Nager dans le Rhin à Bâle : une expérience originale, testée & approuvée !

La semaine dernière, j’ai passé quelques jours en Suisse entre Bâle et la région du Léman, pour un voyage centré sur l’écotourisme, un sujet que j’approfondirai d’ailleurs dans un prochain article. Mais pour commencer, laissez-moi vous parler d’une expérience unique que j’ai pu vivre à Bâle : j’ai nagé dans le Rhin ! Cette baignade pour le moins assez folle, en pleine ville, est l’activité préférée des locaux durant l’été. C’est un véritable mode de vie et pour vraiment vous imprégner de l’ambiance de la ville, c’est un immanquable !

Bâle, la porte d’entrée de la Suisse

Située à la frontière avec la France et l’Allemagne, la ville de Bâle est l’une des portes d’entrées de la Suisse. Plus ancienne ville universitaire de Suisse, c’est une ville animée et très culturelle avec par exemple plus de 40 musées à découvrir ! D’une rive à l’autre du Rhin, on passe de son centre historique à des quartiers plus modernes qui plairont aux amateurs d’architecture, et où Roche construit notamment ce qui va être le plus haut gratte-ciel de Suisse. Autre symbole de la ville (en photo ci-dessous), la Messeplatz, probablement l’endroit le plus photographié de Bâle.

Se baigner dans le Rhin à Bâle : check !

L’été, tout Bâle se regroupe autour du Rhin pour profiter de ses rives bordées de buvettes mais aussi donc pour y nager ! La zone principale de baignade se trouve entre deux des ponts principaux de la ville, le Wettsteinbrücke et le Johanniterbrücke. On nage à droite, le long des rives du Petit-Bâle, un quartier où vous trouverez petits restos et buvettes pour manger ou boire un verre après avoir nagé.

C’est assez impressionnant de voir les gens se laisser porter par le courant dans le Rhin, mais en réalité la baignade est accessible à tous les bons nageurs, à condition de respecter des consignes de sécurité (détaillées sur ce site) : entre autres, ne nagez jamais seul, restez à proximité de la rive du Peit-Bâle (tenez votre droite), et gardez toujours l’œil ouvert pour les bateaux.

Une fois ces consignes de sécurité bien en tête, l’aventure peut commencer ! Nous avons d’abord été voir notre point d’arrivée (près du Mittlere Brücke), ce que je vous recommande fortement de faire si c’est votre première fois à Bâle ou si c’est la première fois que vous nagez dans le Rhin. Nous avons ensuite remonté à pied toute la distance que l’on allait nager.

On le remarque vite, la plupart des nageurs utilisent de gros sacs étanches en forme de poissons (« Wickelfisch » – voir ici le tutoriel d’utilisation) pour mettre toutes leurs affaires. Apparemment, il y a même des locaux qui vont travailler comme ça ! On peut s’en procurer un sur place pour 25 francs suisses. J’en ai vu en vente juste le long de l’eau, sinon il y en également à l’office du tourisme.

La zone de nage conseillée est indiquée sur des panneaux le long de l’eau. Le point de départ le plus populaire, c’est la petite « plage » qui permet de rentrer facilement dans l’eau, au niveau du Musée Tinguely. Si vous en avez, je vous recommande chaudement de mettre des chaussures d’eau, car ça facilite l’entrée dans l’eau car les cailloux au sol glissent quand même pas mal.

J’ai aussi été assez surprise par la température de l’eau, qui était à plus de 20 degrés en ce mois d’août caniculaire. A part les algues à certains endroits qui peuvent être un peu embêtantes, la baignade est vraiment agréable et la qualité de l’eau meilleure que ce à quoi je m’attendais !

Par contre, il ne faut pas oublier que plus on nage au centre du Rhin, plus le courant est fort, donc si vous voulez ne pas avoir trop de difficulté à sortir de l’eau (c’est le moment le plus délicat !), je vous conseille vraiment de bien rester à droite.

Et à nouveau, essayez de repérer des endroits faciles pour sortir et entrer dans l’eau, où le niveau de l’eau diminue progressivement, ce qui permet d’avoir pied avant le rivage. C’est plus difficile de s’accrocher à des petits escaliers tout en se battant contre le courant…

Verdict ? Je suis très contente d’avoir testé cette expérience. Je dois l’avouer, j’appréhendais un peu avant de commencer mais une fois dans l’eau, j’ai oublié toutes mes craintes ! On peut vraiment se laisser porter par le courant de l’eau et profiter, ça m’a même un peu rappelé notre expérience de flottaison dans une lagune au Mexique (bon, même si la couleur de l’eau était un peu différente, c’est sur !).

Une fois remontés sur les rives, vous profiterez encore plus d’un verre en terrasse ! Nous avons mangé au restaurant Ufer7 au bord de l’eau, d’où nous avons pu profiter du coucher du soleil, pour finir en beauté cette après-midi.

Balade à Bâle

Avant ou après votre baignade, profitez-en pour découvrir la vieille-ville de Bâle, assez compacte mais qui mérite une petite visite. Ne manquez pas l’hôtel de ville et la Marktplatz ainsi que la cathédrale de Bâle pour avoir un beau panorama sur le Rhin, ou encore l’originale fontaine animée de Jean Tinguely.

Où loger à Bâle ?

Si vous cherchez un hôtel durable pour votre séjour à Bâle, je vous recommande l’hôtel Gaia, un hôtel 4 étoiles situé juste à côté de la gare. Cet hôtel familial, qui existe depuis près de 100 ans, s’est depuis peu lancé à fond dans le développement durable, avec un mode de fonctionnement zéro déchet et biologique. Outre le fait de proposer des produits régionaux, biodynamiques et organiques au petit-déjeuner (et dans le minibar, inclus dans le prix de la chambre !), ils prennent également part à d’autres initiatives plus originales pour réduire leurs déchets. Par exemple, les grains de café utilisés de l’hôtel sont recyclés par une start-up qui cultive des champignons, les restes de savon sont fondus et redistribués à des personnes en difficulté par des associations comme la Croix-Rouge, l’eau chaude générée par la climatisation est utilisée pour chauffer le sauna, etc.

A noter également : lorsque vous séjournez dans un hôtel à Bâle, vous recevez une BaselCard qui vous permet d’utiliser gratuitement tous les transports en commun, de pouvoir vous connecter à des hotspots WiFi et d’avoir des réductions sur différentes activités.

J’ai visité Bâle dans le cadre d’un voyage organisé par Suisse Tourisme. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.