L’Auberge des Crètes & le restaurant Le Saint Paulien à Dinant

A la recherche d’une escapade gourmande dans la région de Dinant ? Il y a quelques semaines, nous y avons découvert une délicieuse adresse qui vient de ré-ouvrir, l’Auberge des Crètes et son restaurant Le Saint Paulien.

Nous prenons donc aujourd’hui la direction du petit village de Falmignoul dans l’entité de Dinant, où vient de réouvrir cette auberge authentique doublée d’un restaurant qui fut pour moi une très bonne surprise.

L’Auberge des Crètes est une adresse connue depuis longtemps dans la région, mais qui avait malheureusement fermé ses portes avant d’être reprise et de réouvrir avec une nouvelle équipe en février dernier. Si la partie hôtel est agréable (nous avons logé dans une grande chambre avec vue sur les champs et même une petite terrasse), c’est surtout la cuisine de la jeune chef Prescilie Pauwels au restaurant de l’auberge, le Saint Paulien, qui vaut le déplacement.

La jeune chef de 28 ans qui vient donc de s’y installer a fait ses armes à Seneffe au restaurant étoilé Au Gré du Vent * auprès de la chef Stéphanie Thunus dont elle était devenue la seconde de cuisine. Et on retrouve en effet quelques traces de cette apprentissage dans la cuisine de Prescilie Pauwels, même si celle-ci propose d’avantage ce que j’appellerais une cuisine de terroir revisitée et modernisée : en fonction du plat, on passe de la bistronomie à la gastronomie, avec toujours au centre de ses assiettes des produits locaux et de saison, la cheffe faisant attention à privilégier dès que possible les circuits courts et les petits exploitants.

Une cuisine originale et précise, mais aussi très généreuse (et où tout est fait maison !), derrière laquelle on peut ressentir la passion de la jeune chef, bien décidée à se faire connaître des gastronomes de la région !

Nous sommes accueillis très chaleureusement au restaurant, qui est en réalité une affaire de famille puisque c’est son père qui gère à merveille le service en salle et s’occupe également de la carte des vins. La salle du restaurant est très agréable, avec ses gros murs en pierre d’un côté et ses grandes baies vitrées de l’autre, avec vue sur le jardin. L’été, une petite terrasse y est d’ailleurs aménagée autour d’un petit bassin.

A côté de la carte saisonnière, le Saint Paulien propose plusieurs formules intéressantes avec d’excellents rapports qualité-prix : un lunch 3 services à 27€ seulement est proposé le midi en semaine, et le reste du temps vous pouvez choisir entre le menu plaisir en 3 services à 39€, le menu découverte à 56€ et le menu dégustation en 6 services à 67€ qui vous permettra de vivre l’expérience complète. C’est donc pour ce dernier que nous avons opté afin de découvrir au mieux la cuisine de la cheffe.

Nous avons commencé avec une terrine de gibier, poires et amandes joliment présentée et riche en saveurs. Un plat représentant très bien le terroir de la région.

Nous avons poursuivi avec les Saint-Jacques poêlées, proposées avec un accord on ne peut plus original : boudin noir maison « Lambot », mangue et fruit de la passion. Un choix osé mais très réussi !

Pour le plat suivant, nous avions le choix. Monsieur a opté pour un autre plat à l’accord parfait, le bar de ligne, cèpes et marrons, tandis que j’ai dégusté ce qui a été sans aucun doute mon plat préféré de la soirée : le ris de veau, crevettes grises, soupe de fruits de mer, une préparation à nouveau très originale qui est l’un des plats signature de la cheffe.

Saison de la chasse oblige, nous finissons avec en plat principal le marcassin, accompagné de raisins et de pommes duchesse.

Enfin, place au dessert (nous avions le choix entre le dessert du jour ou une assiette de fromage), un dessert chocolaté très gourmand (et avec une chouette association de textures) dont la présentation qui m’a beaucoup rappelé le Gré du Vent.

Passer la nuit dans l’une des 11 chambres de l’hôtel permet de prendre le temps pour mieux profiter du repas et pour découvrir les charmants coins qui ne manquent pas dans la région – et de profiter d’un très gourmand petit déjeuner servi à table.

Chaque chambre représente d’ailleurs les endroits d’intérêt dans la région. C’est comme ça que nous avons découvert, notamment, le splendide Château de Freyr, dont je n’avais jamais entendu parler. Le meilleur point de vue sur celui-ci se trouve de l’autre côté de la Meuse, le long de la route qui vous emmène à l’auberge depuis Dinant. Dinant où, à chaque fois que j’y passe, je ne peux m’empêcher de m’arrêter également !

L’Auberge des Crètes propose d’ailleurs également des formules incluant l’hébergement et les repas, à partir de 90€ par personne et par jour (petit-déjeuner + menu 3 services le soir), la formule la plus complète étant le weekend gastronomique tout compris à 580€, incluant 2 nuits pour 2 personnes, 2 menus plaisir et 2 menus dégustations avec vins et boissons comprises !

Bref, voici une base parfaite que ce soit pour un repas en amoureux ou entre amis, ou pour un weekend nature relaxant dans cette belle région de Dinant !

L’Auberge des Crêtes / Restaurant le Saint Paulien
Rue des Crétias 44
5500 Falmignoul (Dinant)
Restaurant fermé le mardi soir et le mercredi
Tel: +32 (0) 82 74 42 11

J’ai été invitée à découvrir l’hôtel et le restaurant mais mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.