, trois expériences uniques pour découvrir une nouvelle facette du canton de Vaud !

Un train panoramique pour découvrir les Alpes vaudoises autrement : le GoldenPass

Si vous arrivez en train depuis le nord de la France ou la Belgique, votre porte d’entrée en Suisse sera certainement Bâle. Comme je vous le disais plus haut, rejoindre les Alpes Vaudoises en train depuis Bâle est très facile et vous permettra de découvrir au passage l’un des plus beaux trajets en train de Suisse : le GoldenPass, le train panoramique qui relie Zweisimmen et Montreux sur le lac Léman en passant notamment par Interlaken, Gstaad et Château-d’Oex, qui fut notre destination lors de ce voyage.

Le GoldenPass propose deux types de train : les MOB Panoramic, caractérisés par leurs wagons avants aux vitres panoramiques (comme celui que nous avons pris) et les MOB Classic, des trains plus luxueux de style Belle-Epoque qui rappellent l’âge d’or des voyages en train. Encore mieux : le trajet en GoldenPass est compris dans le Swiss Travel Pass !

Nous avons eu la chance d’avoir les places VIP en tête de train qui permet d’avoir une vue imprenable : c’est le seul train en Suisse à proposer de telles places. Pour vous y installer, il vous faudra réserver à l’avance, mais le spectacle en vaut vraiment la peine, comme vous pouvez le voir en photos. Plus qu’un moyen de transport, c’est une véritable expérience.

Une randonnée au Lac Lioson, un lac de montagne paradisiaque au cœur du Pays d’Enhaut

Si vous voulez avoir l’impression d’être plongé au cœur d’une carte postale de Suisse, avec le son des clochettes des vaches en prime, ne manquez pas non plus la randonnée jusqu’au Lac Lioson, un lac de montagne à l’eau couleur émeraude. On y accède facilement depuis Les Mosses, la porte d’entrée du Parc Naturel Régional Gruyère Pays-d’Enhaut.

Le départ de la randonnée vers le Lac Lioson se fait depuis la Fromagerie Lioson d’en Bas. Essayez d’y arriver pour 9h30 pour pouvoir assister à la démonstration de fabrication de fromage (du caillage du lait à la mise en meule) et à la dégustation organisées tous les jours (de juin à septembre) par Blaise Chablaix. Ce fromager passionné y produit de manière artisanale du fromage d’alpage de Lioson et le fameux Etivaz AOP. Petite particularité de l’appellation : le fromage est traditionnellement préparé dans un grand chaudron suspendu au dessus d’un feu de bois !

En saison, l’office du tourisme des Mosses propose un forfait super avantageux (Lioson Escapade) à seulement 30 francs suisses par personne, qui combine la démonstration et dégustation à la Fromagerie Lioson d’en Bas (suite à laquelle vous repartez avec un beau morceau de fromage !) et un lunch au restaurant du Lac Lioson après avoir randonné jusque là. Comme quoi la Suisse, ce n’est pas forcément hors de prix !

Après la dégustation (et le petit verre qui l’accompagnait !), c’est parti pour la montée jusqu’au Lac Lioson ! En empruntant le chemin le plus court (et le plus raide), vous y arriverez en environs 30 minutes seulement, avec quand même 200 mètres de dénivelé dans les pattes. Un autre chemin, un peu plus long (50 minutes et encore un peu plus de dénivelé), permet d’arriver au lac par le dessus et de profiter d’encore plus de belles vues sur celui-ci. Faute de temps, nous avons fait la petite randonnée, mais si vous avez l’occasion de faire l’autre, des photos que j’ai pu voir, ça vaut vraiment la peine ! Des panneaux indiquent bien les différentes options, que vous pouvez également retrouver en ligne ici.

Une fois arrivés au lac, on ne peut que rester bouche bée devant le spectacle qui se dévoile petit à petit devant nos yeux ! C’est tout simplement paradisiaque. Un petit sentier facile permet de faire le tour du lac et de le découvrir sous toutes ses coutures.

Les plus courageux pourront également se baigner dans le lac : l’eau est plutôt fraîche, mais tellement transparente que ça donnait bien envie !

Après en avoir pris plein les yeux, il est l’heure de s’attabler au restaurant du Lac Lioson. Impossible de ne pas compléter la carte postale déjà presque parfaite avec… une bonne fondue ! Et s’il vous reste encore de la place après ça, pourquoi ne pas terminer le repas par une autre spécialité locale, la meringue à la crème double ?

Nous n’aurons pas eu le temps d’explorer d’avantage le Parc Naturel Régional Gruyère Pays-d’Enhaut, mais sachez qu’ils proposent des forfaits vraiment abordables (comme les routes historiques du Gruyère AOP pour les gourmands ou le Grand Tour des Vanils pour les sportifs) qui permettent de découvrir facilement différentes facettes du parc. Petit bonus : si vous réservez un de ces forfaits, pour encourager ses visiteurs à venir en transport en commun, le parc vous remboursera un billet de train demi-tarif depuis votre point d’entrée en Suisse, et le billet complet si vous séjournez deux nuits en plus !

Où dormir dans la région du Lac Lioson ?

Pour explorer la région, nous étions basés à Château d’Oex, à environs 30 minutes de bus du Col des Mosses. Nous avons séjourné au B&B Maison d’hôtes L’Ermitage, un très cosy B&B (et restaurant) récemment repris et rénové par une ancienne galeriste qui a décidé d’en faire un espace de partage où sont mis en avant artistes et producteurs locaux.

L’Ermitage accueille notamment des expositions temporaires (lors de notre visite, l’exposition du moment était dédiée au personnage d’Heidi !) et travaille avec de nombreux artisans locaux tout aussi passionnés. Parmi ceux-ci, Georgette de Herbolanne pour le (divin !) gel douche spécialement créé pour l’hôtel à partir d’huiles essentielles et eaux florales naturelles issues de plantes bio ou de cueillette sauvage, les produits laitiers de la ferme du Sapalet et de la laiterie des Moulins, ou encore les légumes issus d’une permaculture voisine. Certains de ces produits sont labellisés Produits Authentiques du Pays-d’Enhaut, un label qui contribue à mettre en avant les savoir-faire locaux.

En quelques mois seulement, l’hôtel a été rénové en utilisant exclusivement des matériaux et artisans locaux, et a aussi été adapté pour les personnes à mobilité réduite. Un petit potager et un poulailler viennent aussi d’être créés à côté du restaurant. L’objectif est clair : être au plus près du kilomètre 0 ! Les chambres et l’espace sauna-relaxation (où l’on peut aussi faire des soins énergétiques) ne sont quant à eux pas encore entièrement rénovés : à terme, chacune des chambres sera décorée dans une thématique différente, avec des objets chinés et/ou faits main. L’idée de la patronne est vraiment de créer un espace comme on se sens comme à la maison – et c’est plutôt bien parti !

Côté restaurant, nous nous sommes vraiment régalés avec les plats mettant en avant les produits locaux. Mention spéciale pour l’originale crème brûlée à l’Etivaz AOP ! Le petit-déjeuner est également très « engagé » puisqu’il se compose uniquement de produits locaux, avec notamment le délicieux yaourt myrtille au fromage de brebis de la ferme du Sapalet. Bref, une bonne base centrale pour explorer le Pays-d’Enhaut.

Coucher de soleil et gastronomie durable au Miroir d’Argentine

Mon dernier endroit coup de cœur dans les Alpes Vaudoises fut l’alpage de Solalex dans les hauteurs de Bex (à 1460 mètres d’altitude), où se trouve un incroyable restaurant, le Miroir d’Argentine, niché au cœur d’un splendide cirque de montagne. Si l’endroit vaut à lui seul le déplacement, c’est aussi le point de départ de plusieurs randonnées, dont le Tour de l’Argentine.

C’est l’endroit parfait pour profiter de la fin de journée en se baladant le long de la rivière bordant l’Argentine (la montagne qui a donné son nom à l’endroit) avant d’aller profiter de la golden hour et du coucher du soleil depuis la terrasse du restaurant, tout en sirotant une bière locale. Difficile de trouver un cadre plus scénique !

Après le coucher du soleil, nous avons migré à l’intérieur du restaurant et la magie a continué avec une carte incroyable, mettant à nouveau en avant l’ultra-local. Le Miroir d’Argentine est un restaurant qui a vraiment tout compris à la durabilité : ici, tout est fait maison, à base de produits locaux, avec une philosophie zéro déchet, le bâtiment est alimenté en électricité par la rivière, ils emploient des locaux à l’année… On fait difficilement mieux !

Côté cuisine, on se régale avec notamment une délicieuse tarte aux tomates fraîches de Suisse et Tomme de chèvre frais de Solalex, ou le gourmand travers de bœuf suisse de pâturage, galette de pommes de terre et légumes de saison. Les clients peuvent même aller choisir leur vin directement à la cave, ce qui nous a permis de découvrir et déguster un cépage local assez rare, le Plant Basile. S’il vous reste encore de la place, ne manquez pas l’incroyable buffet de fromages (à 90% suisse – il inclut parfois quelques fromages français géographiquement proches) ou l’excellente tarte aux abricots du valais. Après ça, il ne vous restera plus qu’à prendre une petite liqueur de myrtille maison pour digérer le tout.

Dernière partie du spectacle : les étoiles et la voie lactée, resplendissante en sortant du restaurant après ce bon repas. J’ai rarement vu un tel ciel étoilé, même dans des endroits plus réputés comme la Nouvelle-Zélande ou les Canaries !

Pour la petite anecdote, le restaurant se trouve sous une mine de sel (la région est connues pour ses mines de sel, dont la Saline de Bex non loin de là).

Où dormir dans la région de Solalex ?

Nous avons logé à l’Hôtel Alpe Fleurie à Villars-sur-Ollon. L’hôtel possède des chambres traditionnelles et une partie résidence avec des chalets, dans un esprit très montagnard mais aussi tout confort. Nous avons logé dans un grand chalet moderne, l’endroit idéal pour partir en vacances entre amis ou en famille.

La région possède aussi un pass régional : si vous logez dans la zone de Villars-Gryon-Les Diablerets, vous recevrez une « Free Access Card » qui vous donne accès à plus de 30 activités et transports gratuitement.

J’ai visité les Alpes Vaudoises dans le cadre d’un voyage organisé par Suisse Tourisme et la Région du Léman. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.