Voyage aux Shetland : le Sud de Mainland, de Sumburgh Head à St Ninian

Tout au Nord de l’Ecosse, à mi-chemin avec les îles Féroé, se trouve un archipel d’îles méconnu mais réservant pourtant de très belles surprises : les Shetland. Vous avez déjà peut-être entendu ce nom grâce aux poneys des Shetland, à la laine des Shetland ou encore aux bergers des Shetland, mais il y a bien plus que ça a y découvrir ! C’est la destination parfaite pour profiter de la nature et ce en y étant presque seuls au monde. J’ai passé une bonne semaine dans cette destination hors des sentiers battus en août dernier, avec mes comparses de la team #Onnepeutpasonaponey, Mélissa et Sophie, et nous y serions bien restées plus longtemps ! Dans les articles à venir, je partagerai avec vous mon carnet de voyage région par région. Et on commence aujourd’hui par le sud de Mainland, la porte d’entrée des Shetland.

Voyager aux Shetland avec Logan Air

Après deux nuits à Edimbourg qui m’ont rappelé à quel point j’adore cette ville, nous avons rejoint les Shetland par les airs, grâce à la compagnie écossaise Logan Air qui propose des vols directs réguliers entre Edimbourg et les Shetland, une solution très pratique pour les voyageurs internationaux. Si vous envisagez de visiter le reste de l’Ecosse, il est également possible d’y aller en ferry (traversée de nuit depuis Aberdeen), mais ce mode de voyage est bien plus long et ne vous coûtera pas forcément moins cher si vous souhaitez dormir dans une cabine.

Bref, pour gagner du temps et éviter d’arriver fatigués en cas de traversée mouvementée, je vous recommande l’option aérienne. En plus, le service est top (petit thé et collation), et on est tout de suite dans l’ambiance avec le joli tartan coloré sur les sièges de ces petites avions.

Roadtrip dans les Shetland

Les avions Logan Air atterrissent dans le sud de l’île principale (Mainland) des Shetland, à l’aéroport de Sumburgh. L’atterrissage est impressionnant, l’aéroport se trouvant juste à côté de la côte. Je n’ai pas encore mis les pieds aux Shetland que je suis déjà éblouie par ce que j’aperçois par mon petit hublot !

L’aéroport est tout petit : il nous a fallu à peu près 20 minutes pour débarquer, récupérer les bagages (tout est dans le même hall !), puis la voiture de location.

Nous avions réservé notre bolide via Carigami, un comparateur de locations de voiture qui vous permet de trouver les meilleures locations, partout dans le monde. Nous avons reçu une voiture toute neuve, avec des sièges ultra confortables et surtout un coffret énorme, très pratique pour mettre tous nos bagages. Ne restait plus qu’à affronter la conduite à gauche ! Si j’avais déjà conduit avec ma propre voiture à gauche, je n’avais encore jamais testé le volant à droite… Et ce n’est vraiment pas facile, les réflexes sont là ! Heureusement que Sophie, en bonne expat’ écossaise, avait des meilleurs réflexes que moi ! La voiture est la meilleure solution pour se déplacer dans les Shetland, c’est ce qui nous a permis de voir autant de choses en si peu de temps (les bus existent, mais vous dépendrez des horaires de ceux-ci).

Et puis, le petit côté sympa quand on commence le roadtrip, c’est la traversée en voiture de la piste de l’aéroport… Vraiment insolite !

West Voe

Notre premier arrêt, à la sortie de l’aéroport : West Voe, une superbe plage avec vue sur la pointe sud de l’île, Sumburgh Head. Un chouette arrêt pour une première petite balade sur la plage.

Sumburgh Head Lighthouse

Après quelques minutes de route à travers champs et moutons, nous voici déjà à l’extrémité sud de Mainland, Sumburgh Head Lighthouse. Outre le phare, on trouve dans cet endroit assez populaire auprès des touristes un Visitor Center, un petit musée et un tea room avec vue ! La réserve naturelle qui se trouve autour est l’un des meilleurs endroits pour voir les macareux (puffins) en saison. Raté pour nous, les meilleurs mois pour les voir sont de mai à juillet.

N’ayant pas encore mangé (on apprendra vite que manger aux Shetland n’est pas toujours chose aisée), nous avons tout d’abord foncé au tea room, pour un petit scone avec vue ! Le tearoom du phare offre de magnifiques vues sur les côtes et sur l’aéroport, c’est l’idéal pour se réchauffer et reprendre des forces.

Nous avons ensuite visité le petit musée, une belle surprise : pédagogique, et de belles infrastructures. On en apprend plus sur la faune et la flore locale, ainsi que sur l’histoire du phare, notamment pendant la guerre.

Jarlshof

Notre arrêt suivant est l’autre visite à ne pas manquer à votre arrivée dans les Shetland, le site archéologique de Jarlshof, une ancienne colonie occupée depuis la préhistoire, en passant par l’époque Viking et jusqu’au 17ème siècle. L’ensemble est très impressionnant, et les différentes « couches » d’occupation on été très bien présentées. Avant de se balader dans les ruines, un petit film reconstitue les différentes époques d’occupation, permettant de mieux se rendre compte des différents types d’habitations en ruines. Le site est payant et ouvert d’avril à septembre. Il se trouve juste à côté du Sumburgh Hotel où vous pouvez vous restaurer.

Old Scatness

L’autre site archéologique se trouve juste à côté de l’aéroport (il a d’ailleurs été découvert lors de la construction de celui-ci). Le site d’Old Scatness n’est malheureusement presque pas ouvert (uniquement quelques vendredis, sur réservation…), nous n’avons donc pu qu’entrapercevoir les ruines du village de l’âge de fer. Il y a également une reconstitution d’un broch (des tours que l’on retrouve un peu partout en Ecosse). Mais le cadre est superbe malgré tout !

Spiggie Loch et Scousburgh Sands

Je vous conseille ensuite de quitter la route principale en direction du Spiggie Loch et surtout de la plage de Scousburgh Sands, une magnifique plage de sable blanc entourée de dunes. Depuis la route, on peut admirer de superbe vues de la plage avec le loch en arrière plan. Scousburgh Sands est juste en face d’une autre plage également splendide mais nous n’en avons pas trouvé le nom : les localisations Google maps, il n’y en a pas beaucoup dans les Shetland…

C’est aussi sur la plage de Scousburgh Sands que nous avons été accueillies par une bande de phoques curieux à notre retour vers l’aéroport, le dernier jour. C’est ici qu’on en a vu le plus, un beau spectacle rien que pour nous !

St Ninian’s Isle

Quelques kilomètres plus loin se trouve l’un des plus beaux endroits des Shetland, St Ninian’s Isle, une île connectée à Mainland par un isthme de sable ou « tombolo ». Malheureusement le ciel était gris lorsque nous y sommes allés, mais lorsqu’il fait beau l’eau est vraiment turquoise et translucide… Nous avons traversé la plage, accompagnées d’enfants montant à poneys… bientôt rejointes par un phoque ! Oui, encore ! Il y en a vraiment beaucoup par ici. Les vues depuis l’île sont également splendides. Si vous avez le temps, vous pouvez en faire le tour, il n’y a pas vraiment de sentier mais c’est très praticable.

Où dormir pour découvrir le sud de Mainland?

Il y a très peu d’hôtels dans le sud de Mainland. Le Sumburgh Hotel près de Jarlshof est très vieillot, mais semble être l’une des seules options près de l’aéroport. Par contre, si votre budget le permet, il est possible de dormir au phare de Sumburgh Head ! Je pense que l’expérience doit être très sympa. En ce qui nous concerne, nous nous sommes basées pour 3 nuits à Lerwick, la capitale des Shetland, une bonne base pour découvrir toute l’île principale. Il ne faut pas oublier que Mainland n’est pas si grande que ça, ça peut donc être plus reposant de passer plusieurs jours au même endroit. Dans le prochain article, je vous parlerai donc de Lerwick et de notre hébergement là-bas.

Le voyage #Onnepeutpasonaponey a été réalisé avec l’aide de Visit Britain, Logan Air et Carigami. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.